Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

23 ans et perdu dans mon orientation.

  1. #1
    vichente18

    23 ans et perdu dans mon orientation.

    Bonjour à tous ,

    Je poste sur ce forum car j'ai absolument besoin de conseils. J'ai déjà posté un sujet ici , j'ai eu un BTS NRC en juin 2016. Depuis , j'ai finalement réalisé une année en licence dans la lignée de mon BTS.
    J'ai fais une licence banque que j'ai obtenue , j'ai donc bac +3. J'ai 23 ans.
    Lors de mes stages en entreprise pendant cette année , j'ai réalisais que j'étais tête en l'air , que je faisais beaucoup d'erreurs de premier jour alors que l'alternant avec la même expérience que moi ne faisait pas, que j'avais des difficultés à comprendre ce qu'on me demandait de faire ou une demande client au téléphone même en me forçant à me concentrer etc...
    J'ai réussi à cacher toutes ces difficultés car je n'étais que stagiaire et j'ai toujours réussi à faire en sorte que ce n'était pas moi qui s'en occupe. Je suis finalement parti de la banque en bon terme en disant que j'avais trouvé un cabinet de gestion de patrimoine pour mon master c'était un mensonge évidemment puisque toutes mes difficultés m'ont dit qu'il fallait que je renonce.

    J'étais donc complètement paumé , j'ai donc postulé en L1 de maths pour faire professeur de mathématiques , je me disais que ce métier était facile à faire , tu faisais cours que sur tes connaissances. Je suis donc actuellement en L1 de maths mais la motivation est vite partie car j'ai vu des témoignages comme quoi le métier de prof est vraiment une vocation et je me suis dit aussi que je n'avais pas envie de faire tout le temps la discipline en classe etc... J'ai donc de très mauvais résultats depuis septembre surtout que je mens à mes parents , je leur ai dis que j'étais en master et je vis toujours chez eux. je cherche donc quelque chose d'autre pour l'année prochaine en étant perdu , je veux enfin être COMPETENT au travail et réussir mon travail c'est tout ce que je demande , avoir un métier épanouissant que j'aime , que j'arrive à faire.

    Je veux donc trouver en prenant en compte ce que j'aime , mon handicap physique ( semi hémiplégie , pas de motricité avec ma main gauche ) et ma concentration basse ( j'ai fais un IRM du cerveau , rien d'anormal je vais bientot réaliser des tests neuros psychologiques je veux savoir ce que j'ai ).
    Après recherche j'avais pensé aux métiers de la santé comme diététicien ou manipulateur d'électroradiologie médicale. Le salaire ne m'importe peu !
    Mais en diététique , il faut faire de la cuisine ou pas car avec mon handicap c'est pas facile non plus et en radiologie les machines sont difficiles à manipuler ? J'ai peur de réussir à rien.
    Je pense donc principalement au milieu paramédical avec une formation de 2 ou 3 ans.

    Je n'en peux plus. Aidez moi à trouver ma voie. Merci beaucoup.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    frany59

    Re : 23 ans et perdu dans mon orientation.

    Bonjour,
    Vous vous êtes certainement un peu fourvoyé en vous inscrivant en L1 maths, sans doute en ne prenant aucun conseil au préalable. C'est étonnant que la fac vous ait accepté d'ailleurs, mais bon ce n'est pas grave, il est juste temps d'en prendre conscience et de rebondir. C'est sans doute trop tard aussi pour s'inscrire cette année à une autre formation, mais ce serait intéressant d'essayer d'avoir des expériences, en attendant, dans le milieu para-médical, en maison de retraite, structure hospitalière, petite enfance,... peut-être y découvririez-vous votre vocation et la motivation pour une formation professionnelle. Il est peut-être temps d'en parler aussi autour de vous, notamment à vos parents, ils pourraient peut-être vous encourager. Ne perdez pas de temps non plus pour aller dans les salons d'orientation, au Crij, même à Pôle emploi, et n'oubliez pas de valoriser votre bac+3, une licence quelle qu'elle soit peut donner des équivalences.

  4. #3
    aro31

    Re : 23 ans et perdu dans mon orientation.

    la plupart des métiers paramédicaux demandent des capacités physiques. il faut plutot chercher du coté social

  5. #4
    grenadine95

    Re : 23 ans et perdu dans mon orientation.

