Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Un an de break avant la thèse: quels sont les risques ?



  1. #1
    lazyscientist

    Lightbulb Un an de break avant la thèse: quels sont les risques ?


    ------

    Bonsoir à toutes et tous !


    J'ai une question spécifique sur laquelle je souhaite me renseigner.
    Cette année, je n'ai pas trouvé de sujet de thèse qui fittait bien avec mon profil et mes envies...ou plutôt on va dire que les projets ne se sont pas conclus sur des possibilités de thèse (ça arrive...).

    Du coup j'hésite aujourd'hui, à me lancer tout de même dans un sujet pour lequel j'ai des compétences ou...
    patienter une année entière et voir apparaître petit à petit les nouvelles offres de thèses...

    Mais j'ai peur de ne même plus être admissible par les écoles doctorales car je ne serai plus tout frais sorti de l'école/master (d'ailleurs que j'ai fait en 6 ans vu que j'ai fait licence,école/3ème année d'école/M2). Après je sais que le contrat doctoral se fait désormais sans limites d'âge...donc bon... sur ça je connais des gens qui ont fait une thèse bien plus tard et qui s'en sont bien sorti !


    Pour "patienter" un an, j'hésite entre divers choix:
    _ tenter l'agreg de physique...risqué mais c'est quelque chose qui m'intéresse. (je suis intéressé par l'enseignement aussi)... mais dans l'hypothèse ou ça passe...si je pars en thèse après, je "perds" l'admission agreg non?
    _ faire un M2 (un "troisième"?)
    _ travailler (parce que ben je ne suis plus éligibles aux bourses crous vu que, à la base, je pars pour enchaîné sur une thèse en 2019). et par conséquent, faire un CDD dans mon domaine d'études (l'optique). à force d'y penser, je me dis que cette 3ème option est pas si mal, je peux faire de l'ingénierie/gestion...ça peut me donner des compétences diverses et variées, "techniques". Bien évidemment, ça met du beurre dans les épinards (mais je préfère les pâtes).

    edit: la question: est-ce réellement risqué de choisir l'une des trois options?

    J'ai vu un sujet qui date d'une personne qui était +/- dans le même cas que moi, personne à laquelle quelqu'un à répondu qu'il vallait mieux attendre pour se relancer et se remotiver....ce qui m'a poussé à me logguer ici et poser ma question...


    j'espère ne pas trop vous embêter,

    une bonne soirée !!

    LazyS

    -----
    Dernière modification par lazyscientist ; 24/06/2018 à 00h36.

  2. #2
    vep
    Responsable des forums

    Re : Un an de break avant la thèse: quels sont les risques ?

    Si vous réussissez le concours de l'agrégation puis vous engagez dans une thèse, vous pourrez demander un report de stage le temps de finir votre doctorat.
    http://www.education.gouv.fr/cid24398/menh0900267n.html

  3. #3
    albanxiii
    Modérateur

    Re : Un an de break avant la thèse: quels sont les risques ?

    Bonjour,

    Ne "tentez" pas l'agrégation de physique si vous y allez "pour voir". Vu la sélectivité du concours, il faut en vouloir !
    Not only is it not right, it's not even wrong!

  4. #4
    Flyingbike
    Modérateur*

    Re : Un an de break avant la thèse: quels sont les risques ?

    Citation Envoyé par lazyscientist Voir le message
    Après je sais que le contrat doctoral se fait désormais sans limites d'âge...donc bon... sur ça je connais des gens qui ont fait une thèse bien plus tard et qui s'en sont bien sorti !


    LazyS
    Ce n'est pas vrai dans la vraie vie

    Les gens qui se lancent dans une thèse tardivement se font très facilement recaler pour une histoire d'âge, même si leur profil est excellent et qu'ils ont accumulé une expérience professionnelle en relation avec le sujet visé, entretemps.

    Une pause entre le niveau master et la thèse ne peut être qu'un handicap pour trouver une thèse, d'après ce que je vois dans mon entourage.
    La vie trouve toujours un chemin

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    lazyscientist

    Thumbs up Re : Un an de break avant la thèse: quels sont les risques ?

