Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 55

MQ et RG Enfin Unifié !



  1. #1
    glevesque

    MQ et RG Enfin Unifié !


    ------

    Salut à tous

    Le RG interpète le temps comme étant la simultanéité événementielle qui relient plusieurs référentiels d'observations entre eux et selon l'aspect phénoménale causale de la nature. Le tout est relative à la propagation de la vitesse de la lumière qui transmet l'information interactionnelle et donc causale de la nature.

    Mais voilà, le temps décrit par la RG, n'est par le temps prit comme substance première, mais plutot comme substance seconde et relié seulement à l'aspect descriptif des chose de la nature.

    Qu'est-ce qui décrit en fait et de manière virtuelle le temps en comme étant sa propre substance première, son éssence même et sa propre nature plus fondamentale. Et bien se sont les différents phénomènes qui sont reliés à l'aspect vibrato-énergétique de tout matière-énergie qui se trouve et qui constitut notre Univers. A partire de cela, il est donc possible de quantifier le temps, comme étant le regroupement différentiels des phénomènes vibrato-énergétiques de la matière-énergie et étroitement associé aux aspect relativiste d'accélération gravitationnelle et d'impulsion-vitesse. Le tout faisant partie de sous ensemble subissant et faisant subire en même temps l'influence de la métrique spatio-énergétique du tissus originelle de notre Univers, et non plus de tissus d'espace-temps qui n'est en réalité qu'un concepte mathématique et physique de description qui est porté sur les choses de simultanéité ou différer qui relit entre elles les choses événementielle et causale de tout phénomènes manifestable de la nature.

    Ainsi le temps en sa version vibratoire-énergétique des choses de matière-énergie peut-être ainsi quantifier selon les prostulats fondamentale de la MQ et des constantes de PlancKs. La RG et la MQ se fusionne a merveille et le tout peut-être désormait décrit sans temps spécifique mais d'ordre différé selon la propagation de l'information interactionnelle a vitesse C entre les différents référentielle. Quant dites-vous, cela a-t-il du sens a vos yeux.

    A++

    -----
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  2. Publicité
  3. #2
    Konrad

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Ben c'est bien beau mais... Pas de comparaison avec des résultats théoriques ou expérimentaux déjà éprouvés, pas d'explication de phénomènes non expliqués ou pas encore observés... Pas d'équations qui relieraient les grandeurs entre elles de façon formelle... Bref ce n'est pas une théorie.

    Qu'espères-tu ? J'ai du mal à saisir le sens et le but de ces paragraphes. :confused:
    "Un clavier AZERTY en vaut deux."

  4. #3
    glevesque

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Salut

    A comprendre les choses tout simplement, et surtout de comprendre ce qui manque et défit encore l'unification de ses deux merveilleuses théories de conception humaine. Qu'est-ce qui empèche leurs fusion de l'une vers l'autre. Et le temps dans tout ca, qu'elle est donc sa véritable relation avec la matière-énergie et la métrique gravitationnelle ?
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  5. #4
    Chip

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Citation Envoyé par glevesque
    (...) A partire de cela, il est donc possible de quantifier le temps, comme étant le regroupement différentiels des phénomènes vibrato-énergétiques de la matière-énergie et étroitement associé aux aspect relativiste d'accélération gravitationnelle et d'impulsion-vitesse (...) Quant dites-vous, cela a-t-il du sens a vos yeux.
    Tu as certainement raison. A vrai dire, une fois qu'on a compris ça, c'est tellement évident que je me demande comment on n'y a pas pensé plus tôt.

    Bon, plaisanterie mise à part, je m'interroge sur la présence de nombreux messages de ce genre dans ce forum qui me semble pourtant dédié à la discussion scientifique. Je pense qu'il faudrait adjoindre à ce forum un forum qui pourrait s'intituler "Je ne connais rien à la physique mais je vais vous expliquer pourquoi toutes les théories actuelles ne tiennent pas debout".

    Un peu de bon sens que diable! Comment peut-on penser révolutionner un domaine sans même en maîtriser les bases?

  6. #5
    glevesque

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Salut

    "Je ne connais rien à la physique mais je vais vous expliquer pourquoi toutes les théories actuelles ne tiennent pas debout".

    Un peu de bon sens que diable! Comment peut-on penser révolutionner un domaine sans même en maîtriser les bases?
    Ce n'est nullement mon intension, et j'avout que je ne suis nullement un spécialiste de la question et ne prétent nullement d'ailleur vouloir révolutionner le monde en ce domaine. Par contre j'ai droit a mes opignons selons ma propres compréhension des choses. La physique stipule analyser le temps comme étant une substance première de celle-ci, et ceci n'est nullement pas le cas selon les référentiel et les événement qui leurs sont attribuer et si j'ai bien compris, je me pose tout simplement la question suivante, pourqu'oi en est-il ainsi, car dans le cas contraire il me semble que les choses peuvent être interpréter d'une autre manière.

    Alors selon votre propres vision et connaissence de l'aspect temporelle encadré par les formulation conceptuelle de la RR, pour vous le temps est-il vraiment interpréter comme substance première. Le tissus espace-temps a-il son équivalence dans notre Univers en tent que substence support aux différentes interaction de la nature. Si vous me répondez par l'affirmative, alors s'est qu'il y a un réelle mal entendut entre les conceptes stipuler par la RR et la MQ et également par la diffinition propre qui est reliée au temps et de son interprétation en physique.

