Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Polarimétrie....



  1. #1
    boubverte

    Red face Polarimétrie....


    ------

    Je cherche mais je ne trouve pas vraiment d'explication concrète.
    Quelqu'un peut il m'éclairer brièvement sur l'application de la refractométrie, la polarimétrie, la photométrie de flamme, polarisation de fluorescence...
    ect

    Je m'emmêle beaucoup. Je sais a peu près ce que c'est mais pas a quoi ça sert exactement (par expl on détermine la concentration de glucose dans un flacon grâce a la refractométrie, polarimétrie et absorbance et dans le sang que ave l'absorbance mais je ne comprends pas pourquoi)

    Merci!!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Jeanpaul

    Re : Polarimétrie....

    Citation Envoyé par boubverte Voir le message
    Je cherche mais je ne trouve pas vraiment d'explication concrète.
    Quelqu'un peut il m'éclairer brièvement sur l'application de la refractométrie, la polarimétrie, la photométrie de flamme, polarisation de fluorescence...
    ect

    Je m'emmêle beaucoup. Je sais a peu près ce que c'est mais pas a quoi ça sert exactement (par expl on détermine la concentration de glucose dans un flacon grâce a la refractométrie, polarimétrie et absorbance et dans le sang que ave l'absorbance mais je ne comprends pas pourquoi)

    Merci!!
    La réfractométrie ou mesure de l'indice de réfraction sert effectivement à mesurer le taux de sucre, c'est employé par les médecins mais aussi par les vignerons. La raison est que le sucre est une substance organique d'indice très différent de l'eau (liquide minéral) et comme la mesure de n est précise et facile, on l'utilise commodément.
    La polarimétrie mesure le pouvoir rotatoire des sucres. Selon leur formule chimique, ils sont dextrogyres ou lévrogyres (=font tourner la polarisation à gauche ou à droite) et ça permet de distinguer les divers types de sucres, ce que la réfractométrie ne permet pas.
    La photométrie de flamme mesure les raies atomiques de certains constituants, ça peut être le fer de l'hémoglobine par les médecins ou l'arsenic par les policiers.
    La polarisation de fluorescence c'est plus subtil, ça concerne la forme des molécules : plus elles sont longues, moins bien elles tournent et moins elles dépolarisent la fluorescence. Je ne connais pas d'applications médicales.

  4. #3
    boubverte

    Re : Polarimétrie....

    Merci !

    Et pour la polarimétrie on utilise le polarimetre de Laurent ?
    J'ai d'autre petit chose a te demander si ca ne te derange pas parce que c'est plus clair ! La spectrométrie sert a determiner une quantité ? et la photoelasticité ?
    Quelle est la différence entre la photometrie et la photometrie de flamme ? et l'absorption atomique et moléculaire ? on le fait que avec un prisme de Nicols et des polaroide ? Le but c'est la deviation de la lumiere monchromatique ou polychromatique ? leurs application sont les dosages ? y en a t'il d'autre ?

    J'ai du mal a faire bien la distinction et a voir ce qu'on utilise (prisme de Nicols, reseaux, polaroides ect...
    Merci!!!!!!

  5. #4
    Jeanpaul

    Re : Polarimétrie....

    Citation Envoyé par boubverte Voir le message
    Merci !

    Et pour la polarimétrie on utilise le polarimetre de Laurent ?
    J'ai d'autre petit chose a te demander si ca ne te derange pas parce que c'est plus clair ! La spectrométrie sert a determiner une quantité ? et la photoelasticité ?
    Quelle est la différence entre la photometrie et la photometrie de flamme ? et l'absorption atomique et moléculaire ? on le fait que avec un prisme de Nicols et des polaroide ? Le but c'est la deviation de la lumiere monchromatique ou polychromatique ? leurs application sont les dosages ? y en a t'il d'autre ?
    Le polarimètre de Laurent ou un autre, en effet, tout ça se ressemble.
    La spectrométrie, comme son nom l'indique mesure les spectres d'émission dans une flamme, rarement dans une étincelle. Ca peut être quantitatif moyennant précautions et étalonnage. En mesurant les intensités des raies on peut identifier les atomes et mesurer leur nombre. Très sensible pour les métaux lourds, comme le mercure.
    La photométrie, comme son nom l'indique (grec photos = lumière) mesure une quantité de lumière après traversée d'un échantillon. On fait varier la longueur d'onde avec un prisme, plus souvent un réseau et on mesure la lumière transmise en fonction de la longueur d'onde. L'échantillon peut être une cuvette contenant du liquide ou une flamme où on a semé une poudre contenant des métaux en général (on verrait mal de l'hémoglobine dans une flamme !). Cela ne change pas grand'chose au principe mais l'appareil est évidemment différent. On parlera alors d'absorption moléculaire dans un liquide où les molécules existent et d'absorption atomique dans une flamme où il fait tellement chaud que les molécules sont dissociées et où il ne reste plus que des atomes.

