Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

souffrances psy en hausse ?



  1. #1
    ansset
    Animateur Mathématiques

    souffrances psy en hausse ?


    ------

    bonjour tous,

    j'ai lu que depuis ces trente dernières années le nombre de dépressions, d'anxiétés et de névroses a considérablement augmenté.
    Liés aux facteurs socio-économiques de nos sociétés en mutation.?
    Pb identitaires en tout genre. On se sentirai mal d'être un homme, une femme, un musulman, un juif, un étranger, un travailleur, un chomeur, ......une personne sans problème....

    d'abord le constat est-il réel ?
    ou bien simplement un truc que l'on "mesure" aujourd'hui plus qu'hier.
    mon sentiment est que oui, en tout cas dans le ressenti de l'équilibre personnel.
    les sentiments "d'echec", de "frustration", de "culpabilté", de "stress" en tout genre me semble croissants.
    je n'ose citer l'augmentation des suicides recents en exemple.

    reste après ( en supposant que vous adheriez à ce constat ) la question du pourquoi ..

    par exemple : ça bouge trop vite, ou ça bouge trop mal ?

    merci de votre avis

    svp: ce n'est pas une question politique du tout !

    -----
    Dernière modification par ansset ; 21/01/2010 à 16h24.

  2. Publicité
  3. #2
    invité6543212033

    Re : souffrances psy en hausse ?

    Salut ansset !

    Pour moi l'explication est simple : notre système évolue plus vite que notre évolution biologique donc bon c'est pas avec un cerveau même d'une plasticité extraordinaire mais compartimenté pour des chasseurs-cueilleurs que cela va s'améliorer ... non ?

    Cordialement,

  4. #3
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : souffrances psy en hausse ?

    Citation Envoyé par octanitrocubane Voir le message
    Salut ansset !

    Pour moi l'explication est simple : notre système évolue plus vite que notre évolution biologique donc bon c'est pas avec un cerveau même d'une plasticité extraordinaire mais compartimenté pour des chasseurs-cueilleurs que cela va s'améliorer ... non ?

    Cordialement,
    j'ai le même sentiment.
    la partie "méninges" observe et cherche à s'adapter par reflexion.
    mais en dessous c'est plus dur.
    le mamifère en dessous se demande pourquoi on lui change son environnement et les règles en permanence.
    quand au reptile encore en dessous, il risque prendre les 3 attitudes decrites par Laborit : la fuite, l'agression, ou la somatisation.

    il reste encore l'humour

  5. #4
    invité6543212033

    Re : souffrances psy en hausse ?

    Citation Envoyé par ansset Voir le message
    il reste encore l'humour
    Mais l'humour est-il le propre de l'humain ? à part sa connerie infinie !

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    mh34
    Responsable des forums

    Re : souffrances psy en hausse ?

    le nombre de dépressions, d'anxiétés et de névroses a considérablement augmenté.
    Je n'ai pas de chiffres, c'est vrai. Mais chaque fois que je lis ce genre de truc, je me pose une question ; n'est-ce pas aussi ( et surtout) parce qu'on les diagnostique mieux?

  8. #6
    invité6543212033

    Re : souffrances psy en hausse ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Je n'ai pas de chiffres, c'est vrai. Mais chaque fois que je lis ce genre de truc, je me pose une question ; n'est-ce pas aussi ( et surtout) parce qu'on les diagnostique mieux?
    çà m'étonnerait les techniques pour les diagnostiquer non pas évoluées depuis je sais pas combien de temps ... (depuis Freud peut-être ...) alors je pense que les gens sont de plus en plus congestionné par leurs modes de vie ... un point c'est tout.

    Cordialement,

  9. Publicité
  10. #7
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : souffrances psy en hausse ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Je n'ai pas de chiffres, c'est vrai. Mais chaque fois que je lis ce genre de truc, je me pose une question ; n'est-ce pas aussi ( et surtout) parce qu'on les diagnostique mieux?
    c'est la première question que je posais aussi !
    mais bon, si on ne parle que des suicides , je pense que les chiffres sont fiables.

  11. #8
    invite6754323456711
    Invité

    Re : souffrances psy en hausse ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    n'est-ce pas aussi ( et surtout) parce qu'on les diagnostique mieux?
    Et que l'on sait mieux communiquer via les médias ? Mais ce n'est pas pour autant qu'il ne faille pas prendre en considération le mal être et la souffrance que peuvent ressentir certaine personne. Il me semble que c'est à nous de décider collégialement comment nous souhaitons vivre ce court passage sur cette planète bleue. La solidarité ne doit pas être un vain mot.