    Maintenent comment décrivez-vous le comportement et la manifestation des choses de la nature par l'entremise de la courbure métrique spatio-temporelle et le comportement de la matière-énergie, qui est prit dans de t'elle référentiels relative entre eux et la propagation des choses informelles par les ondes électromagnétique ou même gravitationnelle.

    Il est beau de tapper sur un non spécialiste et un novice sur la matière, mais il faudrait au moins réponde de manière claire a ses propres intérogation et cela dans le but de mieu l'éclairer sur la question. Alors je vous poses la question suivante, voulez-vous bien m'éclairer quelque peut sur le sujet ?
    Dernière modification par glevesque ; 30/01/2005 à 21h07.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Chip

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Citation Envoyé par glevesque
    Ce n'est nullement mon intension, et j'avout que je ne suis nullement un spécialiste de la question et ne prétent nullement d'ailleur vouloir révolutionner le monde en ce domaine.
    Ah, bon. J'ai cru pourtant lire "MQ et RG Enfin Unifié !" suivi d'un message sensé expliquer pourquoi. Dans ce message je n'ai vu qu'un seule interrogation, à la fin : "Quant dites-vous, cela a-t-il du sens a vos yeux".

    Par contre j'ai droit a mes opignons selons ma propres compréhension des choses.
    Evidemment. Mais si votre but est de discuter de théories scientifiques, avant de se lancer dans un méli-mélo de concepts en affirmant réunifier MQ et RG, il faut un peu étudier ces domaines.

    Le tissus espace-temps a-il son équivalence dans notre Univers en tent que substence support aux différentes interaction de la nature.
    Je ne peux pas répondre à cette question, je ne la comprends pas.

    Il est beau de tapper sur un non spécialiste et un novice sur la matière, mais il faudrait au moins réponde de manière claire a ses propres intérogation et cela dans le but de mieu l'éclairer sur la question.
    Je n'ai pas eu l'impression que votre premier message posait des questions. J'ai eu l'impression d'un exposé incompréhensible de quelqu'un qui pense qu'il vient de faire faire un grand pas à la physique. D'où ma réaction. Encore une fois, pourquoi se lancer dans de grandes envolées sans queue ni tête, plutôt que de poser des questions sur tel ou tel point précis, pour progresser?

  9. Publicité
  10. #7
    glevesque

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Salut Chip

    Je ne remet nullement vos compétence ici, en fait c'est plutot des miennes dont il s'agit. Et là-dessus ne vous en faite pas, le dilème est très claire et ce sont mes propres propos qui seront mis en question ou en défault ici.

    Cependant si vous ne voulez pas répondre a mon poste précédent, c'est que vous me laissez le liosir d'avoir le bénéfice du doute sur la question de l'interprétation des mesures physique qui sont associées à la dimension temporelle en RR et qui cause préjudice à toute forme de quantification de celui-ci en MQ.

    Avec le meilleur des respects !

    EDIT : vous avez été plus rappide que moi, donc oublier SVP ce dernier poste.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  11. #8
    Chip

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Citation Envoyé par glevesque
    Je ne remet nullement vos compétence ici, en fait c'est plutot des miennes dont il s'agit.
    Bonsoir glevesque. Il n'est pas question de "hiérachie", ou de qui est le plus compétent... l'intérêt d'un tel forum c'est de pouvoir discuter avec des gens curieux d'apprendre et d'échanger sur la physique. Ce contre quoi je m'élève, c'est l'idée que l'on peut révolutionner un domaine d'étude sans même en connaître les bases! C'est illusoire, naïf, prétentieux. Si chacun se met tour à tour à affirmer qu'il a trouvé LA vérité et l'assène sous forme de quelques phrases cabalistiques, ce forum va perdre beaucoup de son intérêt.

  12. #9
    Madarion

    Exclamation Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Bonsoir Glevesque.
    Tu connait mes idées qui recoupent les tiennes.
    Mais comment veut tu qu'on te recoupe alors que tu met une barrière psychologique contre toute critique négative et avec cela un enchevêtrement de vocabulaire assez fatiguant en comprendre. Sa part d'un bon principe, mais stp reste simple.

    Je peus quand même ajouter que le temps est bien un mirage, mais pas autant que tu le pense. Il existe belle et bien mais est englobé dans une chose plus vaste, c'est là que tu doit cherché la réunion de MQ et RG.
    Et oui ta en partie raison.
    Dernière modification par Madarion ; 30/01/2005 à 22h02.

  13. #10
    glevesque

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Salut

    Bien compris !

    Evidemment. Mais si votre but est de discuter de théories scientifiques, avant de se lancer dans un méli-mélo de concepts en affirmant réunifier MQ et RG, il faut un peu étudier ces domaines.
    J'ai déjà un certains baggage sur le sujet, mais j'avoue que vut que cela ne fait pas partie de ma profession ni même ma formation acédémique de base, je dois vous dires que je ne métrise pas aussi bien que vous tout les conceptes et le langage technique qui est relié à tous ceci.

    Poster par glevesque
    Le tissus espace-temps a-il son équivalence dans notre Univers en tent que substence support aux différentes interaction de la nature.
    Ici je faisais référence aux tissus d'espace-temps qui semble définit la topologie de l'espace Universelle qui nous entoures. Et agissant comme un support à la propagation des ondes électomagnétique et gravitationnelles. Mais également pour expliquer quelque peut les phénomènes qui sont relier aux fluctuation du vide et qui semble bien démontrer l'existance d'un t'elle tissus support Universelle.

