Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 19 sur 19

On vit dans le froid, que y a t-il au delà?



  1. #1
    invite14532198711
    Invité

    On vit dans le froid, que y a t-il au delà?


    ------

    Salut,
    reflechissant au monde ( ou plutot l'espace) dans lequel on vit, je me suis dit qu'on vit dans le froid:
    On est globalement à 300°C du point absolu de froid, est-on à 300°C du point de chaud absolu? A 300°C au dessus de nous, on obtient pas des phenomènes extreme comme à -300°, tout au plus on fond de l'étain, pas de quoi fouetter un chat. Donc on vit dans le froid.
    Que ce passe t-il si on va en deça du zero absolu?? Les limites sont faites pour etre dépassé, surtout que le zéro absolu bénéficie d'un phenomene assymptotique à son approche, si tant est qu'on peut parler d'approche. Comme pour tout changement d'état, pour le mur du son...a l'approche on obtient cette parabolisation de la courbe de réponse et à un moment très précis on bascule dans un état post-chaos amenant équilibre et stabilité par rapport à l'avant chaos. Ne pourrait-on pas le faire avec le zéro absolu? ou la lumière? Que se passerait-il alors?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    invite14532198711
    Invité

    Re : On vit dans le froid, que y a t-il au delà?

    Si l'on dépasse le zéro absolu, les éléctrons gravitent à l'envers? ils rajeunissent ?
    Si une particule voyage plus vite que la lumière, voyage t-elle dans une 5° dimension étant donné qu'elle échaperait au 4 dimensions connues? Voyagerait-elle de façon breve dans le temps?

  4. #3
    KarmaStuff

    Re : On vit dans le froid, que y a t-il au delà?

    Citation Envoyé par alex.com
    Si l'on dépasse le zéro absolu, les éléctrons gravitent à l'envers? ils rajeunissent ?
    Salut... Ô_o

    Le zéro absolu est la température la plus basse accessible. Elle est déterminée par rapport à la température du point triple de l'eau et vaut -273,16°C. C'est la température minimale asymptotiquement atteignable. Cela signifie qu'à cette température, une substance ne contient plus à l'échelle macroscopique, l'énergie thermique (ou chaleur) nécessaire à l'occupation de plusieurs niveaux énergétiques microscopiques. Les particules qui la composent (atomes, molécules) sont tous dans le même état d'énergie minimale (état fondamental). Cela se traduit par une entropie nulle due à l'indiscernabilité de ces particules dans ce même niveau d'énergie fondamentale et par une totale immobilité au sens classique. En effet, on sait, grâce à la physique quantique, que les particules possèdent toujours une quantité de mouvement non nulle d'après le principe d'incertitude (Heisenberg).

    On ne peut mesurer de température inférieure au zéro absolu; 0 K est une limite infranchissable. Cette limite est définie dans le troisième principe de la thermodynamique, elle correspond à une entropie nulle. L'unité de mesure utilisée en physique est le Kelvin.

    Cette température absolue est théorique et ne peut donc être atteinte.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Z%C3%A9ro_absolu
    Citation Envoyé par alex.com
    Si une particule voyage plus vite que la lumière, voyage t-elle dans une 5° dimension étant donné qu'elle échaperait au 4 dimensions connues? Voyagerait-elle de façon breve dans le temps?
    La vitesse de la lumière n'est pas une vitesse limite au sens conventionnel. Nous avons l'habitude d'additionner des vitesses, par exemple nous estimerons normal que deux voitures roulant à 60 kilomètres à l'heure en sens opposés se voient l'une et l'autre comme se rapprochant à une vitesse de 60 km/h + 60 km/h = 120 km/h. Et cette formule approchée est parfaitement légitime pour des vitesses de cet ordre (60 km/h = 16,67 m/s).

    Mais, lorsque l'une des vitesses est proche de celle de la lumière, un tel calcul classique s'écarte trop des résultats observés ; en effet, dès la fin du XIXe siècle, diverses expériences (notamment, celle de Michelson) et observations laissaient apparaître une vitesse de la lumière dans le vide identique dans tous les repères inertiels.

    Minkowski, Lorentz, Poincaré et Einstein introduisirent cette question dans la théorie galiléenne, et s'aperçurent de la nécessité de remplacer un principe implicite et inexact par un autre compatible avec les observations :

    il fallait renoncer à l'additivité des vitesses (admise par Galilée sans démonstration) pour la lumière ;
    introduire un nouveau concept, la constance de c (constaté par l'expérience).

