Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Dépression à l'extrados de l'avion



  1. #1
    clinon

    Dépression à l'extrados de l'avion


    ------

    Salut,
    la depression ce cree à l'extrados de l'avion selon le principe de venturi (l'acceleration des particules d'air) dans cette zone.
    mais ce qui est abstrait c'est comment se cree une aspiration de l'avion vers le haut?
    cette pression rest negative car sa valeur est relative par rapport à la pression atmosphérique!?
    merci pour votre temp
    A+

    -----
    L'electricité est le métiers des sages!

  2. Publicité
  3. #2
    clinon

    Re : depression à l'extrados de l'avion

    Citation Envoyé par clinon Voir le message
    Salut,
    la depression ce cree à l'extrados de l'avion selon le principe de venturi (l'acceleration des particules d'air) dans cette zone.
    mais ce qui est abstrait c'est comment se cree une aspiration de l'avion vers le haut?
    cette pression rest negative car sa valeur est relative par rapport à la pression atmosphérique!?
    merci pour votre temp
    A+
    salut,
    sil vous plait un coud de main
    L'electricité est le métiers des sages!

  4. #3
    polo974

    Re : dépression à l'extrados de l'avion

    En partant du principe que la dépression en extrados est acceptée (il y a moins de pression sur l'extrados que sur l'intrados), il suffit de comparer la composante verticale des pressions inférieure (intrados) et supérieure (extrados) pour voir que globalement il y a une force ascendante qui est exercée sur l'aile (comme la surface projetée horizontalement est là même vue de dessus et de dessous et que F=P*S ).

    Si on parle en pression relative, la dépression s'exprime de façon négative.
    Si on parle en pression absolue, la dépression s'exprime de façon positive, mais inférieur à la pression atmosphérique moyenne.
    Mais comme on compare dessus dessous, ça ne change rien...

  5. #4
    Fistos

    Re : dépression à l'extrados de l'avion

    Bonjour,
    La théorie expliquant que la portance est uniquement due à la différence de vitesses d'écoulement de l'air entre l'intrados et l'extrados est aujourd'hui contestée. Le site suivant me semble bien expliquer le problème :
    http://pierre.rondel.free.fr/portance.htm

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    sitalgo

    Re : dépression à l'extrados de l'avion

    B'jour,

    Citation Envoyé par clinon Voir le message
    mais ce qui est abstrait c'est comment se cree une aspiration de l'avion vers le haut?
    Une explication avec les mains.
    Tu as des molécules (dans l'air), tranquilles, pas chiantes pour deux sous, qui vaquent à leurs occupations.
    D'un seul coup arrive l'avant de l'extrados qui va leur imprimer un mouvement vertical (on ne s'interesse ici qu'au vertical), les molécules résistent par leur inertie, créent une surpression, et prennent une vitesse verticale ascendante.

    Le sommet de l'extrados passé, v'là que maintenant il y a de la place en-dessous. Les molécule ne peuvent pas instantanément occuper ce volume, quand bien même ce serait une simple planche et qu'il n'y a pas eu la prise de vitesse due au début de l'extrados, mais en plus les molécules doivent inverser leur vitesse verticale. Donc il manque du monde à l'appel de l'extrados. Molécules éloignées => dépression relative.
    Mais si t'as l'gosier, Qu'une armure d'acier, Matelasse. Brassens, Le bistrot.

  8. #6
    sitalgo

    Re : dépression à l'extrados de l'avion

    Citation Envoyé par Fistos Voir le message
    Le site suivant me semble bien expliquer le problème :
    On y voit cette photo que j'ai cherchée il y a qques temps où l'on voit un avion "creusant" le nuage juste en-dessous. Contredisant ainsi les tenants du phénomène uniquement local (ce qui revient à : rien ne change une fois l'aile passée).
    Mais si t'as l'gosier, Qu'une armure d'acier, Matelasse. Brassens, Le bistrot.

  9. Publicité
  10. #7
    clinon

    Re : dépression à l'extrados de l'avion

    Citation Envoyé par sitalgo Voir le message
    On y voit cette photo que j'ai cherchée il y a qques temps où l'on voit un avion "creusant" le nuage juste en-dessous. Contredisant ainsi les tenants du phénomène uniquement local (ce qui revient à : rien ne change une fois l'aile passée).
    Salut,
    Desole pour ce retard merci les amis pour les informations
    A+
    L'electricité est le métiers des sages!

