Discussion fermée
Page 3 sur 5 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 132

Fabrication d'un aimant



  1. #61
    pl.garcia

    Re : Fabrication d'un aimant


    ------

    Bonsoir,
    je vois que la discussion est animée.
    Meumeuil t'apporte des réponses précises. Froides peut être à tes yeux mais justes. Acceptes-les et essaye d'en tirer ce qui est d'importance pour toi, sans en déduire prématurément d'autres choses.

    Je ne veux pas être pédant ou prétentieux, mais comme tu le dis toi même tu ne maîtrise pas ces notions. Alors soit tu fais l'effort pour acquérir les notions de base qui te permettront de comprendre plus avant, soit il faudra te contenter d'une explication simple de vulgarisation que voila :
    - Il n'est pas possible de récupérer plus d'énergie d'un système que l'énergie qu'on lui a apporté. Dans ton cas, il faut une certaine énergie pour aimanter les aimants, et tu ne peux espérer récupérer au mieux que cette énergie mais en contre partie tu perdras l'aimantation. Pour un bon aimant l'énergie est de 400 kj par m3. C'est l'énergie qu'il te faudra aussi pour aimanter ton aimant, avec en plus des pertes (tu vas aimanter d'autres choses dans le visinage, faire chauffer ta bobine à cause du courant, ...)

    Pour comprendre plus avant, je t'invite à voir ce qu'est une quantité d'énergie, une puissance. Puis peut être le décliner en électricité voir ce qu'est une tension, une intensité, une résistance, comment on calcule alors la puissance et la quantité d'énergie. Cherche un peu sur le net il y a des cours bien faits pour cela.

    Enfin, essaye d'être précis dans tes demandes.
    Tu parles maintenant d'intensité de courant électrique. Ce n'est pas ce que tu as demandé.

    Illustration : Quelle est ma consommation pour me déplacer au travail le matin ? Question très proche de la tienne!
    Quelques réponses toutes valides :
    - 3/4 de litre de gasoil,
    - 6 519 kcal,
    - 27 250 kj
    - 7,57 kwh
    - à peu près l'énergie qu'absorbe en nouriture un homme adulte pendant trois jours.
    - 5 centièmes de milimètre de gomme des pneus de la voiture.


    Accessoirement, mais je souhaiterais faire d'autres essais avant d'en parler plus. J'ai enfin réalisé un petit moteur selon les indications trouvées sur internet. Pas de surprise, cela ne fonctionne absolument pas! Attention pas de conclusion hâtive, je n'ai pas réussi à le faire marcher c'est tout (comme l'indique les lois de la thermodynamique tout de même) mais le miracle est toujours possible, il suffit d'y croire (pas trop quand même)!

    Cordialement
    Pascal Garcia

    -----
    Dernière modification par pl.garcia ; 15/05/2007 à 03h19.

  2. Publicité
  3. #62
    a1c2b3

    Re : Fabrication d'un aimant

    Bon Bon

    Alors Mea-Culpa

    Milles excuses si je n'ai pas été clair.

    Voilà le pourquoi de ma question, le fondement même de cette dernière.

    J'ai moi aussi vu plein de petites expériences rigolotes et intrigantes qui laissent à penser qu’il est possible de réaliser ne serait-ce qu'un bibelot qui s'animerait seul pendant une durée conséquente.

    L'étape suivante serrait d'en récupérer une quelconque force de travail.

    Alors je me suis dis que si la faille d'un tel système n'était pas dans sa conception, ni dans sa construction, puisqu' à priori ça a l'air de fonctionner, elle devait être ailleurs.

    Je suis parti du principe que c'était peut-être une fausse bonne idée.

    J'ai donc lu les avis des détracteur des système dis "à mouvement perpétuel" qui parlent très souvent de "loi de conservation de l'énergie". C'est comme ça que je l'ai lu.

    J'ai donc posé une question "globale" en utilisant le terme énergie dans le sens que je l'avis compris issu de cette phrase, en me disant que si cette "énergie" peut être "conservée", elle doit sans doute être consommée ou transformée à un moment ou à un autre.

    D'où ma question sur le fait que fabriquer des aimants consommerait plus "d'énergie" que celle que l'on pouvait espérer récupérer d'un bibelot animé fournissant une force de travail.

    Le mot énergie était utilisé à son sens général, au même titre que l'on parle d'énergie renouvelable, d'économie d'énergie, de source d'énergie ou d'énergie propre…

    Mais j'ai rapidement été confronté à une réponse trop précise où ma question générale a été interprétée comme une question sur une quantification de l'énergie en joules.

    Je me risque à donner un nouvel exemple (C'EST UN EXEMPLE, INUTILE DE DISSERTER DESSUS)

    Si j'avais réussi à obtenir une réponse du type il faut 100 watt pour produire un aimant d'1 cm3, j'aurais vite réalisé que la construction d'un bibelot auto animé produisant une force de travail utilisable était vaine. En effet, dans cet EXEMPLE, chaque élément rajouté pour faire fonctionner l'engin aurait "coûté" 100 watt de consommation électrique (la même que celle que l'on peut lire sur le compteur EDF et au final, pour récupérer au moins cet "investissement" il aurait fallu que notre bibelot puisse entraîner un alternateur de puissance équivalente.
    Généralement c'est là qu'on laisse tomber (au moment où on imagine 10 aimants sur 3 bouts de ferraille avec derrière un alternateur de voiture…)

    Fin de l'exemple

    Mais ne connaissent pas la réalité des "volumes" "d'énergie" mis en jeu pour la fabrication d'un aimants, je me suis permis de poser la question.

    Heu, par hasard, vous avez pas une idée de ce que l'ampèremètre va indiquer dans l'exemple de mon précédent Post ?


    Citation Envoyé par pl.garcia Voir le message
    Puis peut être le décliner en électricité voir ce qu'est une tension, une intensité, une résistance, comment on calcule alors la puissance et la quantité d'énergie. Cherche un peu sur le net il y a des cours bien faits pour cela.
    Scincèrement, merci, c'est un conseil qui semble logique pour aborder avec plus de facilité les domaines électromagnétique. Mais je vous ai pas tous, si j'ai prétendu que je n'y connaissait rien, c'était dans le but de vulgariser le plus possible le sujet et le rendre accessible à tous (peine perdue...) ceux qui ont envie de se lancer dans la fabrication de bibelots etc...
    Mais, pour ma part, je suis radiamateur, j'ai donc une petite idée de ce que sont les tensions, les résistances etc...

    Mon but, c'était "les aimants pour les nuls"

    Tans pis...

    Encore merci.

  4. #63
    pl.garcia

    Re : Fabrication d'un aimant

    Bonjour,
    je suis encore désolé. La vulgariqation ne veut pas dire une inexactitude. Je veux bien que tu sois radio amateur, mais les notions de bases ne sont pas pour autant bien maitrisées 100w est une puissance pas une quantité d'énergie. Je te propose d'aquérir des notions de bases précises. Ce sont des chose que l'on apprends en troisième. Ensuite si tu maîtrise bien l'électricité, par analogie (car tout se ressemble dans tous les domaines) tu pourras le transposer à d'autres domaines (mécanique, hydrolique, électromognétisme, etc.

    Pour information, 100w (puissance) pendant une seconde cela fait 100 j (joules) (énergie). Donc 1m3 d'aimant contient 400 kj. Il faut donc une puissance de 1kw pendant 400 secondes, ou bien une puissance de 400 watts pendant 1000 secondes par exemple. C'est comme tu veux. Il y a cependant des conditions pour la fabrication des aimants (durée et intensité du champ magnétique)

    Pour la nouvelle question (aimants pour les nuls), les aimants c'est comme une self (bobine).

    Pour simplifier, les électrons tournent tous de la même façon autour de leurs atomes dans un aimant. Aimanter un aimant n'est que contraindres les électrons à cela en les mettant dans une bobine. Deux atomes voisins voient donc leurs électrons se croiser en sens inverse ce qui au point de croisement annule l'effet des 2 électrons.
    Seules les portions du parcours d'un électron pour laquelle il n'y a pas d'atome voisin a un effet, c'est à dire la surface de l'aimant. Et donc, tous les mouvements des ces électrons sont équivalents à la circulation de ces électrons à la seule surface de l'aimant. Comme une bobine dont les fils sont à l'extérieur. Sans résistance une bobine que l'on courcicuiterait verait circuler son courant pour toujours ce que l'on essaye de faire avec des matériaux supraconducteurs. Les électrons eux tournent sans résistance autour du noyau de l'atome d'où leur capacité à tourner longtemps et à donner les propriétés de l'aimant pour longtemps.

    Dessine sur un papier 3 cercles se touchants, en triangle, met une flêche sur chacun des cercles pour indiquer le sens de circulation des électrons tous dans le même sens (sens des aiguilles d'une montre par exemple) et tu comprendra ce que j'ai voulu écrire aux points où les électrons se croisent et à l'exterieur de cercles.

    Cordialement.