    En tournant la manivelle à calculs, il se dégagea que la nouvelle formule de composition comportait un terme correctif en 1/(1+vw/c²), de l'ordre de 2,7×10-10 seulement à la vitesse du son.

    L'effet devient plus visible lorsque les vitesses dépassent c/10, et spectaculaire à mesure que v/c se rapproche de 1 : deux vaisseaux spatiaux voyageant l'un vers l'autre à la vitesse de 0,8×c (par rapport à un observateur entre les deux), ne percevront pas une vitesse d'approche (ou vitesse relative) égale à 1,6×c, mais seulement 0,96×c en réalité (voir tableau ci-contre).

    Ce résultat est donné par la transformation de Lorentz :


    où v et w sont les vitesses des vaisseaux spatiaux, et u la vitesse perçue d'un vaisseau depuis l'autre.

    Ainsi, quelle que soit la vitesse à laquelle se déplace un objet par rapport à un autre, chacun mesurera la vitesse de l'impulsion lumineuse reçue comme ayant la même valeur : la vitesse de la lumière ; par contre, la fréquence d'un rayonnement électromagnétique transmis entre deux objets en déplacement relatif sera modifiée par effet Doppler-Fizeau.

    Albert Einstein unifia les travaux de ses trois collègues en une théorie de la relativité homogène, appliquant ces étranges conséquences à la mécanique classique. Les confirmations expérimentales de la théorie de la relativité furent au rendez-vous, à la précision des mesures de l'époque près.

    Dans le cadre de la théorie de la relativité, les particules sont classées en trois groupes :

    - les baryons, particules de masse au repos réelle et positive, se déplacent à des vitesses inférieures à c ;
    - les luxons, particules de masse au repos nulle, se déplacent uniquement à la vitesse c dans le vide ;
    - les tachyons, hypothétiques particules de masse au repos imaginaire, se déplaceraient à des vitesses supérieures à c ; la plupart des physiciens considèrent que ces particules n'existent pas (pour des raisons de causalité), bien que la question ne soit toujours pas close.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Vitesse_de_la_lumi%C3%A8re
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  5. #4
    invite14532198711
    Invité

    Re : On vit dans le froid, que y a t-il au delà?

    Ok, ça c'est de la science pure,
    que se passerait-il si l'on voyageait à une telle vitesse, on ne pourrait percevoir que les photons nous parvenant a l'instant T-1? Au moment réel on ne pourrait percevoir rien en instantanée?

  6. #5
    KarmaStuff

    Re : On vit dans le froid, que y a t-il au delà?

    Citation Envoyé par alex.com
    Ok, ça c'est de la science pure,
    que se passerait-il si l'on voyageait à une telle vitesse, on ne pourrait percevoir que les photons nous parvenant a l'instant T-1? Au moment réel on ne pourrait percevoir rien en instantanée?
    L'astuce c'est qu'aucune particule massique ne peut atteindre la vitesse de la lumière... Donc, nous (étant composés de telles particules) ne pouvons déduire physiquement/mathématiquement ce qui se passerait en voyageant à une telle vitesse puisque c'est tout naturellement impossible...
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    invite14532198711
    Invité

    Re : On vit dans le froid, que y a t-il au delà?

    Sa marche que dans les films alors?
    On sait jamais, il ya 50 ans il paraissait impossble de voyager à 3000km/h. et il y a 1000 ans le mur du son était la limite maxi.

  9. Publicité
  10. #7
    KarmaStuff

    Re : On vit dans le froid, que y a t-il au delà?

    Citation Envoyé par alex.com
    On sait jamais, il ya 50 ans il paraissait impossble de voyager à 3000km/h.
    Technologiquement parlant, pas scientifiquement...

    et il y a 1000 ans le mur du son était la limite maxi.
    ??? Non, l'Homme connaissait déjà la lumière... Mais pas sa vitesse...
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  11. #8
    KarmaStuff

    Re : On vit dans le froid, que y a t-il au delà?

    Ca me rappelle une expérience de Galilée... Il s'était placé sur une colline avec une lampe couverte. Un de ses élèves s'était placé avec une lanterne semblable sur une colline voisine. Galilée devait dévoiler sa lanterne et mesurer le temps qu'il fallait à la lumière pour revenir vers lui après que son acolyte l'ait renvoyée...

    Evidemment, le résultat escompté ne pouvait pas être concluant, mais à l'époque, on faisait avec les moyens à disposition...
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  12. #9
    Gwyddon

    Re : On vit dans le froid, que y a t-il au delà?

