Discussion fermée
Page 4 sur 5 PremièrePremière 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 91 à 120 sur 123

Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl



  1. #91
    krolik

    La réponse de Lochak au post #66 placé par mtheory


    ------

    Les réponses sont en "gras".


    D'abord pour être examiner (ée) sérieusement cette théorie doit donner une section efficace


    d'interaction.

    ______________________________ ______________


    D'interaction avec quoi?
    Avec un autre monopôle? C'est ± comme entre deux charges électriques.
    Avec une charge électrique? Je donne la solution exacte de l'équation d'interaction: ça ne suffit pas?

    ______________________________ __________

    Cela ne devrait pas être très difficile à calculer puisque c'est dans une forme légèrement étendue de la QED.

    Ce n'est pas si simple, mais je l'ai fait: voir ci-dessus.

    ______________________________ _______________

    Je comprends d'ailleurs même pas comment Lochak et ses collaborateurs sur le sujet ne l'ont pas fait .

    Voir ci-dessus.

    ______________________________ _______________

    Si le monopole à une charge magnétique c'est qu'il se couple au champ électromagnétique, si sa masse est faible il doit être produit en accélérateur et ses contributions doivent se voir dans les amplitudes / corrections radiatives à différents processus de la QED / modèle électrofaible.


    Ce monopôle est produit de façon beaucoup plus simple comme le montrent les expériences russes.


    Remarque générale: quand on prend connaissance d'une théorie qu'on ne connaît pas on la regarde en soi, en elle-même, on ne cherche pas à la ramener à ce qu'on connaît. Quand on a compris, on cherche les rapports avec ce que l'on sait.


    ______________________________ _________________


    Même de charge nuLLE, j'ai cru comprendre que certains de ses états l'étaient, si c'est un état du neutrino(s) ça doit se voir dans les processus électrofaibles et les bornes des expériences du LEP (I et II ) sont assez sévères pour l'existence d'un neutrino(s) léger,renseignez-vous sur la mesure de la désintégration du Z0.


    Je fais AUTRE CHOSE ET L'EXPÉRIENCE LE CONFIRME: QUAND ON A UNE THÉORIE ET DES EXPÉRIENCES QUI MARCHENT, ON NE SE SOUCIE PAS DE RÉPONDRE À TOUS LES INTERDITS. IDEM POUR LES LIGNES CI-DESSOUS.

    De plus , s'il existait un nouvel état d'un neutrino léger, associé non seulement aux neutrino électronique mais aussi muonique et taunique, non seulement on se heurte aux limites précédentes mais en plus on a de graves problèmes avec la nucléosynthèse primordiale.

    ______________________________ __________________



    De fait les bornes sur le nombre de familles de neutrino(S) léger(S),pas plus de trois, venaient initialement des données de la nucléosynthèse et on considère que la vérification de cette prédiction par les expériences du LEP dont j'ai parlé sont solides.



    LE MONOPÔLE EN QUESTION N'EST PAS UN NEUTRINO: L'EXPRESSION DE NEUTRINO EXCITÉ N'EST QU'UNE MÉTAPHORE, UN COMMENTAIRE SUR LE CALCUL. CE N'EST PAS LE CALCUL LUI-MÊME. JE CROYAIS QUE CELA SE COMPRENAIT AU PREMIER COUP D'OEIL .
    ______________________________ _________________

    Il me semble aussi que certaines des tentatives de détection des monopoles magnétiques font intervenir des variations de flux magnétique dans des bobines supraconductrices (expériences de Cabrera and all ?).


    L'expérience de Cabrera a marché UNE FOIS. Je n'ai pas à m'y conformer. Dans le cas présent, les monopôles ne sont pas des particules lourdes isolées, mais certainement des myriades de particules. Par exemple, si on les dirige sur une chambre à bulles, celle-ci devient entièrement laiteuse. Il semble donc que les trajectoires observées dans les émulsions nucléaires correspondent à certains monopôles qui ont été piégés pour des causes encore inconnues, mais en réalité, cela ne semble pas être - et de loin - "tous" les monopôles émis par la source.
    ______________________________ __________________

    Je vais vérifier ça, je pense aussi à des limites sur les populations de monopoles magnétiques (même de courtes durées de vie) en raison de la stabilité du champ magnétique galactique (limite de Parker ou un truc comme ça).


    C'est toujours la même manie! Quand quelqu'un montre une nouvelle voie de calcul et de recherche, on ne cherche pas à comprendre, on cherche des interdits. C'est très précisément la raison pour laquelle la science actuelle est bloquée.

