Répondre à la discussion
Page 3 sur 3 PremièrePremière 3
Affichage des résultats 61 à 86 sur 86

Création Planete dans le système solaire ?



  1. #61
    9876

    Re : Création Planete dans le système solaire ?


    ------

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    En fait si tu réflechis bien, TOUTE l'énergie du photon est cinétique, puisqu'il n'existe pas de photon au repos et pas d'énergie de masse (au repos) mc².



    avec
    h la constante de Planck
    c la vitesse de la lumière
    la longueur d'onde

    Et ce qui nous intéresse ici, c'est l'impulsion du photon, cad ce qui est assimilable à sa quantité de mouvement. Pour un corps massif p=mv, c'est à dire 2Ec/v. C'est très similaire pour le photon, avec c pour v.







    A l'infini non, mais beaucoup plus que maintenant sans doute. C'est un domaine assez actif. Il faut pour cela faire appel à une architecture en couches nanométriques de matériaux d'indices de réfraction différents. J'ignore quelle est la limite théorique.

    a+
    Merci pour tes réponses.

    Mais comment récupérer l'énergie cinétique du photon (donc finalement sa quantité de mouvement) ? Y a t'il des pistes envisageables ?

    De plus, imaginons une chambre parfaitement vide en forme de sphère avec une architecture en couches nanométriques de matériaux d'indices de réfraction différents, un photon pourrait ainsi (par hypothèse) se refléter 1 million de fois.

    Donc, si la sphère a un rayon de 1 m, combien d'énergie pourrait-t'on récupérer d'un seul photon (on supposant bien évidemment) qu'on soit capable de récupérer cette énergie ?

    De plus, le photon n'ayant pas de masse réelle, il serait ainsi possible de rajouter autant de photons que de nécessaire (dans cette chambre), n'est ce pas ?

    On pourrait ainsi atteindre une température illimitée dans la sphère (les matériaux ne pourraient pas supporter une telle chaleur) ?

    Si on arrivait à récupérer l'énergie cinétique d'un photon grâce à sa quantité de mouvement, il serait ainsi possible de produire autant d'électricité que de nécessaire ? (plus de limite dans la production).

    On pourrait même se passer des panneaux solaires car on serait capable de démultiplier la production de photons ?

    -----
    Dernière modification par 9876 ; 19/01/2008 à 13h42.

  2. Publicité
  3. #62
    Tawahi-Kiwi
    Modérateur

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Salut 9876,

    Juste pour une question de clarte, tu pourrais essayer d'eviter de citer entierement les reponses de Gilgamesh car ca alourdi pas mal la lecture du fil.

    Merci,

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  4. #63
    9876

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Salut Tawahi-Kiwi,

    D'accord, je vais essayer de ne pas trop citer.

    Merci pour ta suggestion.

  5. #64
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par 9876 Voir le message
    Si on arrivait à récupérer l'énergie cinétique d'un photon grâce à sa quantité de mouvement, il serait ainsi possible de produire autant d'électricité que de nécessaire ? (plus de limite dans la production).

    On pourrait même se passer des panneaux solaires car on serait capable de démultiplier la production de photons ?
    Comme je te disais, on ne change pas de Physique, au maximum, on ne récupère que ce qu'on y a mis, sous une forme dégradée (c'est à dire avec production d'une chaleur qui sera rayonnée a l'extérieur et perdue).

    Physiquement, je pense qua ça peut se raisonner ainsi : si le photon communique son impulsion, la surface qui le ré-émet est accélérée. Il est réemis avec un effet Doppler : la longueur du rayonnement augmente, c'est à dire que son énergie diminue.

    a+
    Parcours Etranges

  6. #65
    9876

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    Comme je te disais, on ne change pas de Physique, au maximum, on ne récupère que ce qu'on y a mis, sous une forme dégradée (c'est à dire avec production d'une chaleur qui sera rayonnée a l'extérieur et perdue).
    Bonjour Gilgamesh,

    Merci pour ta réponse.

    Je m'excuse de ne pas avoir tout compris de tes explications (je n'ai jamais réellement fais de physique).

    Par contre, je me pose une autre question.

