Discussion fermée
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 61

L'antigravite



  1. #1
    Jarod
    Que pensez vous de l'antigravite?Est ce réalisable ou pas?
    Je me pose cette question car j'ai vu recemment que la mesure de la valeur G connaissait quelques difficultes de precision.

    P.S:excusez moi pour la confusion entre anti matiere et anti gravite. ops:

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Damon
    Message de la modération :
    Les doublons ont été supprimés.
    Damon

  4. #3
    Cécile
    BOnjour,

    Il y a deux choses différentes dans cette question.
    Mesurer précisément G est difficile, car la gravitation est très faible. En fait, on mesure bien G sur de grandes distances, grâce aux mouvements des planètes. C'est plus difficile à petite distance, et jusqu'à présent, la loi de la gravitation de Newton n'est vérifiée qu'au delà de 0,1 mm.
    Autre chose est l'antigravitation. Il existe de l'antimatière, on sait même en fabriquer. Mais on ne sait pas si cette antimatière attire ou repousse la matière, si elle subit une gravitation positive ou négative. La majorité des physiciens pensent que matière et antimatière s'attirent, mais certains pensent le contraire.
    Quant à savoir si on pourrait obtenir de l'antigravitation autrement, ma réponse est

  5. #4
    moidibe
    bonjour,

    Mais on ne sait pas si cette antimatière attire ou repousse la matière, si elle subit une gravitation positive ou négative. La majorité des physiciens pensent que matière et antimatière s'attirent, mais certains pensent le contraire.
    J'ai entendu parler de cette hypothese de repulsion matiere-antimatiere. Elle vient d'ailleur au secours des physiciens lors de l'explication de la "victoire" de la matiere sur l'antimatiere apres le big bang. Ils envisage meme un univers d'antimatiere. je suis desolé mais j'en sais pas plus je vais essayer de me renseigner. bye bye

  6. #5
    Cécile
    Les physiciens arrivent à expliquer la "victoire" de la matière sur l'antimatière sans avoir recours à l'antigravité.
    Mais si l'antigravité existait, il pourrait y avoir en effet un univers de matière et un univers d'antimatière qui se repoussent.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    moidibe
    oui j'ai entendu aussi une autre hypothese :
    il y avait 1 milliard d'antiparticule pour 1 milliard et une particule ce qui explique la victoire de la matiere. Personnellement je n'ai pas trop compris ce qui justifie ce desequilibre, peut etre pourrais tu m'eclairer la dessus ??? merci

  9. Publicité
  10. #7
    Cécile
    Ben, ça risque d'être difficile, car je ne suis pas sûre d'avoir bien compris (et je suis à peut près sûre de mal expliquer). En plus, je ne sais pas si les physiciens sont tous d'accord là dessus.
    En gros, ce que j'ai compris, c'est que les paires matière-antimatière se sont créées aux premiers instants après le Big Bang à partir d'énergie. Lorsque la température était suffisamment élevée, les lois de la mécanique quantique (ne me demande pas lesquelles !) permettaient un léger excès provisoire de matière ou d'antimatière, à condition que la moyenne soit nulle. Et lorsque l'univers s'est refroidi, ce minuscule excès s'est en quelque sorte figé, et il se trouve que c'est en faveur de la matière. Toute la matière connue dans l'univers serait ce minuscule excès.
    VOilà, je laisse les spécialistes expliquer plus en détails (voire me contredire).

  11. #8
    Jarod
    Tout d'abord merci pour ces nombreuses réponses à mon premier message.
    Je pense avoir compris l'essentiel:la matiere a pris le dessus sur l'antimatiere car elle a ete plus nombreuses aux premiers instant de l'univers ou bien il existe un univers de matiere et d'antimatiere.
    Encore une question:Serait-il possible de faire "léviter" un objet grace à un champ magnétique qui contrerait la force de gravite notemment en mettant un objet au dessus d'un cryosat;on obtient ainsi une baisse du poids de l'objet de 2%(constatation faite par le Dr Eugène Podkletnov ).
    Il me semble aussi que la relativite generale prevoit une modification de la force de gravite dans une circonstance precise mais dont je ne me souviens pas. ops: .
    P.S:En éspérant que vos réponses seront nombreuses et que je me sois bien exprimé.
    BYE
    Au fait,j'allis oublié http://perso.club-internet.fr/michel.actis/antigrav/
    Un lien à couper le souffle,enfin si la video est reel et non truque.Pour ma part je ne comprends pas ce que le gars dit(anglais)et je ne connais aucun moyen de verifier l'autentaucite de la video.

    correction de la balise du lien internet
    Yoyo

  12. #9
    moidibe
    oui il me semble que ce soit possible car j'ai deja vu à la télévision dans un reportage sur arte qui montrait un grenouille en levitation mais je n'en sais pas plus. J'ai vu le reportage il y a plusieurs années et je ne m'en souviens plus tres clairement, j'en suis désolé. A la memoire !!!!!!! si seulement je n'oublierais pas ces petits détails !!!
    Je me souviens encore d'un détail :
    il fallait autant d'electricité pour faire voler la grenouille que pour le fonctionnement d'un petite ville (environ 5 000 habitant).