    -----

  2. #92
    Rincevent

    Re : La réponse de Lochak au post #66 placé par mtheory

    Citation Envoyé par krolik
    C'est toujours la même manie! Quand quelqu'un montre une nouvelle voie de calcul et de recherche, on ne cherche pas à comprendre, on cherche des interdits. C'est très précisément la raison pour laquelle la science actuelle est bloquée.
    je ne préfère ne même pas commenter ce que je pense du niveau de ce genre de remarque...

    et ce sans parler de l'absence de réelle réponse et de la présence de commentaires que je préfère ne pas commenter
    Dernière modification par Rincevent ; 01/06/2006 à 20h25.
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  3. #93
    shamrock

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    Bonsoir

    Je vais peut être dire de grosses bêtises mais ces réponses me laissent sur ma faim.
    Y'a moyen de préciser le "plus ou moins" pour le calcul de la section efficace ? Il me semble que si la constante de couplage est ridiculement petite, ça va pas donner une section efficace intéressante.
    Les monopôles peuvent aussi interagirent avec toutes les particules chargées ? Ils pourraient donc être produits dans les accélérateurs de particules et en grand nombre s'ils sont très légers. Mais pourquoi le phénomène observé dans les chambres à bulles, qui deviennent laiteuses n'a pas été relevé dans les expériences genre Gargamelle qui a mis en évidence les bosons Z et W ?

    Le fait que les russes produisent des monopoles plus simplement que dans les accélérateurs n'enlève pas le problème de leur production dans ces derniers.
    C'est une jolie façon d'éviter la question.

    On peut avoir une théorie et des expériences qui marchent, mais encore faut-il pouvoir expliquer ce qui est déjà connu. Où se cache l'erreur dans les résultats du LEP sur le boson Z qui amène à la conclusion qu'il n'existe que trois saveurs de neutrinos de masse inférieure à la moitié du Z ?

  4. #94
    Gwyddon

    Re : La réponse de Lochak au post #66 placé par mtheory

    Citation Envoyé par krolik
    De plus , s'il existait un nouvel état d'un neutrino léger, associé non seulement aux neutrino électronique mais aussi muonique et taunique, non seulement on se heurte aux limites précédentes mais en plus on a de graves problèmes avec la nucléosynthèse primordiale.

    ______________________________ __________________



    De fait les bornes sur le nombre de familles de neutrino(S) léger(S),pas plus de trois, venaient initialement des données de la nucléosynthèse et on considère que la vérification de cette prédiction par les expériences du LEP dont j'ai parlé sont solides.



    LE MONOPÔLE EN QUESTION N'EST PAS UN NEUTRINO: L'EXPRESSION DE NEUTRINO EXCITÉ N'EST QU'UNE MÉTAPHORE, UN COMMENTAIRE SUR LE CALCUL. CE N'EST PAS LE CALCUL LUI-MÊME. JE CROYAIS QUE CELA SE COMPRENAIT AU PREMIER COUP D'OEIL .
    Honnêtement, c'est du foutage de gueule de ta part, et pour deux raisons (je précise que j'ai suivi tout le fil depuis l'origine) :

    _ Jamais jusque là tu n'as mis en doute le fait que le monopôle dont tu parlais était sensé être un neutrino.

    _ La science se doit d'être rigoureuse, et utilise un vocabulaire précis. Ton attitude, ie l'emploi de "métaphore" avec des termes qui ont un sens très précis dans un autre contexte, est absolument non-scientifique.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  5. #95
    krolik

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    Venant sur ce forum en proposant un thème peu connu en France, je pensais avoir des commentaires constructifs.

    J'ai proposé toute notre assistance "gracieuse" pour refaire dans un labo français des manips aux résultats surprenants. Je pensais trouver des échos, cela n'est pas le cas jusqu'à présent.
    A priori si les résultats des labos russes sont une arnaque, ce n'est pas une arnaque très couteuse à vérifier tout au moins sous quelques aspects validants.

    Ceux qui s'intéresseraient à la question peuvent toujours m'envoyer un MP ici en me donnant leur adresse mail et l'on continuera sous d'autres aspects.

    Cordialement.

  6. #96
    deep_turtle

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    J'ai proposé toute notre assistance "gracieuse" pour refaire dans un labo français des manips aux résultats surprenants. Je pensais trouver des échos, cela n'est pas le cas jusqu'à présent.
    « notre » ?

    J'ai rien compris, moi, je croyais que vous n'étiez pas scientifique... Je suis de plus en plus perplexe et de moins en moins sûr de votre neutralité dans cette histoire.
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  7. #97
    krolik

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    Dans un post précédent j'ai dit que je ne voulais pas commenter car mon propos ne serait pas neutre.

    Il a été dit que cela n'était pas scientifique; ce que j'ai accepté bien volontiers.

    Je ne vois pas comment j'aurais pu vous faire passer tout ce que je vous ai fait passer si je n'avais pas fait partie de l'équipe, il y avait des informations publiées sur la Toile et d'autres non publiées.

