Affichage des résultats 1 à 23 sur 23

Egoïsme et nature humaine



  1. #1
    kuck

    Egoïsme et nature humaine


    ------

    Bonjour ,

    je me demande simplement une chose : La nature de l'homme n'est elle pas purement égoïste ?

    Notre conscience nous permet de disposer du libre arbitre , mais les choix effectué dans notre vie , en suivant notre libre arbitre peuvent-ils être désintéressé ?


    Pour moi l'homme est purement égoïste de par sa nature.
    Le corps humain est un laboratoire qui effectue des expériences , qui nous permettent d'appréhender notre monde et sa réalité. Ce laboratoire (notre corps) est notre référentiel. Nous comprenons tout au travers de celui-ci , et donc par rapport à celui-ci .
    Comme disait Einstein , tout est relatif . Tout nos choix de vie , nos choix d'aider ou non les autres , toutes nos décisions nous sont relatives.
    Ex : faire traverser une vieille Dame , es ce une action " gratuite" ou intéressé car cela nous fait du bien de faire du bien. Ou plus simplement , nous aimons être aimé , donc nous agissons de manière à l'être . Pour faire plaisir à qui au final ?
    Les Saints ont ils agit par pure altruisme , ou l'ont ils fait pour être au près de Dieu . Et donc s'assurer une bonne place .

    Je sais que c'est très limite hors charte, car je parle de religion. Mais je pense qu'on peut en parler simplement comme concept et non pas en suivant un Dogme ou une école de pensée. (On ne peut nier le phénomène de croyance et je cherche à le comprendre de manière psychologique).
    Ainsi donc la religion ( le fait de croire en un être supérieur dont l'homme serais une création consciente ) n'est elle pas du au simple égoïsme des hommes.
    L'homme étant au centre de son référentiel , juge ses actions par rapport à son référentiel. Mais l'homme conscient ne peut accepter d'être le centre de ce référentiel , et ne peut avouer sa nature purement égoïste . Il crée donc naturellement un être supérieur , auquel il essaiera toujours de plaire , pour finalement se plaire à lui même , sans oser se l'avouer.
    Hum , l'Homme ne serait il pas tout simplement un égoïste skyzophrene?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Tlaloc

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Je me suis posé la même question il y a quelque temps et en fait, toute la subtilité semble être sur la définition que tu te fais de l'altruisme:
    Altruisme

    L’altruisme est l’ensemble des actes d’un individu qui aide et favorise la survie d’autres individus sans que cela ne lui apporte, semble-t-il, un quelconque avantage.
    On parle ici d'avantage et non de geste désintéressé. Ne serait-ce pas ça l'altruisme: être intéressé par des actions qui ne nous apporte aucun avantage ?

  4. #3
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Hum , l'Homme ne serait il pas tout simplement un égoïste skyzophrene?
    Ce serait pas mal de faire attention à la portée des mots utilisés ; la schizophrénie est une maladie bien identifiée et très douloureuse, pour les malades et pour leurs proches ; merci de ne pas l'invoquer à tout propos et hors de propos. ( ça s'écrit schizophrène, au passage).

  5. #4
    kuck

    Re : Egoïsme et nature humaine

    sans que cela ne lui apporte, semble-t-il, un quelconque avantage.
    A l'égard d'un observateur extérieur il est possible qu'une personne semble agir d'une manière "non intéressé".Mais la personne qui produit cet acte désintéressé peut-elle nier n'y trouver aucun intérêt.

    Un être humain qui n'est pas contraint par un autre humain , et qui dispose pleinement de son libre arbitre peut il prendre une décision allant à l'encontre de ses interêts ? Je ne crois pas cela possible.

    A mon avis il faut plutôt définir l'intérêt de l'homme.

