Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Eviter le problème inverse du Queen Elizabeth II



  1. #1
    soliris

    Eviter le problème inverse du Queen Elizabeth II


    ------

    Bonjour,

    Nous avons déjà parlé de ce qui est arrivé au Queen Eliz. II, en nous portant sur le plan des pressions, et nous avons cité la fameuse constante de Bernoulli.
    Nous pouvons bien essayer de dresser la liste des effets (problème inverse) qui sont répertoriés autour des pressions locales et vitesse d'un bateau en milieu aquatique.

    Mais pourquoi ne pas tenter une approche en passant pas le débit ?
    Ce serait la version "Archimède" de la sustentation d'un volume immergé, mais en mode dynamique..
    Donc la question que je pose est plus ou moins la suivante: la quille d'un bateau en mouvement, cad la partie enfoncée dans l'eau, fait bouger une quantité d'eau, par seconde, identique à son débit de remplacement.. non ? Ces mètres-cubes d'eau par seconde fuient dans tous les sens pour laisser passer le bateau.

    Queen Elizabeth 2.jpg

    Donc, pouvez-vous me donner une approche pour faire le lien entre le volume du bateau et sa vitesse d'une part, et son débit de remplacement, d'autre part ? A partir de là, on pourrait, très spécifiquement reprendre le problème du surenfoncement du Queen Elizabeth 2, en parlant cette fois de débit inverse.

    Merci d'avance

    -----
    De la cinétique des apparences à la statique des forces

  2. Publicité
  3. #2
    FC05

    Re : Eviter le problème inverse du Queen Elizabeth II

    Renversant !
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  4. #3
    soliris

    Re : Eviter le problème inverse du Queen Elizabeth II

    Citation Envoyé par FC05 Voir le message
    Renversant ! "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick
    "La survenance d'une réalité dépend de notre acceptation." J.L.Soliris
    De la cinétique des apparences à la statique des forces

  5. #4
    soliris

    Re : Eviter le problème inverse du Queen Elizabeth II

    Voilà, finalement, ce n'était pas trop difficile de calculer le "débit de remplacement" d'un volume immergé en mouvement.. Il faut juste connaître ce volume et sa longueur dans le sens du mouvement.

    Si par exemple le véhicule a complètement changé d'endroit en 4 secondes (autrement dit: s'il a avancé d'une distance équivalente à sa longueur, en 4 sec), et qu'il fait 20 mètres-cube de volume, alors son débit de remplacement -ou débit inverse- est de 20 m3/4 sec, soit 5 m3/sec.

    Donc il ne me reste plus qu'à appliquer cela au Queen Elizabeth ou à tout autre bâtiment, et à m'attaquer, plus particulièrement, au problème du surenfoncement, par le débit sous la quille.

    Merci.

    Il doit y avoir moyen de faire plus simple, en passant directement par la vitesse du bateau..
    Dernière modification par soliris ; 07/11/2019 à 18h06.
    De la cinétique des apparences à la statique des forces

  6. #5
    Opabinia

    Re : Eviter le problème inverse du Queen Elizabeth II

    Voilà, finalement, ce n'était pas trop difficile de calculer le "débit de remplacement"

    Non pas du tout, car la vitesse d'écoulement de l'eau sous le navire dépend aussi du profil de chenal.

    En notant (S1) l'aire de la section droite de la partie immergée du navire dans sa partie la plus large, (S1) celle du chenal, la vitesse moyenne de l'eau a pour expression (très) approchée
    Ve = Vn.S1/((S2) - (S1)) .

    La vitesse est d'autant plus grande, et l'effet plus prononcé que le chenal est plus étroit.
    Dernière modification par Opabinia ; 07/11/2019 à 18h59.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    FC05

    Re : Eviter le problème inverse du Queen Elizabeth II

    C'est encore plus compliqué, vu qu'il y a une vague qui sera poussée devant donc le bateau ne sera pas à plat.

    Le fond de la mer n'est pas plat non plus.
    La forme de la coque n'est pas simple.
    De l'eau passe sur les côtés.

    Du coup c'est incalculable par une "formule magique".
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  9. Publicité
  10. #7
    soliris

    Re : Eviter le problème inverse du Queen Elizabeth II

    Citation Envoyé par Opabinia Voir le message
    la vitesse moyenne de l'eau a pour expression (très) approchée
    Ve = Vn.S1/((S2) - (S1)) .

    La vitesse est d'autant plus grande, et l'effet plus prononcé que le chenal est plus étroit.
    Merci pour cette formule très juste. Mais elle porte l'attention sur les vitesses et non sur le débit. Bien sûr, vous me direz que le débit moyen est Q(v) = Ve .(S2-S1), c'est-à-dire la vitesse moyenne de l'eau tout autour du navire x la section non obstruée du chenal.

    Citation Envoyé par FC05
    Du coup c'est incalculable par une "formule magique".
    Ma formule n'est pas bonne parce que si le volume du bateau est démesurément allongé, il est évident que le débit qui remplacera ce volume sera extrêmement retardé; ce qui faussera la donne.
    Mais je crois que, puisque la vitesse d'un bateau peut être à un moment considéré comme stable, il existe à coup sûr une formule élégante pour calculer le "débit inverse", sans tenir compte de la forme du véhicule.