    Et lorsque je dis "notre", c'est bien de notre équipe dont il s'agit. D'ailleurs si vous avez vu la photo de l'équipe publiée par Fusion sur le cas AZF, c'est une équipe qui figure. Il y a des spécialités très différentes.

    Personnellement, m'occupant des relations avec les Russes, j'ai visité, assisté à un grand nombre d'expériences dont certaines je dois le dire me sont passées à 30 000 pieds au dessus de la tête.
    Mais si une équipe française voulait refaire certaines manips, "notre équipe" participerait volontiers malgré les impressions que l'on peut retirer de la forme des échanges.
    Il y a tout de même un certain nombre de "détails" technologiques à prendre en compte pour réussir les manips.

    Il est très facile d'envoyer des vannes avec son clavier et son pseudo comme écrans protecteurs. Maintenant, quittant le "virtuel" pour rentrer dans la rencontre "physique" ça devient beaucoup plus délicat, en principe les manières civiles reprennent leurs droits. Ou alors ce serait à désespérer de la nature humaine!

  8. #98
    Démostène

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    Salut,
    Mode humour on/
    Encore un groupe qui va se retrouver dans le prochain "Savants maudits, chercheurs exclus"
    Mode humour off/
    Il serait dommage que le débat se limite à des échanges de "civilités" plus ou moins correctes, mais ça se produit souvent ici.
    Je n'ai pas la formation nécessaire pour tout comprendre, mais il me semble que c'est du plus grand interêt.
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  9. #99
    deep_turtle

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    Citation Envoyé par krolik
    Il est très facile d'envoyer des vannes avec son clavier et son pseudo comme écrans protecteurs.
    La plupart des profils sont très transparents, et vous n'aurez pas plus de mal à trouver qui sont les gens qui vous répondent (je ne comprends pas pourquoi vous employez l'expression « envoyer des vannes ») que nous n'en avons à trouver qui vous êtes si on s'en donne la peine (ce que je n'avais pas fait jusqu'à maintenant, je n'en voyais pas vraiment l'intérêt).

    D'autre part, cet écran protecteur, comme vous l'appelez, peut aussi favoriser une certaine objectivité, débarrassée des arguments d'autorité ou de l'effet « c'est celui qui parle le plus fort qui a raison »...

    Je ne comprends donc pas votre remarque ni sa pertinence dans la discussion en cours.
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  10. #100
    krolik

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    Citation Envoyé par deep_turtle
    Je ne comprends donc pas votre remarque ni sa pertinence dans la discussion en cours.
    Alors autant terminer la discussion.

  11. #101
    Rincevent

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    Citation Envoyé par krolik
    Alors autant terminer la discussion.
    tiens, pour une fois on est entièrement d'accord...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  12. #102
    mariposa

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    Citation Envoyé par krolik
    Alors autant terminer la discussion.
    .
    Je me demande si j'aurais une réponse à mes interrogations (post #54) concernant la publication de Rambault.

  13. #103
    Démostène

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    Citation Envoyé par krolik
    Alors autant terminer la discussion.
    Salut,
    Dommage qu'encore une fois, une idée nouvelle doive faire profil bas devant la prétention et le pédantisme de certains..
    Lapin russe, si tu as encore des résultats ou des infos, tu peux me les envoyer par message privé, je connais quelqu'un que ça interressera vraiment.
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  14. #104
    Gwyddon

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    Citation Envoyé par Démostène
    Salut,
    Dommage qu'encore une fois, une idée nouvelle doive faire profil bas devant la prétention et le pédantisme de certains..@+
    Je trouve ça très très fort de ta part

    Nous sommes plusieurs sur ce post à se poser des questions, à étudier l'idée avec un esprit ouvert ; lorsque l'on constate des contradictions avec d'autres résultats expérimentaux, on est en droit de réclamer des explications. Lorsque l'on constate qu'il y a des fautes d'expressions plus ou moins malhonnêtes, on est en droit de douter de l'objectivité et de la validité de l'idée exposée.

    Si tu contestes la validité des objections, sans les avoir étudiées, bah.. nous n'avons pas la même conception de la science, voilà tout.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  15. #105
    Démostène

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    Salut,
    Ce n'est pas sur le fond, c'est sur la forme.
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  16. #106
    mtheory

    Re : La réponse de Lochak au post #66 placé par mtheory

    Citation Envoyé par krolik
    Les réponses sont en "gras".


    D'abord pour être examiner (ée) sérieusement cette théorie doit donner une section efficace


    d'interaction.

    ______________________________ ______________


    D'interaction avec quoi?
    Avec un autre monopôle? C'est ± comme entre deux charges électriques.
    Avec une charge électrique? Je donne la solution exacte de l'équation d'interaction: ça ne suffit pas?

    ______________________________ __________

    Cela ne devrait pas être très difficile à calculer puisque c'est dans une forme légèrement étendue de la QED.

