Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

Désintégration de particules



  1. #1
    vincent52300

    Désintégration de particules

    Bonjour, je suis en Terminale S , et me voici devant un problème :

    A la sortie d'un accélérateur , un "paquet" de particules identiques contenant N0 = 1,0*10⁴ mésons π⁺ est injecté à un instant t = 0s dans un anneau de circonférence L=120 m . La vitesse des particules reste constante par rapport au laboratoire avec v = 0,990 c .
    Les particules π⁺ sont instables et leur nombre décroît au cours du temps selons une loi appelée loi de décroissance ; dans le référentiel où les particules sont immobiles, le nombre N de particules restant à l'instant t est :
    N(t) = N0 * e^(-t/T)
    T étant la durée de vie moyenne d'un méson π⁺ : T= 2,6.10⁻⁸ s.
    On admettra que la loi de dilatation des durées de la relativité restreinte reste utilisable pour les particules en mouvement dans l'anneau, bien qu'il ne s'agissent pas d'un mouvement rectiligne .

    1) quelle est , mesurée dans le référentiel du labo , la durée d'un tour complet de l'anneau par une particule ?

    ma réponse : comme V= d/t t = d/V ==> on a v=0,990c = 0,990*3.10⁸ =297 000 000 m.s⁻¹ et d = 120 m donc t = 120/ 297 000 000 =4,04.10⁻⁷s

    2) quelle est la durée propre Δtp correspondante pour une particule ?

    Et là , c'est le grand FLOU : qu'est ce que le temps propre ? v=0,990c est bien égale à 0,990 fois la vitesse de la lumière ?
    qu'est ce qu'un méson π⁺ ?


    pouvez vous m'éclairer sur ces questions ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    didier941751

    Re : Désintégration de particules

    Bonjour, et bienvenu sur FS,
    Citation Envoyé par vincent52300 Voir le message
    ma réponse : comme V= d/t t = d/V ==> on a v=0,990c = 0,990*3.10⁸ =297 000 000 m.s⁻¹ et d = 120 m donc t = 120/ 297 000 000 =4,04.10⁻⁷s
    Pour moi oui, mais attends confirmation, suis plutot nul.(en fait je réponds pour les trois suivantes, et en profites du coup)



    qu'est ce que le temps propre ?
    C'est la durée qui serait mesuré par le méson si il avait une horloge
    v=0,990c est bien égale à 0,990 fois la vitesse de la lumière ?
    oui
    qu'est ce qu'un méson π⁺ ?
    N'as-tu pas été voir ici http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9son(paragraphe liste)

    Cordialement,

  4. #3
    didier941751

    Re : Désintégration de particules

    Trop tard pour éditer...
    Citation Envoyé par didier941751 Voir le message

    Pour moi oui, mais attends confirmation, suis plutot nul.
    Vu que l'on te demande dans le ref du labo, pour moi c'est ok, si la question portait depuis le ref du méson, il faudrait utliser un facteur pour résoudre.
    Cordialement,

  5. #4
    vincent52300

    Re : Désintégration de particules

    Merci de votre réponse , donc si je comprend bien , le temps propre ici serai donc le même que le temps écouler dans le laboratoire ?

  6. #5
    Amanuensis

    Re : Désintégration de particules

    Citation Envoyé par vincent52300 Voir le message
    Merci de votre réponse , donc si je comprend bien , le temps propre ici serai donc le même que le temps écouler dans le laboratoire ?
    Non.

    Si l'exercice est posé comme cela, c'est que la notion de "durée propre pour une particule" est dans le cours. Quelle est la définition donnée par le cours pour "durée propre" ?

    [Un méson pi+, c'est juste une catégorie particulière de méson ; en savoir plus n'est pas nécessaire à l'exercice.]
    Dernière modification par Amanuensis ; 02/02/2013 à 10h34.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    vincent52300

    Re : Désintégration de particules

    la définition que j'ai dans mon cours est la suivante : L'intervalle de temps entre deux évènements se produisant en un même lieu s'appelle durée propre et se note Δtp

    ensuite j'ai une formule : Δtm=γ*Δtp ==> Δtp= Δtm / γ

    Δtm ( durée mesurée entre deux évènements )

    Je ne comprend strictement rien ...
    Dernière modification par vincent52300 ; 02/02/2013 à 11h04.

  9. Publicité
  10. #7
    albanxiii

    Re : Désintégration de particules

    Bonjour,

    Rien que dans votre dernier message, la phrase qui définit le temps propre et la formule qui suit sont incohérentes entre elles.

    Je vois que c'est une grande idée d'introduire la relativité en terminale... Faut espérer que ce sont les pots cassés et que les enseignants vont redresser la barre.

    Citation Envoyé par vincent52300
    Je ne comprend strictement rien ...
    Si ce que vous avez écrit ici reflète votre cours, c'est tout à fait normal de ne rien comprendre.
    A mon avis, vous devriez essayer de trouver des cours d'introduction sur le net, il y en a de très bons (que je n'ai plus en mémoire, vous allez devoir chercher un peu...).

    @+
    Not only is it not right, it's not even wrong!

  11. #8
    Amanuensis

    Re : Désintégration de particules

    Citation Envoyé par vincent52300 Voir le message
    la définition que j'ai dans mon cours est la suivante : L'intervalle de temps entre deux évènements se produisant en un même lieu s'appelle durée propre et se note Δtp

    ensuite j'ai une formule : Δtm=γ*Δtp ==> Δtp= Δtm / γ

    Δtm ( durée mesurée entre deux évènements )

    Je ne comprend strictement rien ...
    La première étape est donc de comprendre le cours !

