Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

La sexualité est-elle tabou.?




  1. #1
    ClaudeH

    La sexualité est-elle tabou.?

    Bonjour.
    Sachant que les rapports sexuels sont des relations naturelles qu'il y a entre deux individus, pourquoi ressentons nous de la gène lorsque nous abordons ce sujet.
    C'est un vicieux dit-on d'un homme ayant un fort apétit sexuel, et certains donneront un qualificatif péjoratif aux femmes ayant le même apétit.
    Dans un cadre généraliste, il est vrai que le rapport sexuel n'a pour but que la reproduction.
    Est-ce alors le plaisir que nous ressentons lors du rapport qui fasse que le sexualitée soit considérée comme tabou.?

    J'ai la vague impression que tout ce qui tourne autour de la sexualité suive le même chemin.
    - Un homme ressentira un malaise dans un magazin s'il doit emprunter un rayon féminin.
    - Même malaise s'il doit poser sur la tapis roulant une boite de préservatifs.
    Pourriez-vous me donner vos impressions en restant dans un domaine purement scientifique?
    Merci

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    invité576543
    Invité

    Re : La sexualité est-elle tabou.?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par ClaudeH Voir le message
    Dans un cadre généraliste, il est vrai que le rapport sexuel n'a pour but que la reproduction.
    C'est très discutable! La comparaison de différentes espèces de mammifères proches de homo sapiens infirme cette vue. Les gibbons sont un exemple de cas dans lequel le rapport sexuel n'a pour but que la reproduction. Et les bonobos un exemple dans l'autre sens, dans lequel les rapports sexuels ont d'autres "buts" que la simple reproduction.

    Ensuite, homo sapiens a de nombreuses particularités physiologiques liées à la sexualité, particularités difficilement explicables en partant de la reproduction comme seul but. L'exemple le plus frappant est l'absence de tout signe extérieur d'oestrus ou de réceptivité féminine, ce qui est, je crois, unique chez les mammifères et en tout cas pas le cas de nos cousins proches.

    Ces particulatités physiologiques sont un argument très fort en faveur de l'idée que la sexualité joue un rôle particulier et important dans l'espèce humaine, au délà de l'aspect reproductif, et ce non pas (ou pas seulement) pour des raisons culturelles, mais aussi dans la "biologie" même de l'espèce.

    Une fois que l'on admet un rôle non reproductif du rapport sexuel, beaucoup des questions que tu poses s'éclairent différemment. Ca n'en donne pas les réponses, parce qu'on se retrouve face à un mélange d'aspects "biologiques" et d'aspects culturels, et faire le tri n'est pas facile...

    Cordialement,

  4. #3
    ClaudeH

    Re : La sexualité est-elle tabou.?

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Bonjour,
    Ca n'en donne pas les réponses, parce qu'on se retrouve face à un mélange d'aspects "biologiques" et d'aspects culturels, et faire le tri n'est pas facile...
    Effectivement MMy tout à fait d'accord avec toi.
    Mais pourrais-tu éclairer ma lanterne concernant ce fameux malaise qu'on ressent.
    D'ailleurs certains parents éprouvent une certaine difficulté à aborder ce sujet avec leurs enfants.
    cordialement.


  5. #4
    GillesH38a

    Re : La sexualité est-elle tabou.?

    Bonjour

    il me semble que même si la psychanalyse est très critiquée, et que les scientifiques répugnent en général à l'admettre, un certain Sigmund Freud a dit des choses qui ne sont pas inintéressantes là-dessus .

    La psychanalyse est loin d'être une théorie scientifique aboutie, et sûrement très critiquable dans certaines de ses pratiques. On peut quand même lui faire crédit de ne faire appel à aucun phénomène surnaturel (ce qui pourtant est une tendance très générale dès qu'on parle de l'esprit), et d'être en accord avec bon nombre d'observations de la vie de tous les jours : comme le rappelle Claude, la sexualité n'est JAMAIS une chose dont on peut parler "simplement", et pourtant elle est en filigrane de toute la vie psychique humaine. J'aurais tendance à penser qu'elle joue un rôle central dans l'inconscient parce qu'elle se rapporte à ce que je pense etre la question centrale de l'humanité : pourquoi sommes nous venus au monde ? .

    Cordialement

    Gilles

  6. #5
    invité576543
    Invité

    Re : La sexualité est-elle tabou.?