    Ce n'est pas si simple, mais je l'ai fait: voir ci-dessus.

    ______________________________ _______________

    Je comprends d'ailleurs même pas comment Lochak et ses collaborateurs sur le sujet ne l'ont pas fait .

    Voir ci-dessus.

    ______________________________ _______________

    Si le monopole à une charge magnétique c'est qu'il se couple au champ électromagnétique, si sa masse est faible il doit être produit en accélérateur et ses contributions doivent se voir dans les amplitudes / corrections radiatives à différents processus de la QED / modèle électrofaible.


    Ce monopôle est produit de façon beaucoup plus simple comme le montrent les expériences russes.


    Remarque générale: quand on prend connaissance d'une théorie qu'on ne connaît pas on la regarde en soi, en elle-même, on ne cherche pas à la ramener à ce qu'on connaît. Quand on a compris, on cherche les rapports avec ce que l'on sait.


    ______________________________ _________________


    Même de charge nuLLE, j'ai cru comprendre que certains de ses états l'étaient, si c'est un état du neutrino(s) ça doit se voir dans les processus électrofaibles et les bornes des expériences du LEP (I et II ) sont assez sévères pour l'existence d'un neutrino(s) léger,renseignez-vous sur la mesure de la désintégration du Z0.


    Je fais AUTRE CHOSE ET L'EXPÉRIENCE LE CONFIRME: QUAND ON A UNE THÉORIE ET DES EXPÉRIENCES QUI MARCHENT, ON NE SE SOUCIE PAS DE RÉPONDRE À TOUS LES INTERDITS. IDEM POUR LES LIGNES CI-DESSOUS.

    De plus , s'il existait un nouvel état d'un neutrino léger, associé non seulement aux neutrino électronique mais aussi muonique et taunique, non seulement on se heurte aux limites précédentes mais en plus on a de graves problèmes avec la nucléosynthèse primordiale.

    ______________________________ __________________



    De fait les bornes sur le nombre de familles de neutrino(S) léger(S),pas plus de trois, venaient initialement des données de la nucléosynthèse et on considère que la vérification de cette prédiction par les expériences du LEP dont j'ai parlé sont solides.



    LE MONOPÔLE EN QUESTION N'EST PAS UN NEUTRINO: L'EXPRESSION DE NEUTRINO EXCITÉ N'EST QU'UNE MÉTAPHORE, UN COMMENTAIRE SUR LE CALCUL. CE N'EST PAS LE CALCUL LUI-MÊME. JE CROYAIS QUE CELA SE COMPRENAIT AU PREMIER COUP D'OEIL .
    ______________________________ _________________

    Il me semble aussi que certaines des tentatives de détection des monopoles magnétiques font intervenir des variations de flux magnétique dans des bobines supraconductrices (expériences de Cabrera and all ?).


    L'expérience de Cabrera a marché UNE FOIS. Je n'ai pas à m'y conformer. Dans le cas présent, les monopôles ne sont pas des particules lourdes isolées, mais certainement des myriades de particules. Par exemple, si on les dirige sur une chambre à bulles, celle-ci devient entièrement laiteuse. Il semble donc que les trajectoires observées dans les émulsions nucléaires correspondent à certains monopôles qui ont été piégés pour des causes encore inconnues, mais en réalité, cela ne semble pas être - et de loin - "tous" les monopôles émis par la source.
    ______________________________ __________________

    Je vais vérifier ça, je pense aussi à des limites sur les populations de monopoles magnétiques (même de courtes durées de vie) en raison de la stabilité du champ magnétique galactique (limite de Parker ou un truc comme ça).


    C'est toujours la même manie! Quand quelqu'un montre une nouvelle voie de calcul et de recherche, on ne cherche pas à comprendre, on cherche des interdits. C'est très précisément la raison pour laquelle la science actuelle est bloquée.

    Je viens juste de regarder ultra rapidemment.Je passe en coup de vent.
    Ma première impression est assez négative,je réserve mon jugement pour un peu plus tard mais j'estime que je vais être déçu à 95%.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  17. #107
    mtheory

    Re : La réponse de Lochak au post #66 placé par mtheory

    Citation Envoyé par 09Jul85
    Honnêtement, c'est du foutage de gueule de ta part, et pour deux raisons (je précise que j'ai suivi tout le fil depuis l'origine) :

    _ Jamais jusque là tu n'as mis en doute le fait que le monopôle dont tu parlais était sensé être un neutrino.

    _ La science se doit d'être rigoureuse, et utilise un vocabulaire précis. Ton attitude, ie l'emploi de "métaphore" avec des termes qui ont un sens très précis dans un autre contexte, est absolument non-scientifique.