    Désolé mais je ne peux pas te renseigner plus que ca !


    P.S : je tiens à signaler que mes sources n'ont pas été vérifié et que ma memoire peut me jouer des tours donc il faut pas m'en vouloir si je me trompe et d'ailleurs je vous insite à me corriger voire à me reprimander !!!

  13. #10
    Damon
    Le cas de la grenouille n'est pas de l'antigravitation mais de la lévitation magnétique.
    En gros le champs magnétique est suffisemment puissant que pour contrer les effets de la gravitation, mais ce n'est pas de l'antigravité.

    Il pourrait être intéressant de faire une étude d'incidence des cancers sur les grenouilles ayant subi un tel traitement.

    Damon
    Un EeePc ça change la vie !

  14. #11
    Jarod
    http://perso.club-internet.fr/michel.actis/antigrav/

    Qu'en pensez vous sérieusement?

    IL Y A AUSSI: http://voltair.free.fr/scalar/scalaire.htm

    Message de la modération
    Correction des balises.
    Veillez à utiliser la prévisualisation avant de valider l'envoi du message.
    Damon

  15. #12
    Fremen
    Cecile a ecrit:
    "la loi de la gravitation de Newton n'est vérifiée qu'au delà de 0,1 mm."

    Je viens de suivre un cours de J. Israelachvili sur les colloides. Des particules (diametre de l'ordre de 1 micron), non chargees, dans des solvents non-polaires, interagissent entre elles a cause des forces de Van der Waals (electrostatiques, et/ou dynamiques) en 1/r^6 (pour l'energie), mais aussi par la force de gravite (energie en 1/r).

    Dans les deux cas, les proprietes determinant la magnitude des interactions (constante dielectrique pour VdW et densite pour gravite) doivent etre reduites du fait de la presence du liquide environnant.

    Donc la force effective de gravite d'interaction entre deux telles particules s'ecrit selon lui:
    f=-G*(d1-dliq)*(d2-dliq)*V1*V2/r^2
    qui peut etre repulsive ou attractive selon les valeurs des densites. Par exemple une particule d'acier et une autre de bois dans de l'eau se repoussent.

    Israelachvili m'aurait donc menti?

  16. Publicité
  17. #13
    Cécile
    Salut Fremen

    qui peut etre repulsive ou attractive selon les valeurs des densites. Par exemple une particule d'acier et une autre de bois dans de l'eau se repoussent.
    La force de gravitation est toujours attractive. C'est la somme gravitation + forces de Van der Waals qui doit pouvoir être positive ou négative.

    Je suis par ailleurs sceptique sur la précision de ce type d'expériences. Les forces électrostatiques sont ici bien plus fortes que la gravité, et ne doivent pas permettre de mesurer précisément cette dernière.
    Mais je ne connais pas en détails les travaux de Israelachvili.

    suppression d'une balise en trop par Kinette

  18. #14
    Anthracite
    On aurait également vu, par expérience, que la gravitation est quantique ce qui expliquerait les imprécisions de mesure à courtes distances.

    En ce qui concerne l’antimatière on n’en sait trop rien, il y a plusieurs théories y compris une ou la flèche du temps serait inversée, mais on n’a pu en produire suffisamment et assez longtemps pour expérimenter et donc ce ne sont que des…théories.
    0

  19. #15
    Cécile
    On aurait également vu, par expérience, que la gravitation est quantique ce qui expliquerait les imprécisions de mesure à courtes distances.
    Petite précision : on a vu que la gravitation est quantifiée (c'est à dire que l'effet d'un champ de gravitation est quantifié pour des petites particules comme les neutrons, qui ne peuvent pas faire des sauts de n'importe quelle hauteur), mais on est loin d'avoir vu que la gravitation est quantique, c'est à dire que le champ gravitationnel lui-même serait de nature quantique.
    Mais bon, c'est pas ça qui gêne pour la précision des expériences : on ne voit l'effet que pour de très petites particules, et les mesures de gravitation ont lieu sur des objets macroscopiques, qui ne ressentent pas du tout d'effet quantique.