    Citation Envoyé par ClaudeH Voir le message
    Mais pourrais-tu éclairer ma lanterne concernant ce fameux malaise qu'on ressent.
    D'ailleurs certains parents éprouvent une certaine difficulté à aborder ce sujet avec leurs enfants.
    Tu poses une question difficile

    Personnellement, je pense que c'est culturel. Sans aller directement à la sexualité, rien que l'attitude vis à vis de la nudité dépend de la culture. La gêne de beaucoup de parents commence bien avant la discussion orale du sujet: si la nudité est tabou dans la vie courante, il est facile d'extrapoler que la discussion de la sexualité va être difficile...

    Même en occident, l'attitude vis à vis de la nudité varie. Je lisais un article, suite à une autre discussion FSG, sur la vitamine D, article britannique, où l'auteur disait qu'au Danemark se mettre nu(e) dans un parc public pour prendre le Soleil ne posait pas de problème (c'est le cas aussi en Allemagne par exemple) alors que c'est inimaginable en Grande-Bretagne. De même, pour ceux qui ont cette expérience, il est évident que l'attitude des néerlandais vis-à-vis du naturisme diffère significativement (en moyenne) de l'attitude des français.

    Autre axe pour aborder ta question: il est clair, du moins pour moi, que la société dans laquelle nous vivons ne fait pas grand chose pour aider les parents qui veulent aborder le sujet! Le matériel (livre, vidéo) est indigent, l'éducation "officielle" et le matériel qui va avec "oubliant" tout l'aspect plaisir du sujet.

    Pire, les média "tabous" (interdits aux moins de 18 ans) qui existent sur le sujet présentent la sexualité sous un angle bien particulier, et en fait assez détestable.

    Je vais plus loin, et c'est une forme de réponse à ta question: la société dans laquelle nous vivons fait pression (par la réprobation morale, par ce que présentent les media "spécialisés", et aussi et surtout par ce que présentent les media "grand public") pour rentre difficile l'abord du sujet!

    Cordialement,

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    alcyon1

    Re : La sexualité est-elle tabou.?

    On peut être d'accord avec ce qui a été écrit jusqu'ici.

    Effectivement, la sexualité est devenue culturelle, et le temps où les pulsions bonobiennes pouvaient s'exprimer, est révolu (sauf en tant de guerre/guerilla, où le viol me semble culturel et impuni, d'où l'intérêt).

    Il ne faut pas se voiler la face : notre société génère des personnes frustrées et insatisfaites du point de vue sexuel. Cette insatisfaction en est pourtant le ciment, car elle pousse à consommer (dérivatif), et aussi à se transcender dans d'autres domaines.

    On peut aussi débattre sur la monogamie/polygamie biologique de l'espèce humaine, l'exogamie.

    L'echelle sociale, le pouvoir favorisent l'épanouisement de la sexualité, pourles hommes ; la soumission augmente le cortisol et baisse la testostérone, donc leur sexualité. Le fait que l'homme ne perçoive pas l'oestrus indique bien que l'Homme, comme les pongidés, est destiné à forniquer souvent, pour tomber au moment où l'ovule es fécondable. Quand à la femme, elle est poussée à rechercher inconsciemment l'homme dont les gènes seront les "meilleurs" pour sa progéniture, lorsqu'elle vise la maternité. Au moins pour être apte à pouvoir nourrir sa famille. Bien sûr, avec l'accès de plus en plus fréquent des femmes à un milieu socio-culturel élevé par leurs études et leur travail, les données sont modifiées ; mais cela ne se traduit pas par une sexualité plus prolifique et épanouie pour elles, bien au contraire.

    Vaste débat, mais en tous cas, oui, la sexualité est culturellement taboue (société judéo-chrétienne).

  9. #7
    halman

    Re : La sexualité est-elle tabou.?

    Citation Envoyé par ClaudeH Voir le message
    Bonjour.
    Sachant que les rapports sexuels sont des relations naturelles qu'il y a entre deux individus, pourquoi ressentons nous de la gène lorsque nous abordons ce sujet.
    C'est un vicieux dit-on d'un homme ayant un fort apétit sexuel, et certains donneront un qualificatif péjoratif aux femmes ayant le même apétit.
    Dans un cadre généraliste, il est vrai que le rapport sexuel n'a pour but que la reproduction.
    Est-ce alors le plaisir que nous ressentons lors du rapport qui fasse que le sexualitée soit considérée comme tabou.?