    Il existe l'intérêt individuel et l'intérêt collectif.
    L'intérêt individuel est appelé égoïsme , penser à soit , protéger ses intérêts.
    L'intérêts collectif , est une forme d'altruisme . Par exemple , les fourmis qui sont entièrement dévoué au succès de la récolte de nourriture , à la construction de leur habitat. Elles adoptent un comportement social qui semble faire passer l'intérêt de la colonie au dessus de l'intérêt d'un individu seul. Mais l'intérêt collectif , n'est il pas lui même une forme d'intérêt individuel . La fourmi ne pourrait vivre seul . Elle a besoin de ses congénères comme nous avons besoin de notre famille , de nos amis pour nous protéger , nous soutenir. L'intérêt collectif est donc au service d'un intérêt individuel.

    Selon une théorie psychologique, connue sous le nom d’«égoïsme psychologique », l’être humain est constitué de telle manière qu’il lui est impossible d’agir en fonction de l’intérêt d’autrui.
    D'après cette théorie l'altruisme pur ne peut pas exister.

    Bien entendu, personne ne doute du fait que chacun veille à ses propres intérêts ainsi qu’à son bien-être personnel. Toutefois, nous croyons aussi que chacun se soucie d’autrui, du moins dans une certaine mesure. Or si l’égoïsme psychologique dit vrai, tout cela ne serait qu’une illusion car personne ne se soucie au fond de l’autre, mais seulement d’elle-même.
    http://www.cvm.qc.ca/jlaberge/jxx/Textes/T6_egoisme.pdf

    Es-ce l'empathie qui masque notre comportement égoïste , sans l'éliminer pour autant ?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    shmikkki

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Ahhh, merci de lancer un sujet sur ma plus profonde conviction depuis pas mal de temps maintenant.
    Je pense aussi comme toi l'homme n'est pas capable de faire un acte altruiste, c'est à dire un acte qui ne lui rapporte absolument rien (ni gain matériel, ni satisfaction morale ou sentimentale, ni assurance, ni reconnaissance, etc ...).
    Tant que l'on ne viendra pas me donner un exemple d'une action que l'homme fait et qui ne lui rapporte absolument rien je continuerais à penser cela.
    Et je trouve que le paroxysme dans l'égoïsme de l'homme c'est l'amour, ou comment trouver un miroir sur nous même qui ne nous renvoie qu'une image positive de nous même ...

  8. #6
    kuck

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Pour moi c'est la création du concept de Dieu (créateur et sauveur de l'homme) qui est le paroxysme de l'égoïsme.

    Pour l'amour j'étais d'accord , mais je me demande s'il peut y avoir une exception : que penser de l'amour inconditionnel d'une mère pour son enfant ? Si cet amour est véritablement inconditionnel , dans ce cas l'Homme ne serait pas purement égoïste . Sinon , il faut avouer que c'est dur d'accepter d'être aimer de ses parents par intérêt ...

  9. Publicité
  10. #7
    invite231234
    Invité

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Citation Envoyé par shmikkki Voir le message
    Tant que l'on ne viendra pas me donner un exemple d'une action que l'homme fait et qui ne lui rapporte absolument rien je continuerais à penser cela.
    Quand on vient me taxer une clop, je la donne s'en rien attendre au contraire !

    @ +

  11. #8
    shmikkki

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Citation Envoyé par kuck Voir le message
    Pour moi c'est la création du concept de Dieu (créateur et sauveur de l'homme) qui est le paroxysme de l'égoïsme.

    Pour l'amour j'étais d'accord , mais je me demande s'il peut y avoir une exception : que penser de l'amour inconditionnel d'une mère pour son enfant ? Si cet amour est véritablement inconditionnel , dans ce cas l'Homme ne serait pas purement égoïste . Sinon , il faut avouer que c'est dur d'accepter d'être aimer de ses parents par intérêt ...
    Je suis d'accord que, en lisant votre commentaire précédent (sur Dieu), la religion peu être vue aussi comme le paroxysme de l'égoïsme. Mais on est sur un terrain glissant (au vue de la charte ...)...

