Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Intérêt remarquable pour Poiseuille



  1. #1
    soliris

    Intérêt remarquable pour Poiseuille


    ------

    Bonjour,

    Ci-dessous la formule du débit de Poiseuille, remarquable non seulement par la précision de ses constantes et aussi par le repérage de tous les intervenants, qui ont lieu dans le débit ordinaire d'une canalisation.

    poiseuille (2).jpg

    Mais ce qui devrait intriguer le spectateur, c'est que la pression est définie comme une réusltante, un différentiel, soit (P) = P1 - P2. Vous me direz: "normal, puisque l'on considère qu'entre la presssion au niveau 1 et celle au niveau 2, il y a L, la longueur entre les deux, dont Poiseuille tient compte également.

    Oui, mais P1 et P2 sont elles-mêmes des résultantes de pression. donc P1 = PA1 - PA2 et P2 = PB1 - PB2 .. !
    Vous pouvez recommencer avec PA1, PA2, PB1 et PB2, ce sont elles-mêmes des pressions différentielles, et recommencer encore avec PA1A1, PA1A2 etc.

    Mais là je suis en train de m'éloigner de la canalisation elle-même, pas vrai ? Hélas non, le tuyau est relié au reste de l'Univers. C'est d'aileurs pour cela que, pour des problèmes de pression plus "ouverts", on a la formule de Navier-Stokes, déclinée non plus en débit, mais en accélérations.

    Mais revenons aux différentielles de pression. A l'extérieur du tuyau, qui serait à tout hasard une canalisation souterraine d'égoutage où l'homme n'intervient pas, on devrait trouver, surtout au niveau "atmosphérique", des zones ou, pour prendre un exemple très subdivisé, PA1A2B1A1 = PA2B1B2A2.

    Isobare (météorologie) — Wikipédia.jpg

    Car on a bien constaté des zones isobares de l'atmosphère, en météorologie. Ces zones isobares ne sont peut-être pas si innocentes que cela, quand elles entourent des zones de pression différente d'elles-mêmes.
    Est-ce qu'un "isobare" dans l'atmosphère peut raisonnablement influencer la pression et donc le débit d'une canalisation d'égoutage ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Brinicle

    Re : Intérêt remarquable pour Poiseuille

    Bonjour,

    Il y a P1-P2 uniquement parce que seule la différence de pression entre les deux extrémité compte. Si P1=P2, cela ne coule pas...

    Navier-Stokes est juste le principe fondamental de la dynamique !

    Concernant les variations de la pression atmosphériques, il faudrait en tenir compte si on avait un tuyau très très (très) long (et encore...).

    Mais l'écoulement de poiseuille n'est qu'une approximation, pour plusieurs raisons :

    - On est en régime stationnaire (l'écoulement n'évolue plus), mais ce n'est pas vraiment une approximation.

    - On suppose que le nombre de Reynolds est faible (écoulement laminaire).

    - On suppose pour le calcul que le tuyau est de longueur infinie (dans la réalité cela signifie que l'on néglige les effets à l'entrée et à la sortie du tuyau).

    - Le fluide est newtonien.

    - L'écoulement est incompressible.

  4. #3
    soliris

    Re : Intérêt remarquable pour Poiseuille

    Ok Brinicle, merci d'avoir répondu.

    Oublions Navier-Stokes pour l'instant. J'ai trouve une bien meilleure illustration de mes propos (et là je vais sortir du sujet pour l'instant) dans l'écoulement.. des éclairs. Regardez cette image.

    Nom : éclairs.jpg
Affichages : 189
Taille : 40,9 Ko

    Il semble que les débits de charge (les ampérages) se divisent par deux, et que les mêmes valeurs se retrouvent partout sur l'image, chacune dans sa catégorie d'intensité !! A-t-on d'ailleurs jamais eu la possibilité de les mesurer sur place, ces "intensités" de subdivision ?

