Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 31

Schizophrénie ou psychopathie ?



  1. #1
    36ans

    Schizophrénie ou psychopathie ?


    ------

    Bonjour

    Le fait de se réjouir de la mort des autres et de n'avoir aucune empathie, est-ce un symptome de la schizophrénie ou de la psychopathie ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    vep
    Responsable des forums

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Cela pourrait apparaître dans les deux troubles.
    Les personnes psychopathes ont une empathie très altérée et peuvent éprouver du plaisir à voir la souffrance d'autrui ou à la provoquer.
    Quant aux personnes schizophrènes, elles peuvent souffrir de dissociation, et éprouver des sentiments inadaptés à la situation. Dans ce cas il y aura des réactions émotionnelles étranges et incongrues (exemple : rire lors d'un enterrement).

  4. #3
    36ans

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Oui merci, mais je faisais allusion à se réjouir de la mort des autres sans rire. C'est à dire se réjouir intérieurement de la mort ou du malheur d'autrui.

  5. #4
    vep
    Responsable des forums

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Oui, j'ai compris. Ca ne change rien à mon propos.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Noress

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Bonjour vep,
    Citation Envoyé par vep Voir le message
    Les personnes psychopathes ont une empathie très altérée et peuvent éprouver du plaisir à voir la souffrance d'autrui ou à la provoquer.
    Et lorsque la souffrance se retourne vers la personne psychopathe (par exemple par une sorte de self défense), l'impact n'est-il pas amplifié ?
    Merci.

  8. #6
    iharmed

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Citation Envoyé par 36ans Voir le message
    Bonjour

    Le fait de se réjouir de la mort des autres et de n'avoir aucune empathie, est-ce un symptome de la schizophrénie ou de la psychopathie ?
    Bonjour
    Ma réponse est basée sur « culture générale ».
    La réponse est psychopathie.

    Le schizophrène a un problème avec soi-même et le grand univers, les autres individus il ne les voit pas.

    Le Psychopathe, son problème est avec les individus

  9. Publicité
  10. #7
    invite84127968

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Citation Envoyé par 36ans Voir le message
    Bonjour

    Le fait de se réjouir de la mort des autres et de n'avoir aucune empathie, est-ce un symptome de la schizophrénie ou de la psychopathie ?
    Bonjour vous parlez de se réjouir de la mort de quels autres? La réjouissance est-elle à prendre au sens de plaisir?

  11. #8
    Cendres
    Modérateur

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Citation Envoyé par iharmed Voir le message

    Le schizophrène a un problème avec soi-même et le grand univers, les autres individus il ne les voit pas.

    Le Psychopathe, son problème est avec les individus
    C'est même plus compliqué. L'héboïdophrénie fait partie des formes de schizophrénie, mais ses symptômes sont très proches de la psychopathie (plus les distinctions avec sociopathie et personnalité antisociale).
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  12. #9
    karlp

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Bonjour
    Citation Envoyé par 36ans Voir le message
    Bonjour

    Le fait de se réjouir de la mort des autres et de n'avoir aucune empathie, est-ce un symptome de la schizophrénie ou de la psychopathie ?
    Pardonnez ma rudesse : telle qu'elle est posée, votre question n'a pas de sens.

    - D'abord parce qu'on ne peut confondre les catégories morales avec les catégories psychiatriques (sauf dans un régime coercitif)
    - Ensuite, mais ce n'est que la conséquence du point précédent, parce qu'il existe mille et une raisons pour lesquels un individu peut se réjouir de la mort d'un autre, quelle que soit sa structure mentale.

    Il serait extrêmement dommageable que l'on se permette un diagnostique sur la base d'un seul trait.

  13. #10
    extrazlove

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Citation Envoyé par 36ans Voir le message
    Bonjour

    Le fait de se réjouir de la mort des autres et de n'avoir aucune empathie, est-ce un symptome de la schizophrénie ou de la psychopathie ?