    Si on imagine une sphère avec un néon au centre qui va émettre des photons (plusieurs milliards de milliards de photons à la seconde).
    La sphère a 1m de rayon.
    Si cette sphère est équipée de miroirs ultra-ultra-réfléchissants (imaginons par exemple que ces miroirs soient capables de réfléchir plus de 1 000 000 000 000 fois un photon, soit 1 000 000 au carré, soit bien plus que les mirois actuels).
    Un photon pourra ainsi parcourir (avant sa "mort") plus de 2 000 000 000 000 m, étant donné qu'un photon voyage à la vitesse de la lumière (dans le vide), il pourra "rester en vie" environ 6671 secondes.
    Cela signifie donc que si un néon projette (pendant l'espace d'une seconde) des milliards de milliards de photons, ces photons vont pouvoir "rester en vie" 6671 secondes. Ainsi, même si on éteint le néon, les milliards de milliards de photons émis par le néon, continueront à illuminer la pièce pendant 6671 secondes (soit tout de même 1h51min environ). 1 seconde de néon permet d'éclairer la pièce pendant 1h51.

    Je comprends tout à fait que l'énergie diffusée dans la pièce soit la même car finalement, il y a le même nombre de photons et les photons ont la même énergie (pendant toute leur durée de vie).

    Donc, même si on récupérait l'énergie d'un photon, cela ne changerait pas grand chose.

    Mais par contre, la pièce restera tout de même illuminé pendant 1h51 secondes. De plus, la température de la pièce serait plus importante si les photons sont reflétés 1 000 000 fois au carré, que si on allume le néon pendant seulement une seconde (sans les réfleter sur des miroirs).

    Est-ce que j'ai quelque chose de faux dans mon raissonnement ?

    Car, si je n'ai rien de faux, on pourrait donc finalement tirer profit de l'élevation de la température de la pièce (par une méthode que je ne connais pas, mais imaginons). Si on tire profit de l'élévation de la température de la pièce, on pourrait ainsi produire de l'énergie et ainsi démultiplier la production de photons.

    Merci en tout cas pour tes réponses.

  7. #66
    invite765732342432
    Invité

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par 9876 Voir le message
    Mais par contre, la pièce restera tout de même illuminé pendant 1h51 secondes. De plus, la température de la pièce serait plus importante si les photons sont reflétés 1 000 000 fois au carré, que si on allume le néon pendant seulement une seconde (sans les réfleter sur des miroirs).
    J'ai un gros doute là dessus...
    Tant que les photons ne sont pas absorbés, ils ne réchauffent pas la pièce.
    Ils la réchauffent très légèrement à chaque rebond, mais la somme de toutes les calories cédées lors des rebonds devrait être exactement égale aux calories que le photon cède à un corps non réfléchissant, non ?

  8. Publicité
  9. #67
    9876

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    J'ai un gros doute là dessus...
    Tant que les photons ne sont pas absorbés, ils ne réchauffent pas la pièce.
    Ils la réchauffent très légèrement à chaque rebond, mais la somme de toutes les calories cédées lors des rebonds devrait être exactement égale aux calories que le photon cède à un corps non réfléchissant, non ?
    Merci pour ta réponse.

    Bon d'accord, je pense avoir compris que mon système n'est pas réalisable.

    Mais donc comment faire pour se procurer le maximum d'énergie dans l'espace à plusieurs années-lumière des étoiles ?

    L'énergie solaire me paraît être la seule solution viable, n'est-ce pas ?

    " Une équipe internationale de chercheurs dirigée par Junko Yano et Vittal Yachandra du Lawrence Berkeley National Laboratory en Californie est parvenue à détailler la molécule qui permet la photolyse de l'eau lors de la photosynthèse. L’espoir est de pouvoir la synthétiser, ce qui permettrait de maîtriser la production d’hydrogène par le soleil. Dans ce cas, on pourrait envisager des installations solaires en toiture de deux types :

    des panneaux photovoltaïques produisant de l'électricité ;
    des panneaux solaires produisant de l'hydrogène qui pourrait ensuite fournir de l'électricité quand le soleil est absent.
    Une telle installation de solaire hybride devrait nous approcher de l'autonomie énergétique individuelle par le solaire si ces recherches aboutissent.

