Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Becquerel dans l'eau... question d'unité



  1. #1
    pives

    Becquerel dans l'eau... question d'unité

    Salut,

    Je ne sais pas si ce message est au bon endroit, mais bon je me lance quand même...

    En cherchant des infos sur la radioactivité dans l'eau, je me suis retrouvé face à un problème d'unité. Je m'explique:

    certains exprime la radioactivité dans l'eau en Becquerel par litre, mais d'autres en Becquerel par gramme (exemple page wikipédia "Becquerel", paragraphe "activité d'une substance" )

    Je ne sais pas quelle unité est la plus pertinente, et éventuellement comment convertir ces valeurs...

    Quelqu'un peut me renseigner ?

    Merci d'avance...

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    laugen

    Re : Becquerel dans l'eau... question d'unité

    Pour la conversion c'est pas trop compliqué : 1 litre d'eau pèse 1000 g.
    Si tu veux être plus précis, tu peux tenir compte de la densité de l'eau (si c'est de l'eau de mer par exemple) mais de toutes façons les activités sont généralement connues à quelques % près donc l'erreur que tu fait sur la densité de l'eau est négligeable.

    Au niveau de l'unité la plus pertinente, je dirais que si tu considères l'activité d'une eau naturelle (mer, ou lac par exemple) les Bq/L me semblent plus appropriés.

    Les Bq/g sont généralement employés pour des solutions de forte activité. Par exemple, si on dispose au laboratoire d'une solution de 137Cs à 300 Bq/g, on va peser une certaine masse de cette solution (par exemple 25 mg) et on aura donc prélevé une activité de 0,025*300 = 7,5 Bq.
    Dans le cas de prélèvements de petits volumes, le prélèvement par pesée est alors plus précis (à condition d'avoir une très bonne balance) que par un volume.

  4. #3
    pives

    Re : Becquerel dans l'eau... question d'unité

    Ok, merci de la réponse...

    J'ai une autre question: j'ai trouvé dans un bouquin (manuel pratique de radioprotection - Gambini et Granier) des valeurs de radioactivité pour différents types d'eau (en Bq/l) :

    eau de pluie 0.3 à 1
    eau de rivière 0.007 (radium 226 et potassium 40), 11 (tritium)
    eau de mer 14 (potassium 40)
    eau minérale 1 à 2 (radium 226 et radon 222)

    Je voudrais savoir à partir à partir de quels seuils la radioactivité dans l’eau devient t-elle néfaste pour l’homme ?

    Si quelqu’un à un réponse, ou même un piste je suis preneur…

  5. #4
    callipsycho

    Re : Becquerel dans l'eau... question d'unité

    Salut,
    La nocivité d'une source ou d'un milieu ne se mesure pas en Bq/L mais en Sv (Sievert). Cette unité provient du Gray (ou J/kg ,qui prend en compte la quantité d'énergie absorbée par unité de masse : la "dose" D), mais aussi de la nature du rayonnement : Wr) : 1sv = D*Wr = dose équivalente
    Pour info :
    pour les rayons X, gamma et électrons, 1 Gy entraîne 1 Sv
    pour les neutrons rapides, 1Gy entraîne 10 Sv
    pour les rayons alpha, 1 Gy entraîne 20 Sv

    Pour répondre à ta question du seuil de nocivité, celle-ci est délicate à définir, car elle dépend de chaque être humain, de sa résistance etc.. En tout cas, il y a un effet systématique à haute dose c'est à dire à partir de 1 ou 2 Gray.
    Pour les faibles doses, il existe une norme internationale fixée en 1990, qui est de 1 millisievert par an, seuil au-delà duquel le risque est inacceptable.

    Cela est vrai aussi bien pour l'eau que pour tout autre milieu.

    Voilà, j'espère que ca peut t'aider

  6. #5
    callipsycho

    Re : Becquerel dans l'eau... question d'unité

    Sinon, tu peux aussi te renseigner là :

    La radioactivité et ses applications, Maurice Tubiana et Robert Dautray, PUF

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    pives

    Re : Becquerel dans l'eau... question d'unité

    merci bien Callipsycho!

    J'en ait suffisamment pour avancer... et plus encore.

    A+

  9. Publicité
  10. #7
    KLOUG

    Re : Becquerel dans l'eau... question d'unité

    Bonsoir

    Juste quelques précisions

    J'ai une autre question: j'ai trouvé dans un bouquin (manuel pratique de radioprotection - Gambini et Granier) des valeurs de radioactivité pour différents types d'eau (en Bq/l) :

    eau de pluie 0.3 à 1
    eau de rivière 0.007 (radium 226 et potassium 40), 11 (tritium)
    eau de mer 14 (potassium 40)
    eau minérale 1 à 2 (radium 226 et radon 222)

    Je voudrais savoir à partir à partir de quels seuils la radioactivité dans l’eau devient t-elle néfaste pour l’homme ?


    Il existe effectivement des seuils pour les denrées alimentaires et donc les liquides et donc l'eau de boisson pour lesquels on considère que le produits devient impropre à la consommation.
    C'est effectivement fonction du radionucléide et en particulier du rayonnement ionisant (y avait un petit débat sur une autre question dans le forum) et de la période effective (c'est à dire le temps de présence du produit dans le corps).
    Par exemple pour la majorité des radionucléides la limite est de 1000 Bq/l ou 1000Bq/kg. Pour un émetteur alpha nocif on arrive à 20 Bq/l.
    Ceci dit c'est le résultat d'une directive européenne et basée sur un incident dispersant de la radioactivité.



