Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 33

Déformation de l'espace temps et masse



  1. #1
    lebazu

    Déformation de l'espace temps et masse


    ------

    Bonjour,

    j'aimerais poser une question concernant la déformation de l'espace temps sous l'effet d'une masse, comme le stipule la relativité générale.
    Ne pourrait on pas renverser le lien de causalité et considérer que c'est la déformation de l'espace temps qui est à l'origine de la notion de masse*?
    Sauf erreur de ma part, nous ne percevons la masse que via l'interaction gravitationnelle.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Citation Envoyé par lebazu Voir le message
    Sauf erreur de ma part, nous ne percevons la masse que via l'interaction gravitationnelle.
    Erreur, nous la percevons aussi par l'inertie, donc même en l'absence (approximative) de gravité.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  4. #3
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Salut,

    bienvenue sur Futura.

    Citation Envoyé par lebazu Voir le message
    Ne pourrait on pas renverser le lien de causalité et considérer que c'est la déformation de l'espace temps qui est à l'origine de la notion de masse*?
    C'est une idée élégante et naturelle. Je me la suis posé aussi à un moment donné.

    Mais en potassant un peu la théorie on constate vite que c'est insuffisant. Et même sans devoir se plonger dans des calculs savants (voir la remarque de JPL).

    Par ailleurs, le champ gravitationnel (la déformation de l'espace-temps) lui-même a une certaine énergie et donc influence la déformation de l'espace-temps !!!!
    C'est amha la principale raison du caractère hautement linéaire des équations de la gravitation (et une des raisons des difficultés avec la quantification, pas la seule).
    Par exemple, on pourrait créer un trou noir en théorie (*) rien qu'en concentrant des ondes gravitationnelles !!!!
    (*) En pratique elles sont toujours très faibles et très difficiles à dévier, sauf par effet de lentille gravitationnelle.

    Ce n'est donc pas si simple.
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  5. #4
    Amanuensis

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    C'est amha la principale raison du caractère hautement linéaire des équations de la gravitation (et une des raisons des difficultés avec la quantification, pas la seule).
    Je me serais attendu à lire "hautement non linéaire". Erreur de ma part?
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Je me serais attendu à lire "hautement non linéaire". Erreur de ma part?
    Non, c'est bien hautement non linéaire. Le mot a dû rester coincer dans le clavier

    Merci de la rectification.
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  8. #6
    lebazu

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Bonsoir,

    je vous remercie pour vos réponses. Malheureusement, mes compétences (très) limitées en math ne me permettent pas de «potasser» la RG.

    Par ailleurs, le champ gravitationnel (la déformation de l'espace-temps) lui-même a une certaine énergie et donc influence la déformation de l'espace-temps !!!!
    Doit on comprendre
    -qu'un champs gravitationnel a une énergie propre, indépendante de la distribution de masse/énergie?
    -que l'énergie d'un champs gravitationnel ne dépend elle pas seulement de la distribution de masse/énergie?
    -que dans un univers hypothétique vide de matière et de rayonnement, il demeure un champs gravitationnel non nul.

  9. Publicité
  10. #7
    izm342

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Citation Envoyé par lebazu Voir le message
    Bonjour,

    j'aimerais poser une question concernant la déformation de l'espace temps sous l'effet d'une masse, comme le stipule la relativité générale.
    Ne pourrait on pas renverser le lien de causalité et considérer que c'est la déformation de l'espace temps qui est à l'origine de la notion de masse*?
    Sauf erreur de ma part, nous ne percevons la masse que via l'interaction gravitationnelle.
    Bonjour

    Il y a une autre piste à explorer : la masse des particules est due au mouvement de ces dernières dans le vide. Il y’a une nouvelle donne nommée viscosité du vide, c’est elle qui est à l’origine de la masse des particules.

    Reste maintenant à dire est ce que la notion de la déformation de l’espace/temps est toujours valable ?

  11. #8
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Citation Envoyé par izm342 Voir le message
    Il y a une autre piste à explorer : la masse des particules est due au mouvement de ces dernières dans le vide. Il y’a une nouvelle donne nommée viscosité du vide, c’est elle qui est à l’origine de la masse des particules.
    Dans le meilleur des cas izm342 n'a pas du tout compris une comparaison imagés (donc obligatoirement fausse) parfois utilisée pour parler de l'interaction des particules élémentaires avec le champ de Higg. Et il en tire un énorme n'importe quoi.