    Une autre démarche consiste à transformer les fréquences d'une partie du spectre de la lumière. Les longueurs d'ondes du vert, peu énergétiques, seraient transformés en longueurs d'ondes du bleu plus énergétiques permettant ainsi d'augmenter le rendement final des cellules [65].

    Une équipe de chercheurs de l'université de Sydney a synthétisé des molécules de type chlorophylle qui sont capables de transformer la lumière en électricité. Ces molécules constituées d'une centaine de porphyrines imitent les systèmes naturels de photosynthèse. La conversion lumière / électricité est plus efficace avec des molécules d'une taille de la moitié de la longueur d'onde de la lumière absorbée. La porphyrine est constituée de 4 sous unités de pyrrole joints sur les atomes de carbone par 2 ponts d'hydrogène et 2 autres d'azote / hydrogène. La pyrrole est de formule C4 N H5. Les atomes constitutifs sont donc du carbone, de l'azote, de l'hydrogène ; matières courantes, répandues et très bon marché.

    Des recherches Américaines de la Wake Forest University, ont abouti à des cellules : organiques pour sortir du silicium, coaxiales et non planes pour augmenter l'exposition solaire quelque soit l'orientation du soleil, à réflexion à partir du cœur pour faire passer 2 fois la lumière dans la partie active. Ces cellules de laboratoire ont un rendement de 6 % et sont qualifiées de ITO ( Indium Tin Oxide : indium, étain, oxyde )

    D'autres recherches sur les cellules en couches minces CIS (Cuivre Indium Sulfure cette fois), tentent un assemblage multicouches pour augmenter les rendements.

    Une équipe de chercheurs de la Rice University de Houston USA, a réussi à synthétiser un nouveau type de semi-conducteur qui est un candidat prometteur à la fabrication des panneaux solaires. Elle a synthétisé des tétrapodes à base de séléniure de cadmium plus petits que des cellules vivantes grâce aux nanotechnologies. Le rendement de la réaction chimique est de 90% [66]. Ce nouveau semi conducteur contenant ces tétrapodes pourrait révolutionner la conception des cellules solaires. Mais il y a loin entre ces découvertes et expériences de laboratoire et une application industrielle concrète.

    Une université de Trondheim en Norvège , déclare travailler sur des cellules de 3e génération qui devraient avoir un rendement théorique de 60 % et de 40 % en pratique [67] .

    Les recherches sur la coproduction de chaleur et d'électricité ou thermophotovoltaïque (TPV) sont toujours en cours [68] .

    Des chercheurs de l'Illinois ont annoncé en septembre 2007 avoir trouvé un film de nanoparticules permettant de récupérer les ultra violets et d'améliorer la conversion des rouges , permettant ainsi une augmentation du rendement des cellules"

    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Panneau_solaire (rubrique recherche et développement

    La solution au solaire vous paraît t'elle viable pour des explorations spatiales à long terme.

    N'y aurait t'il pas des solutions plus viables ?

  10. #68
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par 9876 Voir le message

    Mais par contre, la pièce restera tout de même illuminé pendant 1h51 secondes. De plus, la température de la pièce serait plus importante si les photons sont reflétés 1 000 000 fois au carré, que si on allume le néon pendant seulement une seconde (sans les réfleter sur des miroirs).
    La température est une notion qui n'est pas triviale dans ce cas.

    A la base, la température est l'expression de l'énergie cinétique des atomes. Comme on est dans le vide, point de température.

    Cette notion de température existe aussi appliqué au rayonnement : la température d'un rayonnement correspond à la température de la surface qui émet ce rayonnement. Par exemple, les dernières couches dense du Soleil sont à 5800 K => on dit que le Soleil nous envoie un spectre à 5800 K.
    Pour une témpérature donnée de surface, il existe un pic d'émission en terme de longueur d'onde, c'est ce pic qui permet de caractériser le plus simplement la température d'un rayonnement.



    Pour le Soleil, cela correspond à un pic d'émission à 0,5 micron.

    La température de rayonnement n'est donc pas reliée à la densité de photons, mais à leur longueur d'onde. Elle est inchangée lors des reflets successifs donc la température ne change pas.