    Je n'ai pas eu l'impression que votre premier message posait des questions. J'ai eu l'impression d'un exposé incompréhensible de quelqu'un qui pense qu'il vient de faire faire un grand pas à la physique. D'où ma réaction.
    J'ademet que mon texte d'introduction, n'est pas facile d'approche et d'interprétation a première vut. Mais il détient cependant de réelle intérogation sur l'interprétation des mesures temporelle en RR (qui sont d'ordre descriptif et continu) par rapport à la MQ (qui est d'ordre discret et quantifiable).

    Encore une fois, pourquoi se lancer dans de grandes envolées sans queue ni tête, plutôt que de poser des questions sur tel ou tel point précis, pour progresser?
    Et bien voilà le dilème, si le temps est réellement d'ordre relatif en subtance, cela est donc associées aux différents comportements de la matière-énergie et de leurs niveaux de manifestation selons les référentiels et les énergie mis en cause. La chose qui englobe tout choses (tissus) est également en étroite relation avec tout ceci. Et ce ceci est la représentation des différents états vibratoire sur le plan énergétique des choses matérielles de notre Univers. Et cela voudrait également dire que ce n'est pas le temps qui d'ordre relatif en fonction des paramêtres relativiste qui décrit un ou des référentiels d'observations entre eux. Mais belle et bien le comportement même de la matière-énergie selon des paramêtre vibratoire et oscillant en énergie. Le temps relativiste ne repésenterais en fait que l'aspect descriptif qui relit un événement aux différents référentiels qui lui sont attachés, la relativité découlerait tout simplement de l'aspect différentiels et diféré qui serait alors du par la vitesse de propagation limite de la lumière à travers l'espace. Le temps relativiste ne serait pas le temps, mais juste son aspect relationnelle et diférer qui relit les choses causale de la nature. Parcontre le temps vibratoire qui décrit en quelque sorte les durée de transition d'un état d'énergie vers un autre, serait en fait le véritable représentant de l'aspect de l'écoulement du temps. Ainsi avec l'apport d'énergie ou d'accélération gravitationnelle (impulsion-vitesse), ce sont les niveaux vibratoires de la matière qui serait moduler et synchronisé selon l'énergie mis en cause et ceci selon les même relation d'interprétation relativiste (v/c) de contraction ou de dilation de Lorentz.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  14. #11
    Karibou Blanc

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Bonsoir,

    Vous voulez débattre, nous allons débattre. Mais je vous préviens, on n'explique pas la nature en inventant des mots sans raison. Je vous demanderai donc de ne plus (dans la mesure du possible) user de ce genre de phrase qui n'a pas sa place sur le forum :
    Qu'est-ce qui décrit en fait et de manière virtuelle le temps en comme étant sa propre substance première, son éssence même et sa propre nature plus fondamentale. Et bien ce sont les différents phénomènes qui sont reliés à l'aspect vibrato-énergétique de tout matière-énergie qui se trouve et qui constitut notre Univers.
    Voyez-vous en physique, le choix des mots est toujours très précis, et ne pas connaître leur sens peut parfois faire obstacle à la compréhension de votre interlocuteur, alors pour le respect de tous usons de clarté, et surtout si un mot nouveau doit apparaître qu'il soit défini proprement et que sa nécessité soit prouvée, la théorie n'en sera que plus simple et élégante. J'essaierai pour ma part d'en faire autant.


    Allons-y. Commençons par là.

    Quant dites-vous, cela a-t-il du sens a vos yeux.
    Sous cette forme, non. Les scientifiques utilisent une langue particulière pour parler de la nature, je l'ai déjà dit. Mais si vous voulez leur soumettre vos idées, je vous conseille encore une fois de communiquer avec la langue, ce qui nécessiterait peut-être avant de révolutionner la science, d'apprendre simplement à parler
    son langage.



    l'interprétation des mesures physique qui sont associées à la dimension temporelle en RR et qui cause préjudice à toute forme de quantification de celui-ci en MQ.
    En quoi la quantification du temps est-elle nécessaire selon vous ? (et quel sens peut-on lui donner ?)
    Dernière modification par Karibou Blanc ; 30/01/2005 à 22h21.

  15. #12
    ClairEsprit

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    La première fois que j'ai lu un message de Mr Levesque j'ai eu la même réaction que Chip. Ensuite j'ai pensé qu'il fallait lire entre les lignes et ne pas prendre tout au premier degré. Je pense que l'aspiration de Mr Levesque est d'englober une représentation interne de la physique qui soit juste et adhère le plus possible avec la théorie physique qui fait foi. En général ses posts ne sont pas aussi tapageurs que le premier de ce fil et sont souvent orientés de façon à obtenir l'assentiment d'un spécialiste sur la validité scientifique de l'image poétique des mots qu'il emploie pour saisir un concept ou une abstraction. Pour ce fil il est clair qu'il y a eu dérapage et qu'il a sans doute cette fois tenté d'être un peu en avance et d'inverser le mouvement. Je ne crois pas cependant que Mr Levesque pense sérieusement que ses messages ont un contenu scientifique, et je ne crois pas non plus que vous pensez qu'ils puisse suivre une discussion scientifique selon les règles que vous avez fixées. C'est ainsi lui tendre un piège dont vous savez avec certitude qu'il n'y échappera pas.