  11. #8
    chatelot16

    Re : dépression à l'extrados de l'avion

    j'ai subit quand j'etais etudiant des cours de mecanique des fluide expliquant la portance par ces histoires de depression : je ne les ai jamais pris au serieux : et je suis bien content de les voir mis en doute

    pour moi c'est plus simple : avant le passage de l'avion l'air est immobile : quand l'avion passe , puisque son aile a une incidence positive il envoie de l'air vers le bas , et par reaction ca fait de la portance : et ca se calcule meme si l'aile etait plate et sans epaisseur : si on fait des ailes epaisses c'est pour leur donner de la solidité mais si on avait un materiaux infiniment solide on serait bien content de faire des ailes extra plate

  12. #9
    obi76
    Modérateur*

    Re : dépression à l'extrados de l'avion

    Si l'aile est plate et sans épaisseur ça marche pas si bien.
    Tu créera une surpression en dessous, mais pas au dessus (dépression).
    En plus tu créera un couple qui tendra à mettre l'aile parfaitement perpendiculaire à l'écoulement (minimisation du potentiel en fonction de l'angle), ce qui pour un avion serai gênant (décrochage). C'est bien Bernouilli et lui seul qui explique la portance, le reste n'est qu'instabilité...

    Cordialement

  13. #10
    Aroll

    Re : dépression à l'extrados de l'avion

    Bonjour,
    La portance peut être décrite aussi bien par Bernouilli (différence de pression) que par Newton (déviation d'air vers le bas) ce sont deux aspects, deux "optiques" du même phénomène.
    Au niveau de l'aile elle même, la force de portance ne peut exister que si l'air exerce une pression dessus, ce qui implique une différence de pression entre l'intrados et l'extrados, donc Bernouilli.
    La déviation d'air vers le bas est une conséquence inévitable de la portance et une obligation due au respect du principe de conservation de la quantité de mouvement, elle peut aussi faciliter les explications dans certains cas.
    Il n'y a aucune raison d'opposer ces deux visions de la portance, c'est à chacun de choisir celle qui lui correspond le mieux.

    Les profils plats "portent" beaucoup moins bien que les profils bombés.
    Cela s'explique très bien par "l'aspect Bernouilli" puisque la forme même de l'extrados (bombé) favorise l'accélération du flux (à comparer avec l'effet venturi), et que l'accélération du flux entraîne une baisse de pression sur l'extrados donc une plus grande différence entre intrados et extrados.
    Cela peut s'expliquer aussi par la "vision Newton" car l'augmentation de la vitesse d'écoulement et de la dépression se traduit par une augmentation de la quantité et de la vitesse de l'air entraîné vers le bas (plus d'air "aspiré" et plus vite). Si l'on visualise l'écoulement au dessus de l'extrados d'un profil portant, on s'aperçoit que le flux effectue une rotation partielle (il "tourne") qui se termine avec une composante dirigée vers le bas (obligatoire pour raison de conservation); tout ce qui renforce ce flux descendant (vitesse, débit), renforce la portance.

    Si l'aile est plate et sans épaisseur ça marche pas si bien.
    Tu créera une surpression en dessous, mais pas au dessus (dépression).
    Avec un angle d'attaque non nul (seule condition de portance pour une aile plate), il y a quand même apparition d'une zone de dépression sur l'extrados, mais cela ne change rien au fait qu'une aile plate est bien moins efficace.
    Amicalement, Alain

  14. #11
    abracadabra75

    Re : dépression à l'extrados de l'avion

    Bonjour à tous.
    Obi76, tu devrais lire (ou relire) soigneusement le texte indiqué par Fistos. Tu verrais que la théorie de Bernouilli qui permet une approche simplifiée, a des limites immédiates (vol sur le dos interdit! entr' autres...).
    Proposer par une étude cohérente une 'vision' plus réalise des phénomènes invisibles, est quelque chose qu' il faut savoir accepter, en quittant les idées reçues.
    Bons vols
    A+
    Il n'y a que dans le dictionnaire où 'réussite' vient avant 'travail'.