    La seule chose qui va s'échauffer progressivement, ce sont les parois, qui vont absorber progressivement l'énergie produite par la lampe durant 1 s.

    a+
    Parcours Etranges

  11. #69
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par 9876 Voir le message
    Merci pour ta réponse.

    Bon d'accord, je pense avoir compris que mon système n'est pas réalisable.

    Mais donc comment faire pour se procurer le maximum d'énergie dans l'espace à plusieurs années-lumière des étoiles ?

    L'énergie solaire me paraît être la seule solution viable, n'est-ce pas ?
    Près du Soleil, bien sûr. Mais souvient toi que le flux est en 1/d². Dès qu'on s'éloigne du système solaire, il faut trouver une énergie de substitution.

    La plus réaliste à moyen-long termes me semble la fusion thermonuclaire, et avant cela, le nucléaire à fission.

    a+
    Parcours Etranges

  12. #70
    9876

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    La température de rayonnement n'est donc pas reliée à la densité de photons, mais à leur longueur d'onde. Elle est inchangée lors des reflets successifs donc la température ne change pas.

    La seule chose qui va s'échauffer progressivement, ce sont les parois, qui vont absorber progressivement l'énergie produite par la lampe durant 1 s.

    Merci pour ta réponse.

    Oui d'accord, j'ai parfaitement compris que mon raisonnement n'était pas bon.

    C'est vraiment dommage en tous cas.

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    Près du Soleil, bien sûr. Mais souvient toi que le flux est en 1/d².
    Dès qu'on s'éloigne du système solaire, il faut trouver une énergie de substitution.

    La plus réaliste à moyen-long termes me semble la fusion thermonuclaire, et avant cela, le nucléaire à fission.
    Oui bien sûr, plus on s'éloigne du système solaire et moins la quantité d'énergie solaire récupérée est importante mais indirectement, il y aussi l'énergie de toutes les autres étoiles (mais je pense que cela ne doit pas représenter grand chose, surtout à une telle distance).

    Par contre, pour la fusion thermonucléaire, je pense qu'il faudrait obligatoirement du combustible.

    Donc, pour une mission de très long terme, comment se procurer ce combustible (car il faut aussi le stocker).

    J'ai découvert dernièrement le moteur ultra-ionisé (encore mieux que le moteur ionisé) car apparemment il permet d'accélerer la propulsion d'ion a une vitesse de plus de 210Km/s.

    Mais, ne serait t'il pas plus judicieux (à terme) de remplacer les moteurs ultra-ionisé par des moteurs à photons (car les photons naviguent à la vitesse de la lumière) ?

  13. #71
    invite765732342432
    Invité

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par 9876 Voir le message
    Mais, ne serait t'il pas plus judicieux (à terme) de remplacer les moteurs ultra-ionisé par des moteurs à photons (car les photons naviguent à la vitesse de la lumière) ?
    Mais les photons n'ont pas de masse...
    Et ce n'est pas que la vitesse d'éjection qui compte, mais aussi la vitesse
    L'important c'est le produit masse*vitesse (y'a peut-être d'autres termes, je ne me rappelle plus )

  14. #72
    9876

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    Mais les photons n'ont pas de masse...
    Et ce n'est pas que la vitesse d'éjection qui compte, mais aussi la vitesse
    L'important c'est le produit masse*vitesse (y'a peut-être d'autres termes, je ne me rappelle plus )
    Oui d'accord merci pour ta réponse.

    Il est vrai que les photons n'ont pas de masse, mais ce qui peut compter également c'est leur quantité de mouvement.

    Mais, de toute manière, je pense avoir trouvé encore mieux que la propulsion photonique : la propulsion par antimatière...

    Apparemment, d'après un scientifique, d'ici 10 ans, on sera capable de se rendre sur mars (avec des êtres humains) pour moins de 250 millions d'euros (grâce à l'anti-matière).

    Mais je n'ai pas encore trop approfondi le sujet...