  5. #64
    johndavis

    Re : Fabrication d'un aimant

    Citation Envoyé par pl.garcia Voir le message
    - Il n'est pas possible de récupérer plus d'énergie d'un système que l'énergie qu'on lui a apporté. Dans ton cas, il faut une certaine énergie pour aimanter les aimants, et tu ne peux espérer récupérer au mieux que cette énergie mais en contre partie tu perdras l'aimantation. Pour un bon aimant l'énergie est de 400 kj par m3. C'est l'énergie qu'il te faudra aussi pour aimanter ton aimant, avec en plus des pertes (tu vas aimanter d'autres choses dans le visinage, faire chauffer ta bobine à cause du courant, ...)
    J'ai quelque doute sur ce point. Je le redis je crois aux mouvement perpetuel. Voici quelques idees:
    Les aimants ne stocke pas d'energie magnetique, c comme dire que de la matiere cummule de l'energie gravitationnelle.
    Pour les génératrices mecanique on utilise des aimants permanenents, pour convertir du couple moteur en energie electrique. En aucun cas, on ne consomme de l'energie magnetique.
    Il faut savoir aussi ke lon peut construire un aimant avec une autre aimant permanent, dans se cas, aucun ne perd pas de magnetisme et un en gagne.
    Il y a 2 manieres de desaimanter un aimant: cest de le chauffer a sa temperature de curie ou de lui appliquer un champ superieur a sa coercivite.
    Un dernier point comme il a ete bien expliquer dans ton dernier message que lorsque lon magnetise un materiau, on aligne les particule elementaire dans la matiere, on ne stocke pas de lenergie, on change la configuration interne.

  6. #65
    pl.garcia

    Re : Fabrication d'un aimant

    Citation Envoyé par johndavis Voir le message
    J'ai quelque doute sur ce point. Je le redis je crois aux mouvement perpetuel.
    C'est une question religieuse je te laisse libre de ta religion.

    Citation Envoyé par johndavis Voir le message
    Voici quelques idees:
    Les aimants ne stocke pas d'energie magnetique, c comme dire que de la matiere cummule de l'energie gravitationnelle.
    Les aimants contiennent de l'énergie, bien sûr. Je ne dis pas qu'elle est magnétique. Cela confère par ailleurs des propriétés des aimants qui sont comparables à la gravitation.

    Citation Envoyé par johndavis Voir le message
    Pour les génératrices mecanique on utilise des aimants permanenents, pour convertir du couple moteur en energie electrique. En aucun cas, on ne consomme de l'energie magnetique.
    Entièrement d'accord. les aimants ont cette particulier de ne pas être affctés tant que les champs magnétiques autour d'eux sont suffisamment faibles. l'énergie est tiré des efforts mécaniques.


    Citation Envoyé par johndavis Voir le message
    Il faut savoir aussi ke lon peut construire un aimant avec une autre aimant permanent, dans se cas, aucun ne perd pas de magnetisme et un en gagne.
    Tu as raison on peut aimanter un autre aimant avec un premier. Le second sera tout de même bien moins "puissant que le premier".
    Je ne suis pas d'accord pour dire que le premier n'a pas subit d'altération. Disons qu'il a perdu un peu de son magnétisme (de son énergie) mais que cela est une perte dérisoire. Le tolal des énergie des aimants ne peut pas être plus grand que l'énergie du premier aimant avant l'opération.

    Citation Envoyé par johndavis Voir le message
    Il y a 2 manieres de desaimanter un aimant: cest de le chauffer a sa temperature de curie ou de lui appliquer un champ superieur a sa coercivite.
    D'accord. Les aimant se démagnétisent tout de même à long terme. L'ordre de grandeur pour un bon aimant est de 500 ans!

    Citation Envoyé par johndavis Voir le message
    Un dernier point comme il a ete bien expliquer dans ton dernier message que lorsque lon magnetise un materiau, on aligne les particule elementaire dans la matière, on ne stocke pas de lenergie, on change la configuration interne.
    La mise en ordre est en soit porteuse d'énergie.
    Es-tu d'accord que bien que simpliste le modèle que je décrits dans le message précédent a une certaine forme de validité. Un aimant et une bobine c'est pareil!
    Mon aimant se comporte comme si il était un bareau métallique à la surface duquel circulerait un courant. Une bobine!
    Cette bobine a une inductance (L) que l'on ne va pas calculer, et on pourrait essayer d'évaluer l'intensité du courant équivalent en surface (I)
    L'énergie contenu dans une bobine est L I2 / 2.
    L'aimant contient de l'énergie oui! Qui est en première approche difficile à destocker. Si les moteurs à aimant tournent et accélèrent (ce dont je doute de plus en plus), l'énergie ne pouvant être créée spontanément (contraire à l'idée de mouvement perpétuel, mais pensée tellemet commune chez les scientifiques), elle ne pourrait venir que des aimants qui la perdraient (et donc leur aimantation) si l'on suppose que tout est constant par ailleurs (pas de désintégration de matière, de refroidissement du moteur, par de réaction chimique ou atomique qui fournirait de l'énergie, ...) et que l'on ne fournit aucune énergie pour le faire tourner (volontairement ou involontairement comme profiter de variations de champs électriques et maquétiques sous une ligne électrique par exemple).

    Cordialement

    Pascal Garcia

  7. #66
    johndavis

    Re : Fabrication d'un aimant

    Nan je ne suis pas daccord
    Jai quelques objections a faire puis quelques questions à poser:
    Une bobine et un aimant peuvent emettre un champ magnetique similaire, mais c different. Le champ magnetique se cree avec un mouvement de charge. Le mouvent de charge dans une bobine est cree pa un potentiel electrique, dans un aimant permanent c une rotation autour de chaque element. Une spire cumule de l'energie electrique car il y a une contre reaction magnetique a sa charge et decharge. dans tous les cas l'enegie cumule dans un aimant permanent ne sera le meme que dans un spire car le phenomene nest pas le meme.

    question:
    quote
    Les aimants contiennent de l'énergie, bien sûr. Je ne dis pas qu'elle est magnétique. Cela confère par ailleurs des propriétés des aimants qui sont comparables à la gravitation.
    quelle est lenergie?

    quote
    Tu as raison on peut aimanter un autre aimant avec un premier. Le second sera tout de même bien moins "puissant que le premier".
    Je ne suis pas d'accord pour dire que le premier n'a pas subit d'altération. Disons qu'il a perdu un peu de son magnétisme (de son énergie) mais que cela est une perte dérisoire. Le tolal des énergie des aimants ne peut pas être plus grand que l'énergie du premier aimant avant l'opération.
    En continuant avec mes idees forcements la somme des energie ne sera pas plus important car ce nest pas de l'energie. Et je ne pense pas que le premier aimant perde de magnetisme.
    Si lon prend un exemple pour illustrer: imaginons que plusieur corps se rapproche par force de graviter, la force de graviter emise par lensemble de ces corps en sera encore plus important, pourtant l'energie ne semble pas avoir augmente...

    quote
    Les aimant se démagnétisent tout de même à long terme. L'ordre de grandeur pour un bon aimant est de 500 ans!
    Oui cest vrai, il y a une demagnetisation, mais c comme dire que les montagnes disparaitrons, le systeme ne perd pas d'energie c juste qu il y a sans arrets des contrainte naturelle qui font en sorte que tout systeme tend vers son maximum dentropie.
    Ce ke je voulais decrire par la coercitivite et la temperature de curie, est que pour demagnetiser un aimant on lui apporte de lenergie pour modifier sa structure interne et non liberer son energie interne.

    Je pense bien que le magnetisme nest pas une energie. C une force, mais il ny a pas deffort sur les charges a l'origine du champ magnetique.

  8. Publicité
  9. #67
    pl.garcia

    Re : Fabrication d'un aimant

    Le magnétisme n'est pas une énergie. Nous en sommes complêtement d'accord.

    Je prétends que le champ d'un aimant et d'une bobine sont de même nature et créés par le mouvement des charges, l'un dans un conducteur, l'autre au sein même des atomes. Peut-on être approxiativement d'accord avec cela? Faut-il que je fasse le petit schéma dont je parlais plus tôt pour aider à exposer mon point de vue ?

    Ce n'est pas la même chose au niveau microscopique c'est sûr. Dans un conducteur les électrons sautent d'atomes en atomes pour créer le courant, ce qui occasionne des pertes d'énergie, une résistance à l'avancement de ces électrons. Au contraire les électrons ne perdent pas d'énergie en évoluant sur leur couche électronique dans l'atome.
    Mais l'effet macroscopique est identique. Un aimant c'est comme un bareau metallique à la surface duquel on aurait organisé la circulation d'un courant électrique sans résistance, sans perte d'énergie.

    En fait si l'on créait un conducteur sans résistance (ce que l'on essaye d'atteidre avec la supraconductivité), et si nous l'enroulions autour un noyau en le fermant, pour que puisse s'installer des courants tournant dans cette boucle, cette bobine fermée se comporterait comme un aimant, on l'aimanterait en la soumettant à des champs magnétiques qui par leur variation entraineraient des courants induits dans la boucle, courants qui ne seraint pas gênés et arrêté par la résistance. Aussi ce montage garderait son aimantation.

    Si on ne peut être d'accord avec cela, je ne peux pas justifier pour l'instant le fait qu'en s'aimantant un aimant absorbe de l'énergie.

    Pour le point sur l'aimantation d'un aimant par un autre, laissons pour l'instant tomber l'énergie. Pensons à l'entropie (c'est toi qui en a parlé le premier!).
    Pour que tout le monde suive, je précise que l'entropie c'est pour simplifier une mesure du désordre. Plus le désordre est grand, plus l'entropie est élevée.
    Une des lois de la termodynamique dis que l'entropie d'un système isolé ne peut que croître. En d'autres termes sans intervention exterieure, un système sera de plus en plus en désordre. (Illustration pratique : la chambre de votre enfant est de plus en plus en désordre, si vous n'intervenez pas).

