Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Echelle de Planck et limites posées par la physique



  1. #1
    invité576543
    Invité

    Echelle de Planck et limites posées par la physique

    Bonjour,

    Dans un texte sur la calculabilité (pointé par dans un autre fil...), je trouve la phrase suivante

    According to quantum mechanics, we cannot measure any distance more accurately than the Planck length
    Je traduis, si jamais quelqu'un en a besoin:

    "Selon la mécanique quantique, il n'est pas possible de mesurer une distance avec une précision meilleure que la longueur de Planck"


    Ce n'est pas la première fois que je rencontre une phrase de ce type. Ma réaction est en général de classer cela dans le n'importe quoi, mais le doute s'installe dans mon esprit. Profitant de la ressource inestimable qu'est FSG, j'ai trouvé quelques fils, mais ils ne répondent pas à 100% à mon interrogation.

    Mon sentiment:

    a) Les théories actuelles ne donne aucune limite de ce genre,

    b) à cette échelle de distance, les théories actuelles sont inopérantes, point.

    c) la limite pratique est des ordres de grandeur plus haute, parce qu'il faut une quantité de mouvement délirante!

    Est-ce correct?

    Cordialement,

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    deep_turtle

    Re : Echelle de Planck et limites posées par la physique

    Je suis d'accord avec tes trois points... Ils ne sont pas forcément incompatibles avec la phrase que tu cites, selon comment on l'interprète (et je suis d'accord aussi sur le fait que c'est ambigu).

  4. #3
    Sephi

    Re : Echelle de Planck et limites posées par la physique

    Moi, je dirais que le mur de Planck est la limite actuelle à nos théories, mais pas la limite tout court.

  5. #4
    orlin61

    Re : Echelle de Planck et limites posées par la physique

    La longueur de Planck est de 10-33cm : En dessous on se retrouve dans des conditions que la physique actuelle n'est pas en mesure de décrire.La question qui se pose est de savoir si des phénomènes peuvent se produire en un temps plus court que celui de Planck ou dans des dimensions inférieures à la longueur de Planck.
    Selon le principe de la relativité générale d’Einstein, c’est l’énergie qui détermine la géométrie de l’espace-temps. À l’échelle de Planck, la courbure du temps pourrait se réaliser, et perdre par conséquent la linéarité que nous connaissons, en effaçant du même coup le principe de causalité. Le passé et le futur deviendraient alors des notions vides de sens (cf Encarta)

  6. #5
    deep_turtle

    Re : Echelle de Planck et limites posées par la physique

    Attention Orlin61, tu commets l'erreur basique de logique (qu'on voit aprtout, je te rassure) : on dit "les théories actuelles ne sont plus valables en dessous de l'échelle de Planck" puis paf, on enchaîne sur ce qui se passe sous cette échelle de Planck, alors que justement on n'en sait rien et on ne peut rien en dire !! ça fait un peu comme si après un accident tu disais "j'étais pas là mais bon, je peux vous dire qu'il s'est passé ceci et cela"...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    orlin61

    Re : Echelle de Planck et limites posées par la physique

    Oui je comprend : mais c'est une théorie non démontrée d'on je parlais enfin plutôt d'une hypothèse

  9. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Refroidi par un laser, un miroir deviendra-t-il quantique à notre échelle ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 10
    Dernier message: 28/09/2008, 13h00
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 19/10/2007, 11h44
  3. FAQ : questions souvent posées en physique
    Par deep_turtle dans le forum Physique
    Réponses: 10
    Dernier message: 12/03/2007, 07h57
  4. Max Planck et la physique quantique
    Par katib71 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 16
    Dernier message: 14/09/2006, 21h19
  5. Initiations en physique (Max Planck)
    Par Black_Hole dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/09/2005, 22h12