    Petite traduction :

    La notion de "en un même lieu" n'est pas absolue, elle dépend d'un choix préalable de référentiel.

    Si deux événements sont "en un même lieu" dans un référentiel et séparés dans ce référentiel par la durée (propre) Δtp, alors ils seront séparés par une durée Δtm si la mesure de durée est faite dans un autre référentiel, tel que la vitesse (en ligne droite et à vitesse constante (1)) entre les événements soit v (mesurée dans cet autre référentiel), et γ est une fonction de v qui doit être donnée dans le cours.

    La question 2 de l'exercice demande juste d'appliquer cela, c'est à dire d'identifier les référentiels en jeu, et de calculer γ.

    (1) L'exercice précise qu'on fait "comme si" le mouvement était linéaire bien qu'il porte sur un mouvement circulaire.

    ----

    PS pour Albanxiii : je ne vois pas d'incohérence, et je trouve ce type d'introduction à la RR très bien, tout en étant bien d'accord que l'abstraction de la notion de temps que cela demande n'est pas facile à passer, et illusoire en Term. S. Néanmoins je trouve l'approche bien moins risquée (question pots cassés) que présenter la TL par exemple.
    Dernière modification par Amanuensis ; 02/02/2013 à 11h16.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  12. #9
    vincent52300

    Re : Désintégration de particules

    Merci de vos réponses , après multiples recherches de cours , je me suis rabattue sur un exercice corrigé de type bac pour essayer de chopper 2 - 3 formules et de magouiller quelque chose , qui pour ma part me semble un peut près juste ( voir photo ) . IMG_20130202_152226.jpg

  13. #10
    Amanuensis

    Re : Désintégration de particules

    Application numérique à vérifier.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  14. #11
    vincent52300

    Re : Désintégration de particules

    oui en effet je trouve 5,69.10⁻⁸ au lieu de 2,86....

    Mon raisonnement est-il bon ?

  15. #12
    Amanuensis

    Re : Désintégration de particules

    Difficile à dire, si c'est une copie adaptée d'un corrigé, non?
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  16. Publicité
  17. #13
    vincent52300

    Re : Désintégration de particules

    la question du sujet corrigé était : donnez la relation entre Δtp , Δtm , v et c ..

  18. #14
    albanxiii

    Re : Désintégration de particules

    Re,

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    PS pour Albanxiii : je ne vois pas d'incohérence, et je trouve ce type d'introduction à la RR très bien, tout en étant bien d'accord que l'abstraction de la notion de temps que cela demande n'est pas facile à passer, et illusoire en Term. S. Néanmoins je trouve l'approche bien moins risquée (question pots cassés) que présenter la TL par exemple.
    J'ai du mal comprendre ou lire trop vite.

    Quoi qu'il en soit, je pense que parler de relativité au lycée, en l'état actuel des capacités des lycéens (conséquence des programmes... ça me rappelle le slogan de CNNNL International "avec le sang du monde, on fait du boudin d'information", je ne blâme pas les lycéens donc), est prématuré, pour ne pas dire pire. TL ou pas TL d'ailleurs.

    @+
    Not only is it not right, it's not even wrong!

  19. #15
    vincent52300

    Re : Désintégration de particules

    bonjour , je me retrouve face maintenant ( je pense ) a un problème de compréhension d'une question :

    3 ) pour appliquer la loi de décroissance donnée au début d'énoncé, dans quel référentiel doit être mesuré le temps ? Combien reste-t-il de particules dans le paquet après un tour ?

    Ma réponse : l'énoncé nous indique que cette loi de décroissance est valable "dans le référentiel où les particules sont immobiles" . Si l'on se place dans le référentiel "paquet" , les particules ne "ressentent" pas la vitesse , elle sont immobiles par rapport au reférentiel "paquet" .
    La durée d'un tour complet dans ce référentiel étant de 5,69 .10⁻⁸ s :

    N(5,69.10⁻⁸) = 1,0.10⁴ x e(⁻5,69/2,6) = 1,1.10³ méson pi⁺

    4) On considère un autre paquet de mésons contenant aussi initialement N0= 1,0 x 10⁴ mésons mais qui reste immobile dans le référentiel du labo. Sans faire de nouveaux calculs, déterminer la duré nécessaire pour que le nombre N de particules soit le même que celui à la question 3 .

    Et là je ne sais pas quoi faire ... sa doit être tellement simple que je cherche trop compliquer . Merci de m'indiquer quelque indice a la résolution de cette ultime question .

  20. #16
    Amanuensis

    Re : Désintégration de particules

    Difficile de donner un indice sans donner la réponse. Et en plus sans intérêt, car le seul but de la question est d'amener à réfléchir à la notion de durée (et derrière à la notion même de "relativité").

    Un indice quand même, comme il est dit "sans aucun calcul", quelles sont les réponses possibles?
    Dernière modification par Amanuensis ; 03/02/2013 à 13h45.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Desintegration de particules relativistes
    Par Zaluzava dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 12/04/2012, 20h11
  2. désintégration
    Par zizou34720 dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 05/12/2010, 10h14
  3. particules d'air qui freine des particules d'hélium
    Par lucy22 dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/09/2007, 10h26
  4. désintégration
    Par os2 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/06/2005, 02h35
  5. désintégration
    Par shlezer dans le forum Physique
    Réponses: 28
    Dernier message: 18/07/2004, 21h48