Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 46 sur 46

Couleurs des plantes sur les autres planetes



  1. #31
    pithut

    Re : Couleurs des plantes sur les autres planetes

    c'est un peu comme l'histoire de l'oeuf et la poule, pour faire un oeuf il faut une poule pour faire une poule il faut un oeuf...

    -----

    laclarténevientpasdecequel'onimagineleclairmaisdecequel'onprendconsciencedel'obscur.

  2. Publicité
  3. #32
    pithut

    Re : Couleurs des plantes sur les autres planetes

    vous devez avoir raison,je viens de comprendre,nicolas DAUM, la fenetre des ondes traversant l'atmosphère depend de celle ci et uniquement de celle-ci, bien d'accord,mais je pense que dans l'article, il y a extrapolation,avec une planète d'atmosphère similaire à la terre, donc dans ce cas ceci reste vrai uniquement dans ce cas là.Cela change donc la donne pour des atmosphères différentes.Autre chose pour en revenir aux étoile de type F,est-ce que le fait que l'émission est plus élevé dans IR_visible_UV, auras-t-on une végétation plus luxuriante avec des plantes qui poussent plus vite et inversement pour des étoiles de type M, seras-t-elle moins dense avec des plantes poussant moins vite?
    pourquoi écarter des étoiles de 10'000K parce qu'elles ne vivent que quelques millions d'années?
    avec un fort champs gravitationnel n'y a-t-il pas une dilatation opérant sur le temps, qui accélère l'évolution de la vie?est-ce que cela est caduque de part une dilatation trop faible?

    cordialement
    laclarténevientpasdecequel'onimagineleclairmaisdecequel'onprendconsciencedel'obscur.

  4. #33
    pithut

    Re : Couleurs des plantes sur les autres planetes

    de plus on doit pouvoir, en se basant sur un type d'atmosphère et sur la photosynthèse terrestre, savoir quelle fenetre est ouverte sur telle type de photon, donc si une végétation similaire à la terre est possible ou non et de quelle couleur elle doit etre, fascinant...

    cordialement
    laclarténevientpasdecequel'onimagineleclairmaisdecequel'onprendconsciencedel'obscur.

  5. #34
    invité576543
    Invité

    Re : Couleurs des plantes sur les autres planetes

    Citation Envoyé par pithut Voir le message
    v
    avec un fort champs gravitationnel n'y a-t-il pas une dilatation opérant sur le temps, qui accélère l'évolution de la vie?est-ce que cela est caduque de par une dilatation trop faible?
    Trop faible. De pas mal d'ordres de grandeur !

  6. #35
    pithut

    Re : Couleurs des plantes sur les autres planetes

    on y repensant cela depends bien aussi de toute façon du type spectral de l'étoile...
    désolé...
    laclarténevientpasdecequel'onimagineleclairmaisdecequel'onprendconsciencedel'obscur.

  7. #36
    pithut

    Re : Couleurs des plantes sur les autres planetes

    Citation Envoyé par Michel (mmy) Voir le message
    Trop faible. De pas mal d'ordres de grandeur !
    bonjour michel,

    quel serait la valeur de la dilatation en secondes?

    cordialement
    laclarténevientpasdecequel'onimagineleclairmaisdecequel'onprendconsciencedel'obscur.

  8. Publicité
  9. #37
    invité576543
    Invité

    Re : Couleurs des plantes sur les autres planetes

    Mais par ailleurs, pourquoi s'occuper des étoiles F. Il n'y en a pas beaucoup en proportion !

    Je sais bien que le voisinage du Soleil n'est pas représentatif, mais quand même :

    http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_nearest_stars

  10. #38
    pithut

    Re : Couleurs des plantes sur les autres planetes

    Citation Envoyé par pithut Voir le message
    Autre chose pour en revenir aux étoile de type F,est-ce que le fait que l'émission est plus élevé dans IR_visible_UV, auras-t-on une végétation plus luxuriante avec des plantes qui poussent plus vite et inversement pour des étoiles de type M, seras-t-elle moins dense avec des plantes poussant moins vite?
    pas de réponse pour ces questions?

    cordialement
    laclarténevientpasdecequel'onimagineleclairmaisdecequel'onprendconsciencedel'obscur.