    Pour un aimant, plus d'atomes tourneront dans le même sens plus l'ordre sera grand, plus l'entropie sera faible.

    Prenons les 2 aimants, celui qui est aimanté et celui qui ne n'est pas encore. Ceci constitue un système isolé.
    L'entropie de ce système est la somme des entropies des 2 aimants.

    Une fois que le second aimant sera magnétisé, son entropie aura diminué (il y aura plus d'ordre dans cet aimant). Si l'entropie du premier aimant n'a pas changé la somme des 2 entropies aura diminué. Ce qui n'est pas possible, l'ensemble des 2 aimants étant un système isolé. Donc mettre de l'ordre dans un aimant suppose que l'autre aimant perde de l'ordre donc se désaimante un peu.

    En gros pour l'illuster simplement, quand un ordre est augmenté quelque part, l'ordre est diminué ailleurs.
    (partiquement, ce qui vous gêne quand vous mettez de l'ordre dans la chambre de votre enfant vous le mettez à la poubelle qui vide à l'origine étaint bien ordonnée, et pleine le désordre y est maximal. Vous avez déplacé le désordre.)

    D'accord sur la coercivité et la température. Je ne met pas en cause cela c'est pourquoi je ne réagissais pas à cela.
    Une image serait de disposer de de pâte à modeler.

    On fait une construction. Pour changer cette construction il faut faire certains efforts malaxer la pâte, et la reformer. C'est la corcivité il faut y mettre suffisamment d'effort pour changer. Si on chauffe, la pate devient molle tout tombe (température de Curie). mais de toute façon au fil du temps la construction lentement de dégrade.

    Le magnétisme n'est pas une énergie, c'est sûr. Ce n'est pas une force non plus. C'est un phénomène qui lie certaines grandeurs physiques en elles (forces, énergie, ...) et qui est régi par des lois. Et bien sûr il y a des efforts sur les charges à l'origine du champ magnétique, sinon qu'est ce qui contraindrait ces atomes à orienter leur spin tous de la même façon?

    Cordialement

  10. #68
    a1c2b3

    Re : Fabrication d'un aimant

    Citation Envoyé par pl.garcia Voir le message
    Pour information, 100w (puissance) pendant une seconde cela fait 100 j (joules) (énergie). Donc 1m3 d'aimant contient 400 kj. Il faut donc une puissance de 1kw pendant 400 secondes, ou bien une puissance de 400 watts pendant 1000 secondes par exemple. C'est comme tu veux. Il y a cependant des conditions pour la fabrication des aimants (durée et intensité du champ magnétique)
    Un grand merci, c'est à peu près la réponse que j'attendais.

    Citation Envoyé par pl.garcia Voir le message
    Pour simplifier, les électrons tournent tous de la même façon autour de leurs atomes dans un aimant. Aimanter un aimant n'est que contraindres les électrons à cela en les mettant dans une bobine. Deux atomes voisins voient donc leurs […] autour du noyau de l'atome d'où leur capacité à tourner longtemps et à donner les propriétés de l'aimant pour longtemps.
    Oui, oui, j'en ai enlevé des morceaux pour gagner de la place, mais je conseille de le lire dans son contexte.

    Citation Envoyé par pl.garcia Voir le message
    D'accord. Les aimant se démagnétisent tout de même à long terme. L'ordre de grandeur pour un bon aimant est de 500 ans!
    Mais on est d'accord que soumis au champ magnétique d'autres aimants comme ce serait le cas dans un "moteur" entièrement confectionné et mis en mouvement par des aimants, cette grandeur serait réduite ?

    Alors, je continue sur ma théorie qui ne sont pas plus absurdes que de démontrer la faisabilité du mouvement perpétuel.

    Prenons les aimants utilisés par les bricolos les diamètres 20 x 10 d'épaisseur.
    Ils font 0,00314 m 3. il y en a donc 318,47 par m3.
    Il a donc fallu 1 256 joules pour fabriquer un aimant, soit par exemple, 1256 w pendant une seconde.
    Si l'on part du principe qu'un bon aimant dure 500 ans, prenons une bonne marge, disons qu'un aimant de piètre qualité et très sollicité ne dure que 100 ans, (ce qui serrait déjà vraiment bien en terme de production d'électricité domestique par exemple)

    Si on part sur 100 ans, la magnétisation de cet aimant aurait nécessité 0,000039827 watts pendant 100 ans.

    Il faudrait donc que j'arrive avec un seul aimant à fabriquer un appareil produisant continuellement 0,000039827 watts et ayant une durée de vie de 100 ans.

    Mais si j'ai recours à 2 aimants, cette production doit être multipliée par 2.

    Si j'ai recours à 200 aimants, il faudra que la machine produise 0,0079655 watts pendant 100 ans.

    Cela veut dire que soit en mettant un solénoïde à proximité des aimants en mouvement et en récupérant le courant induit, soit en utilisant une éventuelle force motrice pour entraîner un alternateur ou une dynamo, je récupère au minimum 0,000039827 watts part aimants utilisés.

    Par ailleurs, il faut qu'en plus je puisse récupérer un volume non négligeable d'électricité, au moins autant qu'un petit groupe électrogène du moins avec une construction qui dépasserait la centaine d'aimants.

    J'en arrive à la conclusion que construire un mobile auto animé produisant une force de travail avec des aimants n'est pas une fausse bonne idée.

    La "force magnétique" (j'entends par là le fait que l'on puisse sentir une attraction entre un aimant et une surface métallique et une répulsion entre 2 aimants de même pôles), si elle est exploitable seule, c'est-à-dire sans autre apport de quelque manière que ce soit (impossible selon les principes de physique actuels) serait une bonne solution et devrait apporter plus d'énergie (au sens très large du terme) que ce qu'elle n'en a consommé pour être fabriqué.

    La limite des systèmes entièrement à aimants n'est pas dans leur fabrication, mais dans leur principe de fonctionnement.

    Encore un très grand merci pour toutes les personnes qui sont intervenues.
    Même si leurs réponses ne m'ont pas toujours satisfaits, elles auront au moins le mérite de pouvoir servir à d'autres personnes et surtout d'avoir permis de faire de ce thread une discussion vivante et animée…

    Encore merci...

  11. #69
    pl.garcia

    Re : Fabrication d'un aimant

    Citation Envoyé par a1c2b3 Voir le message
    Mais on est d'accord que soumis au champ magnétique d'autres aimants comme ce serait le cas dans un "moteur" entièrement confectionné et mis en mouvement par des aimants, cette grandeur serait réduite ?

    Alors, je continue sur ma théorie qui ne sont pas plus absurdes que de démontrer la faisabilité du mouvement perpétuel.
    ...
    Tant que les champs magnétiques induits par un aimant sur l'autre sont inférieurs à une certaine valeur, l'aimant n'est pas (ou peu affecté).
    Si par contre dans ton moteur, les aimant engendrent des champs au delà de ces champs tes aimants vont se réaimanter autrement.

    Ta théorie :
    Je n'ai pas très bien compris où tuveux en venir. Si j'invente un jour un système qui me produit de l'énergie en grande quantité, je ne regarderai pas à la dépense de remplacer de temps en temps un jeu d'aimants.

    Peu importe l'énergie qui tu met pour construire ton aimant. L'énergie dans l'aimant est de toute façon faible. Il sont cependant capable de produires des forces importantes.
    Tu espères récupérer plus d'énergie que ce que tu en mettra pour construire le système, et cela revient à produire de l'énergie, et celà c'est autre chose. Je vais faire une analogie. Les aimants se comportent entre eux comme s'il y avait un ressort.

    On pourrait essayer d'imaginer de construire des moteurs avec des ressorts qui fourniraient l'énergie, avec des cames par exemple dont la pente serait différente d'un côté et de l'autre. (Je suis sûr que cela a été imaginé un jour)

    Seulement, que tu comprimes ce ressort vite ou lentement tu lui donnes la même quantité d'énergie (énergie potentielle) (la force x la distance). Quand tu approches tes aimants l'un de l'autre c'est identique, tu forces pour cela. Tu fourni de l'énergie qui est stockée sous formé d'énergie potentielle. Quel que soit la trajectoire relative des deux aimants, la vitesse etc, pour amener au final les deux aimant dans la même position relative, il t'aura fallu exactement la même quantité d'énergie.

    Quand ton ressort se détend il restitue cette énergie et cette seule énergie, qu'il le fasse vite ou lentement. Tout comme tes aimants. Quel que soit le mouvement adopté, il n'est pas possible d'en trouver un qui permettre d'approcher les aimants ou comprimer le ressort à moindre frais. Donc quelque soit la position des aimants dans un moteur, il est impossible de les positionner de telle sorte que lors de leur trajectoire relative, ils puisse s'approcher l'un de l'autre en demandant une certaine énergie et en s'écartant ensuite fournisse plus d'énergie. C'est pour cela que le mouvement perpétuel n'est pas possible, aussi bien avec des systèmes mécanique qu'électromagnétiques. Toutes les lois de la physique à ce jour étayent cela.

    On pourrait imaginer d'ajouter des masque entre les aimants pour leur permettre de s'approcher plus facilement, puis enlever le masque pour qu'ils puisse fournir plus d'énergie en s'écartant. C'est certainement possible. Mais n'y pense même pas! L'énergie dont tu aurais besoin pour déplacer le masque correspondrait exactement à l'energie que aurais ainsi gnagnée.

