Affichage des résultats 1 à 20 sur 20

Etude de Philosophie



  1. #1
    GottferDamnt

    Etude de Philosophie


    ------

    Salut @ tous !

    J'aimerais connaitre quels sont les études possibles dans le domaine de la philosophie ! et leur déboucher ! J'aimerais également savoir ce qu'on fait en philo en Terminal (je suis en 1ère S) ... quels sont les philosophes étudiés, les métodes de travail employées, etc...

    Merci d'avance !

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Neutrino

    Re : Etude de Philosophie

    Bonjour

    Pour la philo en Terminale tu verras déjà.

    Il y a les études de philosophie en fac qui mène au professorat de philosophie...

    C'est même pas très réducteur que de le dire... En tout cas, la philo c'est comme l'art ou la politique, ce n'est pas parce que tu es diplômé que tu es philosophe et l'inverse est tout aussi vrai...
    Neutrino

  4. #3
    Kandinsky

    Re : Etude de Philosophie

    Il y a des auteurs incontournables (Kant, Sartre,...) mais ensuite, libre à ton prof de te faire découvrir des auteurs. Au niveau de la méthode, le cours est une amorce à la pensée. Tu auras des DM et quelques DS pendant l'année. Si tu aimes ça, il ne faut pas hésiter à lire (pas forcément des auteurs directement, mais des commentaires...)

  5. #4
    strange

    Re : Etude de Philosophie

    Citation Envoyé par Neutrino
    En tout cas, la philo c'est comme l'art ou la politique, ce n'est pas parce que tu es diplômé que tu es philosophe et l'inverse est tout aussi vrai...
    C'est vrai. Si tu te documentes sur le parcours e certains philosophes connus, tu t'étonneras que les seules études qu'ils ont fait fut de s'auto-étudier, et d'écrire, puis de discuter dans les nombreux salons dédiés.

    Mais un conseil : la philo n'est pas facile à aborder, et encore moins à saisir. Tu pourrais facilement d'embarquer, et te faire surprendre par l'illusion d'erreurs. Alors ouvre bien l'esprit, et l'ais aussi large que possible.

    cordialement,

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    GottferDamnt

    Re : Etude de Philosophie

    Salut

    Je lis surtout Nietzsche en ce moment... on l'étudie au lycée? J'aimerais savoir si c'est plus axé sur la méthode (la présentation des idées etc) ou si la réflexion est privilégié !
    Et quels sont les thèmes étudiés?
    Y a t il d'autre orientation que le professora?
    @++ et merci pour vos réponse !

  8. #6
    Neutrino

    Re : Etude de Philosophie

    Y a t il d'autre orientation que le professora?
    Hélas non... Donnez moi tort les gens...
    Je veux dire, les études de philosophie sont conçues pour faire des profs... mais être prof c'est cool : tu es payé pour partager ta passion et en plus, ton boulot te permet d'en faire au quotidien sans avoir à chercher un job alimentaire.
    La comparaison avec l'art est encore bonne, à savoir que 3/5 des artistes recensés en France sont professeurs!
    Neutrino

  9. Publicité
  10. #7
    GottferDamnt

    Re : Etude de Philosophie

    ah ok :/ ... mais comment se passe l'enseignement à l'université? Quels sont les différences avec les profs du lycée?

  11. #8
    Neutrino

    Re : Etude de Philosophie

    Je ne suis pas compétent pour répondre, mais en ayant fréquenté des gens qui ont été étudiants en philosophie, je peux synthétiser sous une forme:
    Les études de philosophie tranchent très nettement avec ce que tu fais en Terminale. En fac, l'enseignement de la philosophie est très magistral, très factuel. C'est en quelque sorte plus des études d'histoire de la philosophie et des philosophes que des études de philosophie.
    Si les profs de lycées ont tendance à ne pas laisser la parole aux élèves, en fac, le silence de l'étudiant est absolu. Le prof balance son cours depuis sa chaire et voilà.

    Du moins c'est ce qui ressort de ce qu'on m'a dit.
    Deux personnes ont abandonné avant le DEUG, l'une même au bout d'un seul semestre.
    Deux autres sortaient de prépas littéraires et ont été atérées par l'enseignement.

    Conclusion : dans tous les cas aller en fac de philo d'après le programme de la fac et jamais seulement parce qu'on a aimé la philo en terminale. risque de cassage de dents...

    Sinon pour la philosophie il y a les prépas littéraires pures (khagne hypokhagne), mais avec un bac S c'est grillé d'office (ne pas confondre avec les prépas lettres sciences ssociales qui elles acceptent les S).
    Neutrino

  12. #9
    OBEIONE

    Re : Etude de Philosophie

    Bonsoir à tous, désolé d'débarquer comme ça dans votre discution mais, passant par là par hasard( je cherchai autre chose), j'peut pas m'empêcher de l'ouvrir....