    Quelques petites précisions :

    - le terme de baryon me semble réducteur pour les particules massives strictement positives : un électron n'est pas un baryon, et pourtant sa masse est positive stricte

    _ quand on parle du zéro absolu, c'est dans des termes thermiques. Il est possible (et constaté en labo) de construire une température statistique négative (avec des systèmes de spins sur réseau). Bien sûr, elle n'a rien à voir avec la température thermique habituelle ! Mais cela reste rigolo et fascinant...
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  13. #10
    overmind

    Re : On vit dans le froid, que y a t-il au delà?

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    L'astuce c'est qu'aucune particule massique ne peut atteindre la vitesse de la lumière... Donc, nous (étant composés de telles particules) ne pouvons déduire physiquement/mathématiquement ce qui se passerait en voyageant à une telle vitesse puisque c'est tout naturellement impossible...
    Je ne vois pas en quoi le fait que nous soyons 'implémentés' sur des particules ne pouvant dépasser la viesse de la lumière pourrait nous empêcher de comprendre ce qui pourrait se passer au delà...
    Ce type de capacité dépend à mon avis plus de la structure formée par les particules en question que des particules elles mêmes.
    Dans ce cas, l'influence d'un 'changement de particules' n'est déterminante que si les 'interfaces' entre particules sont modifiées. (pour ce qui est de la conclusion je suis d'accord, mais l'argument est plutôt 'question absurde, ça n'arrive pas')

  14. #11
    invite14532198711
    Invité

    Re : On vit dans le froid, que y a t-il au delà?

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Technologiquement parlant, pas scientifiquement...

    ??? Non, l'Homme connaissait déjà la lumière... Mais pas sa vitesse...
    Salut,
    quand tu dis ça, pense tu que scientifiquement on peut définir une vitesse de déplacement maximale? sachant que l'infiniment lent est possible vu qu'on atteint le zéro.

  15. #12
    KarmaStuff

    Re : On vit dans le froid, que y a t-il au delà?

    Citation Envoyé par overmind
    Je ne vois pas en quoi le fait que nous soyons 'implémentés' sur des particules ne pouvant dépasser la viesse de la lumière pourrait nous empêcher de comprendre ce qui pourrait se passer au delà...
    Ce type de capacité dépend à mon avis plus de la structure formée par les particules en question que des particules elles mêmes.
    Dans ce cas, l'influence d'un 'changement de particules' n'est déterminante que si les 'interfaces' entre particules sont modifiées. (pour ce qui est de la conclusion je suis d'accord, mais l'argument est plutôt 'question absurde, ça n'arrive pas')
    Je rappelle quand même le message d'Alex...

    Citation Envoyé par alex.com
    que se passerait-il si l'on voyageait à une telle vitesse, on ne pourrait percevoir que les photons nous parvenant a l'instant T-1? Au moment réel on ne pourrait percevoir rien en instantanée?
    Quoi qu'il en soit, que ce soit "nous" ou n'importe quel instrument de mesure ou vaisseau spatial, aucun ne pourrait atteindre c à cause des particules massiques qui le constituent...

    Tente d'expliquer ce qui pourrait se passer au-delà de c alors si tu t'en sens capable... Le Prix Nobel te sera attribué sans aucun doute...

    Puis comment appréhender et déterminer une "structure formée par les particules" spécifique, et la "modification de leurs interfaces" afin d'y parvenir...
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  16. Publicité
  17. #13
    KarmaStuff

    Re : On vit dans le froid, que y a t-il au delà?

    Citation Envoyé par alex.com
    quand tu dis ça, pense tu que scientifiquement on peut définir une vitesse de déplacement maximale?
    Théoriquement 99,999 ... 999 ... de c. Mais il va falloir un sacré système de propulsion !!!
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  18. #14
    invite14532198711
    Invité

    Re : On vit dans le froid, que y a t-il au delà?

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Théoriquement 99,999 ... 999 ... de c. Mais il va falloir un sacré système de propulsion !!!
    C'est clair!!

  19. #15
    overmind

    Re : On vit dans le froid, que y a t-il au delà?

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Je rappelle quand même le message d'Alex...

    Quoi qu'il en soit, que ce soit "nous" ou n'importe quel instrument de mesure ou vaisseau spatial, aucun ne pourrait atteindre c à cause des particules massiques qui le constituent...

    Tente d'expliquer ce qui pourrait se passer au-delà de c alors si tu t'en sens capable... Le Prix Nobel te sera attribué sans aucun doute...