    Juste une précision Julien,ce sont les réponses de Georges LOCHAK,pas de Krolik.
    Mr LOCHAK n'est pas n'importe qui et je crains de plus qu'il n'ait mal compris le ton de mes propos qui de plus étaient dirigés vers Krolik initialement.
    De toute manière ce que j'ai dis était ferme mais pas aggressif ni méprisant.
    Il n'en reste pas moins que je crains fortement de de voir revoir certaines choses à la baisse,j'ai pas trop de temps aujourd'hui.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  18. #108
    Gwyddon

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    C'est vrai, je n'avais pas fait attention au début, désolé krolik
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  19. #109
    mtheory

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    Citation Envoyé par Lochak


    LE MONOPÔLE EN QUESTION N'EST PAS UN NEUTRINO: L'EXPRESSION DE NEUTRINO
    EXCITÉ N'EST QU'UNE MÉTAPHORE, UN COMMENTAIRE SUR LE CALCUL. CE N'EST PAS LE
    CALCUL LUI-MÊME. JE CROYAIS QUE CELA SE COMPRENAIT AU PREMIER COUP D'OEIL
    .
    Bonjour Mr Lochak,
    J'ai un problème.
    Vous semblez avoir oublié cette article de votre plume il y a pas si longtemps (2002):

    http://www.ensmp.fr/aflb/AFLB-274/aflb274p727.pdf

    p9 je trouve vos affirmations suivantes:

    7) Les familles de valeurs de g se séparent en deux catégories correspondant aux représentations Dj d’ordre demi entier ou entier , pour lesquelles m′ sont eux aussi demi entiers ou entiers.
    Pour m′ entier , la charge du monopôle est
    g= 137m′e (m′entier,137 = 1/α) : c’est un multiple d’une
    charge élémentaire égale à 137 charges électroniques.

    8) Point fondamental : les m′ entiers comportent la valeur m′ = 0 ,
    donc g = 0 : le cône de Poincaré se réduit à un plan orthogonal à l’axe de symétrie et les équations (13) se ramènent à l’équation du neutrino.

    Le neutrino est un monopôle de charge nulle.

    On peut alors émettre l’hypothèse que le monopôle est un état magnétiquement excité du neutrino , capable d’intervenir dans les interactions faibles , d’apparaître au lieu du neutrino dans des désintégrations β ou inversement de les engendrer.

    C’est cette hypothèse, émise depuis longtemps [1], [2],[3], [7], que nous
    espérons voir vérifier par les travaux d’Urutskoev et son groupe à l’Institut Kurchatov, confirmés par le groupe de Kuznetsov à Dubna. Un ensemble d’indices permet cet espoir, à la fois par la présence de magnétisme dans le
    rayonnement émis lors d’explosion électrique de feuilles métalliques minces et par le fait que les transmutations nucléaires observées s’expliquent toutes par des interactions faibles.
    On ne saurait encore prétendre que cette hypothèse est avérée mais pour le cas où elle se confirme, on peut en avancer une autre :
    il doit exister d’autres classes de monopôles. Nous n’avons parlé jusqu’ici que de e-monopôles mais s’ils existent, il doit exister également des μ -monopôles et des τ -monopôles.
    d'où il ressort :
    -que votre monopole magnétique est bien fortement couplé au champ électromagnétique.
    -que vous pensez qu'il participe aux interactions faibles et qu'il doit exister des états magnétiques excités des neutrino des trois doublets de leptons du modèle standard ce qui conduit donc à 6 types de neutrino différents.
    -que vous vous contredisez gravement du simple point de vue de la logique.

    Par ailleurs ces précisions ne font que valider entièrement l'ensemble des objections expérimentales que moi et d'autres vous avons données:

    -un monopole magnétique léger est facilement produit en accélérateur et rayonne copieusement des ondes électromagnétiques,ce qu'on observe pas.
    -il n'existe pas plus de 3 familles de leptons légers et donc 3 types de neutrino et pas 6.

    Il ne me semble pas scientifiquement permis de soutenir ce que vous affirmez.

    Je n'ai aucune objection contre votre théorie du monopôle magnétique , juste contre l'idée que sa masse soit faible et qu'on l'observe dans les expériences que les Russes prétendent avoir faites ou son rôle dans les événements de Tchernobyl et AZF.

    J'espère que tout ceci s'éclaircira mais pour le moment je ne vois pas de raison de changer un iota à ma position ou de continuer à argumenter si rien ne change.
    Dernière modification par Rincevent ; 04/06/2006 à 15h02.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  20. #110
    mtheory

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    Je ne crois pas que cette piece ait encore été ajoutée au dossier.
    http://www.iscmns.org/iccf11/ppt/UrutskoevLmonopole.pdf

    Je dirais que ça ajoute encore à ma perplexité,to say the least.