    Se sont des gens sadique.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Sadisme

  14. #11
    invite84127968

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Citation Envoyé par extrazlove Voir le message
    Se sont des gens sadique.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Sadisme
    La mort de l'autre n'est pas la souffrance de l'autre, il y a une nuance importante. La question intègre une précision d'importance: "Le fait de se réjouir de la mort des autres et de n'avoir aucune empathie": le plaisir devrait induire pour être total, une absence tout aussi totale d'empathie. C'est peut-être là que la question se situe= l'absence d'empathie, sa(es) raison(s) et ses conséquences.
    Dernière modification par Liet Kynes ; 05/02/2020 à 18h58.

  15. #12
    karlp

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Citation Envoyé par Liet Kynes Voir le message
    La mort de l'autre n'est pas la souffrance de l'autre, il y a une nuance importante. La question intègre une précision d'importance: "Le fait de se réjouir de la mort des autres et de n'avoir aucune empathie": le plaisir devrait induire pour être total, une absence tout aussi totale d'empathie. C'est peut-être là que la question se situe= l'absence d'empathie, sa(es) raison(s) et ses conséquences.
    Bonjour

    L'empathie n'est rien d'autre qu'une identification imaginaire : un sadique éprouve de l'empathie, faute de quoi la souffrance de l'autre ne présenterait aucun intérêt (le désir de faire souffrir l'autre implique une représentation subjective de cette souffrance).
    Ce fait est confirmé par les IRMs pratiquée sur des individus classés parmi les psychopathes.
    Ces derniers se distinguent du commun des mortels par une capacité à se détacher de leurs affects parce qu'il existe pour eux une "Loi" qui réclame cette capacité de dépassement (ils considèrent comme de la faiblesse le fait de se soumettre aux effets de l'empathie). Il faut encore ajouter que la souffrance de l'autre, rageusement voulue, s'intègre dans le cadre d'une "démonstration" (raison pour laquelle les sadiques désirent que leurs faits soient connus).
    Par ailleurs, le commun des mortels peut très bien voir ses capacités d'empathie disparaître sous l'effet d'autres affects (la colère par exemple). Des tests montrent qu'un petit chat suscite plus d'empathie qu'un vieil homme à l'aspect rebutant (il est, à cet égard, idiot de vouloir fonder la morale sur l'empathie) Enfin, les "bouchons" qui se créent suite aux accidents de voiture montrent que le commun des mortels n'est pas étranger aux sentiments sadiques.

  16. Publicité
  17. #13
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Salut,

    Il ne faut pas oublier aussi qu'il peut y avoir de tels comportements associés à la sociopathie, qui n'est pas considérée comme un trouble mental (en Belgique, je ne sais pas en France ? Sauf associé évidemment à des troubles mentaux réels comme les psychopathes). Et d'une manière générale à des déviances morales, sociales et non pathologiques (les remarques de karlp vont bien dans ce sens).

    Grossièrement un sociopathe éprouve peu ou pas d'empathie pour ses semblables et donc peu se réjouir de la mort d'autrui si cela sert ses intérêts. Et c'est une forme de déviance morale et sociale qui n'est pas nécessairement associé à un problème psychiatrique. On peut même avoir des cas où on se réjouit de la mort de quelqu'un avec qui on n'a pas d'attachement proche et "qui le mérite" au moins dans un sens que l'individu considère comme tel (mort d'un dictateur monstrueux du style Staline par exemple). Et là, tout le monde ne va pas avoir ce genre de réaction, mais il serait difficile de qualifier ça de déviance sociale !!!! De même que dans pays pratiquant la peine de mort, une personne en osmose avec l'orientation socio-judiciaire de son pays, pourra dire "justice est faite" avec satisfaction sans pour cela être un sociopathe ou un psychopathe ni même en ayant une moralité douteuse !

    Il y a donc tout un spectre très complexe. Mais maintenant si une personne se réjouit de la mort de tout individu..... il faut très certainement se tourner vers des explications médicales telles que décrite plus haut. En tout cas ce n'est pas simple et dans le cas où ce comportement induit des soucis sociaux, familiaux, professionnels (*), .... seul un spécialiste est à même de se prononcer et seulement après une étude médicale approfondie.