    Par contre, sur l'amour d'une mère pour son enfant, je pense que c'est un des exemples les plus parfait de l'égoïsme. Mais un égoïsme inconscient, car je pense aux gènes! La sélection naturelle contraint les individus à maximiser la survie (et la reproduction) de leurs enfants. Cela est dû à l’altruisme de parentèle (En clair il est avantageux pour un individu "d'aider" les individus qui partagent des gènes avec lui). Un enfant sans amour ne peux pas vivre (ou du moins vivra moins bien, ce qui reviens au même au sens évolutif), sa mère est donc contrainte de lui en fournir ...

    Ça me rappelle une vieille histoire de "gène égoïste" tout ça ....

  12. #9
    shmikkki

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Citation Envoyé par arxiv Voir le message
    Quand on vient me taxer une clop, je la donne s'en rien attendre au contraire !

    @ +
    Je suis d'accord, mais au final, le fait de filer une clope a un type inconnu ne te fait pas te dire (même inconsciemment) que t'es un "bon gars", "sympa", "généreux", "pas radin", etc ... ?
    Sinon ... Pourquoi la donner la clope???
    Je pense que c'est encore un exemple d'action pour laquelle on en obtient un (petit, certes) avantage (qui est d'améliorer l'image que l'on a de nous même .....).

  13. #10
    invite231234
    Invité

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Citation Envoyé par shmikkki Voir le message
    Je suis d'accord, mais au final, le fait de filer une clope a un type inconnu ne te fait pas te dire (même inconsciemment) que t'es un "bon gars", "sympa", "généreux", "pas radin", etc ... ?
    Sinon ... Pourquoi la donner la clope???
    Je pense que c'est encore un exemple d'action pour laquelle on en obtient un (petit, certes) avantage (qui est d'améliorer l'image que l'on a de nous même .....).
    Bin nan, j'ai l'impression de lui refiler une sucette à cancer !

    @ +

  14. #11
    shmikkki

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Citation Envoyé par arxiv Voir le message
    Bin nan, j'ai l'impression de lui refiler une sucette à cancer !

    @ +

    Effectivement, je n'avais pas pensé à ça!

  15. #12
    kuck

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Ou plutôt tu partages le tiens , quel altruisme !

  16. Publicité
  17. #13
    lo4g

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Bonjour,

    Cette discussion colle plutot bien au theme de cette année pour les concours aux ecoles d'inge...
    En effet, Rousseau ( dans la profession de foi du vicaire savoyard ) definit l'homme comme etant celui capable de s'ordonner par rapport au tout. A l'opposé, le mechant lui s'ordonne par rapport a lui meme.

    Pour ma part, je crois que dans tout acte il existe une part d'interet. Pas sur que cet interet aille jusqu'a l'egoisme... En effet, tout acte implique une interaction sociale. Quand on agit avec son prochain, on se reconnait en lui. Le moi n'a pas de limite et peut se projeter sur toute chose.
    Mais, comme le disseque Niezstche dans sa Genealogie de la morale, la morale actuelle se veut une morale de l'acte desinteressé (il prend pour exemple la crucifixion ou Dieu se sacrifie pour sauver l'Homme) . On veut etre l'Homme ideal sans reconnaitre notre faillibilité.

    Neanmoins, on peut reconnaitre qu'il y a de bons et de mauvais types d'interessement : qui va repprocher a un benevole de satisfaire son orgueil dans son action humanitaire?^^

  18. #14
    Xoxopixo

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Bonjour,

    je suis assez surpris de la confusion qui est faite de l'altruisme et de l'égoisme.
    L'égoisme signifie une chose.
    L'altruisme une autre.

    Que vous ne pratiquiez pas l'altruisme à sa vrai valeur, ou que vous ne sachiez pas la reconnaitre en vous, ou chez les autres, n'a rien à voir avec le fait qu'il s'agit bien de deux concepts très différents.

    L'altruisme, dans son sens général, est basé sur le mal-être qui est ressenti lorsqu'on manque à l'appliquer.