    Surtout quand on regarde p23
    Dernière modification par mtheory ; 05/06/2006 à 09h04.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  21. #111
    mtheory

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    http://www.lenr-canr.org/acrobat/LochakGlowenergyn.pdf

    voila le pdf pour ceux qui veulent,je vais mettre les extraits qui me font m'interroger.

    C'est à la page 11 ici.

    Doctor Ivoilov will present in his report some very interesting results for the traces [8]. Here are some conclusions based on the presented experimental data.
    1. The particle which left the trace in the nuclear emulsion is charged, as nuclear emulsions are insensitive to neutrons.
    2. The particle cannot have electric charge, as otherwise it could not be able to pass through two meters of atmospheric air and two layers of black paper.
    3. The particle does not have high energy, as no delta-electrons are observed.
    4. The mechanism of the interaction between the particle and the photosensitive layer is not clear. Assuming the Coulomb mechanism, the absorbed energy estimated using the darkening area equals around 1 GeV.
    5. The radiation is of nuclear origin; it interacts with magnetic fields.This calls for a discussion of Lochak’s magnetic monopole.
    Bon alors elle est chargée ou pas cette particule ?
    Quand elle est pas chargée électriquement elle interragit avec un champ magnétique ?
    Parce que quand elle est chargée magnétiquement elle interragit avec un champ magnétique ET électrique comme c'est rappelé à la page suivante.



    Et comme g est un multiple entier de 137 fois la charge électrique élémentaire ,que la masse de ce monopole est censée être faible ça fait de sacrés effets non ?
    Qui plus est elle doit alors apparaitre comme une particule électriquement chargée et fortement même.
    Dernière modification par Rincevent ; 06/06/2006 à 17h07. Motif: coquille
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  22. #112
    mtheory

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    Honnêtement,malgré les affirmations dans ce Pdf et en imaginant aucune distorsion d'aucune sorte des résultats expérimentaux je pense que la piste des neutrons est encore la meilleure.
    De plus un neutron est un fermion,il est neutre il participe aux interactions faibles et il possède un moment magnétique à cause de sa sous-structure en quarks.
    Peut être même sous certaines conditions peut il être exité pour devenir le monopole de Lochak (j'ai des doutes).
    A vue de nez c'est le seul moyen d'éviter les bornes en accélérateurs et les résultats sur la synthèse de l'hélium 4 en cosmologie.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  23. #113
    mtheory

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    Petite précision sur au moins un doute dans cette éventualité de neutrons magnétiquement excités,Quid de la conservation de la charge magnétique ?
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  24. #114
    mtheory

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    Quelques documents de plus:

    http://pdg.lbl.gov/2004/listings/s028.pdf

    ça c'est extrait de la bible des physiciens des particules élémentaires.
    C'est une référence mondialement reconnue.

    Et ceci donne plusieurs indications sur les propriétés et la détectabilité des monopôles.
    http://www.physik.uni-muenchen.de/~s...les/cdfnote.ps

    http://www.ihep.ac.cn/data/ichep04/c_paper/12-0185.pdf
    Dernière modification par mtheory ; 11/06/2006 à 11h26.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  25. #115
    mtheory

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    http://www.mpifr-bonn.mpg.de/div/the...es/0001233.pdf


    contient beaucoup de renseignements sur l'electrodynamique des monopôles.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  26. #116
    krolik

    La réponse de Georges Lochak à peine censurée

    1) Avant tout, pour la première et dernière fois, je résume ma théorie. Je suis un spécialiste de l’équation de Dirac. J’ai démontré, il y aura 50 ans cette année, deux relations analogues – des crochets de Poisson – que personne ne comprenait, y compris moi, bien sûr.

    L’une donnait un sens géométrique à l’invariance de jauge habituelle et était donc liée à la conservation de l’électricité. L’autre lui ressemblait formellement, mais on ne savait pas donner de sens physique aux grandeurs qui y figuraient, bien que ces grandeurs se déduisent de l’équation de Dirac.

    J’ai compris beaucoup plus tard que cette seconde relation, « symétrique » à l’autre, signifiait la conservation du magnétisme et sous-entendait qu’un monopôle magnétique était « caché » derrière l’équation de Dirac. J’ai montré qu’on pouvait, en effet, déduire de cette équation, une équation « parallèle » à l’équation de l’électron de Dirac, une sorte de second versant de l’électron, qui découle d’une seconde condition de jauge, mais une jauge pseudo scalaire

    2) Le fait que la particule en question possède une charge magnétique, découle de cette jauge pseudo scalaire, qui est la seule autre jauge possible dans l’équation de Dirac, en dehors de l’invariance de phase scalaire qui est à la base de la théorie de l’électron.

    Figurez-vous, que j’ai eu l’outrecuidance de m’interroger sur le fait que l’équation de Dirac admet deux invariances de jauge, l’une scalaire et l’autre pseudo scalaire et que l’une entraîne une charge électrique et l’autre une charge magnétique. C’est ce qui me vaut aujourd’hui vos ricanements.