    (*) sauf peut-être chez les taxidermistes
    Dernière modification par Deedee81 ; 06/02/2020 à 07h58.
    Keep it simple stupid

  18. #14
    karlp

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Mais maintenant si une personne se réjouit de la mort de tout individu..... il faut très certainement se tourner vers des explications médicales telles que décrite plus haut.
    Bonjour
    Même ce point peut être discuté: il existe des civilisations pour lesquelles la mort est une délivrance ou une renaissance célébrée dans la joie.
    Je crois que c'était le cas chez les Navajos (à vérifier).
    Sainte Catherine de Sienne souhaitait avec chaleur la mort des personnes qui lui étaient les plus chères.
    Tout ne dépend pas de l'état "psychiatrique" de la personne, mais aussi de sa culture ou de ses représentations/ de sa mythologie personnelle.

  19. #15
    invite84127968

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Donc l'absence totale d'empathie est une déficience neurologique lorsqu'elle est systématique quelque soit le contexte et peut s'expliquer pour de multiples raisons (culturelles, émotionnelles..) dans un contexte donné?

  20. #16
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Salut,

    Citation Envoyé par Liet Kynes Voir le message
    Donc l'absence totale d'empathie est une déficience neurologique lorsqu'elle est systématique quelque soit le contexte et peut s'expliquer pour de multiples raisons (culturelles, émotionnelles..) dans un contexte donné?
    Evitons les raccourcis surtout lorsqu'on n'est pas psychologue ou neurologue (je connais mieux l'intérieur des circuits intégrés que celui des cerveaux ). Je dirais que :
    - Le diagnostic (et ce qui s'ensuit) ne peut être évalué que par un spécialiste en fonction du patient et du contexte
    - Un comportement inhabituel récurent doit mettre la puce à l'oreille.... et pousser à demander conseil au dit spécialiste
    Keep it simple stupid

  21. #17
    karlp

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Citation Envoyé par Liet Kynes Voir le message
    Donc l'absence totale d'empathie est une déficience neurologique lorsqu'elle est systématique quelque soit le contexte et peut s'expliquer pour de multiples raisons (culturelles, émotionnelles..) dans un contexte donné?
    Comme je vous le disais plus haut, l'absence de manifestation de sentiments d'empathie n'est pas corrélée à une déficience neurologique : les observations (IRM) ont montré que les psychopathes pouvaient éprouver de l'empathie mais disposaient du moyen de s'en affranchir Il ne s'agit pas d'une "carence" mais d'une capacité dont le commun des mortels est dépourvu ; les psychopathes peuvent contrôler ce que le commun est condamné à subir (ce qui aurait pu conduire à une déclassification du champ de la pathologie. Mais la normativité qui gouverne les classifications fait obstacle).
    Voici un article qui à la fois exprime ce que je vous dit, bien qu'il soit encore traversé dans son énonciation par cette normativité (morale). Il évoque également les conditions dans lesquelles le commun perd cette sensibilité empathique.

    https://www.cerveauetpsycho.fr/sd/ps...thie-13054.php

  22. #18
    GBo

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Bonjour, intéressant l'article. C'est divertissant au début et plus qu'effrayant à la fin...
    Par contre quand tu dis "les observations (IRM) ont montré que les psychopathes pouvaient éprouver de l'empathie mais disposaient du moyen de s'en affranchir", l'article dit plus exactement que les psychopathes testés en IRM ne présentaient aucune empathie émotionnelle "par défaut" au visionnage d'une personne qui souffre physiquement, et qu'il fallait une influence externe pour parvenir à déclencher quelque peu cette empathie (les convaincre d'essayer de se mettre à la place de la personne).
    cdlt,
    GBo
    Dernière modification par GBo ; 07/02/2020 à 10h12.
    Le mélange de vrai et de faux est énormément plus toxique que le faux pur - Paul Valéry

  23. Publicité
  24. #19
    karlp

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Citation Envoyé par GBo Voir le message
    Bonjour, intéressant l'article. C'est divertissant au début et plus qu'effrayant à la fin...
    Par contre quand tu dis "les observations (IRM) ont montré que les psychopathes pouvaient éprouver de l'empathie mais disposaient du moyen de s'en affranchir", l'article dit plus exactement que les psychopathes testés en IRM ne présentaient aucune empathie émotionnelle "par défaut" au visionnage d'une personne qui souffre physiquement, et qu'il fallait une influence externe pour parvenir à déclencher quelque peu cette empathie (les convaincre d'essayer de se mettre à la place de la personne).
    cdlt,
    GBo
    Vous avez raison, mais cela ne change rien au fond de mon propos : ils ne sont pas dénués de la capacité d'empathie, mais sont "spontanément" immunisés contre ses effets -lesquels, il faudrait y insister, n'ont rien à voir avec la morale : venir au secours d'un individu parce que l'on s' identifie à lui est profondément différent de lui venir en aide parce que notre moralité nous y enjoint, quoique nous puissions ressentir en le voyant.

