Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Maxwell, Lorentz, la lumière et les invariants



  1. #1
    jojo17

    Maxwell, Lorentz, la lumière et les invariants

    bonjour,
    quel est le lien entre les transformations de Lorentz et les équations de Maxwell?
    Plus exactement, comme je l'entends, quel est le rapport entre les "invariants", la lumière, et les transformations de Lorentz?

    Merci et bonne journée.

    -----

    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

  2. Publicité
  3. #2
    gatsu

    Re : Maxwell, Lorentz, la lumière et les invariants

    Citation Envoyé par jojo17 Voir le message
    bonjour,
    quel est le lien entre les transformations de Lorentz et les équations de Maxwell?
    Plus exactement, comme je l'entends, quel est le rapport entre les "invariants", la lumière, et les transformations de Lorentz?

    Merci et bonne journée.
    Salut,

    Les équations de Maxwell sont invariantes (ou plutot covariantes) sous les transformations de Lorentz.
    A l'origine c'est même comme ça que Lorentz a trouvé ses fameuses transformations : en cherchant sous quelles transformations des coordonnées les équations de Maxwell conservaient la même forme.
    "Au fond..la musique si on la prend note par note c'est assez nul". Geluck

  4. #3
    jojo17

    Re : Maxwell, Lorentz, la lumière et les invariants

    merci gatsu,
    Mais alors, comment définit-on ontologiquement les transformations de lorentz?
    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

  5. #4
    Karibou Blanc

    Re : Maxwell, Lorentz, la lumière et les invariants

    ce sont les transformations (hors translations) qui conservent la distance entre deux evenements dans l'espace-temps
    Well, life is tough and then you graduate !

  6. #5
    jojo17

    Re : Maxwell, Lorentz, la lumière et les invariants

    Est-ce que cela implique que les transformations de Galilée ne conserve pas les distances lorsqu'on les appliques dans un espace-temps?
    Les transformations de Lorentz ne sont-elles valables que dans un espace-temps de minkowski, ou est-ce que je mélange tout?
    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    mach3

    Re : Maxwell, Lorentz, la lumière et les invariants

    La transformation de galilée conserve les durées mais pas les distances entre deux évènements
    La transformation de Lorentz conserve l'intervalle espace-temps, mais ni les distances ni les durées entre deux évènements.

    La première peut être appliquée dans un cadre Newtonnien (v<<c, champ gravitationnel faible) avec des erreurs peu significatives.

    La deuxième peut être appliquée dans un cadre relativiste restreint (champ gravitationnel faible) et prend place dans un espace de Minkowski.

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

  9. Publicité
  10. #7
    jojo17

    Re : Maxwell, Lorentz, la lumière et les invariants

    merci mach3 pour le recadrage.
    Je suppose que lorsque que l'on parle de l'intervalle de l'espace temps, il s'agit du "maillage" élémentaire du "cadre" espace-temps de minkowski?
    Comme l'espace-temps de minkowski fixe un cadre aux événements, Et que la lumière (les équations de Maxwell) sont covariantes sous les transformations de Lorentz.
    Comment interpréter la covariance de la lumière sous les transformations de Lorentz, par rapport à l'espace-temps de minkowski? Le équations de Maxwell sont-elles confondus avec l'espace-temps de minkowski (le champ électromagnétique et "confondus" avec le "maillage minkowskien")?
    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

  11. #8
    Rincevent

    Re : Maxwell, Lorentz, la lumière et les invariants

    Citation Envoyé par mach3 Voir le message
    La transformation de galilée conserve les durées mais pas les distances entre deux évènements
    on peut préciser qu'elle conserve la distance s'ils sont simultanés

    Citation Envoyé par jojo17 Voir le message
    Je suppose que lorsque que l'on parle de l'intervalle de l'espace temps, il s'agit du "maillage" élémentaire du "cadre" espace-temps de minkowski?
    on appelle ainsi la "distance spatio-temporelle", indépendamment de la façon dont on choisit de quadriller la toile spatio-temporelle

    Comme l'espace-temps de minkowski fixe un cadre aux événements, Et que la lumière (les équations de Maxwell) sont covariantes sous les transformations de Lorentz.
    Comment interpréter la covariance de la lumière sous les transformations de Lorentz, par rapport à l'espace-temps de minkowski? Le équations de Maxwell sont-elles confondus avec l'espace-temps de minkowski (le champ électromagnétique et "confondus" avec le "maillage minkowskien")?
    la covariance signifie juste que les équations gardent la même tête pour tous les observateurs inertiels...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  12. #9
    jojo17

    Re : Maxwell, Lorentz, la lumière et les invariants

    salut,
    S'il y a une distance spatio-temporelle tel que ds² est invariant, cela signifie que l'espace-temps peut-être vue comme un ensemble d'évènement séparé par une distance spatio-temporelle fini (ie ds² invariant).
    Pourquoi parle t-on alors de continuum espace-temps? Ne fait-on pas un saut à chaque fois pour passé d'un événement à un autre, étant donné que chaque événement est séparé par une distance patio-temporelle "élémentaire" (ie ds²)?

    Merci et bon après-midi.
    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

  13. #10
    Karibou Blanc

    Re : Maxwell, Lorentz, la lumière et les invariants

    Pourquoi parle t-on alors de continuum espace-temps? Ne fait-on pas un saut à chaque fois pour passé d'un événement à un autre, étant donné que chaque événement est séparé par une distance patio-temporelle "élémentaire" (ie ds²)?
    ds^2 est une distance spatio-temporelle infinitésimale, il y a donc bien un continuum.
    Well, life is tough and then you graduate !

  14. #11
    jojo17

    Re : Maxwell, Lorentz, la lumière et les invariants

    Merci Karibou Blanc!
    Mais, lorsqu'il s'agit en LQG de paramétré l'espace-temps (ou de le quantifié) est-ce c'est regarder l'infinitésimale "de plus près"?
    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

Discussions similaires

  1. Les invariants et l'objectivité
    Par jojo17 dans le forum Physique
    Réponses: 15
    Dernier message: 31/01/2009, 10h50
  2. Transfo de Lorentz et équations de Maxwell
    Par Penangol dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/06/2008, 07h50
  3. Les équations de Maxwell
    Par Bonge dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/03/2008, 18h26
  4. div B=0, Lorentz, Maxwell et Travail
    Par planck dans le forum Physique
    Réponses: 32
    Dernier message: 24/04/2006, 13h44
  5. Exercice sur les équations de Maxwell.
    Par Witten dans le forum Physique
    Réponses: 21
    Dernier message: 16/08/2005, 15h35