    Bonjour,

    Je pense qu'il est temps d'arrêter de camoufler votre handicap. Il faut apprendre à vivre avec. Cacher vos difficultés professionnelles à vos parents, vos collègues et leur mentir ne vous permettra pas de trouver des solutions.

    Je pense que votre formation vous permet de travailler dans une banque mais peut-être pas au poste qui était le vôtre. Il faut chercher de ce côté là.

    Reprendre à zéro, un peu dans tous les sens n'est pas une solution. Attendez votre bilan et en attendant tournez-vous vers vos proches. Eux doivent ou devraient pouvoir vous comprendre et vous soutenir/aider.

    Il n'est pas possible de nier un handicap mais vivre avec en adaptant son environnement et en communiquant oui.

    Bon courage

  6. #5
    vichente18

    Re : 23 ans et perdu dans mon orientation.

    Bonjour ,

    Dans le milieu social je pensais à psychologue , l'an dernier j'ai même voulu m'inscrire en L1 psychologie mais il n'y avait plus de place , je suis donc allé en maths. Mais bon je dois refaire 5 ans d'études , bon ça peut le faire c'est juste financièrement que c'est plus compliqué.

  7. #6
    vichente18

    Re : 23 ans et perdu dans mon orientation.

    Citation Envoyé par grenadine95 Voir le message
    Bonjour,

    Je pense qu'il est temps d'arrêter de camoufler votre handicap. Il faut apprendre à vivre avec. Cacher vos difficultés professionnelles à vos parents, vos collègues et leur mentir ne vous permettra pas de trouver des solutions.

    Je pense que votre formation vous permet de travailler dans une banque mais peut-être pas au poste qui était le vôtre. Il faut chercher de ce côté là.

    Reprendre à zéro, un peu dans tous les sens n'est pas une solution. Attendez votre bilan et en attendant tournez-vous vers vos proches. Eux doivent ou devraient pouvoir vous comprendre et vous soutenir/aider.

    Il n'est pas possible de nier un handicap mais vivre avec en adaptant son environnement et en communiquant oui.

    Bon courage

    Merci pour votre message , cependant ce n'est pas aussi simple.

  8. #7
    agitateur

    Re : 23 ans et perdu dans mon orientation.

    Une réorientation dans une autre formation demandera de la concentration ( dur ), et des bases absentes. C'est une voie casse gueule, reculer pour mieux sauter.

    Passons sur le paramédical, qui attire pas mal de candidats, et ou il faudra passer à un moment ou un autre une sélection / cours d'admission ou les 2 soucis évoqués seront rédhibitoires car en plius le niveau requis ( même avec de la concentration ) peut être relativement "haut". Si en plus on rajoute l'hémiplégie....

    Vichente, tu ne sera pas le premier jeune diplômé / stagiaire ( avec bac ou bac+3 ou bac+5 ) qui a du mal à occuper son poste.

    En tenant compte du handicap physique, la voie d'un job "administratif" ( au sens très large du terme ), parait la plus logique. C'est quand même là qu'un poste de travail adapté peut être fourni par l'employeur avec le plus de facilité. Il faut aussi compter avec la discrimination positive qui peut exister: une entreprise se doit d'avoir un pourcentage de travailleurs reconnus handicapés.

    Un BTS nrc + licence banque peut mener à autre chose que du front office à un guichet de banque. La problématique que tu rencontres concerne la difficulté d'insertion pro, ce n'est pas un problème de formation.

    Pour aller plus loin: je croise dans mon environnement pro des bts muc ou nrc ( le plus souvent avec une licence pro en plus - pas du tout dans la banque -, mais en fait on s'en fiche un peu ). Ils sont en stages, CDD, etc....en première approche. Le fait est que la majorité ne sont pas capables de tenir le poste, et on pourrait croire à un manque de concentration, ou tête en l'air, puisque justement ils ne posent pas les bonnes questions, zappent les choses pourtant apprises, etc....Pour autant ils finissent bien par trouver autre chose, ailleurs il est vrai en ayant quelques mois / semestres de plus d'expérience pro ce qui change la donne aussi. Il s'agit donc pour toi de trouver la bonne entreprise, le bon poste, le bon environnement, etc.....Ca finira par arriver !!