  25. #20
    invite84127968

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Bonjour,

    Merci pour ce lien sur cet article de qualité.
    Suite à la lecture, j'ai l'impression qu'il existe un biais "empathique" à l'instar du biais cognitif:
    L'empathie émotionnelle me semble être spontanée et naturelle (ressenti) et l'empathie cognitive être un post traitement par la raison (verbalisation) de la première. Pour qu'il y ai disjonction entre les deux il faut un biais cognitif ainsi celui du chirurgien est conscient et consiste à laisser de côté l'émotionnel temporairement pour donner à autrui un gain, celui du psychopathe est permanent (mode off par défaut) et utilisé dans un but destructeur pour autrui.
    Le mode off permanent est-il un état induit par le vécu de la personne, une altération cérébrale ou un état alternatif naturel situé à l'extrémité d'une répartition gaussienne dans la population (l'inverse absence d'empathie cognitive pouvant être envisagé aussi)?
    En conséquence sociale, la part de personnes à prédominance pathologique d'empathie cognitive, est-elle susceptible de se concentrer dans certaines strates de la société et finir par induire des guerres?

  26. #21
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    bjr cher Karlp,
    Citation Envoyé par karlp Voir le message
    Vous avez raison, mais cela ne change rien au fond de mon propos : ils ne sont pas dénués de la capacité d'empathie, mais sont "spontanément" immunisés contre ses effets -lesquels, il faudrait y insister, n'ont rien à voir avec la morale : venir au secours d'un individu parce que l'on s' identifie à lui est profondément différent de lui venir en aide parce que notre moralité nous y enjoint, quoique nous puissions ressentir en le voyant.
    A titre d'exemple de distinction des deux.
    Au japon, aider qcq qui est tombé à se relever peut être perçu comme une humiliation, et donc il est fréquent que les personnes s'en abstiennent.
    Ce qui n'empêche nullement le sentiment d'empathie à son encontre.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  27. #22
    Duffman

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Pour parler en connaissance de cause, pour se qui est de la schizophrénie, il y a autant de maladies que de malades, les profils sont tous très différents, il y a je crois qu'au japon qu'il y a une classifications très précise des cas.

    De plus les schizophrènes ne sont pas plus enclin a la violence que certains bipolaires (qui retourne d'ailleurs le plus souvent la violence contre eux) ou bien autistes. j'en ai croisé des pas mal.

    c'est une maladie qui a mauvaise réputation notament dans les médias….ect , qui ne se guérit pas mais qui se soigne.

    Voila ca c'était pour la parenthèse. ou le HS comme bon vous semble.
    L'ombre de la fourmi et de l'éléphant pèse le même poids...

  28. #23
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    pas si HS que ça.
    c'était important à rappeler.
    Cdt

    ps: j'ignorai pour le Japon, mais c'est un autre sujet ( aussi intéressant soit-il ).
    Dernière modification par ansset ; 07/02/2020 à 19h51.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  29. #24
    invite84127968

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Concernant l'empathie, il y a aussi le cas de la Finlande, j'ai vu un reportage sur l'éducation dans ce pays qui est très orienté vers l'attitude bienveillante, j'ai l'impression qu'il s'agit plus de psychologie sociale, il faut peut-être séparé ce fil?

  30. Publicité
  31. #25
    aygline

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    bonjour,



    Mais maintenant si une personne se réjouit de la mort de tout individu..... il faut très certainement se tourner vers des explications médicales telles que décrite plus haut.
    Même ce point peut être discuté: il existe des civilisations pour lesquelles la mort est une délivrance ou une renaissance célébrée dans la joie.
    Je crois que c'était le cas chez les Navajos (à vérifier).
    Sainte Catherine de Sienne souhaitait avec chaleur la mort des personnes qui lui étaient les plus chères.
    Tout ne dépend pas de l'état "psychiatrique" de la personne, mais aussi de sa culture ou de ses représentations/ de sa mythologie personnelle.
    Il faudrait peut-être aussi s’inquiéter de la santé mentale de certains religieux, de savoir si ces gens-là sont toujours tous très bien comment dire … équilibrés psychiquement ?