    Dès lors, la véritable question posée par Chip est celle de savoir si la communauté utilisatrice de ce forum souhaite se défaire durablement de la présence des interventions de Mr Levesque et d'autres du même genre et si elle a les moyens de parvenir à cette fin. En ce qui me concerne je considère que l'Internet est un espace libre, même si ce forum est modéré. Il est au demeurant tout à fait possible d'ignorer beaucoup de messages et pour ma part je ne les lis pas tous, même ceux qui ont un contenu scientifique certain. De surcroit, il est toujours délicat d'apprécier la limite entre le contenu non scientifique et le contenu scientifique sur un espace tel que celui-ci ou il n'est pas question d'avoir un discours rigoureux au point de pouvoir publier chaque post dans Pour la Science ou je ne sais où.

    Pour ma part j'apprécie beaucoup ce forum et c'est sans doute dû en grande partie au travail des modérateurs et à la qualité des interventions. Un peu de poésie de temps en temps ne fait pas de mal non plus...

  16. Publicité
  17. #13
    Madarion

    Cool Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Moi ce qui m'énerve le plus c'est de tourner autour du pot.

    Ici sa serait plutôt : Pour nous sortir de l'impasse actuelle de la relativité Générale suffirait-il de neutraliser mathématiquement le Temps. Si oui, alors le Temps est une illusion. Sinon il faut chercher ailleurs. Recoupez moi !

  18. #14
    Chip

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Pour ClairEsprit. J'aime aussi beaucoup la poésie, mais il me semble que ce n'était pas vraiment le propos...

    Il n'est pas question de "se défaire durablement de la présence des intervention de Mr Levesque", d'ailleurs personnellement j'ai discuté volontiers avec glevesque dans d'autres discussions. La tonalité du premier message était tout de même très éloignée de ce qui peut donner lieu à une discussion constructive (scientifiquement parlant), ce qui est quand même le but de ce forum me semble-t-il. Je pense qu'inciter glevesque à poser des questions claires et simples, ou à exposer ses idées de cette façon, sera finalement plus constructif et enrichissant que de louer les vertus poétiques du "temps en sa version vibratoire-énergétique des choses de matière-énergie" et de la "métrique spatio-énergétique du tissus originelle de notre Univers".

  19. #15
    glevesque

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Salut Karibou Blanc

    Voyez-vous en physique, le choix des mots est toujours très précis, et ne pas connaître leur sens peut parfois faire obstacle à la compréhension de votre interlocuteur, alors pour le respect de tous usons de clarté, et surtout si un mot nouveau doit apparaître qu'il soit défini proprement et que sa nécessité soit prouvée, la théorie n'en sera que plus simple et élégante. J'essaierai pour ma part d'en faire autant.
    Ok, je suis parfaitement d'accord avec vous sur cette consigne, et je ferai donc un effort de se coté. Mais n'oublier pas que :
    J'ai déjà un certains baggage sur le sujet, mais j'avoue que vut que cela ne fait pas partie de ma profession ni même de ma formation acédémique de base, je dois vous dires que je ne métrise pas aussi bien que vous tout les conceptes et le langage technique qui est relié à tous ceci.
    Alors j'espère que cela ne sera pas trop un obstacle a tout ceci.

    ce qui nécessiterait peut-être avant de révolutionner la science, d'apprendre simplement à parler
    Je suis encore une fois d'accord avec vous !

    Je commence donc !
    MQ = Mécanique quantique.
    RR = Relativité Générale.

    En quoi la quantification du temps est-elle nécessaire selon vous ?
    D'après moi, c'est une question de quantification du temps en MQ qui pourrait intégrer et englober les conceptes qui sont relié aux dimensions temporelle de la RR, mais formulé autrement et d'une manière à être complètement indépendante aux notions de temps (sauf pour la durées des phénomène causale).

    (et quel sens peut-on lui donner ?)
    Englober les différents états de la matière dans t'elle ou t'elle autre situation comportementale. Par exemple en encapsulant le comportement vibratoire des particules et des ondes qui véhicule l'énergie à travers l'espace. Dans une sorte quadrillation de l'espace et étroitement soumis aux influences selon des apports d'énergie supplémentaire, que ce soit par l'intermédiaire d'accélération provoqué par les champs gravitationnelle, ou par l'apport supplémentaire d'impulsion-vitesse. En gros une sorte de matrice réactionnelle et descriptif des différents constituant de matière pour une certaines portions d'espace donnée. (bon ici, je vous pris de me pardonner si je ne suis pas très claire, au besoin j'éclairsirez mes propos)

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  20. #16
    glevesque

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Salut

    Merci beaucoup ClairEsprit et Madarion de votre encouragement qui me sont très sympatique.

    En fait je cherche a savoir s'il est du domaine possible de pouvoir remplacer un de ses beaux jours, la superbe variable temps (comme toi Madarion) et de la dimension temporelle qui lui est directement associé et ceci à travers les différentes formulations mathématique relativiste. Selon moi, et ici ce n'est pas la vision d'un spécialiste qui parle, mais tout juste de cel d'un amateur très curieux de nature et un peut comme ClairEsprit ma descrit dans son poste précédent. Donc selon moi, il serait possible de faire une t'elle synthèse en s'appuyant daventage sur les aspects de durée comme critère de base et soumis aux conditions relativiste et gravitationnelle extérieur. Là ou j'ai bien du mal a m'exprimer c'est de comment définir l'ensemble qui regroupperait par exemple une portion d'espace dans une matrice réactionnelle (la quantification des portions d'espace), une sorte de vecteur de couplage qui serait directement symétrique et proportionnelle aux différentes mesures d'intervale de temps qui caractérise la durée d'un phénomène observable (une sorte de quantification de l'espace en vibration ou en différent état vibratoire). Le temps pouvant entre autre, nous servires d'indice de référence tout au plus à notre matrice de départ, mais pas plus. En fait ce sont les portions de durée par exemple qui serait nos véritables référence et interelié avec tout ce qui se retrouve directement dedand cette petite portion d'espace (quantifier en potentialité d'état d'énergie), même les relations avec la topologie de l'espace y serait incluses. C'est tout ceci que j'appel comportement vibrato-énergétique, mais passon sur ce therme, car comme vous pouvez le constater j'ai bien de la misère à faire visualiser ce concepte, qui me semble pourtant si claire à première vue.