    La jauge pseudo scalaire entraîne automatiquement les lois de symétrie des charges magnétiques libres, découvertes par Pierre Curie (dans un article que tout le monde cite sans l’avoir lu). Ces lois avaient déjà été reconnues par Maxwell, et elle apparaissent automatiquement dans mes équations, alors qu’elles sont absentes de toutes les autres théories du monopôle magnétique.

    Je dois dire que ma théorie a été lue par de nombreux théoriciens, ou a été exposée devant eux. Elle a toujours suscité l’intérêt et la curiosité. C’est la première fois qu’elle rencontre des commentaires insolents.

    3) Ce monopôle a-t-il une charge ?: Oui bien sûr, une charge magnétique. Mais a-t-il une charge électrique ? : Non, parce que les deux invariances de jauge – électrique et magnétique – sont incompatibles : la jauge scalaire admet la présence d’une masse, nécessaire à la description d’une charge électrique, mais elle est contraire à la description du magnétisme. Au contraire, la jauge pseudo scalaire s’accorde avec le magnétisme, mais elle interdit la masse, tout au moins sous la forme d’un terme linéaire : j’ai développé, par ailleurs, la théorie d’un monopôle massif non linéaire.

    Dans le cas linéaire qui nous occupe, c’est la loi de jauge pseudo scalaire qui impose la masse nulle, qui n’est donc pas une hypothèse indépendante car elle découle de la jauge.

    4) Mon monopôle est « couplé au champ électromagnétique », comme on me le reproche ironiquement : tout comme la charge électrique, pour laquelle c’est connu depuis le XIX° siècle. On m’interroge sur un ton vulgaire : « Bon alors elle est chargée ou pas, cette particule ? ». Je déduis de là que l’auteur de la critique ne connaît qu’une seule charge, la charge électrique. C’est ennuyeux car Maxwell et, déjà, Coulomb connaissaient les charges magnétiques.

    Je rappelle aussi que la formule, de type Lorentzien, qui donne la force exercée par le champ sur une charge magnétique est connue depuis longtemps.

    La valeur g = 137 e de la charge magnétique a été trouvée par Dirac, grâce à un raisonnement de jauge irréfragable. Je l’ai retrouvée à partir de mon équation grâce à un autre raisonnement, aussi bon que le sien.

    Quand on voit quelque chose comme cela, on s’interroge : on n’ironise pas. Dans mon cas, cette charge concerne une particule de masse nulle, et non pas « une masse censée être faible », comme le dit mon contempteur, croyant déconsidérer ma théorie.

    Cette masse nulle résulte d’une loi de jauge dont d’importantes conséquences sont vérifiées par l’expérience. Dire ironiquement, à propos de la charge élevée, que « ça fait de sacrés effets non ? », est à peu près aussi intelligent que de mettre en doute l’existence des photons gamma, qui sont de masse nulle, eux aussi, et peuvent briser un noyau atomique : « ça fait de sacrés effets ces photons ! », diriez-vous dans votre français élégant.

    Cela étant, je vais vous faire un cadeau. Je trouve la charge 137 e étrange (contrairement à Dirac) et j’ai publié un article dans lequel je montrais que, malgré la rigueur des calculs, elle est peut-être moins générale qu’elle ne le paraît. La façon dont elle découle de la théorie est, elle aussi, étrange à mon avis, pour des raisons que je garde pour moi. C’est mon affaire.

    5) On me fait des critiques qui ne sont basées sur aucun de mes articles de fond. L’auteur des reproches n’a manifestement rien lu, ou rien compris. L’article cité de 2002 n’était fait que pour attirer l’attention, sur ma bibliographie, en l’occurrence en vain.

    6) Je n’ai jamais parlé de 6 neutrinos. J’ai parlé d’autres neutrinos, en une ligne, pour remarquer simplement que, les autres leptons étant chacun associé à un neutrino, si mon hypothèse est vraie, il devrait exister également des monopôles associés. Cela fait trois, je vous signale, avec des antiparticules comme pour le neutrino.

    Je signale aux contempteurs que ma démarche porte un nom : cela s’appelle une « hypothèse », rien de plus. Cela se fait, en science.

    7) Le mot « métaphore » que j’ai employé voulait dire simplement hypothèse, car je n’ai pas démontré qu’il y avait une excitation magnétique du neutrino, j’ai seulement constaté que, dans le cas d’une charge magnétique nulle, ma théorie se réduit à celle du neutrino à deux composantes. Dire que le monopôle est un état excité du neutrino est une extrapolation, une hypothèse. J’ai écrit « métaphore », ce qui est pratiquement équivalent dans ce cas.

    8) Vous dites : « Un monopôle magnétique léger est facilement produit en accélérateur », alors dites moi comment on fait.

