Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Arc électrique installation domestique



  1. #1
    Zebulon23

    Arc électrique installation domestique


    ------

    Bonjour,

    Peut-il se produire un arc électrique (terme correct ?) en milieu humide (bois, vieil isolant poreux) entre phase (230V) et neutre sans qu'il y ait vraiment court-circuit, donc sans qu'un fusible 20A ne fonde et que le disjoncteur de branchement (32A) se déclenche tardivement (ne pouvant empêcher le début d'incendie d'une vieille baguette en bois gorgée d'humidité)

    Autrement dit, qu'est-ce que physiquement un arc électrique
    C'est un mouvement d'électrons du à une ddp mais quelle est son intensité

    Par avance merci pour vos réponses.

    Salutations,

    Zebulon23

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    LPFR

    Re : Arc électrique installation domestique

    Bonjour.
    Le bois humide conduit un peu le courant. Peut-être que dans des circonstances particulières ce courant pourrait faire sauter un disjoncteur différentiel (surtout s'il est de 30 mA).
    Mais pas entre la phase et neutre. Dans le pire de cas, le courant chaufferait le morceau de bois et l'eau s'évaporerait et il n'y aurait plus de courant. Il ne peut pas déclencher un incendie.

    Un arc est du courant qui passe dans l'air. Mais pour qu'il passe dans l'air, il faut que cet air conduise et pour cela il faut qu'il soit ionisé (qui contienne assez d'ions). Le moyen pour ioniser l'air dans ce cas est de le chauffer (à quelques milliers de degrés). Une fois l'arc établi, c'est le courant lui-même qui chauffe et maintient chaud l'air dans l'arc.
    Pour amorcer l'arc, il faut une haute tension (près de 1000 V) que l'on peut obtenir avec la surtension due à une rupture de contact alors que le courant passe et que le circuit est tant soit peu inductif. L'inductance de conducteurs longs suffit. Il se produit des arcs à l'ouverture de contacts dans les interrupteurs. Comme les contacts s'éloignent rapidement, l'arc ne peut pas se maintenir et s'arrête.
    Comme l'air chaud de l'arc (le "plasma") est très chaud, il rayonne beaucoup de puissance et pour qu'il ne se refroidisse pas il faut que la puissance de l'arc lui-même soit suffisamment grande. C'est le cas dans les postes de soudure à l'arc où le courant est de dizaines d'ampères sous une tension de quelques dizaines de volts.
    Oui, ce sont les électrons qui chauffent l'arc, comme dans une résistance.

    En réalité, la principale cause des incendies d'origine électrique ne sont pas (comme on croit généralement) les court-circuits. Les court-circuits font sauter les fusibles ou les disjoncteurs et ça s'arrête là.
    La principale cause est les mauvais contacts. Dans un tableau ou dans une prise, les fils sont tenus par des vis serrés. Mais avec le temps, le cuivre cède et la pression diminue ce qui diminue la surface de contact et augmente la résistance. Cette résistance fait chauffer le contact et accélère la déformation du cuivre ce qui accélère le processus. Le contact chauffe et réchauffe le cuivre et le tableau. Le cuivre s'oxyde de plus en plus ce qui empire le contact. Il peut arriver (comme chez ma voisine) que le contact chauffe au point que le cuivre fonde et se coupe... en créant un arc.
    Il est évident que les fusibles ou disjoncteurs ne protègent pas contre les mauvais contacts en série. Le courant est limité par les appareils eux-mêmes.

    Si vous resserrez les vis de vos prises électriques et tableaux au bout de quelques années, vous verrez "qu'elles se sont desserrées" ou "qu'elle étaient mal serrées".

    Morale: il faut resserrer les vis au bout d'un an et puis tous des 5 ou 10 ans.

    Au revoir.
    Dernière modification par LPFR ; 25/08/2012 à 09h06.

  4. #3
    Zebulon23

    Re : Arc électrique installation domestique

    Bonjour LPFR,

    Merci pour cette réponse détaillée.