    Alors je me donnerai donc comme tache principale d'ésseiller de répondre le plus clairement possible a vos questions et intérogation, et ceci afin d'éclaircir quelque peut ce concepte qui semble sortir de nulpart, mais qui d'après moi pourrait très bien servire de liens unificateur entre la RR et la MQ. Ici je ne veut pas parêtre prétencieux malgrer les apparences, mais j'ai une idée que je dois faire partager, et ceci afin d'y voir un peut plus claire là dedant et sur les différentes possibilités qu'elles semble bien vouloir nous offrires ou apporter. C'est pour cela que je l'offre sur la place public, afin d'en avoire le coeur nette sur les tenant et les aboutissent de celle-ci et qui me hante depuis bien des annéés déjà.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  21. #17
    glevesque

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Salut Konrad

    Ben c'est bien beau mais... Pas de comparaison avec des résultats théoriques ou expérimentaux déjà éprouvés.
    Non, car elle est formulé sur les mêmes préceptes que la RR, je n'ai rien inventé, juste interprété de manière différentes et sous un autre angle de vue.

    pas d'explication de phénomènes non expliqués ou pas encore observés...
    Cela viendera au besoins, pas de précipitation. Car je suis loin d'apréhender toute la technicalité scientifique et physique, loins de là, je ne suis qu'un amateur dans tout ca et en fait je ne fait que survoler les grands conceptes de la physique contemporaine. (Je comprend en gros mais pas nécèrement dans le détail.)

    Pas d'équations qui relieraient les grandeurs entre elles de façon formelle... Bref ce n'est pas une théorie.
    C'est ce que je voudrais bien savoir avec votre aide, car je ne possèdes pas completement le merveilleux langage mathématique.

    Qu'espères-tu ? J'ai du mal à saisir le sens et le but de ces paragraphes.
    A partager et a comprendre tout ca !!!

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  22. #18
    glevesque

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Salut

    Dès lors, la véritable question posée par Chip est celle de savoir si la communauté utilisatrice de ce forum souhaite se défaire durablement de la présence des interventions de Mr Levesque
    Qu'on me le demande clairement et poliment et je concenterai à la règle de la majorité et du bon sens et je quitterais donc ce formibable forum qui ma donner tant en retoure. Mon but n'est pas de semer la zizanie au contraire, mon but est de mieu comprendre véritablement ou en son les limites actuelles de nos sciences. Est-ce que je dérange tant que ca, mes propos sont-ils vraiment si incompréhensible que ca. Je le répète si ont désire véritablement me voire quitter de facons volontaire ce forum, je le ferais tout simplement sans discuter. Mais je me souviens également d'avoir déjà demander de me débrancher du forum, si on ne voulait plus de moi ici. Alors si on me débranche pas, je poursuiverez donc à vous poser des questions, si vous voulez bien m'acepter parmit vous, bien sure....

    Amicalement (Débranché moi pas SVP.)
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  23. Publicité
  24. #19
    deep_turtle

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Bonjour,

    La question de la nature du temps a déjà fait l'objet de plusieurs discussions, sondages, etc... dont certaines ont une longueur plus que respectable. Je vous propose de nous en tenir dans ce fil à des éléments éventuellement nouveaux et clairs. En particulier, il te revient glevesque d'exprimer clairement ton point de vue :
    Citation Envoyé par glevesque
    Citation Envoyé par Karibou Blanc
    En quoi la quantification du temps est-elle nécessaire selon vous ?
    D'après moi, c'est une question de quantification du temps en MQ qui pourrait intégrer et englober les conceptes qui sont relié aux dimensions temporelle de la RR, mais formulé autrement et d'une manière à être complètement indépendante aux notions de temps (sauf pour la durées des phénomène causale).
    Cette réponse est incompréhensible...


    Citation Envoyé par glevesque
    Citation Envoyé par Karibou Blanc
    (et quel sens peut-on lui donner ?)
    Englober les différents états de la matière dans t'elle ou t'elle autre situation comportementale. Par exemple en encapsulant le comportement vibratoire des particules et des ondes qui véhicule l'énergie à travers l'espace. Dans une sorte quadrillation de l'espace et étroitement soumis aux influences selon des apports d'énergie supplémentaire, que ce soit par l'intermédiaire d'accélération provoqué par les champs gravitationnelle, ou par l'apport supplémentaire d'impulsion-vitesse. En gros une sorte de matrice réactionnelle et descriptif des différents constituant de matière pour une certaines portions d'espace donnée.
    Et celle-ci aussi.

    A partir de ce message, la modération va se durcir un peu, et les messages peu clairs seront modérés. Les messages de 50 lignes seront particulièrement visés, essayez de ne pas employer 30 mots quand quelques-uns suffisent.

