Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Puits de potentiel fini abrupt (à une dimension)



  1. #1
    DarK MaLaK

    Puits de potentiel fini abrupt (à une dimension)

    Bonsoir, j'ai quelques difficultés à interpréter les solutions de l'équation de Schrödinger pour un puits de potentiel fini abrupt de taille 2a (de -a à a de sorte que le potentiel est une fonction paire).

    Tout d'abord, comme V(x) est une fonction paire, est soit paire, soit impaire. On sépare donc les solutions paires et impaires et on trouve :



    A partir de là, deux questions trottent dans ma tête : quelles sont les bonnes solutions entre les solutions paires et impaires ? Alors que la particule est confinée (la profondeur du puits vaut avec ), on peut donc la trouver à l'extérieur du puits ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    mariposa

    Re : Puits de potentiel fini abrupt (à une dimension)

    Citation Envoyé par DarK MaLaK Voir le message

    A partir de là, deux questions trottent dans ma tête : quelles sont les bonnes solutions entre les solutions paires et impaires ?
    Bonsoir,

    les deux catégories de solutions sont correctes.

    Alors que la particule est confinée (la profondeur du puits vaut avec ), on peut donc la trouver à l'extérieur du puits ?
    Tout à fait et c'est normal.

  4. #3
    DarK MaLaK

    Re : Puits de potentiel fini abrupt (à une dimension)

    Merci pour cette réponse rapide mariposa mais j'aimerais avoir quelques précisions !


    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    Bonsoir,

    les deux catégories de solutions sont correctes.
    Mais on en fait quoi ? Physiquement, les deux existent ? On les superpose ?

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    Tout à fait et c'est normal.
    En quoi est-ce normal ? Déjà que je ne trouve pas l'effet tunnel très naturel !

  5. #4
    mariposa

    Re : Puits de potentiel fini abrupt (à une dimension)

    [QUOTE=DarK MaLaK;2963828]Merci pour cette réponse rapide mariposa mais j'aimerais avoir quelques précisions !



    Mais on en fait quoi ? Physiquement, les deux existent ? On les superpose ?
    Le système peut-être dans un des états propres que tu as calculés et selon le problème (action d'une perturbation) il peut être dans une superposition de ces états.

    En quoi est-ce normal ? Déjà que je ne trouve pas l'effet tunnel très naturel !
    Effectivement la MQ est un monde bizarre, et ce n'est qu'un début.

  6. #5
    DarK MaLaK

    Re : Puits de potentiel fini abrupt (à une dimension)

    Un monde bizarre et compliqué mais vraiment intéressant en tout cas ! Existe-t-il des applications de ce résultat étonnant ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    mariposa

    Re : Puits de potentiel fini abrupt (à une dimension)

    Citation Envoyé par DarK MaLaK Voir le message
    Un monde bizarre et compliqué mais vraiment intéressant en tout cas ! Existe-t-il des applications de ce résultat étonnant ?
    Bonjour,


    Bien sur: les composants électroniques de ton ordinateur sont l'exemple standard d'applications de la MQ.

  9. Publicité
  10. #7
    DarK MaLaK

    Re : Puits de potentiel fini abrupt (à une dimension)

    Mais il y a des composants qui sont directement issus de ce résultat sur le confinement quantique ? J'avais entendu parler de la taille des grilles pour les transistors et de l'effet tunnel mais je ne vois pas trop quels composants électroniques peuvent être basés sur le confinement quantique...

  11. #8
    mariposa

    Re : Puits de potentiel fini abrupt (à une dimension)

    Citation Envoyé par DarK MaLaK Voir le message
    Mais il y a des composants qui sont directement issus de ce résultat sur le confinement quantique ? J'avais entendu parler de la taille des grilles pour les transistors et de l'effet tunnel mais je ne vois pas trop quels composants électroniques peuvent être basés sur le confinement quantique...
    Disons qu'aujourd' hui il existe des lasers à semiconducteurs qui exploite les puits quantiques. Sinon une structure de bandes électronique peut-être considéré comme une multitude de puits quantiques répartis périodiquement (voir modèle de Kronig -Penney)

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Puits de potentiel
    Par edpiste dans le forum Physique
    Réponses: 11
    Dernier message: 26/07/2018, 17h35
  2. Mecanique quantique,puits de potentiel et infinité !!
    Par CLAIRE II dans le forum Physique
    Réponses: 7
    Dernier message: 07/11/2010, 16h29
  3. Chimie quantique: puits de potentiel infini
    Par Albus dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 02/11/2009, 21h07
  4. Energie d'un puits de potentiel non infini
    Par duffman49 dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/05/2009, 16h58
  5. Réponses: 11
    Dernier message: 02/10/2006, 19h49