    Puis comment appréhender et déterminer une "structure formée par les particules" spécifique, et la "modification de leurs interfaces" afin d'y parvenir...
    Je me traduit:
    "Ne pas pouvoir dépasser la vitesse de la lumière n'influe pas sur nos capacités de compréhension"
    Visiblement puisque tu parlais plus de l'aspect expérimental, j'avais mal compris ton post, désolé.

  20. #16
    Garion

    Re : On vit dans le froid, que y a t-il au delà?

    En fait chercher à comprendre ce qui se passerait si on dépassait la vitesse de la lumière ou si on descendait plus bas que le zéro absolus, c'est comme si tu cherchais à savoir ce qui se passerait si tu appuyais sur la touche "Schprout" de ton clavier En fait, on ne peut rien dire car la touche "Schprout" n'existe pas.

  21. #17
    quetzal

    Re : On vit dans le froid, que y a t-il au delà?

    Citation Envoyé par alex.com
    Salut,
    reflechissant au monde ( ou plutot l'espace) dans lequel on vit, je me suis dit qu'on vit dans le froid:
    On est globalement à 300°C du point absolu de froid, est-on à 300°C du point de chaud absolu? A 300°C au dessus de nous, on obtient pas des phenomènes extreme comme à -300°, tout au plus on fond de l'étain, pas de quoi fouetter un chat. Donc on vit dans le froid.
    Que ce passe t-il si on va en deça du zero absolu?? Les limites sont faites pour etre dépassé, surtout que le zéro absolu bénéficie d'un phenomene assymptotique à son approche, si tant est qu'on peut parler d'approche. Comme pour tout changement d'état, pour le mur du son...a l'approche on obtient cette parabolisation de la courbe de réponse et à un moment très précis on bascule dans un état post-chaos amenant équilibre et stabilité par rapport à l'avant chaos. Ne pourrait-on pas le faire avec le zéro absolu? ou la lumière? Que se passerait-il alors?
    pour moi, si cela etais possible de passer sous le zero absolu, l'atome se désintegrarais, et libererais l'energie de sa propre cohérence struturelle, boum.

  22. #18
    KarmaStuff

    Re : On vit dans le froid, que y a t-il au delà?

    Citation Envoyé par overmind
    Je me traduit:
    "Ne pas pouvoir dépasser la vitesse de la lumière n'influe pas sur nos capacités de compréhension"
    Visiblement puisque tu parlais plus de l'aspect expérimental, j'avais mal compris ton post, désolé.
    Ca ne change rien au 'problème'... Expérimentalement ou théoriquement, toute particule de masse non nulle ne peut pas atteindre la vitesse de la lumière (tonton Albert présent à mes côtés me le confirme d'un signe de la tête )...
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  23. Publicité
  24. #19
    b1a2s3a4l5t6e7

    Re : On vit dans le froid, que y a t-il au delà?

    Bonne fin de journée.
    Au zéro absolu ou presque la résistivité électrique
    est nulle ou presque,donc avec une faible tension électrique on obtient un fort courant et si le matériaux
    est un fil métallique tortiller(bobine) on peut obtenir un champ magnétique énorme et cela n'est qu'un exemple
    de ce qui peut se passer pres du zéro absolu,je n'ajoute
    qu'un aspect a votre question,les autres intervenant
    ont ajouter d'autres aspects.
    Quelle lien faire avec les vitesses voisinent de celle de la lumiere;le repere inertiel n'est pas le meme,se sont deux réalitées différentent ou si vous voulez deux univers différent.Au zéro absolu le systeme ne recoit pas de lumiere dans son repere inertiel.
    Pour savoir ce qui se passe aux vitesses proche de la lumiere je recommande d'étudier les équations de
    lorentz(transformation de Lorentz),de Fitzgérald et
    la relativitée de Albert Einstein.
    Merci de votre attention.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réponses: 6
    Dernier message: 20/12/2007, 21h55
  2. electrovanne dans le circuit de froid
    Par ronny dans le forum Dépannage
    Réponses: 13
    Dernier message: 15/08/2006, 20h08
  3. Plus de froid dans mon frigo !!!
    Par korbenn dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/04/2006, 11h47
  4. on vit dans le passé !
    Par Boson_2_higgs dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 29/11/2004, 14h33
  5. ne vit-on pas dans une société décadante?
    Par greg-richard dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 21
    Dernier message: 02/06/2004, 21h08