    Mais ça c'est le meilleur des cas
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  12. #9
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Salut,

    Citation Envoyé par lebazu Voir le message
    -qu'un champs gravitationnel a une énergie propre, indépendante de la distribution de masse/énergie?
    Energie propre, oui, mais indépendante non. Le champ gravitationnel dépend de la distribution de masse/énergie, donc ce n'est pas entièrement indépendant.

    Un bon exemple ce sont les pulsars binaires. Ceux-ci émettent des ondes gravitationnelles ce qui ralentit la rotation des deux pulsars (en dissipant l'énergie de rotation dans l'espace) jusqu'à fusion des deux astres.

    Ces ondes gravitationnelles transmettent de l'énergie, tout comme le fait une onde électromagnétique (mais on n'est pas prêt de fabriquer un four à micro-onde gravitationnelle ). C'est de cette manière qu'on a pu confirmer l'existence des OG avec une grande précision.

    Mais ces ondes émises et leur énergie dépend évidemment des deux pulsars.

    Citation Envoyé par lebazu Voir le message
    -que dans un univers hypothétique vide de matière et de rayonnement, il demeure un champs gravitationnel non nul.
    C'est possible. On pourrait imaginer un univers ne contenant que des ondes gravitationnelles, sur papier c'est valide. Mais bon, on peut imaginer beaucoup de chose (sur papier).

    Izm342,

    Je confirme que tu confonds deux choses.

    Ce dont tu parles est le mécanisme de Higgs qui donne la masse aux particules.

    La déformation de l'espace-temps est liée à l'énergie-impulsion de la matière.

    D'ailleurs, les photons (la lumière) sont sans masse mais provoquent aussi un champ gravitationnel (bien que je ne crois pas que cela ait jamais été vérifié directement. Il faudrait déjà beaucoup de photons pour avoir un effet gravitationnel notable. Peut-être indirectement ? Comme on l'a fait avec les pulsars et les ondes gravitationnelles ?).

    Cette confusion est bizarrement fréquente. Je l'ai déjà vu quatre ou cinq fois rien que sur Futura.
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  13. #10
    LPFR

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    ...
    Ces ondes gravitationnelles transmettent de l'énergie, tout comme le fait une onde électromagnétique .... C'est de cette manière qu'on a pu confirmer l'existence des OG avec une grande précision.
    ...
    Bonjour Deedee81.
    J’imagine que ce qui a été mesuré n’est pas la densité d’énergie des ondes reçues, mais la perte d’énergie de l’émetteur.
    Par exemple, en mesurant la variation de la période de rotation du pulsar.
    Ce qui me chiffonne est que la variation de période peut être due à d’autres causes ou à de pertes d’énergie d’un autre type (électromagnétique, par exemple).
    Cordialement,

  14. #11
    Amanuensis

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Citation Envoyé par lebazu Voir le message
    -que dans un univers hypothétique vide de matière et de rayonnement, il demeure un champs gravitationnel non nul.
    Les équations de la RG sont telles que la distribution "de matière et de rayonnement" (plus précisément d'énergie-quantité de mouvement) ne détermine pas à elle seule le "champ gravitationnel" (tenseur de courbure, ou connexion, ou autre). En particulier, une distribution nulle n'implique pas un champ nul (un tenseur de courbure nul).

    D'une certaine manière on peut dire que cela ne détermine que la moitié des paramètres du "champ gravitationnel" (10 sur 20, en prenant le tenseur de courbure). Les autres paramètres dépendent des "conditions aux limites".
    Dernière modification par Amanuensis ; 05/08/2014 à 09h00.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  15. #12
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Salut,

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message
    J’imagine que ce qui a été mesuré n’est pas la densité d’énergie des ondes reçues, mais la perte d’énergie de l’émetteur.
    Par exemple, en mesurant la variation de la période de rotation du pulsar.
    Oui, tout à fait.

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message
    Ce qui me chiffonne est que la variation de période peut être due à d’autres causes ou à de pertes d’énergie d’un autre type (électromagnétique, par exemple).
    Ce n'est jamais exclu à 100%, comme toujours d'ailleurs. Mais l'effet est hautement non trivial (à cause de la non linéarité des équations et la géométrie assez compliquée du système) et ne dépend pas du tout linéairement des paramètres (masses des pulsars, paramètres orbitaux, vitesses de rotation). Il faudrait une sacrée coïncidence (je dirais même perverse) pour qu'un autre phénomène provoque exactement les résultats observés.
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  16. Publicité
  17. #13
    LPFR

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Re.
    Merci Deedee81.
    Je reste quand même un peu dubitatif. La seule chose que nous pouvons mesurer avec précision est la période de rotation. La seconde, avec beaucoup moins de précision est le rayonnement dans el visible. Peut-être aussi, dans certains cas, le champ magnétique avec l’effet Zeeman.
    La suite ce ne sont que des calculs avec des hypothèses plausibles. Mais deux hypothèses plausibles à 90% ne donnent un résultat plausible qu’à 81 %. Et quand il y en a 10 en série, cela ne fait que 34%.