    En guise de conclusion, je vais me répéter, en gras et en souligné car c'est le plus important:

    La problématique que tu rencontres concerne la difficulté d'insertion pro, ce n'est pas un problème de formation

    Ensuite, il s'agit de cerner ( toi même ) ta personnalité et le type de postes que tu préfererai dans l'idéal. En considérant que tu travaillera dans un bureau devant un écran, il y a quand même des "choix" à faire, en évitant de les subir:
    - relation fortes et fréquentes avec autrui, ou job coupé du monde au 3eme sous sol
    - relation avec des personnes externes à l'entreprises, nombreuses et variées, ou juste un cercle de collègues,
    - job routinier et répétitif ( pas de mise en danger ), ou très variable ( moins ennuyeux mais plus stressant )
    - tâches simples ou il faut être précis et rigoureux et ou on le temps de le faire ( ou pas le temps, remarques...), ou bien tâches multiples avec de la créativité ( par exemple )
    - etc....

  9. #8
    vichente18

    Re : 23 ans et perdu dans mon orientation.

    Citation Envoyé par agitateur Voir le message
    Une réorientation dans une autre formation demandera de la concentration ( dur ), et des bases absentes. C'est une voie casse gueule, reculer pour mieux sauter.

    Passons sur le paramédical, qui attire pas mal de candidats, et ou il faudra passer à un moment ou un autre une sélection / cours d'admission ou les 2 soucis évoqués seront rédhibitoires car en plius le niveau requis ( même avec de la concentration ) peut être relativement "haut". Si en plus on rajoute l'hémiplégie....

    Vichente, tu ne sera pas le premier jeune diplômé / stagiaire ( avec bac ou bac+3 ou bac+5 ) qui a du mal à occuper son poste.

    En tenant compte du handicap physique, la voie d'un job "administratif" ( au sens très large du terme ), parait la plus logique. C'est quand même là qu'un poste de travail adapté peut être fourni par l'employeur avec le plus de facilité. Il faut aussi compter avec la discrimination positive qui peut exister: une entreprise se doit d'avoir un pourcentage de travailleurs reconnus handicapés.

    Un BTS nrc + licence banque peut mener à autre chose que du front office à un guichet de banque. La problématique que tu rencontres concerne la difficulté d'insertion pro, ce n'est pas un problème de formation.

    Pour aller plus loin: je croise dans mon environnement pro des bts muc ou nrc ( le plus souvent avec une licence pro en plus - pas du tout dans la banque -, mais en fait on s'en fiche un peu ). Ils sont en stages, CDD, etc....en première approche. Le fait est que la majorité ne sont pas capables de tenir le poste, et on pourrait croire à un manque de concentration, ou tête en l'air, puisque justement ils ne posent pas les bonnes questions, zappent les choses pourtant apprises, etc....Pour autant ils finissent bien par trouver autre chose, ailleurs il est vrai en ayant quelques mois / semestres de plus d'expérience pro ce qui change la donne aussi. Il s'agit donc pour toi de trouver la bonne entreprise, le bon poste, le bon environnement, etc.....Ca finira par arriver !!

    En guise de conclusion, je vais me répéter, en gras et en souligné car c'est le plus important:

    La problématique que tu rencontres concerne la difficulté d'insertion pro, ce n'est pas un problème de formation

    Ensuite, il s'agit de cerner ( toi même ) ta personnalité et le type de postes que tu préfererai dans l'idéal. En considérant que tu travaillera dans un bureau devant un écran, il y a quand même des "choix" à faire, en évitant de les subir:
    - relation fortes et fréquentes avec autrui, ou job coupé du monde au 3eme sous sol
    - relation avec des personnes externes à l'entreprises, nombreuses et variées, ou juste un cercle de collègues,
    - job routinier et répétitif ( pas de mise en danger ), ou très variable ( moins ennuyeux mais plus stressant )
    - tâches simples ou il faut être précis et rigoureux et ou on le temps de le faire ( ou pas le temps, remarques...), ou bien tâches multiples avec de la créativité ( par exemple )
    - etc....
    Bonsoir , merci d'apporter votre pierre à l'édifice. J'entends ce que vous me dites sauf que c'est pas bénin. Par exemple , quand un client appelle l'agence et que je devais retranscrire au conseiller , des fois je mentais sur la demande du client car je n'avais rien compris alors que c'était dans mes cordes , ça m'est arrivé souvent. Je fais aussi les mêmes erreurs qu'on m'a déjà expliqué de ne pas faire au moins 10 fois , même l'alternant qui avait la même expérience que moi devait rattraper mes conneries. Et en plus , maintenant j'ai envie de changer de voie. Oui je ne ferai pas d'activité manuelle. Mais moi du coup avec toutes ces difficultés , je ne vois que psychologue, enseignant un truc dans lequel je suis le maître à bord et dans lequel mon handicap physique et de concentration aurait moins d'importance.