    Voici la vidéo la plus étonnante que j'ai vue sur le net sur ce sujet.
    http://www.youtube.com/watch?v=PFGiW...elated&search=

    Ce moteur tourne, et je ne dis pas qu'il y ait tromperie et que le moteur soit lancé par ailleurs. Mais regarde, le stator autour est refermé et le moteur tourne. Il faut fournir un effort et donc une énergie pour refermer ce moteur. Je pense que voilà l'énergie qui le lance. Seulement il est sûr à mes yeux qu'il s'arrêtera seul asssez rapidement le temps de disciper cette énergie en frotements. C'est peut-être là la tromperie. Ce n'est ni dit ni écrit, c'est une information qui manque.

    Voila une autre video d'un moteur assez similaire :
    http://www.youtube.com/watch?v=uHh5A...elated&search=
    Le stator n'est pas coupé en deux comme dans le cas précédent. L'opérateur approche le stator et le rotor ne se met pas en rotation. Il le lance avec une manivelle (on ne voit pas très bien, mais fais attention c'est bien l'opérateur qui le lance, et écoute, le moteur ralenti! Il s'arrêtera c'est sûr. En plus on voit bien que l'énergie en cause n'est pas très grande, l'opérateur arrête facilement le moteur en attrapant l'arbre.


    Cordialement.

  12. #70
    pl.garcia

    Re : Fabrication d'un aimant

    Citation Envoyé par pl.garcia Voir le message
    Faut-il que je fasse le petit schéma dont je parlais plus tôt pour aider à exposer mon point de vue ?
    J'ai fait un petit schéma pour expliquer qu'un aimant et une bobine sont équivalents. C'est une vue simpliste et approximative certes, la réalité étant bien plus compliquée, d'autant que le comportement au niveau de l'atome ne peut se comprendre avec le sens commun.

    Dans une zone telle la zone 2 l'effet des électrons s'annule. Dans une zone telle la zone 1 sans voisins l'effet des électrons n'est pas contrarié. Comme le seul lieu ou l'effet des électrons n'est pas perturbé, un aimant se comprte comme un barreau sur lequel circulerait les électrons.

    Cordialement,
    Pascal Garcia
    Images attachées Images attachées  

  13. #71
    a1c2b3

    Re : Fabrication d'un aimant

    Ta théorie :
    Je n'ai pas très bien compris où tuveux en venir. Si j'invente un jour un système qui me produit de l'énergie en grande quantité, je ne regarderai pas à la dépense de remplacer de temps en temps un jeu d'aimants.
    Oui, moi aussi.
    Mais il faut garder une certaine logique de rendement.

    A titre d'exemple on arrive déjà à produire un sacré paquet d'énergie avec un matériaux dont on utilise une quantité relativement faible et qu'il faut remplacer de temps en temps : l'uranium.

    Mais le but jubilatoire est de produire des quantité conséquente d'énergie avec pour ainsi dire rien.

    Si le moteur Perendev était à la hauteur de ses ambitions, il pourrait remplacer n'importe quelle source d'énergie... A condition qu'il ne soit pas necessaire d'avoir recours à ces sources d'énergie pour "recharger" les composants de ce moteur.


    J'avais connaissance de ces deux vidéos.

    On peut dire qu'elles sont quasiement incontournables pour qui souhaite se lancer dans la "recherche" sur les "moteurs" entièrement à base d'aimants.

    La première est de loin la plus connue. Elle serait l'oeuvre de l'inventeur du Perndev et serait par ailleur la seule preuve de son fonctionnement, car personne à part son inventeur ne l'a jamais vu marché de visu.

    De plus cette vidéo ne prouve rien, on ne vois pas l'arrière de la machine, et des ombres au sol peuvent laisser croire que derrière se trouve une personne qui lance le rotor.

    L'explication qu'on a envie de croire est que les stators, en étant rapprochés du rotor, créent une instabilité qui empèche le rotor de garder une postion fixe. Les aimants répartis sur trois courronnes sont décallés de manière à ne jamais pouvoir trouver une position stable par rapport au stator ou les 3 rangées d'aimants son alignées.

    Il se met donc à tourner, et selon les dires de son concepteur, il peut le faire indéfiniement jusqu'à destruction de l'appareil. Cest pourquoi il adaptera plus tard un système qui règle la vitesse du rotor en rapprochant et en elloigant les stators.

    Un firme a été crée pour commercialiser ces "générateurs" dans des versions encores plus améliorées ne faisant appel qu'à des bobinages pour remplacer les aimants. Ces "moteurs magnétiques" nouvelle génération ont donc besoin d'être lancés le temps de produire assez d'électriciter pour alimenter les bobines qui le compose et deveir ainsi autonome.

    Aucune autre photo ou vidéo de cette nouvelle génération n'existe et les seules images de l'ancien modèle avec régulateur de vitesse n'existent qu'en image de synthèse.

    La seconde vidéo est la version améliorée de la première.

    J'ai comme info qu'elle serait l'oeuvre de l'ancien N° 2 de chez Perendev qui a essayé d'en fabriquer une copie.

    Mais de ses aveux même, elle ne marche pas. On vois d'ailleur sur la vidéo qu'il est obligé d'imprimer la rotation au système qui rallenti très rapidement sans son intervention.

    De nombreuses personnes se sont appuyées sur l'analyse de la première vidéo pour construire des copies qui selon leur propres termes ne fonctionnent pas.

    L'analogie du ressort a déja été évoquée précédement sur ce forum.

    J'y avais répondu à l'époque par la citation d'une petit expérience de JLNaudin (celui qui me fait le plus douter quand à l'impossibilité d'obtenir une force de travail "spontanée" avec des aimants) qui démontre qu'il faut moins de force pour rapprocher deux aimants perpendiculairement à leur axe magnétique que parralèlement à leur axe magnétique. on voit ça ici :

    http://jnaudin.free.fr/html/2magpup.htm

    Pour reprendre l'exemple du ressort, c'est comme s'il falait moins de force pour le comprimer en appuyant sur le côté. En revanche, le ressort se détendrait comme s'il avait été compressé normalement.

    Je n'ai à ce jour pas trouvé d'explication contradictoire à cette expérience.

    Pour ce qui est du moteur magnétique avec écran mobile, un gars y a déja pensé. Il a proposé l'idée à je ne sais plus quelle institution de l'énergie et il s'est fait remballer sévère.

    Mais je doit avouer que la première vidéo est de loin celle qui m'a fait basculer dans la recherche d'une solution à base d'aimants.

    Merci.

  14. #72
    pl.garcia

    Re : Fabrication d'un aimant

    Citation Envoyé par a1c2b3 Voir le message
    ...
    J'y avais répondu à l'époque par la citation d'une petit expérience de JLNaudin (celui qui me fait le plus douter quand à l'impossibilité d'obtenir une force de travail "spontanée" avec des aimants) qui démontre qu'il faut moins de force pour rapprocher deux aimants perpendiculairement à leur axe magnétique que parralèlement à leur axe magnétique. on voit ça ici :
    ...

    Je maintiens ma position.
    Pour amener à partir d'une position relative donnée (position et orientation), dans une autres position (position et orientation) il faut, toujours exactement la même quantité d'énergie. Tu proposes de biaiser en approchant les aimants en les orientant d'une certaine façon, puis les réorientant n'est ce pas ! Et bien tu vas les approcher à moindre frais, mais pour les retourner il te faudra de l'énergie, et le bilan sera toujours le même : tu n'auras rien gagné. Si la solution était si simple, je veux dire l'établissement d'une trajectoire aussi complexe soit-elle, on l'aurait déjà fait.

    Si une telle chose était découverte, Einstein s'en retournerai dans sa tombe. Alors évidemment avec un beau schéma, l'apparence de mesures scientifiques avec une balance de cuisine, un peu de crédulité de la foule et on peut se faire croire à n'importe quoi.

    On fait croire à un complot (dans le cas présent des compagnies pétrolières ; malheureusement cela est déjà arrivé), on donne une interprétation de certains événements hâtive voire erronée, on insiste sur la véracité des faits, et voilà comment Brown est devenu riche avec son polar bien foutu et que j'ai aimé, mais qui n'est qu'un polar.

    Si tu veux devenir riche tu as plus de chance de le devenir en écrivant un bon bouquin sur comment l'énergie gratuite bouleversera notre monde, mais cette énergie viendra plus sûrement de l'activité du magma de notre planète, ou de la captation de l'énergie solaire entre autre, pour lesquelles on connaît très bien l'origine nucléaire, que de moteurs à aimants permanents.

    Attention à ce que je n'ai pas dit : Je ne connais pas non plus ce JL. Naudin. Je ne me permettrait pas de dire que l'énergie électromagnétique ne nous permettra pas de nous déplacer, je ne dis pas non plus qu'un jour, nous n'auront pas la capacité de désintégrer la matière et en extraire toute l'énergie, ce qui serait bien plus puissant que l'énergie atomique. Je ne dis pas que les extraterrestres n'existent pas, ni que Dieu n'existe pas. Mais je dis que rien ne nous permet d'espérer aujourd'hui la création d'énergie à partir de rien, bien que je n'en écarte pas l'éventualité. Il faudrait que l'espace ait d'autres dimensions que celles que nous lui connaissons et qui ont permis de modéliser le comportement de notre univers appréhendable à l'aide de nos los physiques. Ce que nous observons ne serait alors qu'une partie de la réalité et là "tout devient possible" (même la free box), et "la vérité est ailleurs" (Histoire d'un autre complot).