    C'est vraiment déroutant: si l'on considère tout déplacement, dans le vide spatial ou même quantique, d'un engin, on peut voir besoin d'une théorie de rechange, en forme d'échange.
    Par exemple, pour un météore dans l'espace, le fait de calculer son "débit de remplacement local" par le vide, est une chose sur laquelle je médite depuis très longtemps.
    Merci de votre participation !
    De la cinétique des apparences à la statique des forces

  11. #8
    soliris

    Re : Eviter le problème inverse du Queen Elizabeth II

    Les formules concernant les débits ne sont pas nombreuses; on a bien sûr Bernoulli et Poiseuille. A propos de Poiseuille, on a quelque chose d'étrange (pour moi): Q(v) = (Pi.r4 /L) . (delta p / êta), pour Q(v) = débit, r = rayon, delta P = différentiel de pression entre 2 extrémités considérées, et êta = viscosité.

    Le rayon à la 4ième puissance de la formule de Poiseuille est étrange, parce qu'il relève de la 4ième dimension de l'espace et aussi du domaine de l'impulsion volumique qu'on obtient justement en multipliant le volume du bateau par sa vitesse (m4/sec).

    Comment revenir à un débit en m3/sec, à partir d'une impulsion volumique en m4/sec ?
    De la cinétique des apparences à la statique des forces

  12. #9
    Opabinia

    Re : Eviter le problème inverse du Queen Elizabeth II

    Par exemple, pour un météore dans l'espace, le fait de calculer son "débit de remplacement local" par le vide, est une chose sur laquelle je médite depuis très longtemps.

    Faire intervenir la mécanique des fluides dans le vide, voilà qui ouvre des perspectives toutes nouvelles ! Comment définiras-tu les lignes de courant suivies par les molécules de vide ? Et comment calculeras-tu la "fameuse constante de Bernoulli" ?

    Le rayon à la 4ième puissance de la formule de Poiseuille est étrange, parce qu'il relève de la 4ième dimension de l'espace et aussi du domaine de l'impulsion volumique qu'on obtient justement en multipliant le volume du bateau par sa vitesse (m4/sec)

    Et si par accident la différence de pression avait été proportionnelle à (r5) ou (r5/2), dans quelles considérations te serais-tu embarqué ?

  13. #10
    Opabinia

    Re : Eviter le problème inverse du Queen Elizabeth II

    Remarque très terre-à-terre: une impulsion volumique est une quantité de mouvement rapportée à l'unité de volume, et s'exprime donc en
    kg.m.s-1/(m3) , soit donc en kg.s-1.m-2 .

  14. #11
    jacknicklaus

    Re : Eviter le problème inverse du Queen Elizabeth II

    Citation Envoyé par soliris Voir le message
    Le rayon à la 4ième puissance de la formule de Poiseuille est étrange, parce qu'il relève de la 4ième dimension de l'espace
    Mon Dieu que c'est beau ! Quel talent !
    There are more things in heaven and earth, Horatio, Than are dreamt of in your philosophy.

  15. #12
    FC05

    Re : Eviter le problème inverse du Queen Elizabeth II

    Citation Envoyé par jacknicklaus Voir le message
    Mon Dieu que c'est beau ! Quel talent !
    C'est bien ce que je disais, renversant !
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  16. Publicité
  17. #13
    soliris

    Re : Eviter le problème inverse du Queen Elizabeth II

    Citation Envoyé par Opabinia Voir le message
    Remarque très terre-à-terre: une impulsion volumique est une quantité de mouvement rapportée à l'unité de volume, et s'exprime donc en
    kg.m.s-1/(m3) , soit donc en kg.s-1.m-2 .
    Vous divisez par la quantité de mouvement par le volume.. Moi par la masse volumique "rho".. Ce qui donne au final des "volumes/sec". Certains le font avec les pressions dans Bernoulli:.

    Benoulli divisé par rho.jpg
    Dernière modification par soliris ; 09/11/2019 à 09h28.
    De la cinétique des apparences à la statique des forces

  18. #14
    gts2

    Re : Eviter le problème inverse du Queen Elizabeth II

    "impulsion volumique qu'on obtient justement en multipliant le volume du bateau par sa vitesse"

    Cela devient usant, si on appelle une table un poireau, il est évident qu'on va avoir du mal à faire une quiche au poireau.

    Une impulsion c'est masse * vitesse
    Volumique, c'est du français, on le trouve dans le Larousse : "Se dit d'une grandeur qui est rapportée à l'unité de volume." donc c'est diviser par le volume pas multiplier.

  19. #15
    mh34

    Re : Eviter le problème inverse du Queen Elizabeth II

    Bon on arrête les dégâts.
    Fermeture.
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Actu - Le guitariste de Queen, Brian May, sort un morceau pour la sonde New Horizons
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/12/2018, 18h10
  2. Actu - La reine d’Angleterre Elizabeth II pourrait équiper son palais de panneaux solaires
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/12/2016, 11h00
  3. problème inverse
    Par merrymerry dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 2
    Dernier message: 15/10/2015, 23h29
  4. Queen
    Par Deedee81 dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/04/2011, 12h29
  5. probleme inverse
    Par h2terrorist dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/10/2009, 16h14