  10. #9
    grenadine95

    Re : 23 ans et perdu dans mon orientation.

    Comment as-tu obtenu ton diplôme si tu ne peux pas te concentrer ?

    Au passage, la concentration se traite.

    Evoque ton problème avec ton médecin. Il existe des centres spécialisés XXX

    Je n'ai pas dit que c'était simple. Je côtoie le handicap autour de moi.

    Le stress de la relation client n'est pas bonne pour toi. Un job plus administratif et sans pression conviendrait certainement.

    Enfin, toujours est-il que tu dois en parler.
    Dernière modification par vep ; 05/01/2018 à 07h40. Motif: pas de liens commerciaux

  11. #10
    frany59

    Re : 23 ans et perdu dans mon orientation.

    Bonjour,
    La concentration, ça se travaille. En avez-vous toujours manqué? Si vous avez réussi des études, avoir le bac + une licence, c'est que vous avez des capacités. Je pense que surtout vous manquez de confiance en vous et que vous vous dévalorisez très vite. Pour le tout, vous devriez vous faire aider, il n'y a aucune honte à ça, même au contraire, c'est courageux de vouloir se battre pour réussir, et il y a toujours des solutions à 23 ans. Il ne faut pas en effet vouloir repartir à 0 pour fuir vos difficultés, mais plutôt persévérer et demander plutôt à vos futurs employeurs ce qu'ils pensent de votre travail et comment progresser. car vous dites par exemple être parti de vous-même de la banque et en bon terme. Il y a souvent des postes dans les grandes entreprises, notamment les banques, où on ne demande d'être performants à 100/100. C'est dans le travail d'équipe qu'on trouve sa place et qu'on progresse.
    La psychologie, c'est des études longues et abstraites, avec des débouchés incertains et qui ne vous redonneront certainement pas confiance en vous et vous feront repousser le problème d'insertion professionnelle.

  12. #11
    agitateur

    Re : 23 ans et perdu dans mon orientation.

    Citation Envoyé par vichente18 Voir le message
    Bonsoir , merci d'apporter votre pierre à l'édifice. J'entends ce que vous me dites sauf que c'est pas bénin. Par exemple , quand un client appelle l'agence et que je devais retranscrire au conseiller , des fois je mentais sur la demande du client car je n'avais rien compris alors que c'était dans mes cordes , ça m'est arrivé souvent. Je fais aussi les mêmes erreurs qu'on m'a déjà expliqué de ne pas faire au moins 10 fois , même l'alternant qui avait la même expérience que moi devait rattraper mes conneries.
    C'est du passé. Il faut l'analyser et s'en servir, mais pas se flageller avec çà outre mesure.

    Tu as eu assez de capacité de concentration pour avoir un BTS et une licence pro, c'est factuel. Que ce niveau soit haut, bas ou moyen, on s'en fout ( c'est toujours très relatif ) tu as passé la barre.
    Je me répète, mais dans bien des cas un jeune diplômé ne fait pas "la maille" à son poste de manière immédiate ( ou en 3 mois ), et c'est variable selon un tas de critères. Il est possible que la relation à un autrui inconnu génère un stress suffisant pour altérer tes capacités, certains n'en seront jamais capables de toute leur vie sans pour autant avoir de "problème" dans d'autres circonstances.
    La comparaison avec l'alternant ne veut dire qu'une seule chose: dans CE cas de figure bien précis ( prise d'info ) il était meilleur que toi à cet instant. Mais peut être que tu aurai eu d'autres qualités qu'il n'a pas, et que tu n'as pas su détecter chez toi.

    Tu n'as pas de handicap de concentration. Tu as une capacité de concentration en situation de stress qui n'est peut être pas faramineuse, mais elle n'est pas maladive.