    Au moment des faits, seul un disjoncteur de branchement (DB) 650mA et un fusible 20A (sur-calibré) protégeaient l'installation (pas d' interrupteur différentiel (ID) 30mA).
    Ce vieux DB qui protège à la fois contre les sur-intensités et les fuites de courant vers la terre > 650mA a bien fonctionné mais pas assez vite pour empêcher un début d'incendie.
    Le feu s'est heureusement arrêté car la baguette était très humide et sûrement par manque d'air (placard).

    (1) Vue avant démontage couvercle baguette:

    depfeu1.jpg

    (2) Gros plan détaillé:

    DepFeu_2_.jpg

    La photo (1) semble montrer que le feu est parti d'un clou.

    Je pensais à un phénomène d'arc électrique car pour sécher instantanément la baguette et atteindre la température de combustion du bois, il faut un sacré dégagement de chaleur !

    Mais l'intensité n'a pas suffi à fondre le fusible 20A ou le DB (32A) à sauté avant par surintensité ce qui aurait donné peu de temps à l'arc pour enflammer le bois mouillé...

    L''intensité de l'arc est peut-être restées < 20A et le DB a peut-être sauté par fuite de courant via le clou vers le mur humide...

    Bref, difficle à dire, il faudrait un expert "incendies électriques".

    Comme tu le soulignes, les arcs électriques, sont effectivement la cause de nombreux incendies domestiques.

    J'ai fait quelques travaux électriques et ça me stresse d'ailleurs à chaque fois que j'utilise un domino de raccordement (four électrique notamment, prolongement de circuits trop courts au départ d'un tableau).
    Dans des endroits peu accessibles, on n'est rarement à l'aise pour serrer à fond les vis.
    Pour les fils jusqu'à 2.5mm2 il existe des bornes auto-bloquantes mais pas pour les sections plus grosses.

    Contrôler régulièrement les serrages est un très bon conseil mais pas toujours facile à appliquer pour des dominos peu accessibles par exemple.

    Pour les dominos, les pros conseillent le double serrage (merci Carminas!) :

    2864.forum_npds.Domino2.jpg

    ...mais pour les fils de très forte section c'est galère !

    @+


    Zebulon23.
    Dernière modification par Zebulon23 ; 25/08/2012 à 11h16.

  5. #4
    LPFR

    Re : Arc électrique installation domestique

    Re.
    Regardez l'état des conducteurs à l'endroit où c'est arrivé.
    Il est possible que le clou ait endommagé un des conducteurs et que le cercle vicieux chauffage-oxydation ait commencé à cet endroit.
    À la fin, le fil à tellement chauffé que les deux isolants ont fondu et que le court-circuit sauveur s'est produit et fait sauter le disjoncteur.
    Il a une "chance" plus faible que le fil se soit coupé et qu'un arc se soit produit.
    A+

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Zebulon23

    Re : Arc électrique installation domestique

    Non, non, le clou était bien dans le bois de la baguette.
    Il a cassé comme du verre quand j'ai voulu l'extraire.
    Ce qui est dingue c'est que c'était une ligne vétuste qui n'alimentait rien mais était sous tension (elle aboutissait autrefois à une petite dépendance au fond du jardin). C'est une fuite d'eau larvée dans l'appartement du dessus qui a déclenché le court-jus.

    Brrrrr ! J'en frissonne encore a posteriori !

    Zebulon23

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 21/06/2012, 10h56
  2. installation domestique qui disjoncte à heure fixe
    Par maritima13 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 15
    Dernier message: 30/05/2012, 15h27
  3. Installation domestique et courant alternatif
    Par Babar III dans le forum Technologies
    Réponses: 5
    Dernier message: 03/12/2011, 19h18
  4. PB de fuite de courant dans une installation domestique
    Par ABN84 dans le forum Technologies
    Réponses: 35
    Dernier message: 11/10/2010, 15h30
  5. Defaut d`installation electrique domestique
    Par sergeoyan dans le forum Électronique
    Réponses: 15
    Dernier message: 07/12/2008, 21h50