Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Économie d'énergie pour véhicules



  1. #1
    boblafro

    Économie d'énergie pour véhicules


    ------

    Bonjour à tous et à toutes. Un jour,j'ai pensé que si on pouvait convertir l'énergie cinétique d'un véhicule en énergie potentielle, et qu'on puisse ensuite reconvertir cette énergie en énergie cinétique, on ferait une très grosse économie d'énergie puisque nous n'aurions besoin de *dépenser* de l'énergie que pour lutter contre le frottement. Il faut bien sûr aquérir une énergie potentielle de départ, ça ne fait pas de miracles... Et aujourd'hui j'ai trouvé le moyen de faire cette convertion facilement et j'ai fait des shémas, c'est assez simple mais il falait y penser... Croyez vous que c'est une trouvaille anodine qui existe probablement déjà ou est-ce que je devrais breveter ce principe ? Sur une bicyclette ça serait pratique, on pédale pour accélérer ensuite lorsqu'on doit frêner et repartir, on n'a qu'à lâcher les freins et ça accélère tout seul, si on est dos au vent on peut se promener très longtemps sans avoir à pédaler. Pratique aussi pour les métros, autobus et trains (quoi que c'est tellement d'énergie cinétique que ça devient un peu plus difficile à *stocker*)

    Bien sûr je ne vous dirai pas comment ça fonctionne hehe j'attends vos réactions

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Evil.Saien

    Re : Économie d'énergie pour véhicules

    Cache moi rien, t'as fait un système a base de roues accumulant l'energie cinetique du vehicule lorsqu'il est arrete et la restituant quand il doit repartir... T'es pas le premier !
    Mon psychiatre, pour quinze mille francs, il m'a débarrassé de ce que j'avais : quinze mille francs

  4. #3
    Pierre de Québec

    Re : Économie d'énergie pour véhicules

    Tu t'es tromper d'adresse ... le bureau des brevets n'est pas ici !

    Plus sérieusement, ton mécanisme quelqu'il soit consomme de l'énergie pour l'entretenir, le faire fonctionner et, au bout de processus cette énergie part en chaleur, perdue irrémédiablement. Moi, j'achète ton truc* si ça peut me faire perdre quelques kilos ...

    * Pas trop chère stp.
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  5. #4
    curieuxdenature

    Re : Économie d'énergie pour véhicules

    Bonjour Boblafro,
    je pense que comme tous les inventeurs du mouvement perpétuel, tu oublis que le gyroscope qui doit t'aider à récupérer l'énergie a un certain poids. Cette masse, tu dois la bouger pour l'accélerer à la vitesse du véhicule, cela a un cout. Il te faudra, à cause du mecanisme en question, fournir une energie que tu n'aurais pas à fournir s'il était absent.

    Alors, où est le miracle ?

    Tout le monde sait depuis longtemps que pour déplacer un corps d'un point A vers un point B à la surface du globe, on n'a pas seulement besoin de calculer la dénivellation entre les 2 points, ce serai trop simple.

    Si ton gyroscope est un gros ressort, même punition, tu auras à vaincre la tension du ressort avant de pouvoir récupérer l'energie qui y est emmagasinée. Il n'y a pas de miracle, dès que ton ressort sera "branché", ton vélo freinera sec... si tu ne le "branche" pas, le vélo continuera sans que t'ai besoin de pédaler. C'est un prété pour un rendu, comme toujours.

  6. #5
    Witten

    Re : Économie d'énergie pour véhicules

    Moi j'ai un peu réflechi à la question et je ne trouve pas l'idée impossible à faire, mais techniquement difficle, et elle à surement déjà été imaginé des milliers de fois.
    Par exemple on pourrait imaginé un ressort en spirale, et quand on veut freiner on appui sur un bouton qui va déclencher un mécanisme qui va accrocher la roue au ressor en spirale, et le ressort va se tendre (donc emmagasiné une partie de l'energie cinétique). Et puis quand on veut de nouveau accélerer le ressort se détend en exercant une force sur la roue, qui va aidé le cycliste à accélerer (du coup il doit fournir moins d'effort). Bien sur qu'il faudra gardé des freins normaux, aux cas ou qu'il faut freiner sec. Et il faudrait imaginé un système qui automatise tous ça.
    Mais je ne vois pas en quoi il est impossible d'emmagasiné une partie de l'energie cinétique en un ressort (au lieu de la transformé betement en chaleur) et de la reutilisé après.

    De plus Toyota à fait un système semblable pour voiture (modèle "Prius II"), il y a un moteur éléctrique et un moteur à essence, et de grosse batterie en plus du réservoire à essence. Quand on accélère doucement, ou quand on roule à faible vitesse c'est le moteur éléctrique qui fait tous, et quand on freine le moteur éléctrique devient dynamo et recharge la batterie, du coup l'energie cinétique et de nouveau retransformé en energie éléctrique. Et à grande vitesse, ou quand la batterie est vide, le moteur à essence prend le relais, en rechargeant la batterie. A ce qu'il parait on utilise 30% de moins d'essence (voir plus).