    Perso pour avoir côtoyé des religieux pendant une durée de temps significative, je peux dire que je pense qu’en réalité beaucoup de ces gens-là ont des problèmes psychiatriques et devraient consulter.

    Et mieux vaudrait, je pense et d’un point de vue simplement éthique ou « moral », éviter de qualifier de « saints » ou de « saintes » des personnes et d’autres qui n’ont jamais de leur vivant, demandé à être instrumentalisés de la sorte, qualifiés de la sorte.

    Pour souhaiter la mort de quelqu’un il faut surtout lui en vouloir. Vouloir qu’il dégage pour des raisons et d’autres. Raisons qui a priori et sauf endoctrinement idéologique forcené en amont, n’ont a priori rien à voir avec ce qu’il peut arriver (ou pas) après la mort, vu que personne n’est encore revenu du séjour des morts pour décrire ce qu’il s’y passe.

    Et donc il faut toujours s’inquiéter de la structure mentale des personnes qui souhaitent la mort d’autres personnes ou se réjouissent à l’avance de leur propre mort ou de celle des autres, en raison de la mort elle-même dont nul ne sait rien hormis qu’elle doit se produire.


    les "bouchons" qui se créent suite aux accidents de voiture montrent que le commun des mortels n'est pas étranger aux sentiments sadiques.
    Rien à voir avec le sadisme, c’est juste par curiosité et l’être humain est curieux par nature, cela ne dit pas qu’il est sadique par nature !




    Le schizophrène a un problème avec soi-même et le grand univers, les autres individus il ne les voit pas.

    Le Psychopathe, son problème est avec les individus
    Dans les deux cas les protagonistes sont enfermés en eux-mêmes, ne voient dans l’autre qu’eux-mêmes ou un semblant d’eux-mêmes via l’endoctrinement psychique ou psychiatrique car en amont ce sont des personnes (privées ou morales) fragiles ou entièrement artificielles, factices, fabriquées, confectionnées par des choses et d’autres.

    Par exemple les médias en général peuvent être qualifiés de psychopathes car ils sont aveuglés par des choses et d’autres genre par la nécessité de faire « du chiffre », et donc de l’audimat et donc cette course à l’échalote au chiffre ou à l’audimat font qu’ils peuvent ne voir plus que cela et donc « eux-mêmes » en quelque sorte.
    L'homme est de glace aux vérités. Il est de feu pour le mensonge. (Jean De la Fontaine)

  32. #26
    aygline

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?


    Le fait de se réjouir de la mort des autres et de n'avoir aucune empathie, est-ce un symptome de la schizophrénie ou de la psychopathie ?
    Pardonnez ma rudesse : telle qu'elle est posée, votre question n'a pas de sens.

    - D'abord parce qu'on ne peut confondre les catégories morales avec les catégories psychiatriques (sauf dans un régime coercitif)
    - Ensuite, mais ce n'est que la conséquence du point précédent, parce qu'il existe mille et une raisons pour lesquels un individu peut se réjouir de la mort d'un autre, quelle que soit sa structure mentale.
    Pour un athée et pour une personne normale, les descriptions faites par des « saint(e)s » (catholiques ou autres) d’états de vie post-mortem, s'apparentent à du franc délire

    Ecrits qui parfois décrivent ou prétendent décrire « l’enfer » ou « le paradis », donc des hypothétiques états de vie post-mortem que nul vivant ici-bas et pour des raisons évidentes, n’a encore pu endurer ou vivre :