    En fait, moi j'y suis en fac de philo depuis 4 ans (donc en master 1) et jpense pouvoir parler un peu plus directement de ce cursus.

    Tout d'abord, en première S, pas la peine de t'inkiéter pour savoir si t'auras le niveau ou quoi que ce soit d'autre, la seule chose qu'il faut savoir c'est qu'effectivement c'est des études particulières et difficiles, mais que c'est une voie que tu choisis par plaisir et envie. Donc peu importe pour l'instant les perspectives d'avenir définitives puisque si tu t'engage dans cette direction, rien ne t'oblige à y faire carrière et de toute manière ça permet de rebondir sur toutes sortes d'activitées professionelles....
    Par contre il est vrai que tu dois quand même t'attendre à avoir une formation orientée vers l'ensiegnement et donc à bosser beaucoup pour passer tes années parce qu'il faut reconnaître qu'il y'a pas de places pour les concours.... En soi c'est quand même pas très grave puisque le plus intéressant dans la philo à la fac c'est de bosser, d'en apprendre un maximun et de te rendre compte des limites de ta propre pensée au regard de celle des autres (vaste programme sans fin mais fondamental si c'est là que ton questionnement te mène).


    Après ce petit passage explicatif et certainement quelque peu dissuasif, jdoi kan même ajouter 2 3 petites choses un peu plus réjouissantes:

    -sortir de S est plutôt un atout qu'un handicap (c'est mon cas et ça m'a vraiment fait gagner un temps fou) vu que pour la philo des sciences comme pour le raisonnement dans l'abstrait (cad tout le reste) c'est le meilleurs des entrainement. Donc pas besoin de prépa, faut juste lire un max au départ si tu l'a pas fait avant.

    -les cours de fac sont pas du tout des endroits ou tu dois te taire, tu t'exprime même mieux qu'au lycée ( t'es là pour ça et ya vraiment pas grand monde en philo...). Par contre les premières années ceux qui parlent le plus sont souvent ceux qui on le moins compri qu'ils n'avaient rien à dire (tu grille vite en principe que tu vau pas grand chose face à tes profs ou le contenu de tes cours; c'est un peu déprimant au départ mais ça fait finalement beaucoup de bien de mettre son égo à sa place...).

    -dernier point et j'arrête : pour ma part, jsuis bien fénéant et jbosse toujours à la bourre mais j'ai jamais passer un seul rattrapage donc malgrès tout, ça reste des études vraiment accessible du moment que tu t'acharne ce kil faut et kan il faut - ensuite, jpense faire là ma dernière année et partir faire autre chose parceke l'enseignement ne m'intéresse ke très moyennement et je peu déja t'affirmer que j'regrette pas du tou les 4 dernières années, elles m'ont apporté énormément de choses que je n'aurai pu voir ailleurs et me servirons en ce sens pendant pas mal de temps..................

    Désol pour le volume de texte mais jpouvai/jvoulai pas faire beaucoup mieux !!!

    Taf bien les prochaines années et fait juste squi te plaira sans forcement regarder si ça te fera manger toutes suite (y'a des trucs kil vaut mieu pas chiffrer sinon tu passe à coté, si toutefois t'as le choix)

  13. #10
    GottferDamnt

    Re : Etude de Philosophie

    Salut !

    Merci beaucoup pour ta réponse (que je viens d'appercevoir ^^) !

    GFD.