  11. #39
    invité576543
    Invité

    Re : Couleurs des plantes sur les autres planetes

    Citation Envoyé par pithut Voir le message
    quel serait la valeur de la dilatation en secondes?
    L'évaluation de la durée de vie d'une étoile est approximative, et que ce soit la durée mesurée à sa surface ou par un observateur très loin, la différence est totalement négligeable devant l'incertitude de la durée de vie.

    On ne précise même pas de quoi on parle, même pas pour une étoile à neutron. Faut un effondrement de trou noir pour qu'on commence à faire attention au référentiel dans lequel est mesurée une durée.

    (La valeur à calculer c'est le rayon de Schwarzschild, 3 km par masse solaire, soit 30 km pour 10 masses solaires. Si l'étoile fait 1 million de km de rayon, cela fait 30000 fois son RS, ce qui donne l'ordre de grandeur de l'inverse du décalage fréquentiel.)

  12. #40
    invité576543
    Invité

    Re : Couleurs des plantes sur les autres planetes

    Citation Envoyé par pithut Voir le message
    Autre chose pour en revenir aux étoile de type F,est-ce que le fait que l'émission est plus élevé dans IR_visible_UV, auras-t-on une végétation plus luxuriante avec des plantes qui poussent plus vite et inversement pour des étoiles de type M, seras-t-elle moins dense avec des plantes poussant moins vite?
    La luminosité au sol dépend aussi de la distance à l'étoile. Une planète loin d'une F peut recevoir moins de lumière au m² qu'une planète proche d'une M.

    Ensuite, la luminosité au sol est corrélée à la gamme de températures au sol. Si la luminosité au sol était très élevée, la température au sol serait incompatible avec l'eau liquide.

    Le spectre de l'étoile per se, c'est des effets au second ordre, à mon avis.

  13. #41
    pithut

    Re : Couleurs des plantes sur les autres planetes

    Citation Envoyé par Michel (mmy) Voir le message
    La luminosité au sol dépend aussi de la distance à l'étoile. Une planète loin d'une F peut recevoir moins de lumière au m² qu'une planète proche d'une M.

    Ensuite, la luminosité au sol est corrélée à la gamme de températures au sol. Si la luminosité au sol était très élevée, la température au sol serait incompatible avec l'eau liquide.

    Le spectre de l'étoile per se, c'est des effets au second ordre, à mon avis.
    bien évidemment je parle de planète dans la zone d'habitabilité
    laclarténevientpasdecequel'onimagineleclairmaisdecequel'onprendconsciencedel'obscur.

  14. #42
    Saint-Sandouz

    Re : Couleurs des plantes sur les autres planetes

    Citation Envoyé par Calvert Voir le message
    Oui, ce qui risque de coincer avec les étoiles plus chaude, c'est le temps de vie. 10'000 K, on en parle même pas, c'est une étoile B, dans les grandes lignes, de 7-15 fois la masse du Soleil. Son temps de vie est donc quelque chose comme quelques dizaines de millions d'années.
    Pour une durée de vie qui dépasse un milliard d'année, il faut une étoile de moins de 2-3 masses solaires. Donc, au pire, un type spectral de type F, avec des température de surface autour de 7000-7500 K.
    Bien sûr. Je faisais abstraction de l’espérance de vie de l’étoile. Je voulais seulement montrer que pour la terre, avec son atmosphère, le rayonnement utilisable reçu au niveau du sol ne change pas beaucoup avec une étoile plus chaude. La distribution des puissances entre les rayonnements visibles, UV et IR proches serait juste un peu différente mais ça resterait parfaitement exploitable. Donc, même jusqu’à F, voire B, nos bonnes vieilles plantes chlorophylliennes ne verraient pas la différence, à supposer que la distance à l'étoile soit correctement ajustée.
    Il reste la question de savoir quelles autres compositions atmosphériques seraient possibles pour la vie et quels créneaux de transparence elles auraient.