    Cordialement

    Pascal Garcia

  15. Publicité
  16. #73
    a1c2b3

    Re : Fabrication d'un aimant

    Houlà STOP

    Quelques petites précisions :

    Je penses que JLNAUDIN est à classer au rayon des parascientifiques

    Je ne sais pas pas si ce mot existe, mais c'est celui que je trouve le plus adapté pour désigner les pseudo scientifiques au même titre que la parapsychologie désigne des pseudo médecins...

    Je pense que la théorie du complot est bidon (Neptune du Forum Sourie du Désert que je site plus haut donne une très bonne explication du complot qui ne peut resister une fraction de seconde à la puissance de l'argent)

    Je pense que le mouvement perpétuel n'existe pas (j'ai moi aussi eu ma période de recherches sur le domaine)

    Je pense que l'énergie nucléaire est une très bonne source d'énergie qui mériterai des recherches bien plus approfondies (imaginez que la plus puissante centrale opérationnelle continue de produire de l'électricité en actionnant une turbine avec de la vapeur !!!)

    Mais si je pouvais trouvé un moyen d'être autonome en énergie (j'entends par là produire de grosses quantités d'énergies sans avoir à l'acheter, ce qui signifie à l'heure actuelle, avec autre chose que des photopiles ou avec une éolienne moche...), ça m'interesserait plutôt.

    Il n'en reste pas moins que je n'ai pas de contradiction à formuler à la petite expérience de JL naudin evc les aimants et dont je donne le raccourci ci-avant.

    D'ailleur voici un autre raccourci pour une application directe du principe évoqué plus haut

    http://jnaudin.free.fr/html/mppprop.htm

    Si j'en parles, c'est parceque je n'ai pas trouvé la faille. Si vous la trouvez, indiquez là, vous ferrez sans doute économiser du temps et de l'argent à de nombreux parachercheur...et à moi !

    Encore merci.

  17. #74
    pl.garcia

    Re : Fabrication d'un aimant

    Citation Envoyé par a1c2b3 Voir le message
    Houlà STOP

    Quelques petites précisions :

    Je penses que JLNAUDIN est à classer au rayon des parascientifiques
    ...
    Ses objets volants sont très rigolots et je pense que je vais en construire un pour rigoler que j'alimenterai avec une machine de kelvin.

    http://www.youtube.com/watch?v=F5PvIPgJGx0
    http://amasci.com/emotor/kelvin.html


    Para scientifique ressemble un peu à charlatan. Soit on est scientifique c'est à dire rigoureux, soit on ne l'est pas. Un parapharmacien n'est pas une pharmacien.

    Je ne le connais pas pour le classer dans l'une ou l'autre des catégories. Mais pour ce cas là il a fait preuve de précipitation avant de publier.

    Citation Envoyé par a1c2b3 Voir le message
    Je pense que le mouvement perpétuel n'existe pas (j'ai moi aussi eu ma période de recherches sur le domaine)
    ...
    Je pense que l'énergie nucléaire est une très bonne source d'énergie qui mériterai des recherches bien plus approfondies (imaginez que la plus puissante centrale opérationnelle continue de produire de l'électricité en actionnant une turbine avec de la vapeur !!!)

    Mais si je pouvais trouvé un moyen d'être autonome en énergie (j'entends par là produire de grosses quantités d'énergies sans avoir à l'acheter, ce qui signifie à l'heure actuelle, avec autre chose que des photopiles ou avec une éolienne moche...), ça m'interesserait plutôt.
    Le mouvement perpétuel n'existe pas car il n'est pas possible de produire de l'énergie sans contre-partie. Ce sont deux façon de voir le même problème.

    Citation Envoyé par a1c2b3 Voir le message
    Il n'en reste pas moins que je n'ai pas de contradiction à formuler à la petite expérience de JL naudin evc les aimants et dont je donne le raccourci ci-avant.

    D'ailleur voici un autre raccourci pour une application directe du principe évoqué plus haut

    http://jnaudin.free.fr/html/mppprop.htm

    Si j'en parles, c'est parceque je n'ai pas trouvé la faille. Si vous la trouvez, indiquez là, vous ferrez sans doute économiser du temps et de l'argent à de nombreux parachercheur...et à moi !
    Le voila le problème.
    Si l'applique une force de 100 N (Newton) (ce qui fait 9,81kgf (Kilogrammeforce)) et que je maintient cette force sur une distance d'1 mètre alors j'aurais fourni une énergie de 100x1 = 100 joules. (Energie mécanique que l'on peut convertir en électricité, en chaleur, ou en ce que tu veux pourvu qui tu n'espère pas en tirer plus de 100 joules).
    Si maintenant j'applique une force de 200 N sur 0,5 m, alors j'aurais fourni une énergie de 100 joules bien que j'ai forcé plus, mais sur une plus courte distance.
    Il est à parier que, pour déplacer les aimant horizontalement il faudra un effort commis moins important, mais sur une distance plus grande, que celui plus important mais sur une distance plus courte restitué par les pistons.

    Rien ne se crée, rien ne se pert tout se transforme.
    Lavoisier.


    Citation Envoyé par a1c2b3 Voir le message
    Encore merci.
    De rien

    Mais on tourne un peu en rond.
    Cherche à récupérer l'énergie solaire par exemple. Elle est inépuisable à notre échèle, et quand elle le sera cela fera longtemps que la vie ne sera plus possible dans nuage de cette nébuleuse que sera alors notre soleil. Elle te permettra de faire des économies dans un premier temps, et je ne doute pas que tu mettra au point quelques systèmes bien pensés qui te permettront d'en vivre.

    Cordialement

  18. #75
    a1c2b3

    Re : Fabrication d'un aimant

    Citation Envoyé par pl.garcia Voir le message
    Ses objets volants sont très rigolots et je pense que je vais en construire un pour rigoler que j'alimenterai avec une machine de kelvin.
    Je trouves aussi, mais à par rigolo je ne vois pas d'autre qualificatifs.

    Citation Envoyé par pl.garcia Voir le message
    Para scientifique ressemble un peu à charlatan. Soit on est scientifique c'est à dire rigoureux, soit on ne l'est pas. Un parapharmacien n'est pas une pharmacien.
    Je suis content, au moins, pour ça je ne me suis pas planté, l'expression que j'ai choisie est interprétée exactement comme je lesouhaitait et dans le sens que j'entendais...

    Citation Envoyé par pl.garcia Voir le message
    Je ne le connais pas pour le classer dans l'une ou l'autre des catégories. Mais pour ce cas là il a fait preuve de précipitation avant de publier..
    Certaines de ces démonstrations ont l'air sérieuses, d'autres moins, d'autres ne sont même pas dignes d'être créditée de para science.
    C'est pourquoi globalement je le classe parmis les "bricolos" qui mélanges un peu trop tout.

    Selon toi, la faille des mesures "à la balance" sont le fait de la distance entre les aimants ?

    Citation Envoyé par pl.garcia Voir le message
    Mais on tourne un peu en rond.
    Cherche à récupérer l'énergie solaire par exemple. Elle est inépuisable à notre échèle, et quand elle le sera cela fera longtemps que la vie ne sera plus possible dans nuage de cette nébuleuse que sera alors notre soleil. Elle te permettra de faire des économies dans un premier temps, et je ne doute pas que tu mettra au point quelques systèmes bien pensés qui te permettront d'en vivre...
    Mais je veux pas en vivre, je veux juste pouvoir me chauffer à l'électricité, laisser les lumières alumées et installer tout un tas de gadgets avec un bloc secteur chez moi, sans avoir à payer de facture d'électricité ni sans m'inquiter su sort de la planette.

    Si j'avais pu résoudre ce problème juste en brulant des pneux dans mon jardin, je n'aurrait jamais fait de recherche sur les énergie alternatives.

    Par ailleur, ce sont mes recherches sur les solutions d'émélioration des énergies renouvellables qui m'ont amené à me retrouver sur des sites para scientifiques.

    Ma solution est simple :

    Le solaire c'est null, seul la partie infrarouge du rayonnement est transformée en electricité. Du coup un voltage et une intensité faible.
    Le stockage est confié à des batteries que tout le monde s'accorde à décrire comme peu performantes.

    Ma solution de rêve : les même paneau solaire servent à décomposer l'eau de pluie récupérée par la toiture en hydrogène.
    Cet hydrogène est utilisé dans une pile à combustible qui fourni le courrant necessaire à la maison.

    3 phases : automne-hiver : il pleu, stocke de l'eau.
    Printemps-été, il fait soleil de très tôt à très tard et ça tape fort : on décompose l'eau (action qui ne necessite pas beaucoup d'électricité) que l'on stocke en hydrogène sous pression.
    Automne hiver, ça caille on utilise l'hydrogène pour allimenter le chauffage ou la pompe à chaleur qui pompe les calorie de la réserve d'eau ci-dessus.

    3 problèmes : les paneaux solaires c'est cher. Les piles à combustibles aussi. Les compresseurs à hydrogène existent à peine au stade expérimental.

    Alors du coup, je suis très tenté par les para sciences qui permettent de faire quelque chose avec rien.

    Encore merci.