    Mes connaissances ne me permettent pas d’aller plus loin.
    Cordialement,

  18. #14
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Il me semble avoir lu, qu'outre les rotations propres, ils avaient aussi des paramètres orbitaux via les décalages Doppler.

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message
    Mes connaissances ne me permettent pas d’aller plus loin.
    Idem.

    Il faudrait voir quelles étaient les données exactes pour voir ce qui était déduit et ce qui était observé indépendamment (le décalage Doppler ça ne donne que deux paramètres : vitesse et période orbitale, or il y a aussi les masses, la taille des orbites, l'excentricité,...).

    J'ai lu plusieurs fois que "suites à ces résultats, très peu mettent en doute l'existence des O.G." Mais un consensus ne constitue évidemment pas une preuve scientifique !!!!
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  19. #15
    izm342

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Dans le meilleur des cas izm342 n'a pas du tout compris une comparaison imagés (donc obligatoirement fausse) parfois utilisée pour parler de l'interaction des particules élémentaires avec le champ de Higg. Et il en tire un énorme n'importe quoi.

    Mais ça c'est le meilleur des cas
    Bonjour

    Vous avez raison c’est du n'importe quoi.

    Mais parfois il faut oser, la question du sujet est : «Faut t’il considérer que c'est la déformation de l'espace temps qui est à l'origine de la notion de masse ?»

    Si on se permet une telle question, pourquoi n’y aura-t-il pas d’autres plus originales ?

    Ni l’une, ni l’autre n’est vrai, tout le Bazard tombera à l’eau.

    Nous somme dans une époque de spéculation, l’abstrait est devenu la règle.

    On parle de force, d’énergie et de champs. Il y a les visibles et les noires. Le virtuel à lui aussi a eu une place (à de très courtes durées des particules virtuelles se créent et n’annihilent).

    Le vide, le vide, le vide, …. Il a une énergie 120 fois ordre de grandeur de ce que nous manipulons,……tout doit donc être reconsidérer.

    Ouvrez votre imagination à la spéculation, une nouvelle science verra le jour.

    Proposez quelque chose, qui, peut être s’avérera juste.

    Moi je pense que si nous nous maintenant cette notion du vide, il deviendra l’océan ou les matières et les énergies les noires et les visibles ne seront que de minuscules poissons.........

  20. #16
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Salut,

    On peut toujours poser des questions. Bien entendu !

    Citation Envoyé par izm342 Voir le message
    Nous somme dans une époque de spéculation, l’abstrait est devenu la règle.
    Olà, ouvre les yeux. C'est comme ça depuis longtemps. Ce n'est pas propre à notre époque.

    Citation Envoyé par izm342 Voir le message
    Proposez quelque chose, qui, peut être s’avérera juste.
    Ailleurs, tu peux, mais sur Futura ce n'est pas autorisé (charte, pas de théorie personnelle).

    Citation Envoyé par izm342 Voir le message
    nous nous maintenant
    Pardon ? Nous nous maintenant ? Ca veut dire quoi ?
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  21. #17
    lebazu

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Bonsoir à tous,

    je reviens car vos réponses, comme souvent, soulèvent d'autres questions

    Un bon exemple ce sont les pulsars binaires. Ceux-ci émettent des ondes gravitationnelles ce qui ralentit la rotation des deux pulsars (en dissipant l'énergie de rotation dans l'espace) jusqu'à fusion des deux astres.
    Deedee81: Les mots propre et indépendant étaient redondants dans mon esprit. L'énergie associée aux ondes gravitationnelles doit être soustraite de l’énergie du couple de pulsar, je ne sais pas si l'on peut parler d'énergie propre au champs gravitationnel.
    Ta réponse suggère une autre question concernant les ondes gravitationnelles*: elles doivent être émises aussi par des objets de plus faible masse que les pulsars, comme le couple terre-soleil par exemple.Et plus généralement, sont elles émises par des objets en mouvement continu ou faut-il un mouvement accéléré*?

