Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Relation thérapeute-patient, à qui la faute?



  1. #1
    ergo08

    Question Relation thérapeute-patient, à qui la faute?


    ------

    Bonjour,

    Lorsqu'un thérapeute prend en charge un patient avec un syndrome frontal ou un peu désinhibé par une maladie psychique et que ce dernier à un comportement irrespectueux, dérangeant voire violent (cracher sur quelqu'un, casser quelque chose...), à qui attribue-t-on la faute? Doit-on excuser la faute à cause de la maladie? Le patient en est-il responsable? et le thérapeute est-il responsable du manquement aux règles de son patient?

    Je dois réaliser un dossier sur ce sujet et j'ai vraiment besoin d'aide!

    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    lamorgana

    Re : Relation thérapeute-patient, à qui la faute?

    Bonjour,

    Quel est le titre de ton dossier et dans quel cadre le fais tu?

    à qui attribue-t-on la faute?
    d'où vient la plainte? de qui?
    Anal Nathrach, udhras beothadh, dochioll dian fe

  5. #3
    ergo08

    Re : Relation thérapeute-patient, à qui la faute?

    Citation Envoyé par lamorgana Voir le message
    Bonjour,

    Quel est le titre de ton dossier et dans quel cadre le fais tu?



    d'où vient la plainte? de qui?
    On est 5 étudiantes en ergothérapie à réaliser ce dossier sur la position de thérapeute face à un comportement irrespectueux, dérangeant du patient?

    Si le thérapeute est agressé par un patient desinhibé comment doit-il considérer l'agression? Quelle est la responsabilité du patient et quelle est celle de thérapeute? Le thérapeute doit-il disculper ou réprimander le patient?

  6. #4
    lamorgana

    Re : Relation thérapeute-patient, à qui la faute?

    ce serait dans le cas où le thérapeute serait un ergo!!
    Anal Nathrach, udhras beothadh, dochioll dian fe

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    ergo08

    Re : Relation thérapeute-patient, à qui la faute?

    n'importe, un thérapeute pendant une prise en charge : kiné, ergo et tout autre intervenant de santé. Un patient qui a un syndrome frontal par exemple peut s'en prendre à n'importe qui. Est-ce que sa maladie excuse ses actes?

  9. #6
    lamorgana

    Re : Relation thérapeute-patient, à qui la faute?

    je m'occupe d'ateliers d'arts plastiques avec des personnes dans les cas que tu cites.

    Quelle est la responsabilité du patient et quelle est celle de thérapeute?
    cette phrase me dérange un peu car qui se pose cette question? qui incrimine qui?

    Dans les ateliers dont je m'occupe, je recadre s'il y a problèmes, et si je suis débordée ou que je n'arrive pas à gérer la situation je fais appel à des personnes pour prendre en charge la personne qui dérange l'atelier ou l'accompagnement (si c'est individuel).
    Je sais que la personne a un soucis mental ou psychique qui peuvent expliquer les débordements mais mon rôle n'est pas de laisser s'exprimer ces débordements. Ce n'est ni bénéfique pour la personne, ni bénéfique pour les autres qui sont dans l'atelier, ni bénéfique pour mon travail et mon moral.

    Maintenant, lorsque nous travaillons avec un certain public il faut avoir un minimum de connaissances de ce public, il y a des choses qu'il faut éviter ou faire. Il y a des situations qui peuvent déclencher une "crise" donc il faut savoir où nous allons quand même. Si tu sais qu'une personne déclenche une crise quand il se retrouve dans une certaine situation et que tu le mets consciemment dans cette situation tu es un peu responsable de ce qui se passe!

    Mais vraiment à savoir qui t'accuse quand tu parles de faute et de responsabilité.
    Anal Nathrach, udhras beothadh, dochioll dian fe

  10. Publicité
  11. #7
    lamorgana

    Re : Relation thérapeute-patient, à qui la faute?

    Un patient qui a un syndrome frontal par exemple peut s'en prendre à n'importe qui. Est-ce que sa maladie excuse ses actes?
    ta question est en fin de compte est :

    un handicapé mental ou psychique est il responsable de ses actes?
    Anal Nathrach, udhras beothadh, dochioll dian fe

  12. #8
    shokin

    Re : Relation thérapeute-patient, à qui la faute?

    En quoi le thérapeute serait coupable ? est-ce qu'une personne peut être à la fois victime et criminelle du même crime ?

    Ta question me semble plutôt juridique, même si elle fait appel à certaines sciences du comportement. Si tel est le cas, il serait alors plus judicieux d'aller sur un forum où l'on traite de questions juridiques (donc pas sur ce forum). Ta question me semble juridique car tu utilises le mot "coupable". Mais tu utilises aussi le mot "irrespectueux", ce qui rend la question un peu floue. On ne sait pas vraiment si la question se situe au niveau éthique ou juridique.

    En tous les cas, nous n'avons pas à résoudre le problème à votre place. De plus, nous ne sommes pas plus capables que vous à étudier cette question (en tout cas pas moi).


    Dans certaines situations, il n'y a pas de coupable, il me semble. Peut-être dans celle-ci, je ne sais pas.

    La réponse peut varier selon le "niveau" de l'acte, selon si c'est une insulte, un crachat, un coup, une menace, selon l'état dans lequel se trouvait ledit patient lorsqu'il a commis l'acte, selon la manière de réagir dudit thérapeute. La réponse varie surtout selon la question (cf. le deuxième paragraphe de ce message).