  19. #76
    pl.garcia

    Re : Fabrication d'un aimant

    Citation Envoyé par a1c2b3 Voir le message
    ...
    Selon toi, la faille des mesures "à la balance" sont le fait de la distance entre les aimants ?
    pas la distance entre les aimant la différence de course de chacun des aimants

    Citation Envoyé par a1c2b3 Voir le message
    ...
    Ma solution est simple :

    Le solaire c'est null, seul la partie infrarouge du rayonnement est transformée en electricité. Du coup un voltage et une intensité faible.
    Le stockage est confié à des batteries que tout le monde s'accorde à décrire comme peu performantes.
    Non, je solaire représente 2 kw par m2 à peu près en pointe. C'est énorme.
    Il faut inventer les moyens de la convertir, de l'utiliser. Les cellules c'est nul. Cela coûte cher, c'est difficile à recycler, c'est poluant, et il faut beaucoup d'énergie pour les fabriquer. Mails il y a d'autres moyens d'utiliser le solaire. Et d'autres à inventer. J'en invente une tout de suite, canalyser cette énergie en journée vers un onduit qui la conduit sous terre. Là elle réchauffe la roche, voire la fait fondre. On peut alors la réutiliser brute pour le chauffage, ou en faisant bouillir de l'eau pour produire de l'électricité.

    Citation Envoyé par a1c2b3 Voir le message
    Ma solution de rêve : les même paneau solaire servent à décomposer l'eau de pluie récupérée par la toiture en hydrogène.
    Cet hydrogène est utilisé dans une pile à combustible qui fourni le courrant necessaire à la maison.
    ...
    3 problèmes : les paneaux solaires c'est cher. Les piles à combustibles aussi. Les compresseurs à hydrogène existent à peine au stade expérimental.
    Décomposer de l'eau demande autant d'energie que d'énergie qui sera rendue dans un pile à hydrogène plus tard. L'intérêt de la pile à hydrogène c'est son volume et son poid pour la quantité d'énergie stockée. Il y a un dernier problème à régler : l'hydrognène c'est plutôt dangereux sous cette forme.

    Citation Envoyé par a1c2b3 Voir le message
    Alors du coup, je suis très tenté par les para sciences qui permettent de faire quelque chose avec rien.
    Encore une fois, la science actuelle nous dit que c'est impossible! On n'a pas besoin de croire en cela si l'on pense que la matière elle-même est énergie, et que sa désintégration libèrerait cette énergie.

    Il suffit d'inventer le moyen de la désintégrer. C'est une position plus réaliste.

    Ou encore, à l'aide de l'énergie solaire tu fabriques des carburants, que tu stockes pour un usage ultérieur. Ah c'est ce que fait la nature par la photo-syntèse! Voilà une idée comment maîtriser la photo-systhèse et produire des carburants directement sans passer par l'agriculture. Plus soumis aux saisons, meilleurs rendements (pas de récolte à faire) ... En plus on pourrait se mettre à proximité des gros pollueurs et utiliser leurs gaz rejetés.

    On est loin des aimants là!

    Cordialement

    Pascal Garcia
    Dernière modification par pl.garcia ; 19/05/2007 à 08h17.

  20. #77
    Olivier_34

    Re : Fabrication d'un aimant

    Bonjour,
    En se qui me concerne j'ai acheté 100 aimants de 152X110X25 aimantation N-S sur les faces de 152X110 force de 200 Kg en contact d'apres le fabricant.

    Quand il etait tous mis a la suite donc j'avais une longueur d'environ 2.5 Metres sur l'etablis de mon garrage ( Fait en béton avec planche agglomarine de 16mm dessus).

    Il sont resté 1 jour sur l'établi et maintenant j'ai tout les objets ( Cles, pied a coulisse, vis, etc...) Et j'en passe et se sur un rayon d'environ 3 Metres cela va fair 1 ans maintenant que je n'ai plus les aimants et j'ai toujours mes outils qui sont magnétisé.

    J'ai utilisé leurs energies pendant environ 1 mois ( Utilisation de l'energie avec une bobine est un fer en U) sortie de 1000W 300V a plus ou moins 35 a 45 Hz

    j'ai du stoper mes recherche car j'ai ma roue qui a comencé a partir et les aimants commencer a prendre du jeu.

    Tout cela pour vous dire que j'ai replace mes aimants comme au premier jour et il me semble qu'il on perdu un peut de leurs puissance.

    Mais la ou je tilt j'ai une éolienne qui tourne depuis 10 ans et produit 600W quand il y a du vent assez fort mais je peut dire que la moyenne et de 6 a 20 amps .
    Je l'ai démonté il y a 3 ans parce que le roulement commencé a flanché et il y a 12 aimants de 20X10X5 leurs magnétisme est énorme rien que pour retiré le rotor j'ai du demander un coup de main a un ami.

    Alors comment expliqué vous que mon éolienne fonctionne toujours depuis 10 ans alors qu'elle a produit environ sur 10 ans 7300000 W car elle ne tourne pas tous les jours et pas 600W en permanance.

    Il y aurais des éléctroaimants je comprendrais mais la ?????

  21. #78
    pl.garcia

    Re : Fabrication d'un aimant

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Olivier_34 Voir le message
    ...
    Il sont resté 1 jour sur l'établi et maintenant j'ai tout les objets ( Cles, pied a coulisse, vis, etc...) Et j'en passe et se sur un rayon d'environ 3 Metres cela va fair 1 ans maintenant que je n'ai plus les aimants et j'ai toujours mes outils qui sont magnétisé.
    Plutôt normal.

    Citation Envoyé par Olivier_34 Voir le message
    J'ai utilisé leurs energies pendant environ 1 mois ( Utilisation de l'energie avec une bobine est un fer en U) sortie de 1000W 300V a plus ou moins 35 a 45 Hz
    Comment cela ? Tu entrainait la roue avec les aimants fixés dessus, et la roue passait dans ou devant une bobine ?

    Si c'est cela ce n'est pas l'énergie des aimants que tu as utilisé, c'est l'énergie mécanique qu'il t'a fallu pour entraîner la roue.

    Citation Envoyé par Olivier_34 Voir le message
    ...
    Tout cela pour vous dire que j'ai replace mes aimants comme au premier jour et il me semble qu'il on perdu un peut de leurs puissance.
    Les aimants perdent leur aimantation dans certaines circonstances :
    - Un champ magnétique trop fort imprimé par quelque chose externe
    - La chauffe excessive des aimants

    Est ce que l'une ou l'autre de ces conditions ont été réunies. Décris un peu plus ton montage!

    Citation Envoyé par Olivier_34 Voir le message
    Mais la ou je tilt j'ai une éolienne qui tourne depuis 10 ans et produit 600W quand il y a du vent assez fort mais je peut dire que la moyenne et de 6 a 20 amps .
    Je l'ai démonté il y a 3 ans parce que le roulement commencé a flanché et il y a 12 aimants de 20X10X5 leurs magnétisme est énorme rien que pour retiré le rotor j'ai du demander un coup de main a un ami.

    Alors comment expliqué vous que mon éolienne fonctionne toujours depuis 10 ans alors qu'elle a produit environ sur 10 ans 7300000 W car elle ne tourne pas tous les jours et pas 600W en permanance.

    Il y aurais des éléctroaimants je comprendrais mais la ?????
    Comme je le disais juste avant pour se désaimanter, un aimant doit subir certains traitements :
    L'alternateur ou la génératrice de l'héolienne est construit de telle sorte que les champs magnétiques à l'intérieur de dépasse pas certaines valeurs pour ne pas altérer les aimants, et les aimants sont choisis pour supporter les températures de fonctionnement de l'héolienne.

    L'énergie convertie n'est pas l'énergie de l'aimant, mais l'énergie qui est donnée par le vent à l'hélice qui la transmet à l'arbre qui la transmet au rotor qui en faisant tourner les enroulements dans le champ magnétique.

    Quand l'enroulement tourne dans le champ magnétique, les variation de flux induites par ce mouvement entraînent la création d'une force électromotrice (tension) aux bornes de l'enroulement. Cette tension est d'autant plus grande que le champ magnétique est important et que le nombre de spires est important. Quand on branche alors quelque chose sur l'héolienne, cette tension entraîne la circulation d'un courant, et dans le champ magnétique l'enroulement dans lequel circule alors ce courant subit des efforts qui dans ce cas s'opposent à la rotation. Il génère dans le même temps d'autres champs magnétiques. Pour maintenir alors l'enroulement en rotation un effort doit être fourni. C'est cette énergie mécanique qui est consommée. Pas celle de l'aimant.

    Tu auras noté que l'armature sur laquelle sont enroulées les spires qui sert à canaliser le flux magnétique au mieux vers les spires pour en tirer le maximum d'effet, sont en fer doux (pour conduite le flux magnétique) et en couche fines pour quelles ne constutuent pas un bloc trop conducteur dans la mesure du possible, et pour que des courants induits par variation de flux dans ces fers n'engendre pas de courants électiques qui dissiperaient inutilement de l'énergie.

    Décris plus ton montage, on va essayer de comprendre pourquoi tes aimants se sont désaimantés.

    Cordialement

    Pascal Garcia

  22. Publicité
  23. #79
    Olivier_34

    Re : Fabrication d'un aimant

    Bonjour,

    Je vais expliqué comment j'avais réalisé ma roue mais je ne sais pas si je fait bien de poste cela sur se post bien qu'il y ai un rapports avec les aimants.

