Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Couplage scalaire et couplage dipolaire




  1. #1
    Elys Bilys

    Couplage scalaire et couplage dipolaire

    Bonjour,

    qu'est qu'un couplage scalaire et un couplage dipolaire?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    moco

    Re : Couplage scalaire et couplage dipolaire

    Jamais entendu parler de couplage scalaire. Et pourtant j'en connais un bout en chimie. Donne-nous la phrase d'où est tirée cette expression. On verra ce qu'on peut faire pour t'aider.

  4. #3
    Elys Bilys

    Re : Couplage scalaire et couplage dipolaire

    Mince... je me suis trompée de forum lol c'est en physique normalement. Y a un moyen de déplacer ce post? ^^" désolé


  5. #4
    HarleyApril

    Re : Couplage scalaire et couplage dipolaire

    et hop, un saut (quantique ?) jusqu'en physique

    pour la modération

  6. #5
    coussin

    Re : Couplage scalaire et couplage dipolaire

    Même en physique, c'est vague Il nous faut le contexte…
    « couplage » désigne une interaction, quelle qu'elle soit, entre deux ou plusieurs trucs.
    « scalaire » est souvent opposé à vectoriel. C'est un nombre par opposition à un vecteur. Ici, je dirais donc que ce couplage est régit par un champ scalaire…
    « dipolaire » bah comme son nom l'indique est un truc composé de deux pôles…
    Dernière modification par coussin ; 12/09/2010 à 10h52.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    mariposa

    Re : Couplage scalaire et couplage dipolaire

    Citation Envoyé par Elys Bilys Voir le message
    Bonjour,

    qu'est qu'un couplage scalaire et un couplage dipolaire?
    Bonjour,

    coussin a bien répondu, je complète sa réponse.

    en MQ on a des éléments de matrices de la forme:

    <A| O |B>

    Si cet élément de matrice est non nul on dit que |A> est couplé à |B> par l'opérateur O

    Si O est un opérateur scalaire (cela veut dire que O devient O dans toute rotation du système).

    Si O est un opérateur vectoriel (ce qui veut dire qu'il a 3 composantes Ox, Oy,Oz qui se transforme comme un vecteur r (x,y,z) dans une rotation.


    1- Couplage scalaire.

    Un exemple typique du premiers cas c'est un hamiltonien qui est par principe un opérateur scalaire.



    2- Couplage vectoriel.

    Un exemple typique du deuxième type est la perturbation électromagnétique qui agit sur un atome, celle-ci s'écrit:

    H1 = E.r

    qui est le produit scalaire du vecteur E champ électrique par le vecteur position r. C'est donc un scalaire.

    Mais l' élément de matrice s'écrit:

    <A|E.r |B> = <A|r|B>.E

    en effet seul r agit dans le sous-espace de Hilbert de l'atome. E n'est pas un opérateur. On a donc avec r un couplage vectoriel.



    3- Sémantique vectoriel versus dipolaire.

    Plutôt que de parler de couplage vectoriel (notion mathématique) on dit que le couplage est dipolaire (pour faire référence à la physique du phénomène dans la mesure où le couplage vectoriel provoque un dipôle électrique (statique ou dynamique selon que le champ électrique E dépend ou non du temps.

  9. #7
    Elys Bilys

    Re : Couplage scalaire et couplage dipolaire

    euh en fait c'est dans le cadre de l'RMN (résonance magnétique nucléaire):

    on dit que le couplage est l'interaction entre spin voisins. Et que ce couplage peut être soit scalaire (liaison covalente) ou couplage dipolaire (dans l'espace). Mais je ne voit pas trop ce qu'on veut dire par là.

  10. Publicité
  11. #8
    philou21

    Re : Couplage scalaire et couplage dipolaire

    Le couplage scalaire passe par une polarisation de spin des électrons de liaison et est donc indépendant de l'orientation relative des spins nucléaires d'ou le terme de scalaire.
    Le couplage direct des moments magnétiques (à travers l'espace) est, bien entendu, une interaction dipolaire donc fortement dépendante de l'orientation relative des dipôles

  12. #9
    Elys Bilys

    Re : Couplage scalaire et couplage dipolaire

    Le couplage scalaire passe par une polarisation de spin des électrons de liaison et est donc indépendant de l'orientation relative des spins nucléaires d'ou le terme de scalaire.
    Le couplage direct des moments magnétiques (à travers l'espace) est, bien entendu, une interaction dipolaire donc fortement dépendante de l'orientation relative des dipôles
    Merci pour ton aide =)

Discussions similaires

  1. couplage?
    Par fred1599 dans le forum Technologies
    Réponses: 7
    Dernier message: 10/06/2009, 13h07
  2. Couplage L/S
    Par DjanGoo dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/10/2007, 04h00
  3. Couplage PC et .........PC.
    Par f6bes dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 13
    Dernier message: 08/08/2007, 21h59
  4. Transition dipolaire, couplage LS et spin du photon...
    Par pepinou dans le forum Physique
    Réponses: 18
    Dernier message: 23/12/2005, 09h45
  5. couplage
    Par adilou1981 dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 12/10/2003, 22h03