    La nocivité d'une source ou d'un milieu ne se mesure pas en Bq/L mais en Sv (Sievert). Cette unité provient du Gray (ou J/kg ,qui prend en compte la quantité d'énergie absorbée par unité de masse : la "dose" D), mais aussi de la nature du rayonnement : Wr) : 1sv = D*Wr = dose équivalente
    Pour info :
    pour les rayons X, gamma et électrons, 1 Gy entraîne 1 Sv
    pour les neutrons rapides, 1Gy entraîne 10 Sv
    pour les rayons alpha, 1 Gy entraîne 20 Sv

    Pour répondre à ta question du seuil de nocivité, celle-ci est délicate à définir, car elle dépend de chaque être humain, de sa résistance etc.. En tout cas, il y a un effet systématique à haute dose c'est à dire à partir de 1 ou 2 Gray.
    Pour les faibles doses, il existe une norme internationale fixée en 1990, qui est de 1 millisievert par an, seuil au-delà duquel le risque est inacceptable.



    En complétant la réponse de Callipsycho :
    Les limites d'exposition s'exprime en sievert (Sv)
    Cette unité est reliée à la dose équivalente ou la dose efficace et à pour vocation de mesurer la nuisance biologique des rayonnements dans le domaine des faibles doses c'est à dire d'évaleur les effets aléatoires de type somatique (cancer) ou héréditaires.
    On parle donc en général en millisievert.
    1, 10 ou 20 Sv n'ont pas de sens car au délà d'une exposition de 0,5 gray pour l'organisme dans son ensemble on voit des effets déterministes (qui arrivent au dessus d'une seuil et en général de manière précoce). A 1 ou 2 gray il y a même des probabilités d'y perdre la vie. A 4,5 Gy c'est ce que l'on appelle la dose létale 50% (risque de mourir dans les 60 jours sans soins médicaux).

    Les 1 mSv font même partie de la réglementation française (code de la santé publique article R. 1333-8) mais ne concerne que l'exposition du public.
    Les travailleurs ont eux une limite fixée à 20 mSv sur 12 mois.
    Dire qu'au delà de 1 mSv le risque est inacceptable n'est pas une formulation out à fait juste car les rayonnemnts étant naturels je vous déconseille fortement d'aller dans des lieux où vous êtes susceptible de recevoir plus de 1 mSv en plus sur une année en plus de l'exposition naturelle (médicale incluse) qui est de l'ordre de 2,5 à 4 mSv selon l'endroit où vous habitez.

    Je peux enfin vous conseiller d'autres ouvrages dont je suis l'auteur si jamais vous avez besoin d'un supplément d'information ou des sites internet.
    Envoyer moi un mot en privé.
    KLOUG

  11. #8
    pives

    Re : Becquerel dans l'eau... question d'unité

    Salut KLOUG,

    merci de tes précisions.En fait je fais des recherches sur la radioactivité dans l'eau en Bretagne. C'est pourquoi je cherchais les seuils d'exposition...

    A ce sujet:

    j'ai trouvé dans un bouquin (manuel pratique de radioprotection - Gambini et Granier) des valeurs de radioactivité pour différents types d'eau (en Bq/l) :

    eau de pluie 0.3 à 1
    eau de rivière 0.007 (radium 226 et potassium 40), 11 (tritium)
    eau de mer 14 (potassium 40)
    eau minérale 1 à 2 (radium 226 et radon 222)


    Question: Dans eau de pluie la valeur de 0.3 à 1 Bq/l est exprimée pour quel élément ?

    Quelqu'un sait-il si il y a eut de campagnes de mesures vraiment poussées, parce que j'ai cru comprendre que la radioactivité est très variable et le contrôle de l'IRSN est assez limité (5 points de mesures sur la Bretagne) ?

  12. #9
    KLOUG

    Re : Becquerel dans l'eau... question d'unité

    Bonjour pives
    La valeur pour l'eau de pluie est donnée pour l'uranium 238 et le radium 226 (un de ses descendants).

    L'IRSN a effectivement déterminé un certain nombre de points de mesures. Les exploitants nucléaires sont aussi tenus de faire aussi des mesures.
    Celles-ci sont axées de préférence autour de sites (exemple de ce qui se passe sur La Hague par exemple). Le réseau national de mesure géré par l'ASN et l'IRSN donne probablement un certain nombre de points. Voir leur sites internet.

    Dans le cas de la Bretagne je pense qu'il y a des mesures autour de l'Ile longue, mais qu'il n'y a pas eu de campagnes forcément poussées sur d'autres lieux.
    Je pourrai éventuellement poser la question.
    A bientôt
    KLOUG

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réponses: 8
    Dernier message: 16/01/2008, 14h49
  2. Question, solubilité dans l'eau du CO2
    Par SFinx dans le forum Chimie
    Réponses: 12
    Dernier message: 06/01/2008, 16h55
  3. Question d'unité et de conventions
    Par Nauhaie dans le forum Physique
    Réponses: 7
    Dernier message: 24/09/2007, 08h35
  4. Réponses: 7
    Dernier message: 25/10/2006, 08h02
  5. Expérience de Becquerel et découverte de la radioactivité
    Par tcavin dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 7
    Dernier message: 18/11/2004, 12h38