    J'ai en tête 2 profils d'alternants en licence pro, il y a un an ou 2, que l'on a eu dans la boite pendant un an, en situation de vente.
    - Une alternante était concentrée, prenait vite et bien les infos de base, pas d'erreurs. Mais elle restait assez "passive" sur l'échange en dehors des questions. Faisait le job de base mais sans trop de capacité de progression.
    - Un alternant était plus brouillon, ça s'est amélioré mais il l'est resté. Il manquait souvent des détails, mais c'est pas grave il rappelait avec une bonne humeur et ça passait bien. Par contre, peu à peu, il a pris de l'assurance et savait être force de proposition pour le client. Il y a du potentiel chez celui là, il restera toujours un peu brouillon, mais c'est beaucoup plus prometteur à terme....

  13. #12
    agitateur

    Re : 23 ans et perdu dans mon orientation.

    Pour être positif, car tu manques cruellement de confiance en soi, et sans pour autant verser des louanges non mérités:

    On voit passer ici même des diplômés bac + quelque chose qui posent des questions, ne lisent pas les réponses, reposent les mêmes et se comportent comme de vrais mulets. Et y'en a pas qu'un peu.

    Dans tes écrits, je note que:
    - tu analyses les réponses,
    - tu y réponds de manière structurée,
    - ton expression écrite est tout à fait convenable.

    Franchement, on voit bien pire !!

  14. #13
    vep

    Re : 23 ans et perdu dans mon orientation.

    Bonjour,

    Je rebondis juste sur quelques points :
    - penser que le métier d'enseignant ou de psychologue demande moins de capacités d'attentions est illusoire.
    Pourquoi pas explorer ces pistes si elles vous attirent, mais n'y allez pas en vous disant que ce sera plus facile.

    - Si vous estimez avoir des difficultés d'attentions, le mieux serait de les faire évaluer, ne serait-ce que pour mieux comprendre comment vous fonctionnez et pour essayer d'y remédier.
    Allez rencontrer un neuropsychologue, en libéral ou dans un centre de référence sur les troubles des apprentissages.

    - Faire un bilan de compétences pour faire le point sur vos expériences, vos difficultés, vos aspirations pourrait être intéressant.
    Vous pouvez contacter l'AGEFiPH ou CAP emploi pour le financement d'un tel bilan.
    Il me semble qu'il serait utile que vous soyiez accompagnée dans votre réflexion actuelle.

  15. #14
    vichente18

    Re : 23 ans et perdu dans mon orientation.

    Citation Envoyé par agitateur Voir le message
    C'est du passé. Il faut l'analyser et s'en servir, mais pas se flageller avec çà outre mesure.

    Tu as eu assez de capacité de concentration pour avoir un BTS et une licence pro, c'est factuel. Que ce niveau soit haut, bas ou moyen, on s'en fout ( c'est toujours très relatif ) tu as passé la barre.
    Je me répète, mais dans bien des cas un jeune diplômé ne fait pas "la maille" à son poste de manière immédiate ( ou en 3 mois ), et c'est variable selon un tas de critères. Il est possible que la relation à un autrui inconnu génère un stress suffisant pour altérer tes capacités, certains n'en seront jamais capables de toute leur vie sans pour autant avoir de "problème" dans d'autres circonstances.
    La comparaison avec l'alternant ne veut dire qu'une seule chose: dans CE cas de figure bien précis ( prise d'info ) il était meilleur que toi à cet instant. Mais peut être que tu aurai eu d'autres qualités qu'il n'a pas, et que tu n'as pas su détecter chez toi.

    Tu n'as pas de handicap de concentration. Tu as une capacité de concentration en situation de stress qui n'est peut être pas faramineuse, mais elle n'est pas maladive.