    Pour en revenir à Poiseuille, la confusion vient que je cite l'écoulement d'un liquide à l'intérieur d'une canalisation qui trouverait sa DDP à l'extérieur dans un gaz: l'atmosphère. Mais on pourrait très bien tout situer dans les liquides, et même dans un seul liquide. Plus exactement, ce que je veux dire c'est qu'une DDP (différence de pression) située localement entre 2 bornes, trouve son origine dans un système global qui n'est PAS lui-même en différence de potentiel à l'écart et à l'extérieur de ces 2 bornes ! (les isobares le prouvent, dans l'atmosphère).

    Donc: qu'est-ce qui crée véritablement une différence de pression locale, ou une différence de potentiel électrique (voir les éclairs) ?
    Dernière modification par soliris ; 17/01/2022 à 15h31.

  5. #4
    FC05

    Re : Intérêt remarquable pour Poiseuille

    D'abord, la première question est hors sujet, car en plus des limitations déjà citées, Poiseuille s'applique à un tuyau plein (canalisation en charge) alors que les égouts sont des canalisations à ciel ouvert, même si ça ne se voit pas.

    Donc en cherchant à appliquer une équation établie avec certaines condition en faisant fi de ces mêmes conditions, on ne peut que raconter n'importe quoi.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Brinicle

    Re : Intérêt remarquable pour Poiseuille

    Il y a énormément d'analogies entre les circuits électriques et certains systèmes "hydrauliques" (exemple : loi de Darcy). Mais je vois pas de lien entre poiseuille et les éclair...

    Pour le reste, je ne vois pas ce dont vous voulez parler, il faut reformuler, en l'état j'ai beau relire, impossible de comprendre cet alignement de mots.

    Deux trucs en plus aussi dans la longue liste des limitations :

    - le tuyau est à l'horizontale

    - le tuyau est imperméable

  8. #6
    albanxiii
    Modérateur

    Re : Intérêt remarquable pour Poiseuille

    Citation Envoyé par Brinicle Voir le message
    Pour le reste, je ne vois pas ce dont vous voulez parler, il faut reformuler, en l'état j'ai beau relire, impossible de comprendre cet alignement de mots.
    Je vois que vous êtes parmi nous depuis peu, alors vous ne connaissez peut-être pas Soliris, mais c'est sa marque de fabrique : aligner des mots scientifiques, en leur donnant un sens différent du sens couramment admis, mais sans jamais le définir, et pour au final faire des textes incompréhensibles.
    Il aime aussi relier des phénomènes n'ayant aucun lien entre eux.
    Cela dit, parfois il y a des choses intéressantes dans ses questions, mais ça reste malheureusement rare.
    Et comme il ne contrevient pas à la charte, on va dire qu'il use de sa liberté d'expression, mais qu'il abuse les lecteurs non prévenus.
    Not only is it not right, it's not even wrong!

  9. Publicité
  10. #7
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Intérêt remarquable pour Poiseuille

    Salut,

    Citation Envoyé par soliris Voir le message
    Donc: qu'est-ce qui crée véritablement une différence de pression locale, ou une différence de potentiel électrique (voir les éclairs) ?
    Les circonstances !

    Si je met une pompe. La poussée d'Archimède. La charge des nuages par triboélectricoté.

    Plein de choses peuvent provoquer une différence de potentiel ou de pression.
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  11. #8
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Intérêt remarquable pour Poiseuille

    Citation Envoyé par albanxiii Voir le message
    Je vois que vous êtes parmi nous depuis peu, alors vous ne connaissez peut-être pas Soliris, mais c'est sa marque de fabrique : aligner des mots scientifiques, en leur donnant un sens différent du sens couramment admis, mais sans jamais le définir, et pour au final faire des textes incompréhensibles.
    Sans compter son obsession pour Poiseuille

    Mais je ferme quand même car :
    - il revient encore et toujours sur la même chose
    - les réponses ont été données
    - il ne sait pas rester dans son propre sujet (le "oublions NS").
    - et les critiques ci-dessus
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

Discussions similaires

  1. Réponses: 5
    Dernier message: 27/01/2021, 17h52
  2. interet de l'agreg pour un chercheur
    Par membreComplexe12 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 02/04/2010, 13h35