    Bonjour à vous 3 et merci pour les réponses,

    Je souhaite devenir plus tard maître de conférence (disons...dans le meilleur des cas car cela dépend du nombre de places disponibles etc), donc enseigner fera partie intégrante du travail à priori. L'agrégation est une formation de très haut niveau en Physique et me permttrait aussi de me raccrocher à de la chimie (j'en ai fait +/- 3 ans).


    albanxiii, selon vous, il ne vaut mieux pas que j'y parte car de toute manière l'agrégation n'apporte rien "officiellement" pour intégrer les MCFs ?

    vep, j'ai lu votre lien et je vous en remercie ! je ne savais pas vraiment que c'était possible.

    Flyingbike, pourquoi se fait-on recaler pour une histoire d'âge ? est-ce "interne"? qu'est-ce que cela fait, vu que le nombre de poste de recherche ou de mcf est extrèmement restreint selon les domaines ?


    J'ajoute que je n'aurais pas la possibilité de faire de l'enseignement cette année si je pars tout de suite en thèse (je suis en négociation pour un sujet). Mais comme j'ai dit plus haut, j'aimerais être "patient" pour obtenir un sujet qui me sied/motive plus ! En ce moment j'ai le moral un peu bas... mais peut être que je suis un peu têtu sur ça ?

    J'ai l'impression de comettre une bétise en allant patienter un an, et en parallèle je crois de tout coeur que c'est pour mieux se repositionner...!!


    Bon dimanche !
    LazyS

  7. #6
    GLaG

    Re : Un an de break avant la thèse: quels sont les risques ?

    Citation Envoyé par lazyscientist Voir le message
    selon vous, il ne vaut mieux pas que j'y parte car de toute manière l'agrégation n'apporte rien "officiellement" pour intégrer les MCFs ?
    Officiellement, non.
    En pratique c'est très variable d'un domaine à l'autre, entre une exigence implicite et considéré comme une perte de temps.

    pourquoi se fait-on recaler pour une histoire d'âge ? est-ce "interne"? qu'est-ce que cela fait, vu que le nombre de poste de recherche ou de mcf est extrèmement restreint selon les domaines ?
    Quand pour un poste de MCF il y a des dizaines de candidats, la moindre "aspérité" du dossier peut-être utilisée contre le candidat...
    Mais il me semble quand même que prendre un an pour passer l'agrég, ou même pour une autre raison, n'est pas problématique de ce point de vue. Là où cela peut-être préjudiciable c'est dans l'attribution d'une allocation de recherche pour la thèse elle-même.

  8. #7
    frany59

    Re : Un an de break avant la thèse: quels sont les risques ?

    Bonjour,
    Je comprends ta position. A ta place, je m'accrocherais quand-même pour trouver une thèse maintenant. En effet, les années ne jouent pas forcément en la faveur du candidat. Il sera toujours préféré un candidat avec de fortes compétences et qui aura fait un parcours direct et cohérent, et chaque année il y en aura des nouveaux qui sortiront de M2.
    Cependant, il est impératif d'être aussi passionné par le sujet, l'objectif et l'environnement pour réussir, sinon, c'est pas la peine, ça risque d'être trop difficile de s'accrocher pendant 3 ans. Donc, il faut aussi être exigeant sur le sujet car il va aussi être le tremplin pour ton avenir professionnel
    Mais il faut avoir conscience aussi que parfois on peut avoir des à prioris, car on ne connaît pas le domaine, et finalement si on a les compétences et un bon environnement, on peut se découvrir de nouveaux intérêts. Il faut garder un minimum d'ouverture et lors des différents entretiens, on peut se faire une petite idée.
    D'autre-part, je pense qu'il y a encore beaucoup de sujets de thèses à pourvoir, et il ne faut pas hésiter à aller voir les annonces de toutes les écoles doctorales.

  9. #8
    Cotissois31

    Re : Un an de break avant la thèse: quels sont les risques ?