    J'ai la vague impression que tout ce qui tourne autour de la sexualité suive le même chemin.
    - Un homme ressentira un malaise dans un magazin s'il doit emprunter un rayon féminin.
    - Même malaise s'il doit poser sur la tapis roulant une boite de préservatifs.
    Pourriez-vous me donner vos impressions en restant dans un domaine purement scientifique?
    Merci
    Les gens sont très hypocrites et schysophrènes sur le sujet.

    Ca en rigole beaucoup, ça glousse, ça raconte des blagues, mais quand il s'agit d'en parler sérieusement ça rougit, ça se bloque, ça fait le genre "je suis sérieux avec ces choses là moa et j'en parles pas en public".

    Et quand ça se met à en parler c'est pour découvrir qu'ils n'y connaissent que dalle.

    Il parait que la révolution sexuelle a eu lieu, libération des tabous, tout ça, mais à la moindre émission sur un sujet intime à la télé, c'est offusquation et oh scandale dans tout l'exagone.

    Ca se dit du genre "oh moi à l'âge que j'ai j'en ai tellement vu si vous saviez !"

    Mais dès qu'on commence à leur parler du sujet :

    Ah bon l'orgasme spontané ça existe ?

    Ho là là les lesbiennes quelle horreur ma brave dame !

    Et de continuer à passer des émissions sérieuses sur le sujet à 1 heure du matin.

    Et en France on se dit évolués sur le sujet, mais l'est on vraiment ?

  10. Publicité
  11. #8
    Lord M

    Re : La sexualité est-elle tabou.?

    Salut !

    Un petit complément de réponse me vient à l'esprit, j'espère qu'il est pertinent.

    Une grande partie de notre morale dérive de la philosophie judéo-chrétienne, dans laquelle la sexualité est effectivement tabou. Que nous le voulions ou non, nous sommes encore fortement imprégnés de cette philosophie.

    Pour certaines personnes cette philosophie est encore tout à fait d'actualité (et pas forcément dans les tranches les plus agées de la population). Dès lors comment communiquer au grand public des informations courantes sur la sexualité si une partie de cette population risque d'être choquée ? On en est donc réduit à diffuser les émissions de télé tard dans la nuit, et à édulcorer les manuels scolaires pour qu'ils ne reflètent en rien la réalité. Cette mise à l'écart génère une sensation d'interdit, de transgression qui intretient le malaise et le tabou.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  12. #9
    Larsen

    Re : La sexualité est-elle tabou.?

    Bonjour,
    Tout a fait d'accord avec vous, je pense qu'il faut savoir parler de sexe ouvertement avec ses enfants et ne pas leur cacher certaines choses et meme choses avec son partenaire, il est important de démystifier le sexe afin de pouvoir connaitre mieux se que ressent son conjoint et pour ses enfants c'est aussi primordial car par expérience personnelle je sais que de nombreuses personnes sont victimes d'un certain blocage sexuel du au fait que l'on ne leur a pas dis honnetement à l'age ou il posait la question (ce qu'il veut dire qu'ils étaient susceptible de comprendre une réponse claire) qu'est ce que le sexe, a quoi ça sert, etc.

    L'important c'est de dire les choses clairement et dans un sens positif.

    Car un autre point viens ensuite rajouter a celà c'est que toujours par expérience personnelle je me suis rendu compte que les personnes victimes de ces blocages ne parviennent pas a expliquer le sexe a leur enfant, et s'il leur explique ils l'explique souvent comme un problème, l'enfant ensuite se trouve assez perdu pendant l'adolescence et se pose énormément de question, se trouve parfois dans des situation d'incompréhensions et ça c'est pas bon du tout.

    VOila j'espère que mon sentiment basé sur des expériences personnelles éclaircie aussi le problème.

    a+
    Le coeur fait tout, le reste est inutile (La fontaine)

Discussions similaires

  1. L'energie a-t-elle/ est-elle une masse?
    Par zapman dans le forum Physique
    Réponses: 68
    Dernier message: 24/07/2010, 18h16
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 13/08/2007, 23h25
  3. [identification] Qui est-elle ? D'où vient-elle ?
    Par didyoo dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 4
    Dernier message: 12/10/2006, 10h41
  4. Pourquoi le mot oxydant est-il tabou ?
    Par diazométhane dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/07/2006, 12h43