  15. Publicité
  16. #73
    Tawahi-Kiwi
    Modérateur

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par 9876 Voir le message
    Apparemment, d'après un scientifique, d'ici 10 ans, on sera capable de se rendre sur mars (avec des êtres humains) pour moins de 250 millions d'euros (grâce à l'anti-matière).
    Faudrait peut etre apprendre a controller la fusion avant de faire joujou avec de l'antimatiere..... Parce que pour ce prix la, on peut surement aussi envoyer des morceaux de la Terre sur Mars....une fois qu'elle aura explose....

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  17. #74
    9876

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par Tawahi-Kiwi Voir le message
    Faudrait peut etre apprendre a controller la fusion avant de faire joujou avec de l'antimatiere..... Parce que pour ce prix la, on peut surement aussi envoyer des morceaux de la Terre sur Mars....une fois qu'elle aura explose....
    Non je ne pense pas, il parait que la quantité d'antimatière ne permettrait pas de fabriquer des bombes.

    Citation Envoyé par Wikipédia
    Dans le domaine militaire, la quantité d'antimatière ne permettrait pas, une fois encore, de faire des bombes, mais elle pourrait servir de détonateur à une réaction de fusion thermonucléaire. Cela permettrait de se débarrasser du détonateur de la bombe H, qui, rappelons-le, est constitué d'une bombe A (réaction de fission de matériaux lourds de type uranium). Ainsi les 5 kg de plutonium nécessaires à une réaction en chaine de fission ne seraient plus indispensables et seraient remplacés par quelques µg d'antimatière. La taille des bombes serait ainsi facilement réduite, ce qui permettrait leur utilisation dans les guerres conventionnelles. De plus, les retombées radioactives sans la bombe A, serait insignifiantes.
    Maintenant je ne suis pas un expert et tout dépend peut-être de la quantité d'antimatière...

    Merci en tout cas pour ta réponse.

  18. #75
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par 9876 Voir le message
    Oui bien sûr, plus on s'éloigne du système solaire et moins la quantité d'énergie solaire récupérée est importante mais indirectement, il y aussi l'énergie de toutes les autres étoiles (mais je pense que cela ne doit pas représenter grand chose, surtout à une telle distance).
    Anéfé

    En ordre de grandeur, le flux (en W/m²) est en P/R2
    Pour le soleil P~1025, R~1011, soit un flux de l'ordre 103 W/m2 à un 1UA. Si R~1017 (10 al), le flux est de l'ordre de 10-9 soit un nanoWatt/m2.

    Par contre, pour la fusion thermonucléaire, je pense qu'il faudrait obligatoirement du combustible.
    Par définition, oui.


    Donc, pour une mission de très long terme, comment se procurer ce combustible (car il faut aussi le stocker).
    Comme ressources naturelles, on dispose essentiellement : du Deuterium (hydrogène lourd, présent dans l'eau de mer et de façon générale dans l'eau ou l'hydrogène du système solaire), de l'Hélium-3 (absent sur Terre mais présent dans le système solaire), du Lithium-7 et du Bore-11 (présent sur Terre et dans le système solaire), en plus de l'hydrogène, bien sur (mais qui n'est pas utilisable seul, hélas).


    J'ai découvert dernièrement le moteur ultra-ionisé (encore mieux que le moteur ionisé) car apparemment il permet d'accélerer la propulsion d'ion a une vitesse de plus de 210Km/s.
    Tu fait allusion au moteur VASIMR ?

    Mais, ne serait t'il pas plus judicieux (à terme) de remplacer les moteurs ultra-ionisé par des moteurs à photons (car les photons naviguent à la vitesse de la lumière) ?
    Certes. C'est le prpulsif idéal. Mais on ne connait pas de processus capable de produire 100% de photons, sauf l'annihilation matière - antimatière, mais hélas (ou heureusement) il n'existe pas de source d'antimatière dans le système solaire. Tous les concepts de propulsion (voir mon lien, bien que mon inventaire soit encore incomplet) expulsent des particules de matière.

    A noter que dans les concepts proches de la maturité technologique utilisant l'AM, celle ci est utilisée comme catalyseur ou comme allumette d'une réaction de fusion-fission et non comme carburant proprement dit.

    a+
    Parcours Etranges

  19. #76
    9876

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    Tu fait allusion au moteur VASIMR ?
    a+
    Salut,

    Oui en effet.