    J'ai en tête 2 profils d'alternants en licence pro, il y a un an ou 2, que l'on a eu dans la boite pendant un an, en situation de vente.
    - Une alternante était concentrée, prenait vite et bien les infos de base, pas d'erreurs. Mais elle restait assez "passive" sur l'échange en dehors des questions. Faisait le job de base mais sans trop de capacité de progression.
    - Un alternant était plus brouillon, ça s'est amélioré mais il l'est resté. Il manquait souvent des détails, mais c'est pas grave il rappelait avec une bonne humeur et ça passait bien. Par contre, peu à peu, il a pris de l'assurance et savait être force de proposition pour le client. Il y a du potentiel chez celui là, il restera toujours un peu brouillon, mais c'est beaucoup plus prometteur à terme....
    Bonjour ,

    J'ai eu un BTS et une licence parce que je suis bon en théorie. Dès qu'on est dans la vie réelle , je n'y arrive pas et ça me barbe. Les morales du style : " La vie n'est pas facile " " Il faut te bouger pour réussir ta vie " même si elles peuvent être vraies , ça commence à me chauffer , parce que je n'ai rien dans la vie , je ne réussis pas , je suis célibataire depuis 23 ans , mon père est décédé dans l'enfance , j'ai mon handicap , alors si en plus je dois stresser à mort quand je vais au boulot c'est bon. Tout de façon je pense tenter un bac +5 de psychologie , ce n'est pas sérieux ni préconisé mais je pense le faire.

  16. #15
    vichente18

    Re : 23 ans et perdu dans mon orientation.

    Citation Envoyé par vep Voir le message
    Bonjour,

    Je rebondis juste sur quelques points :
    - penser que le métier d'enseignant ou de psychologue demande moins de capacités d'attentions est illusoire.
    Pourquoi pas explorer ces pistes si elles vous attirent, mais n'y allez pas en vous disant que ce sera plus facile.

    - Si vous estimez avoir des difficultés d'attentions, le mieux serait de les faire évaluer, ne serait-ce que pour mieux comprendre comment vous fonctionnez et pour essayer d'y remédier.
    Allez rencontrer un neuropsychologue, en libéral ou dans un centre de référence sur les troubles des apprentissages.

    - Faire un bilan de compétences pour faire le point sur vos expériences, vos difficultés, vos aspirations pourrait être intéressant.
    Vous pouvez contacter l'AGEFiPH ou CAP emploi pour le financement d'un tel bilan.
    Il me semble qu'il serait utile que vous soyiez accompagnée dans votre réflexion actuelle.
    Bonjour,

    Je suis suivi par un psychiatre , pour ces problèmes et pour d'autres soucis relationnels. Comme je l'ai dis je vais bientot passer toute une série de tests dans une clinique.

  17. #16
    agitateur

    Re : 23 ans et perdu dans mon orientation.

    Citation Envoyé par vichente18 Voir le message
    Les morales du style : " La vie n'est pas facile " " Il faut te bouger pour réussir ta vie " même si elles peuvent être vraies , ça commence à me chauffer ,
    C'est bien légitime que ça te chauffe, d'autant plus que ces remarques viennent très majoritairement de ceux qui ont eu "dela chance" et / ou qui ont été préservés par les vols d'emmerdes en escadrilles. D'ailleurs, je ne crois pas t'avoir tenu ce genre de propos.
    Par contre, oui, à ceux qui passent ici en demandant quelles études faire pour avoir un job tranquille, facile, bien payé, sans faire d'heure, pas difficile, etc.....je pense que la vraie vie leur mettra des claques bienvenues.
    Tes propos relève une fois de plus le manque de confiance. Il y a des gens qui sont des buses, mais à qui on répète que ce sont des dieux, et qui finissent par le croire....l'inverse de toi.

    Citation Envoyé par vichente18 Voir le message
    alors si en plus je dois stresser à mort quand je vais au boulot c'est bon.
    Attention à ne pas sombrer dans un écueil: le diplôme ne fait pas le job !! Avec un même diplôme, selon le job que effectues, les collègues, les relations extérieures, le lieu de vie / travail, la société, etc....on peut passer du meilleur au pire.

    Combien as tu d'expérience stage / CDD / boulot, etc.... en entreprise hors du cadre scolaire, et pendant combien de temps ? Peux tu détailler ? Ce serait couillon de se faire un avis définitif sur 3 mois de stage de licence pro....

Discussions similaires

  1. Perdu dans mon orientation
    Par adri2606 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 8
    Dernier message: 30/04/2017, 11h14
  2. Réponses: 3
    Dernier message: 16/11/2016, 22h51
  3. Perdu dans mon orientation
    Par Elwine dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/02/2016, 19h08
  4. Perdu dans mon orientation
    Par SNODK dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 02/05/2011, 21h27
  5. Perdu dans mon orientation
    Par Preview dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 15/08/2009, 18h41