Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Professeur d'un jour et compression musicale



  1. #1
    Valou31

    Post Professeur d'un jour et compression musicale


    ------

    Bonjour, je suis actuellement étudiant en prépa ( au cpp exactement) et nos professeur ont eut une initiative originale mais très instructive de nous faire réaliser un projet, à ce projet est associé un thème et... un cours à donner, mes 3 camarades et moi devront donc donner un cour d'une heure sur le sujet qui nous a été imposé qui est "Comment compresser un signal musical en préservant au mieux les impressions sonores?"
    N'ayant aucune connaissance sur le sujet et aucune experience de professeur, je cherche des pistes de recherches, des idées d'axes pour le cour ainsi que des "astuce" pour rendre notre cours plus intéressant et captivant.
    Merci d'avance pour votre aide précieuse

    -----

  2. #2
    LPFR

    Re : Professeur d'un jour et compression musicale

    Bonjour et bienvenu au forum.
    S’il est encore temps, changez de sujet.
    La compression audio n’est pas une simple bonne astuce que l’on peut expliquer en 10 minutes.
    Je vous conseille déjà de lire Wikipedia non pour comprendre un algorithme, mais pour avoir une lointaine idée de la complexité de la compression audio.
    Au revoir.

  3. #3
    Resartus

    Re : Professeur d'un jour et compression musicale

    Quelques pistes pour démarrer :
    Dans tous les cas, on commence par numériser le signal, et au passage on supprime les fréquences les plus élevées qui sont inaudibles par l'oreille humaine (au dessus de 22 kHz au moins, jusqu'à 48 Khz pour le BlueRay) ce qui oblige à échantillonner à une fréquence deux fois plus élevée (de 44000 à 96000 par seconde). . Pour chaque échantillon, on a besoin de coder l'amplitude avec un certain nombre de bits ( de 16 à 32 bits par échantillon)
    Ensuite, on peut combiner deux méthodes
    1) la compression numérique, qui vise simplement à supprimer les redondances du signal. Avec ces méthodes dites "lossless" on diminue le nombre de bits nécessaires à la transmission, sans rien perdre de la qualité initiale du signal (qu'on peut reconstituer à l'identique à l'arrivée). Les puristes ne veulent entendre parler que de ces formats, et refusent tout codage destructif
    2) l'exploitation plus complète des caractéristiques de l'ouie humaine :
    - faible sensibilité aux fréquences les plus élevées, qui permet de réduire (voire supprimer pour les codages les plus violents) le nombre de bits de codage d'amplitude pour certaines fréquences.
    - insensibilité à la phase des signaux, qui permet aussi de gagner un peu
    - surtout exploitation de ce qu'on appelle effet de masque : Quand il y a des signaux faibles de fréquence proche d'un signal fort, l'oreille ne les entend pas et on peut les supprimer sans perte de la qualité perçue.
    - un dernier effet utilisable en stéréo : En codant somme et différence des deux voies, on peut coder le signal différence avec beaucoup moins de bits, et en particulier sur les fréquences basses
    Ces diverses techniques sont celles utilisées par exemple dans le codage MP3. Elles imposent de recourir à la transformation de Fourier du signal, pour pouvoir identifier et réduire ou supprimer les fréquences masquées

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Fac pour devenir professeur des écoles/ professeur de SvT
    Par HelpMeeee dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 8
    Dernier message: 16/03/2015, 22h20
  2. être professeur de nos jour.
    Par lolo-106 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 22
    Dernier message: 14/11/2012, 11h45
  3. Pneumatique musicale
    Par Neurad dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 15/04/2011, 00h24
  4. THT musicale
    Par gcortex dans le forum Électronique
    Réponses: 7
    Dernier message: 12/10/2010, 18h14
  5. gamme musicale
    Par mathier dans le forum Physique
    Réponses: 43
    Dernier message: 14/05/2009, 20h12