Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

bac philo s



  1. #1
    invite6512322

    bac philo s


    ------

    salut,
    j'ai passé le bac s de philo aujourd'hui, le sujet était :
    "Y a-t-il d'autres moyens que le démonstration pour établir une vérité ?"
    J'aimerai savoir ce que vous pensez de mon plan, même si je sais qu'un avis varie énormément d'une personne à l'autre, d'un examinateur à l'autre, j'aimerai au moins savoir si ce que j'ai dit tiens la route ou si je suis complètement hors-sujet...

    J'ai donc suivi ce plan :

    Intro : couramment on dit qu'une chose est vrai lorsqu'elle n'est pas fausse. Définition et établissement d'une vérité purement nominale et circulaire, car terme transcendantal. Pb alors, comment l'établir ? Démonstration s'est imposée de puis la grèce antique...
    Problématique : titres des plans en gros.

    I/ Pourquoi à-t-on besoin d'établir des vérités (très court) et en quoi la démonstration n'est pas suffisante pour établir toutes les vérités ?
    Développement : en gros, j'ai dit ce qu'était le réel et comment la raison était nécessaire à l'homme pour qu'il vive sereinement, j'ai expliqué ce qu'était la démonstration (syllogisme en trois temps, logique formelle) et la géométrie, et enfin dit qu'elle ne pouvait s'appliquer qu'en mathématique et non dans la métaphysique puisqu'elle ne prouvait pas l'existence de l'objet. Il faut donc concevoir d'autres moyens.

    II/ L'idée d'autres moyens d'établissement d'une vérité est-il raisonnablement possible ?
    (partie que j'ai loupé je pense). En gros, j'ai dit qu'on ne pouvait pas juger de la vérité de l'objet ou de l'évènement mais de notre perception de celui-ci et que cela posait donc problème pr établir des vérités. Pourtant le cogito est nécessairement vrai et c'est donc l'édifice de toutes les vérités. Si je trouve une chose, une idée, au caractère aussi certain que le cogito alors elle est vraie. Pb : comment être sur de cette similitude ?

    III/ Idée d'un dieu tout puissant, la justice, comme autres moyens.
    Puisqu'il existe différents moyens d'établir des vérités dans différents domaines (maths, cogito), alors il devrait en exister d'autres qui se base sur quelque chose de tout puissant. Là, j'ai parlé de la religion monothéiste qui évoque un dieu tout puissant. L'homme imparfait à l'idée d'un être parfait, elle ne peut venir de lui, quelqu'un lui a mis en lui. Or si ce quelqu'un est parfait, alors il est vérace et bon, il ne peut nous induire en erreur, et donc tout ce que nous croyons vrai l'est. Mais la encore pb: comment être sur de son existence.
    Pr les vérités du quotidien la société est régie par un ensemble de loi, la justice, garantissant la stabilité de ses membres. On établit que le coupable d'un homocide est véritablement un tel etc en se basant sur des critères scientifiques ect, justice = finalité de l'établissement des vérités ds la société.

    Conclusion :
    dans chaque domaine on peut établir des vérités par différents moyens mais rien ne garantit leur caractère véritable. En généralisant ces moyens, on s'éloigne du critère de vérité.

    Voilà, merci si des courageux se penchent sur tout cela !

    -----

  2. #2
    MiMoiMolette

    Re : bac philo s

    Salut,

    (désolée de remonter un si vieux sujet hein)

    Nous sommes ici sur un forum de sciences et ne sommes pas ici pour corriger des copies du bac :/

    Le mieux est de demander l'avis d'un de tes profs de philo...

    En espérant que tu auras ton bac haut la main

    Pour la modération,
    - Je peux pas, j'ai cours
    - Vous n'êtes pas un peu vieux ?
    - Je suis le prof

Discussions similaires

  1. sujet de philo comme un autre: pourquoi la philo
    Par acx01b dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 22
    Dernier message: 13/06/2004, 12h23
  2. Matrix: de la philo au bac?
    Par Yoyo dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 5
    Dernier message: 13/06/2003, 10h54
  3. thèmes probables du bac de philo 2003
    Par Neutrino dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 37
    Dernier message: 12/06/2003, 22h13