    Le moteur ultra-ionisé conçu par l'agence spatiale européenne en collaboration étroite avec l'agence australienne permet effectivement d'accélerer les ions à une vitesse de 210Km/s apparamment.

    Mais dans ta liste, j'ai également pû remarquer un nouveau mode de propulsion :

    la propulsion par anti-gravité.

    Tu as classé (sans doute volontairement) ce mode de propulsion en propulsion exotique...

    J'ai découvert dernièrement la découvete de claude POHER (ingénieur français).

    Celui-ci prétend avoir découvert une nouvelle particule : "universon". L'univers serait ainsi rempli d'universon qui aurait le rôle de gravité.

    Cette théorie est t'elle plausible ?

    Si oui, avez-vous déjà assisté (en personne) à ces expérimentations ?

    Vous pouvez récupérer des documents à cette adresse :
    http://www.universons.com

    Si cette théorie est exacte, alors on serait ainsi capable de voyager à la vitesse de la lumière (sans aucun problème) et de produire autant d'énergie que nécessaire), ce serait réellement génial comme mode de propulsion.

    Et c'est sans parler de toutes les autres applications...

    Merci en tout cas pour tes réponses.

  20. #77
    Calvert

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Curieux de nature, et comme l'auteur conseille de le faire lui-même, j'ai cherché des articles de ce monsieur sur l'ADS de la NASA, ainsi que sur arXiv. C'est le désert absolu, rien trouvé (même pas retrouvé les exemples qu'il propose sur son site).

    Déjà ça, ça ne m'inspire pas des masses confiance.

  21. #78
    9876

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par Calvert Voir le message
    Curieux de nature, et comme l'auteur conseille de le faire lui-même, j'ai cherché des articles de ce monsieur sur l'ADS de la NASA, ainsi que sur arXiv. C'est le désert absolu, rien trouvé (même pas retrouvé les exemples qu'il propose sur son site).

    Déjà ça, ça ne m'inspire pas des masses confiance.
    Bonjour,

    Oui il est vrai qu'il n'y a pas beaucoup de documentation sur internet sur son invention et sa découverte.

    Toutefois, pour accéder aux documents de son site web, tu dois avant tout t'inscrire sur son site web et tu dois veiller à ce que ton navigateur n'est apparemment pas un degré de sécurité trop important, sinon tu ne pourra pas accéder à la zone d'accès des documents.

    Sur son site web, tu as plusieurs vidéos, ainsi que des documents.

    Pour ce qui est de la nasa, je ne sais pas car apparemment (d'après son cv), il aurait travaillé au CNES pendant 33 ans dans ce secteur.

    Maintenant, si tu peux me donner un avis scientifique sur ces travaux de recherche, c'est avec grand plaisir.

  22. Publicité
  23. #79
    Calvert

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Ce qui me tracasse, c'est qu'il affirme sur son site avoir plusieurs publications à son actif, avec même un exemple (je cite) de ce que l'on trouve en tapant son nom dans ADS (ADS est un site, créés par la NASA, qui référence tous ce qui est publié en astronomie / astrophysique). Or, il n'y a aucune trace de lui.

    Un autre exemple: il parle de ses universon, hypothétiques particules, blablabla. Je ne trouve dans arXiv AUCUN article qui ne parle de cette particule. Par les temps qui courent, tout le monde qui publie des articles scientifiques le met sur arXiv, à défaut d'être publié dans un journal référé.

    Mon avis est donc fait, ce monsieur n'est pas très sérieux.

  24. #80
    9876

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par Calvert Voir le message
    Mon avis est donc fait, ce monsieur n'est pas très sérieux.
    D'accord.

    Par contre, sur le site de la nasa, j'ai pû récupérer un document de claude poher à l'adresse suivante :

    http://adsabs.harvard.edu/cgi-bin/np...sons&version=1

    Donc maintenant, que pensez de cette théorie ? Car apparemment, elle aurait été "confirmée" dans son propre laboratoire

    Merci en tout cas pour ton avis.

  25. #81
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    A mon avis, tu peux oublier.

    a+
    Parcours Etranges

  26. #82
    9876

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    A mon avis, tu peux oublier.

    a+
    Ok merci. C'est bien ce qui me semblait.