    Effacement de la balise de fin superflue.Damon

  20. #16
    rosebud
    Citation Envoyé par Jarod
    oui bon!!! méfiance et circonspection, personnellemnt je n'en pense rien, dans la même veine il y a jean-pierre petit http://www.*********.com/ et sa MHD ainsi que ses ummites (ascendant raël) sans oublier ses cropcircles............ha j'oubliais il y a aussi les fréres bogdanoff.....(il parait qu'ils ne veillissent pas, une coqueterie sans doute)

    tout cela pour dire que ces gens tout à fait respectables voyagent sur une frange de la connaissance bien difficile à admettre.
    leurs mérites est malgré tout de nous faire rêver.



    Correction de la balise, Kinette
    Correction du premier lien cité, Damon

  21. #17
    Anthracite
    On a pris des neutrons, Cécile, pour ne pas être perturbé par autre chose que le champ gravitationnel, mais maintenant si tu as une autre explication…
    0
    Qui hélas n’en voit pas lui…

  22. #18
    Fremen
    <<La force de gravitation est toujours attractive.>>


    Israelachvili est l'un des principaux theoriciens dans ce domaine des colloides, a la suite des DLVO : Derjaguin, Landau, Verwey, Overbeek.

    La gravite est repulsive en general, mais lorsque les deux corps sont dans un milieu dense (liquide par exemple), la force effective de gravite n'est pas:

    f=-GMm/r^2

    mais:

    f=-G[(d1-dliq)V1]*[(d2-dliq)V2]/r^2

    di, Vi=densite, volume particule i

    f peut etre negative ou positive.

    Pour des particules (chargees positivement = +1e) de l'ordre de 48 microns de rayon j'ai calcule que la force de Coulomb repulsive etait compensee - quelle que soit la distance de separation - par la force de gravite attractive dans le cas ou:
    d1=1g/cm3
    d2=10g/cm3
    dliq=2g/cm3

  23. Publicité
  24. #19
    Cécile
    On a pris des neutrons, Cécile, pour ne pas être perturbé par autre chose que le champ gravitationnel
    On est d'accord, Anthracite : pour les expériences sur la gravitation quantifiée, il s'agit de neutrons. Mais là, on n'a pas mesuré G du tout, et on n'a encore moins vu de gravitation répulsive. On a juste vu que les sauts étaient quantifiés.
    Je parlais de gravitation + Van der Waals pour les travaux sur les colloïdes.
    Quant à la force effective de gravité dont parle Firemen, je ne vois pas trop l'intérêt théorique. C'est l'ajout d'une force de gravité et d'autres forces, ça n'apprend rien sur la gravité elle-même, me semble-t-il.

  25. #20
    Anthracite
    Nous sommes donc d’accord, Cécile, il ne faut pas mélanger les forces, c’est suffisamment compliqué comme ça…
    0
    Contre les complications qui fatiguent sévères ses deux neurones…

  26. #21
    spoirier
    A propos du montage électromagnétique d'antigravité décrit sur le site: cela ne marche pas pour la raison suivante.
    La perméabilité magnétique du fer exprime l'acquisition par le fer d'une polarisation magnétique, donc la valeur plus forte de la force de Laplace exprime en fait la somme de la force de Laplace du conducteur central sur ce courant, et d'une action des polarisations des atomes de fer sur ce courant. Comme c'est ainsi la couche de fer qui interagit avec elle-même par l'intermédiaire du champ magnétique, cela n'engendre pas de translation motrice.
    Ainsi au bilan l'impulsion est bien conservée.
    Quant à l'antimatière, il n'est pas vrai qu'"on ne sait pas". Ce n'est au plus qu'un défaut de communication envers le grand public. Quand on connaît la relativité générale ainsi que les conditions de création d'antimatière (le simple bilan d'énergie dans la création et l'annihilation de particules), il est clair que la gravitation est également attractive de la matière sur l'antimatière et inversement, ainsi que de l'antimatière sur elle-même.

  27. #22
    Cécile
    Gabriel Chardin, chercheur au CEA et l'un des plus grands spécialistes de l'antimatière, affirme quant à lui que l'antimatière subit une gravité inversée, et que cela n'est pas incompatible avec la relativité générale.
    Ce n'est donc pas juste une question de communication avec le grand public, comme tu dis, mais bien une controverse non résolue entre chercheurs.