    Pour la modération.

  25. #20
    glevesque

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Salut à tous

    Bon, je vois de qu'elle type de précision vous désirez, mais je ne crois pas vraiment possèder ce baguage technique et scientifique, loins de là. Alors je vais tout de même éssailler d'être plus précis, mais pour cela je vais avoir besoins de votre aide et de votre assistance.

    AVIS d'assistance que je lance à tous !

    Posté par Deep_Turtle
    Posté par glevesque
    Posté par Karibou Blanc
    En quoi la quantification du temps est-elle nécessaire selon vous ?
    D'après moi, c'est une question de quantification du temps en MQ qui pourrait intégrer et englober les conceptes qui sont relié aux dimensions temporelle de la RR, mais formulé autrement et d'une manière à être complètement indépendante aux notions de temps (sauf pour la durées des phénomène causale).
    Cette réponse est incompréhensible...
    Dans la MQ, je crois qu'il y a déjà une sorte de quantification du temps qui se réfère au temps de Planck (10-44 sec), et qui indique la plus petite unité de durée d'une action possible sur la matière. Le problème est cependant toujours non résolut en relativité restreinte (RR) et générale (RG), pour ces dernière le temps est de grandeur continue contrairement à la mécanique quantique (MQ). C'est deux manières d'approches différentes pour interpréter et mesurer le temps, est l'une des caractéristiques majeures je crois, pour avoire un modèle théorique plus unitaire, pouvant englober à la fois les conceptes des deux théories (MQ et RG) dans une sorte de modèle théorique quantique de la gravitation (MQG).

    Posté par Deep_Turtle
    Posté par glevesque
    Posté par Karibou Blanc
    (et quel sens peut-on lui donner ?)
    Englober les différents états de la matière dans t'elle ou t'elle autre situation comportementale. Par exemple en encapsulant le comportement vibratoire des particules et des ondes qui véhicule l'énergie à travers l'espace. Dans une sorte quadrillation de l'espace et étroitement soumis aux influences selon des apports d'énergie supplémentaire, que ce soit par l'intermédiaire d'accélération provoqué par les champs gravitationnelle, ou par l'apport supplémentaire d'impulsion-vitesse. En gros une sorte de matrice réactionnelle et descriptif des différents constituant de matière pour une certaines portions d'espace donnée.
    Et celle-ci aussi.
    Salut Karibou Blanc, pourrais-tu SVP, préciser et cibler d'aventage ta question, Merci !

    A++
    Dernière modification par glevesque ; 31/01/2005 à 15h18.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  26. #21
    Rincevent

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Citation Envoyé par glevesque
    Dans la MQ, je crois qu'il y a déjà une sorte de quantification du temps
    dans la physique quantique actuelle, le temps est un paramètre continu et n'est donc absolument pas quantifié.

    en revanche, si l'on parvient à quantifier la gravitation en accord avec les principes de base de la RG, celle-ci ne faisant aucune différence entre champ de gravitation et espace-temps, on s'attend à ce que le temps lui-même soit quantifié. Mais pour le moment, il n'existe aucune théorie validée dans laquelle le temps soit quantifié.

  27. #22
    glevesque

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Salut Rincevent

    Et merci beaucoup pour ton explication.

    dans la physique quantique actuelle, le temps est un paramètre continu et n'est donc absolument pas quantifié.
    Ok, donc si j'ai bien compris la MQ et la RG en sont au même niveau, concernant l'interprétation du temps de manière continu.

    Il y a cependent une question que je me pose alors, qu'elle est la différence d'interprétation qui est relié au temps entre la MQ et la RG. Je sais que la RG interprète le temps grace aux formulations mathématique de Lorentz et de la relation mathématique v/c en gros, pour expliquer ente autre le principe du mouvement accéléré et d'ordre relatif entre les référentiels d'observation délimité par la vitesse limite de la lumière dans l'espace. Cette relation mathématique nous permets de mieu comprendre le comportement des corps matériels dans un champs de gravitation et des effet qu'elles peuvent subires à l'intérieur de celui-ci. Soit une relation de proportionnalité de contraction des distances et de la dilatation du temps et ceci en étroite relation des niveaux d'énergie E = MC2. Maintenent pour la MQ, le temps a t-il la même signification de mesure spatio-temporelle que la RG. Enfin ! qu'elle est la différence majeurs de l'interprétation du temps entre s'est deux conceptes théoriques, s'agit-il ou vient-elle en fait de l'aspect temporelle qui s'en dégage uniquement dans la RG.

    en revanche, si l'on parvient à quantifier la gravitation en accord avec les principes de base de la RG, celle-ci ne faisant aucune différence entre champ de gravitation et espace-temps, on s'attend à ce que le temps lui-même soit quantifié
    Là-dessus je suis complètement d'accord avec toi.

    A++
    Dernière modification par glevesque ; 31/01/2005 à 16h10.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  28. #23
    glevesque

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Salut

    J'éssai de présiser d'aventage mon dernier poste !