  14. #11
    Arcésilas

    Re : Etude de Philosophie

    Salut,
    je suis tombé par hasard sur ce site et sur cette question concernant les débouchés en philosophie.J'ai moi-même était jusqu'en Dea,le bilan me semble affligeant.
    Je ne voudrais pas paraître défaitiste quand au parcours de philosophie,mais je vais essayer de faire court pour placer mon point de vue.
    Intrinsèquement,les études de philosophie ne conduisent qu'à l'enseignement.Or,2 choses: que faire avec un diplôme de philo quand on ne veut pas enseigner?passer le capès de philosophie par principe ne s'oppose-t-il pas à l'esprit de compétition que ce concours difficile requiert(nombre de postes vraiment restreint)?
    à la première question,la réponse est rien,à part passer des concours publics(bibliothécaire,cpe,con servateur,rédacteur territorial...),ce qui peut se faire en passant par n'importe qu'elle autres filières (droit,éco,lettres,socio...).
    A la seconde question,la réponse se tranforme en une nouvelle question: doit-on accepter de bachotter comme un con et finir comme un névrosé de rat de bibliothèque pour faire mourrir l'esprit de la philosophie mais obtenir le poste tant convoité?à cette question,je laisse tous les élèves répondrent: le prof de philo: il est à l'ouest pour certains,il est incompréhensible pour d'autres,il est morne plat et terne,on dirait qu'il va mourrir avant de finir son cours...et j'en passe et des pires!
    Deuxième possibilité pour l'étudiant qui veut professer à la fac: le lèchage de pompes est de mise.j'invite le lecteur à ouvrir encore un Bourdieu et à lire son article sur le bilan de l'université française en sciences humaines.Une valeur sûre pondue par Bourdieu qui se moque ouvertement du système de reproduction à l'université,et qui,vu son statut socio-professionnel,peut lui se permettre de le dire...on reste dans la même spirale!
    Donc,si décidément,la philosophie peut se présenter attractive,elle l'est,il faut que quelque chose change: ses conditions d'application dans la sphère du marché de l'emploi privé.
    C'est justement ici que ça coince: pourquoi un pays phare en sciences humaines voit son marché de l'emploi refuser les apports possibles des étudiants en sciences humaines quand ils postulent?ce qui concerne la philo,mais aussi l'ethno,l'anthropo,la socio...
    La philo,ça pourrait déboucher sur un poste en ressources humaines...Mais non,c'est exclusivement reservé au Bac+5 psycho du travail et psycho sociale,parfois au Dea de socio aussi,mais c'est rare.
    En fait,le plus gros problème dans la possibilité du travail pour l'étudiant philosophe ne vient pas de l'université elle-même,mais de ce que "le marché de l'emploi" pense du philosophe: fénéant,tire-au-flanc,abstrait,dans la lune,revendicatif voir anarchiste ou syndicaliste,inadapté,inadapta ble...
    Pourtant,le philosophe a toujours quelque chose à dire sur tout,mais,on ne le laissera jamais faire.
    Un philosophe,ça peut bosser dans: la pub,l'environnement,en ressources humaines,dans le social aussi...partout.
    En france,nulle part.
    Je t'invite fortement à aller en fac de philosophie si l'enseignement te tente,et si,la compétition du capès est un stimulant pour toi,pas une épreuve anti-philosophique.
    Dans le cas contraire,changes de filière.
    Ou changes de pays...
    Bonne continuation.

  15. #12
    GottferDamnt

    Re : Etude de Philosophie

    Je te remercies pour ton post ! Mon choix est de toute manière fais, je vise Paris I pour mes études supérieurs et sa filière de philo (quoique je ne pense pas suivre la masse qui souhaite intégrer le Master LoPhiSS... Son Master de philosophie contemporaine m'a l'air particulièrement intéressant...) en débutant par les trois premières années de licence en logique ou en philo tout court.

    @+ GFD.