    En effet il y avais des aimants sour le tour de ma roue et une bobine placé en face.( La roue était réalisé entierement en bois avec un axe de 30mm en inox )

    La disposition des aimants ( Je pense que le probléme vient de la ) était bien entendu N-S-N-S sur tout le tour.

    Mais il était place cote a cote et toujours en attraction donc je pense que je magnétisme c'est perdu a tenter de raproché les aimants.

    D'ailleur voici une question si on place 2 amaints un en face de l'autre avec les pôles opposé mais maintenu a 5cm perdent t'il leurs force ?

    Maintenant si il faut que je crée un autre post il n'y a pas de problème et je m'en excuse par avance.

  24. #80
    pl.garcia

    Re : Fabrication d'un aimant

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Olivier_34 Voir le message
    ...
    mais je ne sais pas si je fait bien de poste cela sur se post bien qu'il y ai un rapports avec les aimants.
    Personellement j m'en moques. Cela simplifie simplement la vie des personnes qui cherchent sur le forum plus tard. Un sujet en accord avec le contenu c'est mieux.
    Enfin de toute façon ce post a été constitué de 3 discussions en voila donc une 4ieme.

    Citation Envoyé par Olivier_34 Voir le message
    En effet il y avais des aimants sour le tour de ma roue et une bobine placé en face.( La roue était réalisé entierement en bois avec un axe de 30mm en inox )

    La disposition des aimants ( Je pense que le probléme vient de la ) était bien entendu N-S-N-S sur tout le tour.
    Bon tu as donc fait un alternateur. Le rotor était constitué de tes aimants. Sur un alternateur de voiture par comparaison, le rotor est constitué d'une bobine dans l'axe de rotation et dont les fers enveloppent complètement la bobine et le fer de chacune des extémités (N et S) s'enchévètrent sur le côté, de telle sorte que sur le côté, le rotor apparît comme une alternance de pôles sud et nord. Le sator est un ensemble de bobines disposées tout au tour du rotor. Comme tu l'as fait avec tes aimants sur le rotor et ta bobine en périphérie.

    Citation Envoyé par Olivier_34 Voir le message
    Mais il était place cote a cote et toujours en attraction donc je pense que je magnétisme c'est perdu a tenter de raproché les aimants.

    D'ailleur voici une question si on place 2 amaints un en face de l'autre avec les pôles opposé mais maintenu a 5cm perdent t'il leurs force ?
    a priori non, s'ils sont de bonne qualité bien entendu. De les coler les uns aux autres est certainement le meilleur moyen de les conserver. Il est même des aimants que si on les ouvre perdent leur aimantation. Je pense à des aimant au cobalt dans des haut parleurs. Si on démonte le moteur du haut parleur et on le réassemble, les aimants perdent une part très significative de leur aimantation, simplement parcequ'en le désassembant la valeur du flux magnétique chute. Mais je ne pense pas que ce soit ce type d'aimants que tu utilisait. Je ne sais même pas si on pourrait s'en procurer!

    J'ai l'impression que la désaimantation peut venir du fer de ta bobine qui d'une certaine façon concentrait le flux magnétique entre les aimants et en un point, ce champ magnétique "concentré" dépassait les valeurs admissibles pour tes aimants.

    Dernier commentaire, ce bien un alternateur que tu as fait, mais qui ne produisant peutêtre pas un courant bien sinusoïdal. L'énergie venait bien de l'énergie mécanique développée pour faire tourner le rotor et pas des aimants.

    Cordalement

    Pascal Garcia

  25. #81
    Olivier_34

    Re : Fabrication d'un aimant

    Bonjour,
    Donc j'avais quand même mis les aimants comme il le fallais.
    Il se peut alors que les aimant on perdu leurs force au niveau de la bobine.

    Et comme tu l'a dit j'ai peut être eu des retour d'induction pendant les tests car j'ai teste la bobine en cour circuit et peut être que cela a crée un electroaimant en inverse. Ou comme ma roue était dans un dépot a l'exterieur et que le soleil passe par la fenetre aurais t'il chauffer mais cela me semble peut probable.

    Surtout que comme tu me l'a dit l'energie était prise de la force du rotor.

    Maintenant et t'il possible de remagnetise les aimants ou cela n'est plus possible. Car si je crée un champ dans le même sens N/S plus puissant que les aimants cela devrais faire la même chose que quand il perde leurs force.

  26. #82
    pl.garcia

    Re : Fabrication d'un aimant

    Citation Envoyé par Olivier_34 Voir le message
    ...
    Donc j'avais quand même mis les aimants comme il le fallais.
    Il se peut alors que les aimant on perdu leurs force au niveau de la bobine.
    Sans plus d'information a priori oui. Seulement, je ne pense pas qui tu ais obtenue un beau courant sinusoïdal.

    Citation Envoyé par Olivier_34 Voir le message
    Et comme tu l'a dit j'ai peut être eu des retour d'induction pendant les tests car j'ai teste la bobine en cour circuit et peut être que cela a crée un electroaimant en inverse. Ou comme ma roue était dans un dépot a l'exterieur et que le soleil passe par la fenetre aurais t'il chauffer mais cela me semble peut probable.
    Je penserais plutôt à la forme et la taille des fers par raport au positionnement des aimants. Mais ce ne sera pas facile à savoir.
    Quand à la température 80 degrés Celcius (qui est la température à ne pas dépasser pour beaucoup d'aimants) c'est vite atteint, a voir!

    Citation Envoyé par Olivier_34 Voir le message
    Maintenant et t'il possible de remagnetise les aimants ou cela n'est plus possible. Car si je crée un champ dans le même sens N/S plus puissant que les aimants cela devrais faire la même chose que quand il perde leurs force.
    En thérorie oui, il faut avoir une bobine assez grosse pour y mettre tes aimants à l'intérieur (en les fixant bien!) , et faire passer un courant de la bonne intensité. Il y a quelques calculs à faire pour cela. Mais le jeu en vaut-il la chandelle ? La bobine ne va pas être donnée, il faudra un générateur de tension continue un peu balaise, ... En plus ce que tu en fait est un simple alternateur, et je ne suis pas certain que de grandes découvertes puissent être attendues dans ce domaine. Il en existe dans le commerce, et le cas échéant on peu trouver un vieux groupe électrogène mal en point pour pas cher pour récupérer l'alternateur 220V 50 hz (attention en général ces alternateurs intégrés dans des groupes n'ont qu'un seul palier, l'autre palier étant celui du moteur thermique). Tu peux aussi récupérer un alternateur de voiture à la casse pour pas trop cher (avec son régulateur). Pour bricoler çà doit le faire!

    Par contre il doit être plus facile de démagnétiser tes outils si cela te pose des difficultés!

  27. #83
    Olivier_34

    Re : Fabrication d'un aimant

    Bonjour,

    Encore merci de me répondre.

    En effet j'ai déja pensé au groupe électrogéne et effectivement il n'y a qu'un palier et pour adapté c'est pas facile.

    Pour se qui est de la forme de l'onde je doit dire qu'elle était certe pas terible mais entre l'onde carre et le semblant de sinus il y avais pas photo.

    De plus je ne me suis pas bien expliqué mais cette roue avais 100 Aimants et le 300V 1000W qui etait produit a la main en tournant la roue la masse des aimant place sur l'extremité me donné une force d'inertie qui a la longue a débloqué les aimants c'est pour cela que je l'ai démonté car j'imagine même pas si il y en avais un qui vennez a se decroché.
    Tout cela pour en revenir qu'avec un groupe il est imposible de tourné a la min a 3000 tours / minutes contre 60 a la minutes.
    De plus avec un moteur de 100W en 24V branché sur l'exterieur de la roue cela aider a tourner mais j'ai pas dit que le moteur tourner lui même la roue.

    P.S la roue etait pas de 1M mais de 3.6M de diametre chose que je ne réaliserais plus car une fois lancé elle tournée quand même 3 minutes toute seul sans le moteur bien sur et en cas de danger il y a pas 36 solutions a part courir.

    Je dit cela car mon prototype lui a explosé par la force d'inertie les aimants sont partit a plus de 50 Metres ( sans rire c'est très dangeureux). Imagine un pavé en ferite de 1 Kg je l'ai senti sifflé alors celle de 3.6 metre

  28. #84
    pl.garcia

    Re : Fabrication d'un aimant

    Bonjour,
    A quoi pouvait bien servir ce générateur lancé à la force du poignet ?
    Ou peut être était-ce des essais avant de l'netraîner avec autre chose (moulin à eau, héolienne, ...) ?

    Si je ne me suis pas trompé avec les éléments que tu nous a donné, l'accélération centrifuge représente à peu près 15 g.


    Citation Envoyé par Olivier_34 Voir le message
    ...
    En effet j'ai déja pensé au groupe électrogéne et effectivement il n'y a qu'un palier et pour adapté c'est pas facile.
    Mais il existe des alternateurs avec 2 paliers, ou on peut toujours demander à un atelier d'usiner un second palier.

    Citation Envoyé par Olivier_34 Voir le message
    Pour se qui est de la forme de l'onde je doit dire qu'elle était certe pas terible mais entre l'onde carre et le semblant de sinus il y avais pas photo.
    Cela dépend de ce que l'on en fait. Pas d'appareil électronique, en plus 35 à 45 hz ne satisfont pas aux exigences de beaucoup d'appareils.