    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  13. #9
    Yagami Raito

    Re : Relation thérapeute-patient, à qui la faute?

    D'un point de vue psychologique, c'est du côté du transfert / contre-transfert que tu trouveras ton bonheur (Freud, Lacan, Klein)

  14. #10
    Résilient

    Re : Relation thérapeute-patient, à qui la faute?

    Bonjour,

    Dans ton exemple, et si on ne s'arrête pas sur le mot coupable (car personne ne l'est vraiment) je pense que c'est l'institution où se trouve le patient qui doit être en mesure de déployer un cadre protégant les autres du patient, et le patient de lui même.

    Un patient cérébro-lésé, a forciori un patient "frontal" qui souffre d'une symptomatologie comportementale sérieuse, ne peut être traité, suivi correctement que si l'institution fournit les conditions adéquates (matérielles, humaines..) pour ce faire.

    A +
    "Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être". G.Eliot

  15. #11
    Nanaille

    Re : Relation thérapeute-patient, à qui la faute?

    Des patients présentant des lésions frontales peuvent en effet présenter ce genre de symptômes.
    Les problèmes de comportement de type desinhibition ou agressivité sont des manifestations de la maladie, au même titre que des déficits des fonctions exécutives. Le malade n'est pas responsable de ses symptômes, il faut prendre le syndrome frontal dans sa globalité. En rééducation, les thérapeutes (ergo, psycho...) sont formés à la prise en charge de ce genre de difficultés, et doivent en être avertis et l'accepter comme une contingence du métier et de cette population spécifique.
    Je ne crois pas qu'il soit justifié de se poser une question sur les responsabilités à partir du moment où ce genre de comportement provient de lésions cérébrales, et qui provoque donc pour le patient une IMPOSSIBILITE à contrôler et inhiber certains comportements.
    De même, c'est encore moins la faute du thérapeute si le patient supporte mal la frustration que peut engendrer par exemple une rééducation longue et couteuse.
    Les troubles du comportements dans ce cadre là sont des symptômes qu'il s'agit de prendre en compte dans toutes prises en charge, au même titre qu'un patient handicapé moteur qui ne sera pas capable d'aller aux toilettes seul et dont il faudra adapter la prise en charge en conséquence.

  16. #12
    Rhedae

    Re : Relation thérapeute-patient, à qui la faute?

    Salut,

    D'un point de vue juridique, ce n'est plus automatiquement déresponsabilisé depuis quelques années (en lois française) . Cela serait nier en quelque sorte l'humanité des malades, et nier le fait que certains d'entre eux puissent avoir aussi des responsabilités professionnelles par exemple . La déresponsabilisation est effective que si au moment des faits la conscience du malade était altérée .

    Mais plus généralement dans le cadre d'un conflit entre soignants et patients , menaces , insultes, ou même passage l'acte, l'éthique professionnelle voudrait que le soignant intègre cette possibilité comme un risque du métier, non ?
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  17. Publicité
  18. #13
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Relation thérapeute-patient, à qui la faute?

    Mais plus généralement dans le cadre d'un conflit entre soignants et patients , menaces , insultes, ou même passage l'acte, l'éthique professionnelle voudrait que le soignant intègre cette possibilité comme un risque du métier, non ?
    Eh bien...non, pas vraiment quand même.
    En réalité, tout dépend du contexte : par exemple, quelqu'un qui met le chambard dans une consultation pour une raison X ( retard, passage d'urgences devant lui, soignant pas du sexe souhaité, etc...) et se montre grossier voire violent risque quand même d'avoir des problèmes si le soignant décide de porter plainte, ce que le conseil de l'ordre incite à faire d'ailleurs dans certains cas.
    Aucune éthique professionnelle n'oblige à supporter les conduites violentes sans réagir.

  19. #14
    Résilient

    Re : Relation thérapeute-patient, à qui la faute?

    Bonsoir,
    Comme tu le précise tout dépend du contexte, pour celui qui travaille avec des lésés cérébraux je pense qu'il serait illusoire de dire que ce n'est pas "un risque du métier". Je pense qu'on l'accepte ou pas et que le comportement du soignant est fonction de cette acceptation.
    Enfin, en psychologie nous n'avons pas d'ordre (bien que je le regrette), et nous n'avons à rejeter de faute sur personne, l' on nous a pas forcés à faire ce métier. L'éthique, c'est de prendre en compte la pathologie du patient lorsque l'on se sent agréssé, si cette pathologie à une symptomatologie comportementale sévère, alors je ne vois pas comment faire autrement que de l'accepter, d'où, mon précédent message à travers lequel je pointe - si responsabilité il y a - la responsabilité de l'institution.

    Cordialement,
    A +
    "Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être". G.Eliot

  20. #15
    cocorette

    Re : Relation thérapeute-patient, à qui la faute?

    bonjour,
    je suis aide soignante en milieu gériatrique et si tu cherches toujours des infos à ce sujet je peux te renseigner.

Discussions similaires

  1. Internements sous contrainte : qui décide ? Conséquences sur la santé du patient ?
    Par Black SurvituaL dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 46
    Dernier message: 18/12/2008, 10h16
  2. [Divers] Système nerveux...patient 1
    Par freestyle58 dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 04/03/2008, 23h48
  3. A qui la faute ???
    Par Lilou66 dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/10/2005, 14h40
  4. A qui la faute ???
    Par Lilou66 dans le forum Dépannage
    Réponses: 7
    Dernier message: 20/10/2005, 18h42