  16. Publicité
  17. #13
    Moukimoué

    Re : Etude de Philosophie

    Citation Envoyé par Arcésilas Voir le message
    Salut,
    je suis tombé par hasard sur ce site et sur cette question concernant les débouchés en philosophie.J'ai moi-même était jusqu'en Dea,le bilan me semble affligeant.
    Je ne voudrais pas paraître défaitiste quand au parcours de philosophie,mais je vais essayer de faire court pour placer mon point de vue.
    Intrinsèquement,les études de philosophie ne conduisent qu'à l'enseignement.Or,2 choses: que faire avec un diplôme de philo quand on ne veut pas enseigner?passer le capès de philosophie par principe ne s'oppose-t-il pas à l'esprit de compétition que ce concours difficile requiert(nombre de postes vraiment restreint)?
    à la première question,la réponse est rien,à part passer des concours publics(bibliothécaire,cpe,con servateur,rédacteur territorial...),ce qui peut se faire en passant par n'importe qu'elle autres filières (droit,éco,lettres,socio...).
    A la seconde question,la réponse se tranforme en une nouvelle question: doit-on accepter de bachotter comme un con et finir comme un névrosé de rat de bibliothèque pour faire mourrir l'esprit de la philosophie mais obtenir le poste tant convoité?à cette question,je laisse tous les élèves répondrent: le prof de philo: il est à l'ouest pour certains,il est incompréhensible pour d'autres,il est morne plat et terne,on dirait qu'il va mourrir avant de finir son cours...et j'en passe et des pires!
    Deuxième possibilité pour l'étudiant qui veut professer à la fac: le lèchage de pompes est de mise.j'invite le lecteur à ouvrir encore un Bourdieu et à lire son article sur le bilan de l'université française en sciences humaines.Une valeur sûre pondue par Bourdieu qui se moque ouvertement du système de reproduction à l'université,et qui,vu son statut socio-professionnel,peut lui se permettre de le dire...on reste dans la même spirale!
    Donc,si décidément,la philosophie peut se présenter attractive,elle l'est,il faut que quelque chose change: ses conditions d'application dans la sphère du marché de l'emploi privé.
    C'est justement ici que ça coince: pourquoi un pays phare en sciences humaines voit son marché de l'emploi refuser les apports possibles des étudiants en sciences humaines quand ils postulent?ce qui concerne la philo,mais aussi l'ethno,l'anthropo,la socio...
    La philo,ça pourrait déboucher sur un poste en ressources humaines...Mais non,c'est exclusivement reservé au Bac+5 psycho du travail et psycho sociale,parfois au Dea de socio aussi,mais c'est rare.
    En fait,le plus gros problème dans la possibilité du travail pour l'étudiant philosophe ne vient pas de l'université elle-même,mais de ce que "le marché de l'emploi" pense du philosophe: fénéant,tire-au-flanc,abstrait,dans la lune,revendicatif voir anarchiste ou syndicaliste,inadapté,inadapta ble...
    Pourtant,le philosophe a toujours quelque chose à dire sur tout,mais,on ne le laissera jamais faire.
    Un philosophe,ça peut bosser dans: la pub,l'environnement,en ressources humaines,dans le social aussi...partout.
    En france,nulle part.
    Je t'invite fortement à aller en fac de philosophie si l'enseignement te tente,et si,la compétition du capès est un stimulant pour toi,pas une épreuve anti-philosophique.
    Dans le cas contraire,changes de filière.
    Ou changes de pays...
    Bonne continuation.
    Tout a fait D'accord avec ton propos! J'ai moi même un master en philo comtemporaine, et les débouchés sont...Nuls! PLus de place aux concours capes agreg, et les rares qui restes sont prises par les gards de l'ENS! Passez votre chemin, la philo vous apportera des choses certes, mais pas de boulo!

  18. #14
    De Alberto

    Re : Etude de Philosophie

    Salut a tous.
    J'ai lu a peu pres tout ce qui précédait. C'etait interessant pour moi de savoir tout sa et je vous remercie pour ces petites précisions. Mais je voulais savoir si avec un Bac stg ont etait admissible en Fac de philosophie ? Si par hasard vous repassé par là.... merci de votre reponse

  19. #15
    Sakura_81

    Re : Etude de Philosophie

    Salut,

    Moi aussi je suis en stg et j'adore la philo depuis plus de 8 ans !
    J'aimerais aussi avoir des renseignements !
    Les sciences, la philo, tout ce que j'aime fait partie de moi.

  20. #16
    invite638

    Re : Etude de Philosophie

    Pour être "admis" à la fac, il suffit d'avoir le bac. Donc un bachelier STG peut tout à fait aller en fac de philosophie, après à lui de s'accrocher

  21. #17
    sonckos

    Re : Etude de Philosophie

    salut

    comme toi je trouve les questions philosophiques très passionantes. Il y a tellement de choses à apprendre, c'est vraiment sans limite
    Je suis en terminale S maintenant, donc je ne pourait pas trop t'aider pour les études existantes dans ce domaine mais je suis d'accord avec les autres, il faut lire et reflechir beaucoup par soi-même, peut-être écrire aussi, et puis j'ai un super livre à te conseiller : Le monde de Sophie de Jostein gaarder !

    laura

  22. #18
    maguette28

    Re : Etude de Philosophie

    Salut,

    Je m'adresse à ceux qui ont fait des études de philosophie. Étant tout juste titulaire d'une licence en psychologie, je souhaite m'inscrire en filière de philosophie de l'université de provence, spécialité métiers de l'art et de la culture. Enfin bref, je sais qu'il est possible de postuler pour le master direct en étant titulaire d'une licence d'une autre filière, mais comme je n'ai jamais étudié de philosophie avant, je voulais demander conseil à ceux qui l'ont étudiée... J'hésite entre m'inscrire en licence 2ème année ou en licence 3ème année... Pas Licence 1 car le programme a l'air assez sommaire et peu condensé. Mais le reste, je ne sais pas. J'ai bien conscience qu'il s'agit d'un choix personnel, mais je cherche juste à avoir quelques points qui pourraient m'éclairer. Pensez-vous que le programme de L2 soit fondamental pour continuer dans cette voie-là ? Je sais que dans ma filière (psycho) les programmes de L1 et L2 étaient généraux, et la spécialisation n'arrive qu'en L3. Je me demandais si en philo c'était pareil.