  28. #23
    Anthracite
    Mais quand on sait que la relativité n’est pas l’ultime théorie, puisqu’elle n’explique pas tout, au grand désespoir de St Albert, on se dit que cet argument est peu recevable et totalement opposé à la symétrie CTP, ce qui pourrait être une des formes, supposées, de l’antimatière…
    0
    Qui persiste à penser que le jour où un expérimentateur verra une molécule d’antimatière filer vers le plafond, il ne sera pas plus surpris que cela…

  29. #24
    boooking
    Il est interessant de vous indiquer un petit montage qui coute 1,5€ et qui est aujourd'hui difficilement expliquable physiquement.

    Je l'ai reproduit moi même, et ça "lévite".

    C'est n'est pas de l'antigravité, ni même de l'EM sachant que l'inversion des polarités entraine le même mouvement (vers le haut). Le triangle ou autre forme se voit appliquer une tension de l'ordre de quelques dizaines de KV.
    La solution est, au jour d'aujourd'hui, plutot du coté ionique, sachant que le dispositif est fortement ionisant (preuve en est l'odeur forte d'ozone pendant les "vols").

    Le dispositif exploite l'Effet Biefeld-Brown découvert par Thomas Townsend Brown en 1928

    Voici une photo du dispositif en vol :


    Et le site ou vous pouvez trouver tout ce qu'il faut pour reproduite http://jlnlabs.imars.com/lifters/l'expérience.



    ATTENTION : Vous manipulez de la haute tension !!! Ne jamais toucher le dispositif pendant le vol, et toujours décharger le condensateur avec une résistance appropriée !!!

  30. Publicité
  31. #25
    Fremen
    Citation Envoyé par boooking
    Il est interessant de vous indiquer un petit montage qui coute 1,5€ et qui est aujourd'hui difficilement expliquable physiquement.

    Je l'ai reproduit moi même, et ça "lévite".

    C'est n'est pas de l'antigravité, ni même de l'EM sachant que l'inversion des polarités entraine le même mouvement (vers le haut). Le triangle ou autre forme se voit appliquer une tension de l'ordre de quelques dizaines de KV.
    La solution est, au jour d'aujourd'hui, plutot du coté ionique, sachant que le dispositif est fortement ionisant (preuve en est l'odeur forte d'ozone pendant les "vols").

    Le dispositif exploite l'Effet Biefeld-Brown découvert par Thomas Townsend Brown en 1928


    ATTENTION : Vous manipulez de la haute tension !!! Ne jamais toucher le dispositif pendant le vol, et toujours décharger le condensateur avec une résistance appropriée !!!

    Donc si tu fais l'experience dans de l'azote, il n'y a pas de levitation?

  32. #26
    spoirier
    Suppression de propos discourtois n'apportant rien au débat.
    Pour la modération Kinette


    Même après mon intervention, j'ai seulement eu droit de connaître le nom de Gabriel Chardin, sans avoir la moindre référence de site ou autre texte de lui d'après lequel je pourrais vérifier qu'il affirme effectivement cela et si oui sur quelle base il se justifie d'envisager cette possibilité. J'ai pourtant bien cherché avec google, j'ai eu au plus un titre de séminaire où il parle d'antimatière en rapport avec la gravitation, pour en dire des choses bizarres mais pas précisément que l'antimatière serait répulsive. Je ne sais donc toujours pas ce que pense ce monsieur là-dessus.

    Par contre je vais vous citer un texte d'un astrophysicien qui ne va certainement pas vous plaire :
    http://www.dstu.univ-montp2.fr/PERSO...Nature214.html

  33. #27
    spoirier
    Bon, en cherchant un peu sur le web j'ai trouvé quelques références:
    http://www.madsci.org/posts/archives...2960.As.r.html
    http://livefromcern.web.cern.ch/live...CH/F-FAQ1.html
    http://www.lns.cornell.edu/spr/2000-03/msg0022668.html

    D'autre part, l'argument n'est pourtant pas compliqué: le principe d'équivalence sur lequel repose la relativité générale dit que dans un référentiel en chute libre, il est impossible de mesurer la gravitation par des expériences internes (à* l'intérieur d'une boîte qui tombe) sans s'appuyer sur des références extérieures. En prenant en particulier l'expérience qui consiste à créer une paire particule-antiparticule et à* regarder ce que cela devient, l'antiparticule ne doit pas manifester un comportement spécial lié au champ de gravitation, donc en particulier elle doit suivre le même comportement de chute libre que le reste. Donc elle tombe bien vers le bas.