    Patrick
    Dernière modification par invite6754323456711 ; 21/01/2010 à 21h25.

  12. #9
    invité6543212033

    Re : souffrances psy en hausse ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Je n'ai pas de chiffres, c'est vrai. Mais chaque fois que je lis ce genre de truc, je me pose une question ; n'est-ce pas aussi ( et surtout) parce qu'on les diagnostique mieux?
    Est-ce que la consommation de psychotropes légales ou illégales à augmenté ... ?

  13. #10
    [PSO]Fabrice.g

    Re : souffrances psy en hausse ?

    Avant d'invoquer l'inadaptation de notre cerveau de chasseurs-cueilleurs, il y a quand même un tas d'autres alternatives à explorer. D'une part, notre cerveau de chasseurs-cueilleurs n'était probablement pas plus adapté à la vie d'il y a 30 ou 50 ans qu'à celle d'aujourd'hui. D'autre part, les critères cliniques sont en évolution constante, on ne devrait pas tarder à voir la publication de la version 5 du DSM (manuel de diagnostique de l'Association américaine de psychologie) et la CIM (Classification internationale des maladies mentales, publiée par l'OMS) en est à sa 10e version. Avec chaque nouvelle version apparaît de nouveau standards des critères diagnostiques servant à détecter les maladies mentales.

    Outre les modifications des critères, il faut prendre en compte la "médiatisation" des maladies. Par exemple, la médiatisation du suicide induit une augmentation significative du nombre de suicide (voir par exemple, les travaux de D. Phillips). Les travaux sociologiques ont même montré que l'exposition des suicides est dépendante du contexte; si une célébrité se suicide par ingestion de médicaments, les suicides par ingestion de médicaments vont augmenter. Il en va probablement de même pour les autres symptômes d'un mal-être. Médiatisez la dépression, et vous verrez le nombre de personnes venant consulter pour une dépression augmenter, sans pour autant que cette personne soit hypochondriaque. Toute personne ayant suivi une première année de psycho, et notamment les cours de psychopathologie, sait que tout le monde se reconnaît, ou reconnaît un membre de son entourage proche dans les tableaux cliniques de chaque trouble mental étudié.

    Avec l'émergence de "nouveaux" troubles, ou avec leur médiatisation, les critères de jugement ont changé. Un enfant qui aurait été perçu comme un peu turbulent, ou actif, il y a quelques années risque aujourd'hui d'être classifié comme souffrant d'hyperactivité (TDAH). De même, il n'est pas impossible qu'une personne qui souffre d'un certain malaise soit aujourd'hui diagnostiquée comme dépressive, alors qu'il y a 50 ans, elle n'aurait même pas été consulter.

    Un exemple intéressant concerne les troubles de la personnalité multiple (TPM), qui ont été, selon Spanos, sur-diagnostiqués. De la même manière, les années 80 ont connu une explosion du nombre de procès pour inceste. On sait aujourd'hui qu'il s'agissait probablement de faux souvenirs implantés, probablement inconsciemment, par les thérapeutes cherchant à découvrir les causes cachées, inconscientes, du trouble pour laquelle la personne consultait. Les thérapeutes d'alors, fortement influencés par la psychanalyse, recherchaient des causes inconscientes, remontant à l'enfance et probablement liée à la sexualité.

    Bref, au vu du nombre d'alternatives possible, mon opinion est qu'il faut garder la tête froide et vérifier que le phénomène est avéré (ce qui n'est pas nécessairement simple), avant d'en chercher des causes évolutionnistes.

  14. #11
    invite6754323456711
    Invité

    Re : souffrances psy en hausse ?

    Citation Envoyé par [PSO]Fabrice.g Voir le message
    avant d'en chercher des causes évolutionnistes.
    C'est un peu pourtant ce que vous en décrivez du à l'évolution de notre société vers une sur médiatisation qui est une cause possible.

    La dépression est classé comme maladie mentale ? Cette terminologie est-elle bien approprié d'un point de vue psychologique pour les personnes concernés ?

    Patrick

  15. #12
    [PSO]Fabrice.g

    Re : souffrances psy en hausse ?

    Citation Envoyé par ù100fil Voir le message
    C'est un peu pourtant ce que vous en décrivez du à l'évolution de notre société vers une sur médiatisation qui est une cause possible.

    La dépression est classé comme maladie mentale ? Cette terminologie est-elle bien approprié d'un point de vue psychologique pour les personnes concernés ?
    Par "cause évolutionniste", j'entend une explication fondée sur la psychologie évolutionniste, ou des causes biologiques (e.g., notre cerveau de chasseur-cueilleur n'est pas adapté à la société actuelle).
    En ce sens, les explications que je donne sont d'ordre sociologique plutôt que biologique.