    C'est déja pour commencer une capacité des êtres sociaux, capables de se mettre à la place d'un congénère.
    Il est basé aux dernières nouvelles, sur les neurones miroir.
    Cette capacité à ressentir l'état de l'autre peut s'étendre à des individus d'une autre espèce.
    Ressentir un état de détresse ou de mal-être chez l'autre, revient à le ressentir pour soi. C'est douloureux "pour de vrai".
    Citation Envoyé par OMAEP
    Cerveau social - Neurones-miroirs
    Les récentes recherches des neurosciences ont montré une qualité très importante du cerveau humain (mais aussi du cerveau des mammifères bien que à un moindre degré) : sa capacité sociale. C’est-à-dire, sa capacité de saisir les pensées, les sentiments, les intentions, les actes des autres et de leur communiquer ses propres sentiments, pensées etc
    http://www.omaep.com/french/neuronnes-miroirs.html

    Confondre cette capacité avec l'égoisme, c'est oublier que l'égoisme est basé sur l'égo.
    Une autre capacité, mentale, et variable selon les coutumes, qui consiste à jauger et se jauger soi-même.

    Ego = soi, se rapportant à soi, par comparaison intellectuelle.
    Citation Envoyé par Dictionnaire
    Ego est un substantif tiré du pronom personnel grec εγὠ (« je / moi »). Il désigne généralement la représentation et la conscience que l'on a de soi-même.
    http://dictionnaire.sensagent.com/mon+ego/fr-fr/

    Cette capacité est intellectuelle (construite par la connaissance), contrairement à l'altruisme, qui est inné aux especes sociales pour lesquelles l'attention à l'autre fourni une chance de survie suplémentaire.

    Les mammifères par exemple doivent comprendre leurs petits.
    Savoir quels sont leurs besoins, comprendre les attitudes et donc savoir les ressentir sois-même.
    Celui qui n'a pas connu la faim, ne peut comprendre les signes qui se manifestent chez l'autre et la détresse qu'il encours.
    Donc justement certaines coutumes, celles qui consistent à pratiquer le jeun, sont, pour contrer les affirmation ostentatoires lues plus haut, tres raisonnables au contraire.

    Les petits des mammifères sociaux sont en général tres lents à maturer et nécéssitent des soins pendant une longue periode.
    Ce qui permet un apprentissage, et donc une chance suplémentaire pour le groupe de survivre dans les situations difficiles.

    Tous les animaux qui s'ocupent de leur progéniture sont, je pense, altruistes. (à leur niveau)

    Ne pas pouvoir répondre à l'altruisme qui est en nous, produit des névroses, dépressions, replis sur soi, éloignement des contacts sociaux.
    Ceci altère la santé de celui qui ne peut répondre positivement à la detresse humaine.
    C'est un thème étudié en phsychologie dans le cadre des grandes villes, ou il est imposible de répondre positivement à la détresse, trop grande.
    En bon vivant, rien ne vaut un bonne logique ternaire.

  19. #15
    kuck

    Re : Egoïsme et nature humaine

    bonjour désolé d'avance pour la tartine,

    Que vous ne pratiquiez pas l'altruisme à sa vrai valeur, ou que vous ne sachiez pas la reconnaitre en vous, ou chez les autres, n'a rien à voir avec le fait qu'il s'agit bien de deux concepts très différents
    .

    Ce n'est pas deux concepts très différents car ils sont opposés , donc liés .Altruisme est l'opposé d'Egoïsme sommes nous d'accord?

    contrairement à l'altruisme, qui est inné aux especes sociales pour lesquelles l'attention à l'autre fourni une chance de survie suplémentaire.
    En étant précis sur le sens des mots , je trouve cette définition assez bonne :
    L'inné est ce dont un être dispose à sa naissance. Ce concept se rapporte ainsi à la nature. Par opposition, ce qui est acquis concerne les transformations intervenues après la naissance, les apprentissages par l'éducation et tout ce qui est de l'ordre de la culture.
    L'altruisme n'est pas inné il est acquis .Notre comportement social n'implique pas une hérédité . Les enfants mal aimés , mal traités se renferment (si l'environnement n'est pas propice à un radicale changement ) , sont agressifs voir reproduisent le comportement qu'il on observé depuis leurs parents.