    J'ajouterais que les antiparticules ne sont pas quelque chose d'aussi exotique que cela, elles interviennent à* travers la théorie de la renormalisation pour expliquer les propriétés subtiles des particules, par exemple la valeur exacte du moment magnétique de l'électron. Enfin, sans connaître très précisément les subtilités de la physique des particules, je vois mal comment une telle violation du principe d'équivalence sur les antiparticules n'aurait pas des répercussions importantes sur la matière ordinaire au point d'entraîner des violations des résultats de la relativité générale qui auraient été mises en évidence depuis longtemps. Or, les vérifications de la relativité générale sont nombreuses, voir les références sur mon site.

    Voilà* voilà*.

    Correction des problèmes d'accentuation, Kinette

  34. #28
    C++
    Citation Envoyé par spoirier
    Bon, en cherchant un peu sur le web j'ai trouvé quelques références:
    http://www.madsci.org/posts/archives...2960.As.r.html
    http://livefromcern.web.cern.ch/live...CH/F-FAQ1.html
    http://www.lns.cornell.edu/spr/2000-03/msg0022668.html

    D'autre part, l'argument n'est pourtant pas compliqué: le principe d'équivalence sur lequel repose la relativité générale dit que dans un référentiel en chute libre, il est impossible de mesurer la gravitation par des expériences internes (à l'intérieur d'une boîte qui tombe) sans s'appuyer sur des références extérieures. En prenant en particulier l'expérience qui consiste à créer une paire particule-antiparticule et à regarder ce que cela devient, l'antiparticule ne doit pas manifester un comportement spécial lié au champ de gravitation, donc en particulier elle doit suivre le même comportement de chute libre que le reste. Donc elle tombe bien vers le bas.

    J'ajouterais que les antiparticules ne sont pas quelque chose d'aussi exotique que cela, elles interviennent à travers la théorie de la renormalisation pour expliquer les propriétés subtiles des particules, par exemple la valeur exacte du moment magnétique de l'électron. Enfin, sans connaître très précisément les subtilités de la physique des particules, je vois mal comment une telle violation du principe d'équivalence sur les antiparticules n'aurait pas des répercussions importantes sur la matière ordinaire au point d'entraîner des violations des résultats de la relativité générale qui auraient été mises en évidence depuis longtemps. Or, les vérifications de la relativité générale sont nombreuses, voir les références sur mon site.

    Voilà voilà .

    Correction des problèmes d'accentuation, Kinette
    Ton argument est excellent(j'ai le meme) mais ca ne dit pas comment devraient se comporter deux antiparticules ensemble

  35. #29
    Cécile
    Suppression de réponse à un message modéré.
    Kinette pour la modération


    Je fais juste remarquer que des scientifiques de haut niveau ne sont pas d'accord entre eux sur la gravité des antiparticules. Ce n'est donc pas moi qui vais trancher (ni spoirier, d'ailleurs !).
    Ensuite, je n'ai rien compris aux arguments de spoirier. Il dit qu'en chute libre, on ne voit pas la gravitation. Merci, mais je le savais. Donc il suffit de ne pas être en chute libre pour faire une expérience de gravitation, où on pourrait voir le comportement des antiparticules. Donc je ne vois pas ce que la chute libre vient faire dans la discussion.
    je vois mal comment une telle violation du principe d'équivalence sur les antiparticules n'aurait pas des répercussions importantes sur la matière ordinaire au point d'entraîner des violations des résultats de la relativité générale qui auraient été mises en évidence depuis longtemps.
    Je ne vois pas en quoi les antiparticules violent le principe d'équivalence. Tu peux nous expliquer ça simplement ? (en faisant attention aux accents).
    merci.

    Correction des accents, Kinette

  36. #30
    Anthracite
    Citation Envoyé par spoirier
    D'autre part, l'argument n'est pourtant pas compliqué: le principe d'équivalence sur lequel repose la relativité générale dit que dans un référentiel en chute libre, il est impossible de mesurer la gravitation par des expériences internes (à l'intérieur d'une boîte qui tombe) sans s'appuyer sur des références extérieures...
    On reconnaît de suite le spécialiste !

    Une petite erreur cependant, dans une boîte fermée, on peut avec deux mesures déterminer si on est dans un champ de gravitation ou pas, à cause de la loi de la gravitation justement.

    Pour être encore plus clair, tes pieds seront plus attirés que ta tête si tu tombes verticalement.

    Correction des accents, Kinette

Sur le même thème :

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Les mouvements de Reich et l'antigravité
    Par soliris dans le forum Archives
    Réponses: 9
    Dernier message: 16/06/2007, 14h42
  2. [Physique] la solution de l'antigravité
    Par spitfireman dans le forum Futuroscar-PHYSIQUE
    Réponses: 8
    Dernier message: 06/04/2006, 02h15
  3. L'antigravité existe-t-elle?
    Par ptinourson dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 15/10/2004, 18h23