Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Syndrome de Stockholm



  1. #1
    Primavera

    Syndrome de Stockholm


    ------

    Salut,
    Une actualité récente – les retrouvailles de Natascha Kampush après une séquestration de plusieurs années – a été l’occasion de nous familiariser avec ce dit syndrome de Stockholm qui consisterait pour une victime d’enlèvement gardée en otage, à pouvoir dans certains cas éprouver de la sympathie voire de l’admiration ou amour pour son ravisseur. D’après les divers commentaires, il semblerait que cette réaction résulterait d’une sorte d’instinct de survie poussant inconsciemment la victime à se convaincre que son ravisseur ne peut pas être quelqu’un d’entièrement mauvais, ceci afin de se fabriquer une raison d’espérer, de croire qu’il lui reste encore une chance de pouvoir rester en vie – conviction indispensable pour conserver énergie ou force vitale pendant cette difficile période de crise.
    Je ne sais si ce phénomène psychologique est connu, mais n’y aurait-il pas aussi un rapprochement à effectuer avec le thème hégélien du maître et de l’esclave, cette sorte de relation paradoxale de pouvoir faite d’intérêts réciproques entre dominant et dominé conduisant à une sorte d’équilibre naturel et vital entre les deux ?

    -----
    Ensemble nous donnons un sens au monde, chacun apporte son langage, son histoire, sa liberté.

  2. Publicité
  3. #2
    kidnapped

    Re : Syndrome de Stockholm

    Moi aussi j'ai lui beaucoup à propos de ce Syndrome, quelques ancien détenus sdes amps nazis tout comme les détenus politiques pouvaient développer ce genre de réaction.
    Les raison tu les a toutes énumerées ; en eeffet les victimes chercent à se convaincre inconsciemnt que leurs tortionaires pourraient être bons; et comme on le sait tous l'"amour" atténue parfois la souffrance, il s'agit donc d'une sorte de refuge pour échapper à la réalité

  4. #3
    Jiav

    Re : Syndrome de Stockholm

    Il me semble que c'est pas tout à fait ça le mécanisme postulé. Ca passerait plutôt par une tentative de compréhension du kidnappeur passant l'adoption empathique de son système de raisonnement. Jusqu'ici c'est très logique avec ce qu'on sait ou soupçonne du système miroir, excepté qu'il n'y a pas de raison à priori pour justifier que la personne reste coincée dans cet état.

    Sans avoir lu cette hypothèse quelque part, il me semble que les modèles de réseau de neurone fournissent une interprétation naturelle: quand un apprentissage est trop intense (par exemple en cas d'émotion violente -ou en termes de réseau artificiel de constante d'apprentissage trop élevée), les réseaux se "froissent" dans des solutions sous-optimales et tendent à rester froissés -surtout si la constante d'apprentissage est faible par la suite. Il parait donc logique qu'un état (empathique pour le kidnappeur) expérimenté sous le coup d'une émotion violente tende ensuite à marquer la victime.

    Heu... c'est compréhensible ce que je raconte?
    L'été vient.

  5. #4
    [PSO]Fabrice.g

    Re : Syndrome de Stockholm

    Ce que dit Jiav m'a fait penser aux travaux de Schachter sur les émotions. Schachter montre qu'une émotion c'est un état d'activation physiologique qui est interprété.

    Dans ce cadre, il est possible qu'une interprétation erronée d'une activation physiologique puisse amener à ce genre de "syndrôme". Le stress engendré par le kidnapping, associé à un kidnappeur qui agit humainement et qui peut se montrer gentil (ce qui peut bousculer légèrement les attentes du kidnappé) pourrait amener le kidnappé à mal interpréter son activation physiologique, pourquoi pas.

    D'autant que dans le cas de Natasha Kampush, c'est parce qu'il était amoureux d'elle qu'il l'a enlevée, n'est-ce-pas ?

    Un indice allant dans ce sens serait l'absence de ce type de syndrôme dans les cas ou le kidnappeur est un sadique violent.

    Ne peut-on pas également rapprocher ce genre de syndrome du cas des femmes battues qui restent avec leur maris ?

  6. #5
    (PSO)Clémentine

    Re : Syndrome de Stockholm

    je serais prudente avant de comparer le syndrome de stockholm avec la situation des femmes battues.
    Ce sont des femmes qui sont dans une situation d'escalade de l'engagement, elles ont connu leur compagnon doux et aimant avant de se mettre en ménage, et elles sont parfois dépendantes de celui-ci pour vivre.

    Le syndrome de stockholm est un mécanisme de défense qui relève de facteurs différents que ceux impliqués dans la violence envers les femmes.
    Mais peut-être qu'il y a une part commune aux deux phénomènes, simplement elle me paraît arriver au second plan de l'explication de chacun.
    Quoi!? Z'avez plus de jus de goyave!? Bah euh, chais pas... papaye alors?

  7. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. Syndrome du défilé
    Par ANGEROUX dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 81
    Dernier message: 03/05/2014, 14h18
  2. Syndrôme d'Asperger
    Par abo dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 19
    Dernier message: 27/06/2007, 19h26
  3. Electrocadiogramme et Syndrome!
    Par Boson_2_higgs dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/10/2006, 00h06
  4. syndrome de williams ?
    Par dirlo26 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/10/2005, 12h51
  5. Le syndrome de Sthockolm !
    Par 14bds75_cb dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/07/2003, 11h41