    Pour toi , l'altruisme
    C'est déja pour commencer une capacité des êtres sociaux, capables de se mettre à la place d'un congénère.
    Il est basé aux dernières nouvelles, sur les neurones miroir.
    Ressentir un état de détresse ou de mal-être chez l'autre, revient à le ressentir pour soi. C'est douloureux "pour de vrai".
    Ici il ne s'agit pas d'altruisme mais d'empathie . Les neurones miroir traduisent la capacité y imiter les gestes d'autrui , à reproduire son comportement. Pour moi c'est une manière d'être en phase avec ce qui nous entoure . Dans le but de satisfaire son bien être. Je ne rejet nullement l'intérêt social qu'on les humains à communiquer , et je pense que c'est parfaitement logique. Mais chaque espèce essai de préserver sa race ( de manière consciente ou inconsciente) , et chaque humain son patrimoine ( ses enfants) en lui enseignant par l'usage de la parole les gestes et les reflexes pour survivre. C'est l'instinct animal qui veut ça , et même le propre de la vie que de se reproduire :
    La reproduction est l'ensemble des processus par lesquels une espèce se perpétue, en suscitant de nouveaux individus. C'est une des activités fondamentales, partagées par tous les êtres vivants (avec la nutrition et la croissance). En effet, toute espèce doit posséder un système de reproduction efficace, sans quoi elle est menacée d'extinction.
    Empathie s'inscrit dans le système de reproduction des êtres vivants humain.

    Pour moi l'empathie est un masque de l'égoïsme , comme tu le dis :
    Ego = soi, se rapportant à soi, par comparaison intellectuelle.
    L'empathie est une manière de comparer l'autre par rapport à soi et de le comprendre au cas ou cette situation viendrais à nous être présenté , pouvoir y faire face . C'est une sorte de vaccin émotionnel pour nous préserver quoi ...

    Empathie est l'art de ressentir les sentiments et de se mettre à la place d'autrui , mais comme il est difficile d'avoir de l'empathie pour une chose qui nous ai inconnu ( qui en général nous fait peur ) et comme il est difficile d'avoir de l'empathie pour ceux qui ont mieux que nous : on voudrais voir les riches et les puissants nous donner leurs places , ou avoir le job d'un tel. L'Empathie peut alors se présenter sous la forme de jalousie (si l'objet de comparaison est supérieur aux qualités que l'on possède) et donc d'égoïsme.

    nb :
    C'est douloureux "pour de vrai"
    c'est sur , la douleur des autres nous affecte ,l'empathie est comme un vaccin nous stimule pour nous immuniser... Trop d'empathie nous détruit ou nous rend insensible .

    C'est pas trop fumeux ??

  20. #16
    Tlaloc

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Peut-on commencer par donner une définition de ce qu'est réellement un acte altruiste et un acte égoïste ?

  21. #17
    Crack_Master

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Citation Envoyé par kuck Voir le message
    Bonjour ,