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    boblafro

    Re : Économie d'énergie pour véhicules

    En effet j'avais pensé au ressort... pour que ça ne freine pas d'un coup sec il faudrait du désavantage mécanique pour qu'il se compresse lentement et de l'avantage mécanique lorsqu'il se décompresse... il faut aussi ajouter un engrenage lorsqu'il se décompresse sinon ça ne fera que nous ramener en arrière . Alors je vois que je suis loin d'être le premier à y avoir pensé... merci pour vos réponses

  9. Publicité
  10. #7
    Pierre de Québec

    Re : Économie d'énergie pour véhicules

    Bonjour Witten,

    Par exemple on pourrait imaginé un ressort en spirale, et quand on veut freiner on appui sur un bouton qui va déclencher un mécanisme qui va accrocher la roue au ressor en spirale, et le ressort va se tendre (donc emmagasiné une partie de l'energie cinétique).
    Bien sur que cela peut fonctionner, mais le transfert d'énergie de la roue au ressort ne sera pas de 100%. Le mécanisme que tu invoque aura lui des pertes par friction.

    Et puis quand on veut de nouveau accélerer le ressort se détend en exercant une force sur la roue, qui va aidé le cycliste à accélerer (du coup il doit fournir moins d'effort).
    Encore là, il y aura de la perte d'énergie ... les frictions ici et là dans le mécanisme.

    Bien sur qu'il faudra gardé des freins normaux, aux cas ou qu'il faut freiner sec.
    Sage décision de conserver un mécanisme de freinage éprouvé.

    Mais je ne vois pas en quoi il est impossible d'emmagasiné une partie de l'energie cinétique en un ressort (au lieu de la transformé betement en chaleur) et de la reutilisé après.
    Ta raison mais un ressort à une limite assez vite atteinte comme capacité d'emmagasiner de l'énergie.

    De plus Toyota à fait un système semblable pour voiture (modèle "Prius II"), il y a un moteur éléctrique et un moteur à essence, et de grosse batterie en plus du réservoire à essence. Quand on accélère doucement, ou quand on roule à faible vitesse c'est le moteur éléctrique qui fait tous, et quand on freine le moteur éléctrique devient dynamo et recharge la batterie, du coup l'energie cinétique et de nouveau retransformé en energie éléctrique. Et à grande vitesse, ou quand la batterie est vide, le moteur à essence prend le relais, en rechargeant la batterie. A ce qu'il parait on utilise 30% de moins d'essence (voir plus).
    Le système est "électrique" pas mécanique dont pas semblable
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  11. #8
    Witten

    Re : Économie d'énergie pour véhicules

    Je suis tous a fait d'accord avec toi Pierre de Québec, on ne pourra toujours qu'emmagasiné une partie de l'energie cinétique, mais il y aura toujours beaucoup d'autre pertes.
    Mais ce système pourrait rendre plus simple l'accélération après le freinage jusqu'à ce que le ressort soit de nouveau détendu. En fait je me demande pourquoi on a encore jamais fait un tel système? Est-ce techniquement si difficile? Probablement.

  12. #9
    seizetheday

    Re : Économie d'énergie pour véhicules

    imagine une petite batterie Nimh de 1.5V 1000ma/h
    elle peut fournir 1.5V*1A*3600s=5400J
    imagine maintenant un dispositif, qui plutot qu'un ressort, souleverait la batterie au freinage pour recuperer l'energie par energie potentielle
    Pour réaccélerer la batterie redescendrait et communiquerait son energie aux roues
    et bien si ta batterie fait 10g il faudrait la soulever de 5400j/(9.81*0.01kg)=.......55000m soit 55km!
    si elle fait une tonne il faudrait quand meme la soulever de 55cm pour recuperer une energie equivalente a une pile
    ce petit exemple ,tres simpliste je le concède, est juste la pour te montrer que l'accumulation d'energie de manière mecanique necessite des moyens infiniment plus encombrant que par voie chimique
    ton systeme peut parfaitement fonctionner ce n'est pas compliqué mecaniquement mais il n'arriverait qu'a faire avancer ton velo de quelques centimetre donc l'interet est tres limité
    Ceci dit ce systeme de récipération d'energie existe dans la nature par exemple pour le kangourou qui emmagasine une partie de l'energie du saut précédent pour le saut suivant
    " La simplicité est la sophistication suprême" (Leonard de Vinci)

  13. #10
    boblafro

    Re : Économie d'énergie pour véhicules

    J'avais pensé au départ à transformer l'énergie cinétique en potentiel électrique mais je croyais que c'était impossible (enfin, j'ai des connaissances très limitées)... J'aimerais que vous m'expliquiez comment peut-on réaliser ceci?

    Pour les pertes d'énergie, on est tous d'accord, mais c'est quand même mieux que de perdre quelques % à chaque freinage/accélération que de perdre 100% à chaque fois. Je me demande aussi pourquoi de tel mécanismes ne sont pas présentement utilisés... mécaniquement c'est simple à réaliser, si on peut mettre 21 rapports de vitesse (et même plus) sur un vélo, pourquoi pas un ressort et quelques engrenages, je crois que je vais d'ailleur m'y mettre pour essayer de faire ce montage en bloc légos

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. maçonnerie et économie d'énergie
    Par den's71 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/10/2007, 10h18
  2. économie d'énergie
    Par Indoterrestre dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/09/2007, 07h34
  3. economie d'énergie
    Par basquaise dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 11/12/2006, 21h42
  4. économie d'énergie
    Par Ts2 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/01/2006, 18h16
  5. Économie d'énergie
    Par mutante dans le forum Technologies
    Réponses: 5
    Dernier message: 12/12/2005, 16h23