    Merci pour toutes vos éventuelles réponses prochaines.

  23. Publicité
  24. #19
    Sarlat

    Re : Etude de Philosophie

    Après le baccalauréat où j'ai eu 18/20 en français à l'écrit et 17/20 en philosophie, je me suis lancé dans des études de philosophie, d'abord à l'Université de Rennes puis à Paris I où je suis arrivé à un Master, la licence de philo (L3) est déjà copieuse et difficile, en ayant déjà été fortement découragé tout au long de mes études par l'ambiance qui y régnait, la mentalité des étudiants, moins à Panthéon-Sorbonne à l'époque où il y avait encore Marcel Conche, Elisabeth de Fontenay, Pierre Macherey, Etienne Balibar, etc. Des sympas, mais il y en a moins maintenant, c'est une époque déjà dépassée. Ma copine d'alors, une première au concours général de philo, j'ai failli en crever tellement elle était indifférente, désséchée. Pour échapper à tout cet univers sec, j'ai fait une formation en audiovisuel privé, mais on était mal payé au et lance pierre après, pas de convention collective.

    J'ai alors été professeur de philosophie un an (Maître Auxiliaire), mais je n'ai pas remis ça et passé les concours étant donné que j'ai été profondément écoeuré par le fait qu'il ne s'agit pas de faire de la philosophie, ça marchait très bien et on m'a flaqué un tuteur débile parce que c'est le système, ça m'a emmerdé, je n'en avait aps du tout besoin, et l'inspectrice ensuite étant éffroyable, aux antipodes d'une attitude philosophique, une vraiment mauvaise surprise... elle en est devenue doyenne de l'inspection générale (un placard quoi, mais qui fait des dégats). On peut voir une vidéo d'elle sur le Web, il s'agit de Christiane Menasseyre, tout un programme et il n'y a pas de quoi rire, détestable.

    De toute façon, les études de philosophie c'est une chose, être philosophe s'en est une autre qui peut s'acquérir différement par une fraternité initiatique comme l'Ordre de la Rose-Croix qui est ouvert à la différence de la franc-maçonnerie où c'est la cooptation, le mieux étant de combiner les deux, mais si un professeur de philosophie est déjà décalé, un philosophe étonne encore davantage, ça peut être très mal vue (jalousie, mesquinerie, etc.).

    J'ai rapidement passé et obtenu le capes de documentaliste, je me suis interréssé à plein de choses, à toutes les disciplines, en ayant un rythme de vie normal loin des 18 h morcellées (travail de 30 heures par semaine en établissement).

    Beaucoup d'autres étudiants en philosophie ont fait autre chose: intendant, cadre à la sécurité sociale, DRH, ... beaucoup de concours adminsitratifs sont ouverts et très abordables pour les philosophes.

    J'en connais peu qui sont devenus professeur de philosophie, les concours sont très durs et le milieu pas sympa, pas solidaire, et c'est très fatiquant les copies à corriger, très long, pas de week-end, ni de vacances.

    Actuellement, les études de Droit sont une bonne filière, très formatrice entre le factuel et le conceptuel, assez proche de la philo, combinable, une bonne solution de faire les deux, on peut devenir bon avocat ou magistrat, d'ailleurs je suis devenu moi-même juriste par necéssité professionnelle, et je gagne désormais sans avocat au Tribunal Administratif (25.000 euros au moins tout seul !).
    Dernière modification par Sarlat ; 16/04/2012 à 14h21.

  25. #20
    Sarlat

    Re : Etude de Philosophie

    Métiers des arts et de la culture, c'est une bonne idée avec de la philo et de la psycho, mais prenez la L2, car la L3 en philo est très copieuse et indigeste si vous n'avez jamais fait de philo.

    Par exemple une partie de ma L3 en philo c'était toute la Science de la Logique de Hegel (3 tomes) plus l'encyclopédie des sciences philosophiques du même Hegel, plus tout le reste.

    Hard !

    J'ai connu au début de mes études de philosophie Olivier Poivre d'Arvor qui faisait des études de philo aussi, il est actuellement Directeur de France Culture, après avoir voyagé en poste dans des maisons de la cultures dans pas mal de pays étangers.

Discussions similaires

  1. De la science à la philosophie
    Par Fulcanelli dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 21
    Dernier message: 01/05/2007, 19h33
  2. étude de philosophie
    Par crunk dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 03/04/2007, 23h32
  3. etude des differentes trajectoires de la lumiere et etude des fibres optiques
    Par dad dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/11/2005, 09h03
  4. philosophie
    Par wallen dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/01/2005, 15h37