    je me demande simplement une chose : La nature de l'homme n'est elle pas purement égoïste ?
    Selon moi, oui, l’humain est un être essentiellement égoïste (peut-être pas purement). Une façon toute simple d'observer ce fait est de le regarder exprimer son amour ! Nous savons tous que l’humain aime. Et la première loi d’expression de l’amour est justement l’attraction. Celui qui aime est attiré vers autrui ou attire à lui, autrui. C’est le principe fondamental de l’amour. Mais quand l’homme dit aimer la nature, les arbres, les fleurs, les animaux et les autres humains, qu’est-ce qu’il aime ? Qui les respecte vraiment ? Il n’aime pas d’une façon intelligente, mais d’une façon émotive et égoïste. Il dit aimer une fleur. Alors, il la cueille et la met dans un pot sur sa table, pour pouvoir l’admirer. Il la tue pour mieux l’aimer. En fait, il n’aime pas la fleur. Comme il n’aime rien sur la planète Terre. Ce qu’il aime est ce que la vision de la fleur lui apporte. Il aime la voir, il aime la tendresse et le plaisir qu’elle lui inspire. Bref, il aime le jeu de sa pensée et de ses émotions stimulées par la vision ou le contact. Il arrive à aimer de la même façon une photo de fleur. Comme il est capable d’aimer la photo d’un être cher. Il n’est pas capable d’aimer réellement, d’une façon détachée, sans souffrance, car il n’aime que pour lui. En fait, l’homme déteste l’extérieur. Il n’aime que l’intérieur qui est sa vision de l’extérieur. Il aime regarder l’extérieur, à condition que celui-ci suscite chez lui un remous émotif ou de pensée, en accord avec son concept de la beauté et du bonheur. L’amour de l’homme est un amour égoïste. Si une personne fait quelque chose qui ne rapporte qu’à elle, on la dit égoïste. Mais si ce qu’elle fait rapporte aussi aux autres, alors, on la dit altruiste. Il est à remarquer que c’est ceux à qui ça rapporte qui déclareront l’autre altruiste, alors qu’eux sont égoïstes. L’homme dit de quelqu’un qu’il est altruiste, s’il pense à lui (celui qui juge), et qu’il est égoïste s’il n’y pense pas. N’est-ce pas là un point sublime de l’illusion ?
    Celui qui ne meurt pas avant de mourir est perdu quand il meurt. (Jacob Boehme)

  22. #18
    Tlaloc

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Citation Envoyé par Crack_Master Voir le message
    Si une personne fait quelque chose qui ne rapporte qu’à elle, on la dit égoïste. Mais si ce qu’elle fait rapporte aussi aux autres, alors, on la dit altruiste
    Selon ta définition, il existe de très nombreuses actions altruistes.

    Citation Envoyé par Wikipedia
    L'altruisme est un terme employé pour désigner l'amour désintéressé d'autrui, c'est-à-dire le souhait qu'autrui trouve le bonheur et la générosité n'attendant rien en retour
    Pour wikipedia, il existe également pas mal d'actions altruistes. Une mère souhaite souvent le bonheur de ses enfants sans attendre quoi que ce soit en retour. Après, que ça la satisfasse ou que ça satisfasse ses gènes, ça ne change rien à la définition présente.

    Encore une fois, tout est question de définition

  23. Publicité
  24. #19
    Crack_Master

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Je suis d’accord avec vous Tlaloc que tout est question de définition, tout comme bien d’autres sujets d’ailleurs, tel que le « libre-arbitre » par exemple.
    Celui qui ne meurt pas avant de mourir est perdu quand il meurt. (Jacob Boehme)

  25. #20
    Tlaloc

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Citation Envoyé par Crack_Master Voir le message
    tout comme bien d’autres sujets d’ailleurs, tel que le « libre-arbitre » par exemple.
    Exactement !

  26. #21
    Jane12345

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Bonjour, je dois rediger une dissert en philo avec la question suivante : La conscience de soi est-elle naturellement egoiste???
    En faisant des recherches sur le net, je suis tomber sur ce forum qui m'a donné des idées pour la rediger, jai trouvé les 2premère partie de mon plan, mais il me manque des arguments, est-ce que quelqu'un peut m'aider SVP ?
    Mon plan : I)- Oui dans certain cas la conscience de soi est naturellement egoiste
    a)- L'homme préfère ne pas etre libre
    b)-Carpe Diem
    c)-Drogue ( le fait d'essayer de diminuer la conscience)
    d)- Narcissisme : aliénation secondaire et le Principe du plaisir chez l'enfant

    II)- Non dans certain cas la consience de soi n'est pas naturellement egoiste
    a)-Le miroir, Narcissime : aliénation primaire
    b)- l'homme s'accroche au reve pr se dissimuler l'avide et l'impitoyable qu'il y a en lui
    D'ailleurs, je ne sais meme pas si mon plan est correct...