    D'une certaine manière on peut dire que cela ne détermine que la moitié des paramètres du "champ gravitationnel" (10 sur 20, en prenant le tenseur de courbure). Les autres paramètres dépendent des "conditions aux limites".
    Amanuensis : Je viens de lire que l'énergie qui affecte la la géométrie de l'espace temps résulte, en dehors de la masse et la quantité de mouvement, de (je cite) «*l'énergie des champs autres que gravitationnels*». Est ce cela qui explique les dix autres paramètres du tenseur*?

  22. #18
    Amanuensis

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Citation Envoyé par lebazu Voir le message
    Amanuensis : Je viens de lire que l'énergie qui affecte la la géométrie de l'espace temps résulte, en dehors de la masse et la quantité de mouvement, de (je cite) «*l'énergie des champs autres que gravitationnels*». Est ce cela qui explique les dix autres paramètres du tenseur*?
    Non. Le tenseur densité d'énergie-quantité de mouvement qui apparaît dans l'équation de champ d'Einstein inclut toutes les formes d'énergie (1) et quantité de mouvement, que ce soit celle des corps de masse non nulle (qui y apparaissent par leur énergie et quantité de mouvement) ou celle des champs autres que gravitationnels.

    (1) J'y inclus l'énergie sombre, d'autres préfèrent la séparer du reste, mais le résultat est le même.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  23. Publicité
  24. #19
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Salut,

    Citation Envoyé par lebazu Voir le message
    Ta réponse suggère une autre question concernant les ondes gravitationnelles*: elles doivent être émises aussi par des objets de plus faible masse que les pulsars, comme le couple terre-soleil par exemple.Et plus généralement, sont elles émises
    En théorie oui, mais c'est encore en dehors de nos capacité à le vérifier expérimentalement.

    Citation Envoyé par lebazu Voir le message
    par des objets en mouvement continu ou faut-il un mouvement accéléré*?
    Accéléré. Et encore. Une accélération "simple" ne suffit pas. Par exemple un corps bien sphérique en orbite parfaitement circulaire n'émet pas d'ondes gravitationnelles. Les ondes gravitationnelles sont assez particulières, techniquement ont dit qu'elles sont quadrupolaires (orbites non circulaires, corps se déformant sous les forces de marées). Il faut donc une asymétrie assez importante du système et leur émission est toujours faible.
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  25. #20
    AnGLT

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    je ne connaissais pas ce résultat, c'est très intéressant!
    j'imagine qu'il y a toujours des ondes gravitationnelles, mais seulement elles s'annulent completement dans la configuration (très théorique) que tu cites.

  26. #21
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Salut,

    Citation Envoyé par AnGLT Voir le message
    je ne connaissais pas ce résultat, c'est très intéressant!
    j'imagine qu'il y a toujours des ondes gravitationnelles, mais seulement elles s'annulent completement dans la configuration (très théorique) que tu cites.
    Non, je dirais plutôt que dans les configurations "trop symétriques" il n'y a pas du tout d'émission d'ondes gravitationnelles.
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  27. #22
    Zefram Cochrane

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Bonjour,
    Peut on expliquer l'effet de fronde en termes de déformations de l'espace-temps?
    Cordialement,
    Zefram
    Fatal Bazooka : Fous ta cagoule!

  28. #23
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Salut,

    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    Peut on expliquer l'effet de fronde en termes de déformations de l'espace-temps?
    Forcément, mais ça doit être tout aussi difficile à visualiser qu'à calculer. Comme image "grossière", peut-être comme un surfer poussé par le creux de la vague
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  29. #24
    Amanuensis

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    Peut on expliquer l'effet de fronde en termes de déformations de l'espace-temps?
    Quel intérêt? C'est explicable avec la gravitation de Newton, et cela même s'appliquer à d'autres forces centrales.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  30. Publicité
  31. #25
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    cela [peut] même s'appliquer à d'autres forces centrales.
    Ah oui, tiens, je n'y avais pas pensé. Tu voulais parler de (par exemple) l'attraction électro"statique" ?

    Je me demande s'il existe des applications.
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  32. #26
    Zefram Cochrane

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    salut, je me demandais juste si on pouvait comparer la fronde gravitationnelle a un surfeur pris dans une OG.
    Fatal Bazooka : Fous ta cagoule!

  33. #27
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Salut,

    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    salut, je me demandais juste si on pouvait comparer la fronde gravitationnelle a un surfeur pris dans une OG.
    Attention, pour l'effet de fronde, ce n'est pas du tout une onde gravitationnelle.