  15. #12
    Aroll

    Re : dépression à l'extrados de l'avion

    Bonjour,
    Obi76, tu devrais lire (ou relire) soigneusement le texte indiqué par Fistos. Tu verrais que la théorie de Bernouilli qui permet une approche simplifiée, a des limites immédiates (vol sur le dos interdit! entr' autres...).
    La déviation d'air vers le bas simplifie considérablement les choses lorsqu'il s'agit d'expliquer le vol sur le dos, l'influence de l'incidence ou les profils plats, mais cela ne signifie pas qu'il soit impossible d'expliquer le vol sur le dos avec Bernouilli, c'est seulement un peu plus compliqué. Je le répète, les deux visions sont aussi valables l'une que l'autre.
    Amicalement, Alain

  16. Publicité
  17. #13
    abracadabra75

    Re : dépression à l'extrados de l'avion

    Merci de la précision. Aucun esprit polémique dans mon propos. Sans doute l'explication newtonienne convient-elle mieux à mes neurones.
    Et merci à Bernouilli pour son approche sans doute plus compréhensible à d' autres.
    A+
    Il n'y a que dans le dictionnaire où 'réussite' vient avant 'travail'.

  18. #14
    sitalgo

    Re : dépression à l'extrados de l'avion

    Heureusement les 2 théories ne se contredisent pas sinon bonjour les crashes d'avions. Pour moi le phénomène est newtonien à la base mais bien plus difficile à mesurer ce cette façon, par contre avec Bernouilli, il suffit de mesurer des pressions (qui sont en fait la conséquence des quantités de mouvement).
    Mais si t'as l'gosier, Qu'une armure d'acier, Matelasse. Brassens, Le bistrot.

  19. #15
    polo974

    Re : dépression à l'extrados de l'avion

    Il faut aussi voir que les chemins (intra et extrados) ne commencent pas au point le plus avant d'un profil, mais au point de stagnation, c'est à dire là où l'air hésite entre passer dessus ou dessous.

    Sur un profil symétrique, lorsque l'aile a une incidence positive, ce point se situe dans les quelques premiers % de l'intrados. A partir de là, on peut accepter plus facilement l'idée des longueurs de chemin différentes...

    Ensuite, une fois qu'on a mis l'air en mouvement descendant, et bien, il n'y a que la viscosité de l'air qui va finir par amortir, répartir ce flux, sans compter que comme on a créé une dépression au dessus de l'aile, l'air finira bien par revenir (lui ou son copain), et comme il a une certaine inertie, il va continuer à tourbillonner dans son coin (de plus en plus large...) une fois l'avion passé.

  20. #16
    fred78000

    Re : dépression à l'extrados de l'avion

    L'avion des frère wright avait des ailes plates ... et pourtant ça volait donc finallement bernouilli ça sert juste à améliorer la portance ... A partir de quel avion dailleurs, a t on décidé d'appliquer le profil au ailes permetant l'application de bernouilli ?

    http://upload.wikimedia.org/wikipedi...-Fort_Myer.jpg

  21. #17
    Aroll

    Re : Dépression à l'extrados de l'avion

    Bonjour,
    Citation Envoyé par fred78000
    L'avion des frère wright avait des ailes plates ... et pourtant ça volait donc finallement bernouilli ça sert juste à améliorer la portance ... A partir de quel avion dailleurs, a t on décidé d'appliquer le profil au ailes permetant l'application de bernouilli ?
    Elles n'étaient pas plates elles étaient incurvée et ça marche de la même manière que des ailes bombées.

    Amicalement, Alain

  22. #18
    Aroll

    Re : Dépression à l'extrados de l'avion

    Rebonjour,
    Citation Envoyé par polo974
    Sur un profil symétrique, lorsque l'aile a une incidence positive, ce point se situe dans les quelques premiers % de l'intrados. A partir de là, on peut accepter plus facilement l'idée des longueurs de chemin différentes...
    Cette histoire de chemins de longueurs différentes est à oublier au plus vite, c'est une erreur.

    Amicalement, Alain

  23. Publicité

Discussions similaires

  1. et pour l'avion ????
    Par stevegourdon dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 10
    Dernier message: 21/01/2007, 19h44
  2. Energie Potentielle de l'avion
    Par polina3 dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 17/04/2006, 16h04
  3. L'avion
    Par vince dans le forum Actualités
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/01/2005, 09h14
  4. De l'oiseau à l'avion
    Par Klimero dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 16
    Dernier message: 15/07/2004, 10h33
  5. Le retour de l'avion mystère...
    Par vince dans le forum Technologies
    Réponses: 74
    Dernier message: 10/05/2004, 22h16