    9) Vous dites aussi: « Il ne semble pas scientifiquement permis de soutenir ce que [j’affirme] ». Ces mots sont dignes des états totalitaires qu’on a trop connus au XX°siècle. C’est une honte !

    10) Vous parlez encore des « expériences que les Russes prétendent avoir faites ».
    Cette expression est tout aussi scandaleuse que la précédente et elle vous classe définitivement à mes yeux. Les expériences ont été faites par de brillants physiciens, dans des laboratoires de réputation mondiale. Et quand même ces laboratoires n’eussent-ils pas cette réputation, ce type d’argument n’en serait pas moins méprisable.
    Vous ne cherchez aucunement à comprendre ce qu’on vous dit, vous cherchez seulement à déconsidérer ceux qui soutiennent des points de vue qui vous sont inhabituels.
    Si la physique actuelle est en panne et ne sait que moudre et remoudre indéfiniment le même grain, c’est à cause de gens comme vous. Vous ne connaissez pas la discussion, vous ne connaissez que la censure. Vous ne vous demandez pas qui a raison, vous voulez seulement avoir raison de votre interlocuteur.

    11) Je vous signale que mes collègues expérimentateurs russes ont obtenu, ces dernières années, des résultats importants en faveur de ma théorie, mais je ne daigne pas les reproduire ici car j’ai mieux à faire. Ils paraîtront dans la littérature.

    Georges Lochak
    ______________________________ _____________

    Terminé.
    Krolik

  27. #117
    Gwyddon

    Re : La réponse de Georges Lochak à peine censurée

    Citation Envoyé par lochak
    Si la physique actuelle est en panne et ne sait que moudre et remoudre indéfiniment le même grain, c’est à cause de gens comme vous. Vous ne connaissez pas la discussion, vous ne connaissez que la censure. Vous ne vous demandez pas qui a raison, vous voulez seulement avoir raison de votre interlocuteur.

    11) Je vous signale que mes collègues expérimentateurs russes ont obtenu, ces dernières années, des résultats importants en faveur de ma théorie, mais je ne daigne pas les reproduire ici car j’ai mieux à faire. Ils paraîtront dans la littérature.

    Georges Lochak
    Je trouve ce genre de discours révoltant. Vous êtes, à mes yeux, indigne d'être un scientifique.

    Vous ne voulez pas reproduire des résultats ? Belle attitude scientifique que voilà !

    La physique est en panne ? Allez dans les labos de recherche en physique des particules, vous verrez bien si la physique est en panne !

    Vous ne répondez même pas aux interrogations posées par mtheory, c'est scandaleux.

    Je m'arrête là, dégoûté pas tant de haine de votre part.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  28. #118
    krolik

    Re : La réponse de Georges Lochak à peine censurée

    Ne vous fatiguez pas avec ce genre de commentaires, je ne transmets plus à Lochak.

    En ce qui concerne la "haine" , les "baffes initiales" de la discussion avaient donné le "ton"..

    Qui sème le vent...

    Si Georges ne veut pas publier de résultats sur ce groupe,en dehors de ce qui a déjà été publié, peut-être bien qu'il a de très bonnes raisons, si ce n'est seulement de réserver la primauté quelque part..

    Maintenant je vous propose de lire différents bouquins écrits par Georges, "L'Homme, la Science et l'ombre"; "La géométrisation de la Physique" qui vient d'être traduit et publié en Russe..Mais il en a écrit bien d'autres dont il est dit qu'ils ont un intérêt..

  29. #119
    mtheory

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    Je vais répondre bientôt et ça devrait être soft,inutile d'envenimer le débats .
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  30. #120
    mtheory

    Re : Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl

    Bon,j'ai terminé la lecture et l'analyse.

    Je campe sur mes positions,je vous laisse camper sur les vôtres.
    Je n'ai aucun doute sur le jugement que quiconque un peu au courant de la physique moderne,et pas seulement ça ,aura en lisant nos échanges.

    C'est dommage et finalement ça m'attriste plus qu'autre chose.

    Mais bon,c'est comme ça,je vous souhaite bonne chance pour vos futurs travaux et ceux de vos collègues Mr Lochak.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

Page 4 sur 5 PremièrePremière 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. à propos de la catastrophe de Tchernobyl...
    Par Fred dans le forum Physique
    Réponses: 17
    Dernier message: 03/09/2007, 13h27
  2. Une hypothèse sur le refroidissement de la Terre
    Par nicogaston77 dans le forum Astronautique
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/09/2007, 13h11
  3. Une nouvelle catastrophe à Tchernobyl?
    Par OEMIOYAGA dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/04/2007, 07h25
  4. Billard cosmologique : nouvelle hypothèse pour l'origine des sursauts gamma
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/05/2006, 04h51