    La dépression est effectivement une maladie (ou un syndrome). Attention cependant à ne pas confondre la dépression (la maladie, donc) avec des états plus passagers (comme ce que l'on appelle communément une déprime).

  16. Publicité
  17. #13
    Cyrille999

    Re : souffrances psy en hausse ?

    Citation Envoyé par ansset Voir le message
    bonjour tous,

    j'ai lu que depuis ces trente dernières années le nombre de dépressions, d'anxiétés et de névroses a considérablement augmenté.
    Liés aux facteurs socio-économiques de nos sociétés en mutation.?
    Pb identitaires en tout genre. On se sentirai mal d'être un homme, une femme, un musulman, un juif, un étranger, un travailleur, un chomeur, ......une personne sans problème....

    d'abord le constat est-il réel ?
    ou bien simplement un truc que l'on "mesure" aujourd'hui plus qu'hier.
    mon sentiment est que oui, en tout cas dans le ressenti de l'équilibre personnel.
    les sentiments "d'echec", de "frustration", de "culpabilté", de "stress" en tout genre me semble croissants.
    je n'ose citer l'augmentation des suicides recents en exemple.

    reste après ( en supposant que vous adheriez à ce constat ) la question du pourquoi ..

    par exemple : ça bouge trop vite, ou ça bouge trop mal ?

    merci de votre avis

    svp: ce n'est pas une question politique du tout !
    Bonjour à toi ansset,

    Il existe de nombreuses raisons à cette réalité. Fabrice.G en a mentionné quelques unes sur le diagnostic.

    Pour ma part, j'en vois trois supplémentaires importantes: l'évolution de la conscience, la féminisation de la société, l'héritabilité psychique des problèmes.

    Il y a un siècle, les maladies existaient, mais il y avait peu de traitements ou seuls "les riches" pouvaient se permettre d'aller mal.
    Le "peuple" était mal formé, rares ceux qui faisaient des études supérieures, ils n'avaient pas le temps d'être déprimés, il fallait travailler ! Pour se poser des questions existentielles, il faut du temps.... Quand tu dois survivre, et bien...

    Maintenant, la conscience (au sens déjà "de la connaissance, c'est à dire ce qui est") a évolué: tu es conscient de ce qui se passe dans d'autres pays. Dans d'autres classes sociales.
    Tu es conscient de beaucoup de choses, aussi, que tu as appris au lycée, voire à l'Université.
    Tu es conscient parce qu'il existe la télévision, qui te donne de l'information facilement.
    Cette conscience n'est pas "neutre"; Elle "influe" (voire manipule) la psyché de chacun et chacune.
    Avant "les riches", ça ne voulait rien dire: C'était à la hauteur de l'imagination des individus.
    Maintenant, ce sont des chiffres: Qui évidemment peut paraître révoltants pour ceux "qui ont conscience"; Si tu travailles dur, que tu te fais harceler, et que tu apprends au même moment qu'un fils à papa va être nommé président de bidulechouette, sans que ça soit au mérite, ça accentue ton mal être !

    La seconde dimension, c'est la féminisation de la société: Avant la société était mâle, avec tout ce que ça impliquait --- les sentiments et les émotions, c'est du bull shit.
    La féminisation de la société a permis plus de compassion, de développement de cadres d'aides pour les plus démunis --- mais aussi a "affaibli" les hommes et les femmes --- ils sont donc plus désarmés par rapport aux douleurs de la vie --- parce que plus protégés et "enveloppés".
    Pour illustrer ce propos, en tant qu'informaticien, dans le cadre d'un BTS Secrétariat, une prof m'a demandé d'interroger ses élèves pour un BTS blanc sur l'épreuve informatique, parce qu'elle se savait trop maternante --- ça a été très douloureux pour ses jeunes filles --- je les ai un peu bousculé --- elles ne l'avaient "jamais été" (du moins pour cette prof). Plusieurs ont pleuré --- elles n'avaient pas l'habitude d'être malmenées, ainsi.

    Tes histoires de suicide obéissent un peu à cette dimension --- Au début du 20ème siècle, les personnes avaient vécu la guerre de 1870, étaient habitués aus viviscitudes de la vie --- ce n'est plus le cas.

