Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

après une IVG



  1. #1
    nunesnataly2552@yahoo.fr

    après une IVG


    ------

    je viens de me faire avorter, on m'a prescrit une pilule CERAZETTE à prendre pendant 3mois, mais j'ai beaucoup d'avis très négatifs quant aux effets secondaires de celle-ci (perte de cheveux, perte de libido, prise de poids+acné)...il est évident que si tout cela m'arrive, je l'arrêterai immédiatement! mais est-ce dangereux? pourquoi me prescrit-on cette pilule pendant 3mois après mon IVG ?

    -----

  2. #2
    Akïn

    Re : après une IVG

    Bonjour,

    La vrai réponse, tu l'aura de la part de ton généraliste. Maintenant, pour donner mon avis, je pense qu'il s'agit là de ré équilibrer ton corps au niveau hormonal. Une IVG n'a rien de bien "normal" en soit. La prise de cette pilule contraceptive est peut etre necessaire pour rétablir de l'ordre dans ton organisme.

    Quand aux effets secondaires, sache qu'ils n'apparaissent pas tous en même temps et chez tous le monde. Il s'agit d'effets secondaires observé (la plupart du temps) chez quelques personnes. Chaque laboratoire qui met un médicament sur le marché se doit de signaler sur la notice les effets secondaires possibles.

    Si tu n'es pas rassuré, demande à ton généraliste. Tu n'es pas censée avoir la "science infuse"; il n'y a pas de honte à demander à ton médecin des informations complémentaires. C'est même logique

  3. #3
    joamailler

    Re : après une IVG

    CONTRACEPTION DU POST-GRAVIDARUM

    La reprise de l'ovulation peut se produire des le 25éme jour du post-partum (rarissime mais possible).

    Il faut compter 2 mois pour une bonne rétraction utérine (3 mois si césarienne) et pour que le périnée soit capable de maintenir un anneau contarceptif, une cape cervicale ou un diaphragme.

    Le fait d'allaiter n'est pas déterminant dans le choix d'un contraceptif.
    Les oestrogènes et les progestatifs passent tres peu dans le lait (0,02% et 0,1%) maternel, ils sont sans consequences notables.
    Une diminution modérée de la production du lait peut se noter sous oestroprogestatifs, les progestatifs seuls peuvent augmenter cette production. Les spottings sont plus frequents sous oestroprogestatifs.

    La période du post-partum est à risque thromboembolique veineux pendant 21 jours. La prise d'oestrogene paraît plus pertinente après ces 21 jours.

    En post-partum la pilule oestroprogestative reste la pilule de référence.


    QUELLES CONTRACEPTIONS ?

    Les méthodes naturelles sont à déconseiller.
    L'allaitement a un effet contraceptif relatif.

    Les préservatifs, les capes cervicales, les diaphragmes, l'anneau vaginal (Nuvaring) sont dans l'ensemble utilisables (2mois après le post-partum pour les capes, anneau et diaphragmes).

    Les spermicides sont utilisables. Seuls le chlorure de benzalkonium et le chlorure de miristalkonium sont autorisés en cas d'allaitement.

    La Cérazette a une place de choix. C'est une pilule progestative pure, a débuter entre J3 et J21 de l'accouchement. Microval et Milligynon sont peu efficaces.

    L'Implanon, progestatif sous-cutané est possible, il permet 3 as de contraception, mais il peut etre à l'origine d'aménorrhées (19%) et de metrorragies (15%).

    La pilule estroprogestative doit rester la référence. Cette pilule est à débuter à J21.

    Le patch Evra est utilisable lui aussi.

    Le stérilet est possible 2 mois après l'accouchement (3 mois après une césarienne).

    La contraception d'urgence ou pilule du lendemain est utilisable si nécessaire, qu'il y ait ou non allaitement. Elle est inutile avant J25.

    CAS PARTICULIER
    En cas d'HTA gravidique, la pilule estroprogestative est possible après vérification du bilan néphrologique au bout de 3 mois.
    En cas de diabète gestationnel, la pilule estroprogestative est possible après normalisation de la glycémie au bout de 3mois.
    Il en est de même avec l'hépatopathie gravidique. La récidive de l'hépatopathie gravidique contre-indique formellement les estrogenoprogestatifs.


    EN CAS D'IVG

    La reprise précoce d'une pilule estroprogestative est conseillée dans les 24 h qui suivent l'IVG.
    La pilule séquentielle est inutile.
    L'implant contraceptif est possible de même que la pose d'un stérilet au décours immédiat d'une IVG
    JOAMAILLER
    "FAIT LE, si tu peux!"

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Y-a-t-il une vie apres un M2R si on veut pas faire de thèse ? MS une solution ?
    Par Massimo130581 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 12/01/2013, 22h31
  2. Ivg Et Img
    Par sabforme dans le forum Éthique des sciences
    Réponses: 23
    Dernier message: 21/04/2008, 17h04
  3. IVG a l'étranger
    Par Shadow1779 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/03/2006, 13h46
  4. Réponses: 9
    Dernier message: 16/09/2005, 15h25
  5. apres une licence de droit je recherche une ecole ou une fac qui prepare bien au conc
    Par elodie elsa dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/02/2005, 14h02