    On a tout de même du bol avec notre atmosphère : elle est aussi transparente aux ondes radio et aux micro-ondes. Car je vous le demande un peu : que serait la vie sans la bande FM et le WiFi ? Je n’ose même pas imaginer.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  15. Publicité
  16. #43
    pithut

    Re : Couleurs des plantes sur les autres planetes

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    Bien sûr. Je faisais abstraction de l’espérance de vie de l’étoile. Je voulais seulement montrer que pour la terre, avec son atmosphère, le rayonnement utilisable reçu au niveau du sol ne change pas beaucoup avec une étoile plus chaude. La distribution des puissances entre les rayonnements visibles, UV et IR proches serait juste un peu différente mais ça resterait parfaitement exploitable. Donc, même jusqu’à F, voire B, nos bonnes vieilles plantes chlorophylliennes ne verraient pas la différence, à supposer que la distance à l'étoile soit correctement ajustée.
    Il reste la question de savoir quelles autres compositions atmosphériques seraient possibles pour la vie et quels créneaux de transparence elles auraient.

    On a tout de même du bol avec notre atmosphère : elle est aussi transparente aux ondes radio et aux micro-ondes. Car je vous le demande un peu : que serait la vie sans la bande FM et le WiFi ? Je n’ose même pas imaginer.

    ND
    oh le vilain, je croyais que l'on parlait de la couleur des plantes, là c'est du free-style
    laclarténevientpasdecequel'onimagineleclairmaisdecequel'onprendconsciencedel'obscur.

  17. #44
    Saint-Sandouz

    Re : Couleurs des plantes sur les autres planetes

    Citation Envoyé par pithut Voir le message
    oh le vilain, je croyais que l'on parlait de la couleur des plantes, là c'est du free-style
    Bon, d’accord, je m’en fous un peu, je n’ai que des plantes en plastique, donc je choisis la couleur que je veux.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  18. #45
    Carcharodon

    Re : Couleurs des plantes sur les autres planetes

    Citation Envoyé par pithut Voir le message
    bonjour michel,

    quel serait la valeur de la dilatation en secondes?

    cordialement

    Sur la terre, c'est 0.1ns toute les secondes.
    Quelqu'un avait fait le calcul ici, ça donne 1 seconde pour 317 ans.
    Pour arriver a seulement 1% de dilatation, il faudrait une gravitation planétaire qui empêcherait toute création de structure moléculaire complexe.
    La vie (de type terrestre) ne peut donc vivre qu'a notre échelle, a notre "norme" d'espace temps.
    Ou alors elle n'aurait plus rien a voir avec ce que l'on connait.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  19. #46
    pithut

    Re : Couleurs des plantes sur les autres planetes

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    il faudrait une gravitation planétaire qui empêcherait toute création de structure moléculaire complexe..
    c'est à dire ? il faudrait une gravitation planétaire...
    Ce n'est pas la gravitation de l'étoile qui empeche la création de structures moléculaire complexe?

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Ou alors elle n'aurait plus rien a voir avec ce que l'on connait.
    le mécanisme de structuration basée sur d'autre type de molécules ou serait-elle basée sur quelque chose de plus exotique?

    cordialement
    laclarténevientpasdecequel'onimagineleclairmaisdecequel'onprendconsciencedel'obscur.

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. TPE sur la vie sur les autres planètes
    Par Raspoutine08 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 31/12/2009, 10h44
  2. TPE sur les orbites des planetes.
    Par dobs dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/12/2007, 16h59
  3. La météo sur les autres planètes
    Par el_ukreniano dans le forum Archives
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/03/2007, 15h45
  4. problème sur les orbites des planètes
    Par Titania dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 27/10/2004, 13h27