    La photoélasticité, ça n'a rien à voir, c'est une propriété de certaines substances transparentes (typiquement le plexiglass) qui deviennent biréfringentes quand on appuie dessus. Ca permet de voir où sont les contraintes. Je ne connais pas d'applications en biologie. Si tu veux faire une jolie manip pour comprendre, tu prends 2 polaroïds et entre les deux tu mets des rubans de scotch dans tous les sens, c'est superbe à regarder. C'est de la photoélasticité sauf que les contraintes ont été mises dans le scotch à la fabrication et pas soulagées ensuite.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    boubverte

    Re : Polarimétrie....

    Et bien merci beaucoup !! C'est super clair ! Juste une derniere question pourquoi on ne peut determiner la concentration de glucose que par absorbance ?
    Merci !!!

  8. #6
    Jeanpaul

    Re : Polarimétrie....

    Je ne suis que physicien ! Peut-être le glucose n'a-t-il pas assez d'influence sur l'indice de réfraction. L'avantage de l'absorption c'est qu'elle est sélective, surtout dans l'infra-rouge pour des molécules organiques. Une molécule donnée présentera un pic d'absorption dans une région donnée du spectre, alors on peut séparer les contributions.

  9. Publicité
  10. #7
    boubverte

    Re : Polarimétrie....

    C'est pas grave merci c'est très déjà bien ! Je voulais aussi juste vous demander pendant que vous êtes la, ça n'a pas trop a voir mais dans des exos de radioactivité defois ils nous donne le période physique et d'autres fois la période effective (on peut donc calculer la periode biologique) mais j'ai du mal a faire la distinction entre ces périodes. T eff c'est t1/2 (temps de demi vie) et T physique c'est quand la substance est dans le corps ?

  11. #8
    Jeanpaul

    Re : Polarimétrie....

    Quand tu injectes un traceur radioactif dans le corps, sa radioactivité va s'estomper pour 2 raisons :
    1) Il va s'éliminer du corps par les voies naturelles
    2) Sa radioactivité va décliner comme tous les corps radioactifs.
    Il arrive souvent que le taux d'élimination naturelle est proportionnel à la concentration présente, la loi est alors exponentielle avec une période biologique Tb.
    La radioactivité décroît toujours exponentiellement avec la période Tr.
    On peut assez facilement montrer que la résultante est aussi une exponentielle de période T telle que 1/T = 1/Tb + 1/Tr
    La période résultante est inférieure aux 2 périodes Tb et Tr.
    Je ne suis pas sûr de la nomenclature de la période "biologique", il faudrait vérifier sur ton cours.

  12. #9
    boubverte

    Re : Polarimétrie....

    moi j'ai 1/Teff = 1/Tbio + 1/Tphysique

    T bio j'ai ce que vous dites mais pour Teff et Tphysique ca depends... je vois pas trop la difference entre les deux.

  13. #10
    Jeanpaul

    Re : Polarimétrie....

    Citation Envoyé par boubverte Voir le message
    moi j'ai 1/Teff = 1/Tbio + 1/Tphysique

    T bio j'ai ce que vous dites mais pour Teff et Tphysique ca depends... je vois pas trop la difference entre les deux.
    Alors ça colle, ton Teff est ce que j'appelle T. C'est ce que tu mesures sur le corps humain traité.
    Le T physique, que j'appelle Tr pour radioactif c'est ce que tu mesurerais en éprouvette qui n'a pas de fuite. Le Tbio caractérise l'élimination par le corps. Le Teff est la résultante des 2 phénomènes.

  14. #11
    boubverte

    Re : Polarimétrie....

    Oui je suis ok !
    Merci !!!!!!!!!!!!!!!!

Discussions similaires

  1. Prédiction d'alpha en polarimétrie
    Par nabotdechimie dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 15/05/2008, 10h09
  2. Applications de la polarimétrie
    Par JuL164 dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/05/2007, 13h59
  3. polarimétrie
    Par ranoucha dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/02/2006, 16h53
  4. Probleme de POlarimétrie.
    Par Sarah2006 dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 02/11/2005, 17h53