    Pour la RG :Tous corps matèriel va subire une certaine forme d'accélération lorqu'il se trouve à proximité d'un champs gravitationnelle (qui est en gros le résultat de l'accumulation densitométrique des masses). Ainsi nous savon également depuis Newton (vers 1750) que tout corps matériels s'attires en quelque sorte et s'influence de manière mutuellement selon leurs propre rapport de masse. C'est ce qui explique entre autre pourqu'oi qu'une roche de 10 kg tombe à la même vitesse qu'une voiture d'une tonne. Cette force (F=ma et (M1*M2/R2)xG (constente gravitationnelle)) est responssable entre autre du poids des corps qui subit alors l'attraction gravitationnelle de la Terre et de la satéllisation de la Lune par exemple qui se trouve alors en chutte libre constante vers le centre de gravité Terre-Lune, mais dont la vitesse orbitale de celle-ci est plus grande que l'accélération gravitationnelle de la terre et c'est ce qui lui donne finalement une tractoire orbitale de forme plus ou moins circulaire/elleptique de plus ou moins 27 jours. La courbure de la Terre est d'environ 5 mêtres au 8 kilomêtres et sa vitesse de libération est de 9,89 km/s-1. Ce qui veut dire qu'à chaque seconde un corps en chutte libre accélère de 9,89 mêtres, et ceci en faisant abstraction bien sur de la résistance de l'aire, qui limite en fait cette vitesse de quelque 300 km/h.

    Ensuite en 1915 (suivant la RR de 1905), Einstein est venu nous démontrer quant fait la gravitation était plutot le résultat non pas d'une force à portée infini et instentanée, mais plutot le résultat d'un champs d'influence gravitationnelle qui voyage à la vitesse limite de la lumière. L'un des premier prostulat de la RG est donc la constante de la vitesse de la lumière qui est limitée pour tout référentiels à 299 792,458 km/sec. C'est à partir de cela que nous allons retrouver les formulations mathématique de Lorentz, pour ajuster en fait les différentes interprétations qui sont reliées aux mesures observable et de leurs équivalences ou invariance par changement de référentiels (translation de coordonnée). Le deuxième prostulat de la RG, stipule donc que tout les lois observables dans la nature, s'exprimerons de la même manière d'un référentiel à l'autre. Einstein nous a également démontré que l'énergie (E = MC2) était en fait l'équivalence de la masse inertiel (au repos) des corps. En fait le constat est simple, car s'il existe une vitesse limite à travers la nature (C), il existe donc par ricochait une relation mathématique et physique étroitement en relation avec la masse (M) d'un corps et l'énergie cinétique maximum qu'elle peut acquérire lors de phénomène d'impulsio-vitesse ou d'accélération (F=ma devien E= mc2). Le C2, vient du fait qu'il s'agit d'une surface superficielle d'un corps.

    Donc a partire de ces constats, nous savons également qu'avec de l'énergie il est possible de créer de la matière et vice versa. Les expériences de physique nucléaire nous le prouve à chaque jours.

    Maintenent qu'est-ce que la gravitation, la gravitation n'est pas une force, mais belle et bien une courbure de la métrique spaciale de l'espace. Cette courbure est également en étroite relation avec la présence de matière, dont celle-ci est en fait composée d'énergie suivant la relation suivante E=mc2. C'est cette fameuse courbure de l'espace, qui influence le comportement de la tractoire des corps et qui les attires en quelque sorte vers les corps les plus massifes qui déforme d'avantage leurs entourage spatiale immédiat. Donc ici nous pouvons en conclure que la densité de la présence d'énergie de forme matériel qui compose tout les corps dans la nature, influence directement le tissus de l'espace qui l'entoure. Mais ici il y a un hic, ce hic est la vitesse limite de la lumière dans l'espace. Cette vitesse limite qui détermine en fait les relations d'énergie de la matière, va également influencé notre interprétation du temps. En fait la vitesse v d'un corps va être relié à une relation de proportionnalité avec c, c'est cette relation (mc2/rad:1-v2/c2) mathématique de Lorentz, qui va être responssable de la contraction des longueures et de la dilatation du temps entre chacun des référentiels d'observation. Tout ceci est pour obéire à la constante de la vitesse de la lumière limite et le principe de la relativité du mouvement. Ici nous somme donc oubliger d'interpréter le temps de manière continu et non plus d'odre absolut à travers l'Univers (Newton), mais plutot d'ordre relatif en fonction des différents référentiels d'observation et la métrique de l'espace qui entours et influence les objets.

    Pour la MQ : Pour ce qui est de la MQ, le temps est également interprété de manière continu, mais tout de même un peut délimité en quelque sorte par le temps de Planck (10-44sec). Le temps de Planck est l'unitée de mesure la plus petite possible en probabilité, qui est utilisée pour déterminer la plus petite action possible de la matière, elle fait donc partie d'une autre constante de la nature. Parcontre la quantification des champs d'énergie de la matière, obéit à un certains principe d'indétermination d'Heizenberg. Celui-ci nous indiques que nous ne pouvons obtenir de manière absolut la mesure de la vitesse et de la position exacte d'une particule de matière, et ceci éffectuée de manière simultanément. Mais il y a également la particularité dualiste ondulatoire et corpusculaire, lors des interactions entre particules de matière, qui nous empèche également de comprendre en fait les comportements plus fondamentale de la matière, que par des analyses mathématique statistique et probabilistique.

    Le temps a donc une sorte d'interprétation discrète en MQ de part la constante de Planck et d'interprétation continu en RR de par la relation de proportionnalité v/c.

    Bon, j'attend vos commentaires avant de poursuivre dans cette direction !

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  29. #24
    deep_turtle

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Bonjour,

    glevesque il faut que tu comprennes que plus on écrit, moins on est lu, en particulier sur un forum... Le durcissement de la modération dont je parle plus haut, ce serait de supprimer les messages du type de celui que tu viens d'envoyer...