    Citation Envoyé par Olivier_34 Voir le message
    De plus je ne me suis pas bien expliqué mais cette roue avais 100 Aimants et le 300V 1000W qui etait produit a la main en tournant la roue la masse des aimant place sur l'extremité me donné une force d'inertie qui a la longue a débloqué les aimants c'est pour cela que je l'ai démonté car j'imagine même pas si il y en avais un qui vennez a se decroché.

    Tout cela pour en revenir qu'avec un groupe il est imposible de tourné a la min a 3000 tours / minutes contre 60 a la minutes.
    De plus avec un moteur de 100W en 24V branché sur l'exterieur de la roue cela aider a tourner mais j'ai pas dit que le moteur tourner lui même la roue.

    P.S la roue etait pas de 1M mais de 3.6M de diametre chose que je ne réaliserais plus car une fois lancé elle tournée quand même 3 minutes toute seul sans le moteur bien sur et en cas de danger il y a pas 36 solutions a part courir.

    Je dit cela car mon prototype lui a explosé par la force d'inertie les aimants sont partit a plus de 50 Metres ( sans rire c'est très dangeureux). Imagine un pavé en ferite de 1 Kg je l'ai senti sifflé alors celle de 3.6 metre
    Tu es donc sportif, car 1 kw c'est un effort très important qu'un homme ne peut pas soutenir très longtemps. D'accord 900 w si l'on déduit la puissance du moteur qui t'aide.

    Quand aux 3000 tours / minutes, ce n'est qu'une question de système mécanique avac des courroies, chaines ou pignons pour le mener à ce régime.

    Mais encore quel est ton objectif, qu'aurais-tu voulu en faire, et à partir de quelle énergie mécanique ?
    Le bagne de cayenne c'est fini, quel esclave aurais-tu pu trouver pour te produire l'énergie. Je ne suis pas certain que la nouriture pour nourir tes esclaves ne te coute pas plus cher que l'essence ou le gasoil d'un groupe!


    Cordialement

  29. Publicité
  30. #85
    Olivier_34

    Re : Fabrication d'un aimant

    Bonjour,


    A vrai dire a 35 hz sa tourner assez bien sans a avoir les poumons en feux.
    car il y avais juste une bobine de banché dessus a la différance des alternateurs qui eux utilise tout le perimetre avec peut d'inertie.

    Par contre j'aimerais bien savoir comment tu a calculer que la force était e 15g en effet il était prévus par la suite d'utilise cette roue avec le courant d'une riviere.
    Mais pour le prototype fallais pas courir toute les minutes

    Enfain c'est pas grave se sera toujours des bon vieux moment que l'on aurra passer.

    Par contre j'ai entendu parler du Mu-Metal qui et un excelent blindage magnetique.
    Donc si on utilise se blindage comme circuit magnetique dans un electroaimant on aurrais pas un meilleur rendement?

  31. #86
    pl.garcia

    Re : Fabrication d'un aimant

    Bonsoir,
    Citation Envoyé par Olivier_34 Voir le message
    ...
    A vrai dire a 35 hz sa tourner assez bien sans a avoir les poumons en feux.
    car il y avais juste une bobine de banché dessus a la différance des alternateurs qui eux utilise tout le perimetre avec peut d'inertie.
    Peu importe à vrai dire. L'inertie entraîne une certaine difficulté à changer la vitesse de la bestiole. En gros c'est plus difficile à amener au régine souhaité, mais aussi plus difficile à ralentir. Par contre quand elle est à régine, l'énergie fournie est, aux pertes près l'énergie restituée par ton alternateur, puisque le régine ne varie plus.

    Citation Envoyé par Olivier_34 Voir le message
    Par contre j'aimerais bien savoir comment tu a calculer que la force était e 15g
    Je me suis trompé en fait.

    Voila le calcul
    La force centrifuge : f
    la masse de ton aimant : m
    Le rayon de ta roue : r = 1,8 m
    La vitesse angulaire : alpha
    L'accélération : a

    f = m * r * alpha2
    f = m * a

    donc a = r * alpha2

    alpha = 45 hz / 100 * 2 * pi

    Mais peut être faut-il diviser par 200 en fonction du placement de tes aimants.

    a est donc ~ 15 m/s2
    soit 1,5 g et non 15 g.

    C'est de suite moins impressionnant.

    Citation Envoyé par Olivier_34 Voir le message
    en effet il était prévus par la suite d'utilise cette roue avec le courant d'une riviere.
    Mais pour le prototype fallais pas courir toute les minutes

    Enfain c2'est pas grave se sera toujours des bon vieux moment que l'on aurra passer.
    Malheureusement la tension de ton alternateur à aimant fixe ainsi que la fréquence est directement proportionnelle à la vitesse de rotation. Donc avec un alternateur à aimant fixe, il faut réguler la vitesse de rotation, en contrôlant par exemple le flux d'eau. A noins que l'on s'en fiche parceque l'on charge des batteries par exemple et on les charge avec ce que l'on a.

    En plus, si tu prends une roue dans l'eau de 3,6 m de diametre, pour tourner à cette vitesse, cela fait une vitesse en périphérie de 45 hz * pi * d / 100 soit 5 m/s ou encore 18 km/h. C'est un sacré courant!

    L'intérêt d'un alternateur comme celui d'une voiture, avec une excitation par solénoïde, c'est que quelque soit la vitesse de rotation, on obtient la même tension. C'est le rôle du régulateur de faire varier l'excitation pour obtenir cette tension constante. En contre partie, on redresse le courant et il est continu!

    Citation Envoyé par Olivier_34 Voir le message
    Par contre j'ai entendu parler du Mu-Metal qui et un excelent blindage magnetique.
    Donc si on utilise se blindage comme circuit magnetique dans un electroaimant on aurrais pas un meilleur rendement?
    Encore une fois je te conseille d'utiliser un alternateur du commerce, en le choisissant bien, peut être un alternateur de camion ou de bus si la puissance d'un alternateur de voiture ne suffit pas. Le montage de ta roue dans l'eau, du système d'entrainement pour l'alternateur, puis le système de conversion pour en faire une électricité utile à ton utilisation devraient à eux seuls te demander une certaine dose de bricolage.

    Quelques liens le cas échéant :
    http://www.quid.fr/2007/Physique/Pri...nsformateurs/1

    http://www.mastervolt.fr/alternator/index.asp
    (24V 150 A cela fait une puissance de plus de 3kw!)

    http://alternators.leroy-somer.com/


    ....

    Cordialement
    Pascal Garcia

  32. #87
    Olivier_34

    Re : Fabrication d'un aimant

    Bonjour,
    Merci pour les liens de plus je suis surprit de voir qu'il existe des alternateurs qui fonctionne en 3 phases c'est les premier que je vois.

    C’est sûrement sur quoi je vais me tourner car comme tu l'a dit et après reflection il est plus judicieux de recharger des batterie vous des condensateurs.

    Donc d'après les calcules il me faut 18 Km/H de courant si un jour j'ai autant il y aurais de quoi que je me fait du souci.

    Je chercher a utilise le courant de l'eau car quand il y a des moments ou il y n'y a pas de soleil ni de vents cela aurait était bien. De plus contrairement aux panneaux sa marche aussi la nuit.

    J'ai aussi eu l'idée du remontoir comme le coucou mais après calcules il m'aurais fallut un poids de 15 tonnes pour avoir de la vitesse et de la force après multiplication.
    Et puis j'aurais du être amis avec HULK pour qu'il vienne remonter la charge et j'imagine qu'un engrenage lâche en pleine nuit on aurait eu un séisme.

    Donc encore merci pour toutes tes explications.

  33. #88
    pl.garcia

    Re : Fabrication d'un aimant

    Bonsoir,
    Heureux que cela ait pu t'être de quelque utilité.
    Je pense malgré tout qu'il y a encore beaucoup de zones d'ombre.
    Cordialement

    Pascal Garcia

  34. #89
    pl.garcia

    Re : Fabrication d'un aimant

    Bonsoir,
    Citation Envoyé par Olivier_34 Voir le message
    Bonjour,
    ...
    Donc d'après les calcules il me faut 18 Km/H de courant si un jour j'ai autant il y aurais de quoi que je me fait du souci.
    ...
    Attention je parlais d'une roue qui entrainerait directement l'alternateur que tu as constuit (sans multiplication avec des poulies et couroies par exemple). et ayant un diamètre de 3.6 m.

    Cordialement

  35. #90
    Olivier_34

    Re : Fabrication d'un aimant

    Bonjour,
    Oui je sais bien qu'il faut que j'utilise des multiplications mais je pense ce l'idée de l'alternateur sera la meilleurs solution.

    Quand au aimants depuis qu'il sont tous a la suite il me semble qu'il on reprie du poile de la bête .
    Je pense que cela est du que la champ coercitif est de 3500 et que la force de l'aimant est de 4200 si j'en place 3 théoriquement j'ai plus que le champ coercitif les lignes doivent se réaligné et la comme il y en a 100 .

Page 3 sur 5 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Valeur d'un aimant
    Par jules dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 16/07/2012, 19h48
  2. Fabrication d'un bonbon a partir d'un arome
    Par guirotin dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/10/2010, 19h12
  3. Fabrication d'un electro aimant
    Par tomran90 dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/10/2006, 12h37
  4. fabrication d'électro-aimant haut voltage
    Par Vetemskap dans le forum Électronique
    Réponses: 6
    Dernier message: 10/11/2005, 13h44