Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Postulats incontestables?



  1. #1
    Eogan

    Postulats incontestables?


    ------

    Bonjour,
    Je lis actuellement les articles d'Einstein et quelque chose m'intrigue.
    Einstein se distingue en remettant en cause les postulats de temps et d'espace absolu qu'avait introduit Newton dans sa théorie. Néanmoins il postule l'isotropie des lois de la physique et leur invariance quelque soit le lieu où on effectue l'expérience (=homogénité).
    J'aimerais savoir si ces deux postulats peuvent être remis en cause, peut-on imaginer une physique dont les lois dépendraient de la direction et du lieu de l'expérience? Y-a-t il des recherches à ce sujet actuellement?

    Mon avis est qu'après tout, les postulats de Newton semblaient tout-puissant avant que Poincaré ou Einstein ne les remettent en cause, donc pourquoi pas? Mais si nous sommes dans un univers aux lois anisotropes et dépendantes du lieu, il devient quasi-impossible de "faire de la physique"...
    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Seirios

    Re : Postulats incontestables?

    Bonjour,

    J'aimerais savoir si ces deux postulats peuvent être remis en cause, peut-on imaginer une physique dont les lois dépendraient de la direction et du lieu de l'expérience?
    Ils peuvent tout à fait être remis en cause, puisque ce ne sont, comme tu le dis, que de simples postulats. Néanmoins, il semble que dans la nature, ce principe soit respecté.

    Mais si nous sommes dans un univers aux lois anisotropes et dépendantes du lieu, il devient quasi-impossible de "faire de la physique"...
    Je ne sais pas si ce serait impossible, mais en tout cas bien plus complexe qu'aujourd'hui, et c'est justement un argument pour la conservation de ce principe.
    If your method does not solve the problem, change the problem.

  4. #3
    Rincevent

    Re : Postulats incontestables?

    bonjour,

    Citation Envoyé par Eogan Voir le message
    Néanmoins il postule l'isotropie des lois de la physique et leur invariance quelque soit le lieu où on effectue l'expérience (=homogénité).
    J'aimerais savoir si ces deux postulats peuvent être remis en cause, peut-on imaginer une physique dont les lois dépendraient de la direction et du lieu de l'expérience? Y-a-t il des recherches à ce sujet actuellement?
    question intéressante et pas triviale du tout pour faire court : oui on cherche....

    mais d'une certaine façon Einstein a déjà remis ça un peu en cause avec la relativité générale : dans celle-ci la relativité restreinte (et donc son isotropie) est une symétrie locale et non plus globale. Le fait que la relativité restreinte soit localement valable en tout point de l'espace-temps est toutefois un principe disant qu'il n'y a pas d'endroit ou de moment privilégié dans les principes de base de la théorie même si cela n'interdit pas leur possible existence dans la réalité (une équation peut avoir une certaine symétrie sans que ces solutions ne l'aient). Mais note bien que remettre ces principes en cause va d'une certaine façon dans le sens contraire de ce qu'ont fait Poincaré et Einstein à partir de Newton : ils ont renié l'existence d'un temps et d'un espace absolus/privilégiés. Renier l'homogénéité (pas dans les faits - c'est-à-dire les solutions des équations - mais dans les lois) reviendrait à donner un rôle privilégié à un point particulier et donc revenir vers l'homocentrisme/l'existence de trucs privilégiés.

    Mais si nous sommes dans un univers aux lois anisotropes et dépendantes du lieu, il devient quasi-impossible de "faire de la physique"...
    tout dépend du degré d'anisotropie et/ou d'inhomogéïté. Dans le cadre de la théorie des cordes on a des modèles où le couplage avec le champ de gravitation ne se fait pas aussi simplement qu'en relativité générale :c'est un peu comme si la constante G de Newton n'était plus constante. Dans ce cadre, on a des lois de la gravitation qui dépendent du lieu et du moment. Mais en fait ces lois (effectives) sont obtenues comme résultat de "super-lois" qui elles n'admettent pas de moment ou endroit privilégié... en clair, même si tu observes que le monde (ou les lois qui le gouvernent) ne possède(nt) pas une certaine symétrie en pratique, tu peux toujours trouver une manière compliquée de modéliser les choses dans laquelle cette symétrie existe... mais après il faut que tu puisses expliquer la non-observation de cette symétrie dans la nature de manière convainquante et (par exemple ) de préférence sans dire un truc du genre "notre monde n'est qu'une réalisation possible de l'un des mondes possibles parmi les 3523064592693 qui auraient pu exister"...



    ps: un article qui aborde en passant certaines façons theoriques de tester les principes de base de la relativité générale... lecture pas triviale mais intéressante...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  5. #4
    BBFaïta

    Re : Postulats incontestables?

    Citation Envoyé par Rincevent Voir le message
    de préférence sans dire un truc du genre "notre monde n'est qu'une réalisation possible de l'un des mondes possibles parmi les 3523064592693 qui auraient pu exister"...
    Et tac ! Un ptit coup pour la théorie des cordes

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Eogan

    Re : Postulats incontestables?

    Merci pour vos réponses.
    Citation Envoyé par Phys2 Voir le message
    Néanmoins, il semble que dans la nature, ce principe soit respecté.
    Justement, quelles-sont les expériences qui permettent d'affirmer que ce principe est vérifié? L'expérience de Michelson-Morley permet par exemple de vérifier l'invariance de la vitesse de la lumière quelque soit la direction (même si une infime différence ne serait pas révélée par l'expérience...)

    Renier l'homogénéité (pas dans les faits - c'est-à-dire les solutions des équations - mais dans les lois) reviendrait à donner un rôle privilégié à un point particulier et donc revenir vers l'homocentrisme/l'existence de trucs privilégiés.
    Je comprends bien la gène que peut représenter l'homocentrisme dans la physique et j'ai bien l'impression que chacune de ses étapes est liée à un pas de plus dans le renoncement de "trucs privilégiés" (Copernic,Kepler,Galilée Newton, Einstein...), mais j'ai du mal à imaginer qu'un univers aux lois parfaitement symétriques aient pu engendrer un univers complexe...

    D'ailleurs, une anisotropie de certaines lois ne pourrait-elle pas expliquer la domination de la matière sur l'antimatière?

    en clair, même si tu observes que le monde (ou les lois qui le gouvernent) ne possède(nt) pas une certaine symétrie en pratique, tu peux toujours trouver une manière compliquée de modéliser les choses dans laquelle cette symétrie existe...
    J'ai bien vu aussi l'allusion à la théorie des cordes( ou plutôt ses 10^50 théories ). En gros donc cette théorie prédit qu'il existe une théorie qui prennent en considération cette absence de symétrie? Mais si on ne peut connaitre exactement les lois de cette théorie, elle ne sert pas à grand chose!

  8. #6
    Eogan

    Re : Postulats incontestables?

    Personne pour répondre à mes interrogations?

  9. Publicité

Discussions similaires

  1. Postulats
    Par Citronelle dans le forum Physique
    Réponses: 9
    Dernier message: 24/09/2005, 01h54
  2. Bohr et ses postulats
    Par Blizzy dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/03/2005, 16h31
  3. Postulats de la physique quantique
    Par isozv dans le forum Physique
    Réponses: 15
    Dernier message: 27/09/2004, 23h00