    Ta vision personnelle de la relativité n'a pas sa place dans cette discussion, et la "conclusion" que tu en tires sur la continuité du temps n'en est pas une : c'est une hypothèse de départ de la théorie, pas une conséquence...

    Honnêtement, beaucoup de tes messages sont trop longs et il faut que tu fasses un effort de synthèse. Trouver dans ce que tu veux écrire ce qui a vraiment un rapport avec là où tu veux en venir.

  30. Publicité
  31. #25
    glevesque

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Salut Deep_Turtle

    Si j'ai écris se long texte, c'était justement pour vous expliquez un peut ou j'en était rendu dans mon interprétation de la RR et de la MQ et par le fait même de se mètre d'accord sur les principes afin de se trouver un point de départ commun ou un terrain neutre.

    Ta vision personnelle de la relativité n'a pas sa place dans cette discussion, et la "conclusion" que tu en tires sur la continuité du temps n'en est pas une : c'est une hypothèse de départ de la théorie, pas une conséquence...
    Peus-tu SVP, être plus claire et me dire en fonction de me poste précédent ce qui pose problème. Mon dernier poste est là, justement pour le modifier et de se trouver un terrain commun d'entente sur la terminologie utiliser. Je te répète que je ne suis pas un professionnel de tout cela, il faut donc que vous me dites ou mes mots blesse ou non pas de sens pour la science.

    Amicalement

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  32. #26
    glevesque

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Salut à tous

    Bon, j'attend vos commentaires avant de poursuivre dans cette direction !
    Avant d'allez plus loins dans mes explications, j'attends de savoire ce que j'ai écrit dans mon avant dernier poste est belle et bien représentatif et valable aux yeux de la science.

    Car j'ai bien l'intension de poursuivre mes explications sur le sujet, et me faire mieu comprendre sur la question, et ceci bien sur si on me le permet !!!

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  33. #27
    glevesque

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Salut à tous

    Messieurs, si je n'est pas de commentaire au sujet de mon poste 23, je serai donc dans l'oubligation de conclure que nous sommes tous d'accord a propos de son contenut et de son petit résumé de la RG et de la MQ. Et donc je pourrai me permètre de poursuivre mes explications dans la bonne vois de la compréhension de tous. Vut que le silence serais interprété par l'abceptation de tous et donc concluant pour poursuivre le sujet !

    Ou en sommes nous a propos du poste 23 ci-haut, me donnez-vous le feu vert pour la suite de la discusion !!!

    A++
    Dernière modification par glevesque ; 31/01/2005 à 21h12.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  34. #28
    charly

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Pour rejoindre ce que dit Deep_Turtle , je ne te lis pas non plus , les textes sont trop long , trop confus , avec un vocabulaire imbouffable . C'est dommage parceque ce que tu dis est peut etre interressant , mais je ne peux pas juger .
    Il faut faire un effort de synthése et de rigueur scientifique . Ne pas employer des mots à la place des autres c'est important .
    Je suis loin d'être au point la dessus aussi , je te fais juste la critique pour expliquer pourquoi je n'ai pas lu et je ne lirais pas le post #24 . Je ne crois pas être le seul , et je te pose la question a quoi ca sert d'écrire si ce n'est pas pour être lu ?

  35. #29
    glevesque

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    Salut

    Il faut faire un effort de synthése et de rigueur scientifique . Ne pas employer des mots à la place des autres c'est important
    C'est exactement de cela dont il est question ici, je fait un effort pour ajuster mon discours et mes textes selons des normes plus acceptables et plus proche d'un véritable discours scientifique, le poste 23 ci-haut était voulut tout spécialement pour cette effet, afin de ce comprendre mieu et pour que je puise adapter mes textes à cette fin. Mais comme vous pouvez tous le constater, je n'optiens pas vraiment la participation ou la coopération de mes interlocuteurs qui se trouves de l'autre coté. Alors que voulez-vous que je fasse de plus, je pense que j'ai bien démontrer ma bonne volontè et mon sérieu ici, c'est beaucoup plus le fait qu'ont cherche plutot à fuire la question de fond, que de vraiment chercher a faire de ce fil une discution véritablement sérieuse sur le sujet.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  36. #30
    deep_turtle

    Re : MQ et RG Enfin Unifié !

    je pense que j'ai bien démontrer ma bonne volontè et mon sérieu ici, c'est beaucoup plus le fait qu'ont cherche plutot à fuire la question de fond, que de vraiment chercher a faire de ce fil une discution
    Perso je ne doute pas de ta bonne volonté et ton sérieux, tu as largement montré sur ce forum que ces discussions t'intéressent. Là n'est pas le problème : "on cherche à fuir une discussion de fond"... sur quel fond ? Quel est le sujet que tu veux aborder et qu'as-tu de précis à dire dessus ? Un cours de relativité peut faire des milliers de pages, tu comprends bien que si chacun se met à exposer sa vision des choses juste comme ça, on va vite être submergés. Tu semblais vouloir discuter de l'aspect discret du temps, restons-en là. Si la réponse de Rincevent ne te convient pas, pourquoi ?

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. enfin !!
    Par stevegourdon dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 23
    Dernier message: 24/02/2007, 19h28
  2. Enfin.....
    Par jc_dal dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 8
    Dernier message: 17/10/2006, 08h54
  3. pare-vapeur unifié
    Par mercierchris dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/09/2006, 10h27
  4. Mécanisme unifié SN1 , SN2
    Par Fajan dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/05/2005, 14h05