    « L'entrée me parut semblable à une ruelle très longue et très étroite, ou encore à un four extrêmement bas, obscur et resserré. Le fond était comme une eau fangeuse, très sales, infecte et remplie de reptiles venimeux. A l'extrémité se trouvait une cavité creusée ... » (Thérèse d’Avila)

    https://books.google.fr/books?id=tNb...0comme&f=false



    … perso j’ai beaucoup d'estime pour les saints et pour les saintes mais bon quand même là, je me dis que des choses et d’autres transparaissent dans ce genre d’écrits qui décrivent ou pensent décrire des états de vie qui pourraient se produire après la mort et donc là direct je dis, que des dysfonctionnements psychanalytiques ou psychiatriques inhérents aux auteurs (encore en vie ou morts maintenant telle Thérèse d’Avila bien entendu) transparaissent dans ces écrits
    Dernière modification par aygline ; 02/03/2020 à 11h25.
    L'homme est de glace aux vérités. Il est de feu pour le mensonge. (Jean De la Fontaine)

  33. #27
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    @aygline:
    tu n'as pas l'impression d'être HS et même hors charte en te focalisant sur le "religieux".
    par ailleurs,
    … perso j’ai beaucoup d'estime pour les saints et pour les saintes mais bon quand même là, je me dis que des choses et d’autres transparaissent dans ce genre d’écrits qui décrivent ou pensent décrire des états de vie qui pourraient se produire après la mort et donc là direct je dis, que des dysfonctionnements psychanalytiques ou psychiatriques inhérents aux auteurs (encore en vie ou morts maintenant telle Thérèse d’Avila bien entendu) transparaissent dans ces écrits
    ce type de propos me semble particulièrement déplacé ( pour ne pas dire plus )
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  34. #28
    vep
    Responsable des forums

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    On arrête le HS religieux.
    Merci !
    Et les pseudos diagnostics à distance également !

  35. #29
    aygline

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Le fait de se réjouir de la mort des autres et de n'avoir aucune empathie, est-ce un symptome de la schizophrénie ou de la psychopathie ?
    Dire que cette question, telle que posée, « n’a pas de sens », est-ce bien raisonnable ?


    Tout ne dépend pas de l'état "psychiatrique" de la personne, mais aussi de sa culture ou de ses représentations/ de sa mythologie personnelle.


    Si j’achète une maison « en viager » je me réjouis à l’avance de la mort de la personne âgée qui occupe la maison ou alors quand elle sera morte je me réjouirai qu’elle soit morte parce qu’ainsi je pourrai récupérer la maison ? Donc je ne me réjouis pas de cette mort en tant que telle mais en tant qu’elle va me procurer quelqu’intérêts.

    Mais euh même là pour raisonner ainsi, il faut être dans un état psychique ou psychiatrique comment dire euh … pas très normal je pense !

    Et se réjouir de la mort de quelqu’un ou de sa propre mort à venir, pour des raisons de croyances personnelles ou collectives, cela n’est jamais non plus le signe d’une santé morale ou psychique comment dire euh … très normale
    L'homme est de glace aux vérités. Il est de feu pour le mensonge. (Jean De la Fontaine)

  36. #30
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : Schizophrénie ou psychopathie ?

    Citation Envoyé par aygline Voir le message
    Le fait de se réjouir de la mort des autres et de n'avoir aucune empathie, est-ce un symptome de la schizophrénie ou de la psychopathie ?
    Dire que cette question, telle que posée, « n’a pas de sens », est-ce bien raisonnable ?
    Le soucis est que la question initiale est posée comme générale alors que 36ans se présente lui-même comme schizophrène "simple" ( j'ignore ce que cela signifie précisément )
    https://forums.futura-sciences.com/p...ignifie-t.html.
    Ce fil serait donc une interrogation fondée sur un ressenti personnel.
    Dans cet esprit, comme toute question sur d'éventuelles pathologies, ce n'est pas aux intervenants d'établir des "diagnostics" personnalisés.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Psychopathie, perversion narcissique.. maladies mentales ?
    Par Stargazeur dans le forum Psychologie clinique
    Réponses: 38
    Dernier message: 10/03/2016, 22h38
  2. schizophrenie
    Par marota dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/02/2016, 17h06
  3. La schizophrénie.
    Par MCPN20 dans le forum Maladies génétiques et maladies orphelines
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/12/2010, 19h58
  4. Schizophrénie
    Par plouch dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 38
    Dernier message: 03/10/2007, 08h01
  5. schizophrénie,
    Par etudianteide dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 30/06/2007, 17h10