    Pour les ondes gravitationnelles, je ne pense pas car tout ce que fait l'onde c'est étirer et comprimer, alternativement, dans deux directions orthogonales à la direction de propagation. Comme si tu pétrissais une balle de tennis. C'est très différent d'une onde mécanique comme les vagues ou les vibrations d'une corde de guitare où l'onde elle-même résulte d'un déplacement de matière. Ou d'une onde longitudinale qui agit d'avant en arrière comme le son. Il n'y a pas de "poussée".
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  34. #28
    Zefram Cochrane

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    L'intérêt est que la RG explique chaque aspect de la gravitation newtonienne, dont l'effet de fronde gravitationnelle. C'est intéressant d'avoir l'expliquation non?
    lors du passage d'une OG, ( par exemple ) la balle de tennis ne serait pas attirée dans son ensemble vers la source puis entrainée dans l'autre sens par l'OG?

    Cordialement,
    Zefram
    Fatal Bazooka : Fous ta cagoule!

  35. #29
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Salut,

    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    L'intérêt est que la RG explique chaque aspect de la gravitation newtonienne, dont l'effet de fronde gravitationnelle. C'est intéressant d'avoir l'expliquation non?
    Bien sûr. Mais ça peut être beaucoup plus compliqué. Un peut comme couvrir deux pages de calcul pour expliquer que 1+1 = 2 : http://www.knowtex.com/blog/wp-conte...%A9quation.jpg (imagepêchée au hasard, juste pour rire, évidemment).

    En fait, c'est bien ce qu'on fait :
    RG -> approximation newtonienne -> effet de fronde

    Mais une explication directe serait beaucoup plus difficile.

    Il y a peut-être moyen alors d'expliquer l'effet de fronde, dans le cadre newtonien, mais en gardant le langage de la RG (celui utilisé lors de cette approximation). Je n'ai pas trop envie de me lancer là dedans mais ça ne devrait pas être extrêmement difficile (c'est alors juste une histoire d'exprimer le phénomène sans faire appel à la notion de force, uniquement avec le potentiel gravitationnel newtonien, puis de traduire les mots pour utiliser la métrique ou la courbure dans le même esprit que ce qu'on l'on trouve dans l'approximation newtonienne où le potentiel gravitationnel n'est autre que le coefficient g00 de la métrique).

    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    lors du passage d'une OG, ( par exemple ) la balle de tennis ne serait pas attirée dans son ensemble vers la source puis entrainée dans l'autre sens par l'OG?
    Non, c'est une onde transversale. Ses effets sur la matière sont perpendiculaires à la trajectoire de l'onde !!!

    De plus, c'est une onde quadrupolaire et donc il y a symétrie dans cette direction transversale (pas de déplacement, de vibration de l'objet, mais un écrasement puis un étirement).

    Tu as le même genre de chose avec une onde électromagnétique d'ailleurs si ce n'est que des effets non linéaires peuvent produire une "pression" sur un corps chargé (une onde électromagnétique de faire intensité provoque juste une vibration transversale d'une charge électrique, il y a vraiment déplacement cette fois, même si c'est transversal et non longitudinal, car les OE sont dipolaires).

    De même avec les OG il y a des effets non linéaires mais pour avoir un effet notable (que je serais bien incapable de calculer/décrire) il faudrait des OD des milliards de fois plus puissantes (voire plus encore). Il n'y a qu'au début de l'univers avec l'inflation que des OG assez puissantes de ce type on pu exister (à tel point qu'elles pourraient avoir laissé leurs empreintes, on en parle beaucoup de ses temps ci).
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  36. #30
    Zefram Cochrane

    Re : Déformation de l'espace remps et masse

    Merci Deedee.
    Fatal Bazooka : Fous ta cagoule!

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Déformation de l'espace temps.
    Par Gregomed dans le forum Physique
    Réponses: 47
    Dernier message: 27/10/2011, 19h18
  2. Déformation de l'espace-temps
    Par Einstein7 dans le forum Archives
    Réponses: 6
    Dernier message: 29/11/2010, 12h39
  3. deformation espace-temps
    Par klondikeboy dans le forum Physique
    Réponses: 7
    Dernier message: 12/09/2008, 20h22
  4. Déformation de l'espace-temps
    Par bobcachelot- dans le forum Physique
    Réponses: 10
    Dernier message: 19/09/2006, 15h30
  5. Déformation de l'espace temps ?
    Par JP dans le forum Archives
    Réponses: 60
    Dernier message: 06/05/2004, 13h41