    Une autre dimension, ces ce que j'appelle l'héritabilité psychique des problèmes: rien à voir avec les gènes --- juste les conflits, les casseroles que se transmettent chaque génération --- comme nous avons hérité de plusieurs générations sans "travail thérapeutique", t'imagines le bordel --- dans les 40-50 ans, je connais des personnes de ma génération qui ont été obligés de "faire l'adulte" ou de nettoyer pour éviter la transmission de "tares psychiques" --- malgré que l'éducation ait évolué, il n'existe pas de cours de prophylaxie affective.

    Au début du 20ème siècle, la religion pesait encore pas mal --- le suicide était un crime contre DIEU.

    Au début du 20ème siècle, le capitalisme était encore "bon enfant" mais pas encore une forme ultra destructive de liens.

    Au début du 20ème siècle, peu de personnes s'investissaient dans la politique -- à moins de naître dans telle famille --- maintenant beaucoup peuvent constater certaines anomalies facilement --- qui sont rapidement médiatisés sur le net --- le nouveau contre pouvoir.

    Donc pour résumer, l'écart entre le décalage de notre conscience "moyenne actuelle" et la réalité est certainement plus grand qu'il ne l'était il y a 1 siècle --- même en excluant l'évolution des diagnostics du psychisme.

    Cyrille
    La connaissance est la matière première de l'Intelligence.

  18. #14
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : souffrances psy en hausse ?

    Je crois comprendre ce que tu avances Fabrice.
    A savoir 2 choses:
    -Il y a aujourd'hui un diagnostic plus étayé et plus médiatisé.
    -cette médiatisation a un effet d'entrainement sur la multiplication des cas.
    autant on peut comprendre la première assertion, autant la seconde me semble largement sur-évaluée.

    pour en revenir au premier point, il faudrait des stats.
    si je reviens sur les suicides, c'est parceque c'est un fait mesurable.
    il y a un sciècle ou deux, les souffrances étaient plutôt réglées par la revolte, pas par des vagues de suicides , il me semble.

    bien sur que l'evolution est sociologique.
    mais c'est ce qui a été dis plus haut.
    une forte évolution sociologique, et pas le temps d'une évolution biologique dans le même timing.

    en ce sens, je lance quelques pistes illustrant cette fellure.
    -le sentiment éventuel de ne pas avoir le volant de sa vie entre les mains.
    donc un ressenti de perte de liberté intime en contradiction avec le discours général.
    -un bombardement quotidien de la valeur de l'élévation sociale ( cf l'image de la rollex à 50 ans ), avec la médiatisation du "toujours plus haut", objectif par définition impossible à atteindre , engendrant une frustration de principe permanente, voire une culpabilité.
    un peu comme un jeu video qui ne s'arreterait jamais.
    -une pression materielle de plus en plus forte, entraînant une angoisse plus ou moins ressentie de la chutte vers un "bien-être" dégradé.

    je reviens, j'ai d'autres idées, mais pas le temps de les formaliser.

  19. #15
    invite6754323456711
    Invité

    Re : souffrances psy en hausse ?

    Citation Envoyé par [PSO]Fabrice.g Voir le message
    En ce sens, les explications que je donne sont d'ordre sociologique plutôt que biologique.
    Au vu des réponses, l'évolution sociologique semble avoir un impact sur l'aspect psychique.

    Peut il y avoir une évolution biologique sans aspect psychique qui semble découler d'un lien avec notre environnement sociologique dans le cas présent ?

    Patrick

  20. #16
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : souffrances psy en hausse ?

    je penserai plus précisement que l'évolution environnementale à un impact tant psychologique que physiologique, mais avec des temps de réaction différents.
    on ne peut pas non plus faire une dichotomie totale entre les deux.
    le cerveau, ça reste de la biologie aussi.
    aujourd'hui , notre environnement est social, et l'évolution sociétale est accélérée.
    si les difficultés d'adaptation psy sont apparemment crédibles, la lenteur des évolutions purement physiques fait qu'on ne peut pas lire dans la boule de cristal.
    a part peut être à la marge, comme l'augmentation de la taille en ce moment liée au chgt d'alimentation.

    pour revenir à l'aspect purement psy, j'y vois aussi une fragilisation/dependance accrue vis à vis de notre environnement.
    d'ou peut être aussi certaines souffrances.

Discussions similaires

  1. configuration electronique (psy²)
    Par zyggix dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/11/2007, 11h20
  2. quand le psy dérape
    Par nahuma dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 26
    Dernier message: 31/07/2007, 16h25
  3. gros trouble psy
    Par antone87000 dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/03/2007, 16h13
  4. Formation Soutien Psy
    Par gendy54 dans le forum Secourisme spécial Croix-Rouge
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/05/2004, 17h22