    Citation Envoyé par lazyscientist Voir le message
    Bonsoir à toutes et tous !


    J'ai une question spécifique sur laquelle je souhaite me renseigner.
    Cette année, je n'ai pas trouvé de sujet de thèse qui fittait bien avec mon profil et mes envies...ou plutôt on va dire que les projets ne se sont pas conclus sur des possibilités de thèse (ça arrive...).

    Du coup j'hésite aujourd'hui, à me lancer tout de même dans un sujet pour lequel j'ai des compétences ou...
    patienter une année entière et voir apparaître petit à petit les nouvelles offres de thèses...

    Mais j'ai peur de ne même plus être admissible par les écoles doctorales car je ne serai plus tout frais sorti de l'école/master (d'ailleurs que j'ai fait en 6 ans vu que j'ai fait licence,école/3ème année d'école/M2). Après je sais que le contrat doctoral se fait désormais sans limites d'âge...donc bon... sur ça je connais des gens qui ont fait une thèse bien plus tard et qui s'en sont bien sorti !


    Pour "patienter" un an, j'hésite entre divers choix:
    _ tenter l'agreg de physique...risqué mais c'est quelque chose qui m'intéresse. (je suis intéressé par l'enseignement aussi)... mais dans l'hypothèse ou ça passe...si je pars en thèse après, je "perds" l'admission agreg non?
    _ faire un M2 (un "troisième"?)
    _ travailler (parce que ben je ne suis plus éligibles aux bourses crous vu que, à la base, je pars pour enchaîné sur une thèse en 2019). et par conséquent, faire un CDD dans mon domaine d'études (l'optique). à force d'y penser, je me dis que cette 3ème option est pas si mal, je peux faire de l'ingénierie/gestion...ça peut me donner des compétences diverses et variées, "techniques". Bien évidemment, ça met du beurre dans les épinards (mais je préfère les pâtes).

    edit: la question: est-ce réellement risqué de choisir l'une des trois options?

    J'ai vu un sujet qui date d'une personne qui était +/- dans le même cas que moi, personne à laquelle quelqu'un à répondu qu'il vallait mieux attendre pour se relancer et se remotiver....ce qui m'a poussé à me logguer ici et poser ma question...


    j'espère ne pas trop vous embêter,

    une bonne soirée !!

    LazyS
    Mon conseil est qu'en France, il faut discuter au préalable avec de potentiels futurs encadrants de thèse pour savoir ce qu'ils peuvent accepter.
    Si vous avez un classement génial et des appréciations excellentes du responsable du M2, ils pourraient même accepter de vous voir partir 1 an au Guatemala, en attendant.
    Mais sinon :
    Si vous voulez vraiment attendre, mon conseil est de faire un deuxième M2 avec un stage de M2 avec les encadrants visés (il faut vérifier que ce sont des encadrants en attente de candidat), en leur annonçant clairement que vous avez envie de monter une thèse avec eux. Il faudra de votre côté négocier avec le responsable du M2 mais avec un soutien des encadrants ça peut passer. Par contre, il faudra aussi faire vos preuves dans le stage de M2, avec plus d'exigences qu'un simple M2, pour qu'ils montent réellement la thèse avec vous. Le "graal" est de réussir une publication sur un stage de M2. Quel que soit votre classement, une publication en M2 vous ouvrira des portes inespérées.
    Dernière modification par Cotissois31 ; 25/06/2018 à 14h07.

Discussions similaires

  1. QR - Anesthésies générales : quels sont les risques ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/03/2011, 00h06
  2. QR - Apnée : quels sont les risques ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 25/10/2010, 19h29
  3. QR - Quels sont les risques d'une hypertension artérielle ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/08/2010, 17h35
  4. Quels sont les risques ?
    Par Cicemau dans le forum Contraception, gynécologie, grossesse et sexualité
    Réponses: 2
    Dernier message: 29/06/2010, 09h33
  5. QR - Grossesse tardive : quels sont les risques ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/01/2010, 00h35