    Mais comment un scientifique (ayant autant d'expérience) peut t'il annoncer une telle théorie ?

  27. #83
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par 9876 Voir le message
    Ok merci. C'est bien ce qui me semblait.

    Mais comment un scientifique (ayant autant d'expérience) peut t'il annoncer une telle théorie ?
    Y'a des gens comme ça... Ca fait au moins 30 ans qu'il est barré dans un trip underground (ovni d'abord). Le rationalisme n'immunise pas contre le délire.

    a+
    Parcours Etranges

  28. #84
    invite64321

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par 9876 Voir le message
    Le moteur ultra-ionisé conçu par l'agence spatiale européenne en collaboration étroite avec l'agence australienne permet effectivement d'accélerer les ions à une vitesse de 210Km/s apparamment.
    Est-ce que la vitesse de sortie des ions donnera exactement la vitesse au navire spatial ? Si c'était le cas, on aura trouvé notre Graal de la conquête du système solaire !
    756 000 Km/h, ça revient à 18 144 000 km en 24h. Donc, environ 3 jours pour rejoindre Mars lors des conjonctions les plus favorables, et environ 3 semaines lors de l'éloignement maximal. Et, dans les 67 jours pour rejoindre l'orbite de Saturne...

  29. Publicité
  30. #85
    9876

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par ik4itb Voir le message
    Est-ce que la vitesse de sortie des ions donnera exactement la vitesse au navire spatial ? Si c'était le cas, on aura trouvé notre Graal de la conquête du système solaire !
    756 000 Km/h, ça revient à 18 144 000 km en 24h. Donc, environ 3 jours pour rejoindre Mars lors des conjonctions les plus favorables, et environ 3 semaines lors de l'éloignement maximal. Et, dans les 67 jours pour rejoindre l'orbite de Saturne...
    Non bien sûr que non.

    Ca permet simplement d'accélerer la vitesse du vaisseau spatial maintenant je ne sais pas à quel point.

    Quoi qu'il en soit, ce type de propulsion permet de gagner beaucoup de place dans le vaisseau spatial (moins de carburant à transporter) et à mon avis, le coût du trajet est sensiblement réduit (moins de carburant donc moins de coût) même si en même temps ce type de réacteur doit encore coûter assez cher.

  31. #86
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Création Planete dans le système solaire ?

    Citation Envoyé par ik4itb Voir le message
    Est-ce que la vitesse de sortie des ions donnera exactement la vitesse au navire spatial ? Si c'était le cas, on aura trouvé notre Graal de la conquête du système solaire !
    756 000 Km/h, ça revient à 18 144 000 km en 24h. Donc, environ 3 jours pour rejoindre Mars lors des conjonctions les plus favorables, et environ 3 semaines lors de l'éloignement maximal. Et, dans les 67 jours pour rejoindre l'orbite de Saturne...
    Le delta de vitesse du vaisseau est donné par l'équation de Tsiolkovski



    avec
    * Δv la variation de vitesse entre le début et la fin de la phase propulsée considérée, exprimée en m/s ;
    * ve la vitesse d'éjection des gaz, exprimée en m/s ;
    * m0 la masse totale de l'astronef au début de la phase propulsée ;
    * m1 la masse totale de l'astronef à l'issue de la phase propulsée, exprimée dans la même unité que m0.
    Parcours Etranges

Page 3 sur 3 PremièrePremière 3

Discussions similaires

  1. 10 ème planète du système solaire
    Par Gabriel dans le forum Archives
    Réponses: 11
    Dernier message: 14/10/2011, 10h44
  2. Une planète supplémentaire dans le système solaire!
    Par Nemesis 12 dans le forum Archives
    Réponses: 8
    Dernier message: 30/07/2007, 17h45
  3. La création du système solaire.
    Par metal4ever dans le forum Archives
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/04/2006, 10h05
  4. 10ème planète du système solaire
    Par MagStellon dans le forum Archives
    Réponses: 23
    Dernier message: 11/01/2006, 07h43
  5. Réponses: 37
    Dernier message: 04/08/2005, 13h23