  27. #22
    shokin

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Salut, Jane12345,

    Ce forum n'est pas un lieu pour l'aide aux dissertations, mais un lieu où l'on discute de science, et de la philosophie des sciences, appelée aussi l'épistémologie, mais uniquement de cette partie de la philosophie. Dans les champs de divers moteurs de recherche, tu peux entrer forum philosophie. Tu peux mettre en avant, dans ta dissertation, entre approche scientifique et approche philosophique.

    Si tu veux trouver d'autres arguments, peut-être trouveras-tu des forums de philosophie. En tout cas, continuer tes recherches et/ou en discuter - mais pas sur ce forum - reste nécessaire si tu veux trouver des arguments supplémentaires. Si tu sais lire en d'autres langues, tu peux même effectuer tes recherches en ces langues, pour élargir et diversifier tes sources, trouver encore plus de matière à lire, d'informations et d'arguments. C'est dans la lecture (mais aussi la discussion) approfondie que tu trouveras de nouveaux arguments (apparemment inapparents).

    P.S. En plus de relire cette discussion, tu peux faire des recherches via différents moteurs de recherche sur : gène égoïste et altruisme, nature humaine, essentialisme, existentialisme, nominalisme, etc. Mais, je le redis, ce n'est pas sur ce forum que tu pourras en discuter.
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  28. #23
    MadMarx

    Re : Egoïsme et nature humaine

    Citation Envoyé par Tlaloc Voir le message
    Selon ta définition, il existe de très nombreuses actions altruistes.


    Pour wikipedia, il existe également pas mal d'actions altruistes. Une mère souhaite souvent le bonheur de ses enfants sans attendre quoi que ce soit en retour. Après, que ça la satisfasse ou que ça satisfasse ses gènes, ça ne change rien à la définition présente.

    Encore une fois, tout est question de définition
    L'attitude d'une mère envers ses enfants lui donne aussi de la satisfaction personnelle, sous une forme ou une autre. Elle est "programmée" pour ça.
    Je crois que l'idée essentielle dans ce débat c'est qu'on vit dans un monde avec un principe de cause-conséquence. Quand on agit, on est toujours inclu d'un manière ou d'une autre dans les conséquences, et notre cerveau nous indique constamment quelles conséquences sont désirables et lesquelles ne le sont pas.

    Quelle que soit la définition du mot altruiste que vous trouverez, il faut prendre en compte le fait que dans l'usage normal, les gens considèrent qu'un acte altruiste est un acte dont l'individu qui le fait s'efface lui même des conséquences possibles "Il ne le fait que pour les autres, "Il ne pense pas à lui". Or ça ça n'existe pas. Il y'a toujours des conséquences, ET, on en fait toujours partie. Parfois ce sont des conséquences materielles, parfois sociales, parfois émotionnelles etc, mais de toutes manières un être vivant ne peut pas agir comme si il ne faisait pas partie de la réalité.
    Dernière modification par MadMarx ; 11/11/2012 à 14h41.

Discussions similaires

  1. [Biochimie] Lignée humaine
    Par RLive dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/06/2011, 09h06
  2. Psychotrope et Nature Humaine ...
    Par Lord Predator dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 41
    Dernier message: 01/09/2008, 20h22
  3. Protection de la nature et du sentiment de la nature
    Par G13 dans le forum Éthique des sciences (archives)
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/06/2007, 20h25
  4. [Paléo Humaine] La lignée humaine
    Par Pucca dans le forum Paléontologie
    Réponses: 17
    Dernier message: 05/12/2006, 11h01
  5. [Paléo Humaine] Evolution de l'espèce humaine remise en cause...
    Par KarmaStuff dans le forum Paléontologie
    Réponses: 25
    Dernier message: 04/12/2005, 12h10