Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 19 sur 19

médecine : perfusion



  1. #1
    veronica

    médecine : perfusion


    ------

    Bonjour à tous ceux qui vont me lire !
    Voilà, j'ai une question qui s'adresse en particulier aux médecins, mais aussi aux connaisseurs.
    J'ai entendu dire que sur certains terrains de combats, lorsque de blessés graves ( par balles, par exemple ) souffraient d'hémorragie importante, on pouvait leur pratiquer une perfusion d'eau sucrée, lorsque les docteurs avaient très peu de moyens.
    Je voudrais donc savoir si c'est exact, si ça existe bel et bien, comment cela se pratique exactement et avec quels instruments et produits.
    Merci d'avance pour votre éclairement!!!!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    benjy_star

    Re : médecine : perfusion

    Discussion déplacée.

  4. #3
    etoile64

    Re : médecine : perfusion

    Lors d'une hémorragie, tu perds du volume sanguin : ta masse sanguine diminue, et si elle diminue trop, elle peut entraîner ce qu'on appelle un chox hypovolémique (c'est à dire qu'il n'y a pas assez de "volume" pour perfuser correctement les organes : reins, cerveau, coeur...)

    Dans ces moments là, on commence en général par faire du "remplissage vasculaire" (son nom décrit très bien le processus), qui se fait de préference par des solutions liquide contenants des macromolécules (grosses molécules qui ne peuvent pas passer l'endothélium vasculaire et qui, par les histoires de pression oncotique, font qu'elles retiennent l'eau à l'intérieur des vaisseaux)...
    Si l'hémorragie est très mal tolerée, le remplissage se fera également par des transfusions sanguines...

    Mais en l'absnece de tout cela, il faut quand même "remplir" le malade, et je suppose que par "eau sucrée", ils parlaient en fait de solutions type G5 contenant 5% de glucose par exemple (ces solutions sont déja toutes prêtes)
    Mais tu ne peux absolument pas faire cela avec de l'eau du robinet et du sucre en poudre hein!!!!

  5. #4
    TomKrouze

    Re : médecine : perfusion

    Pour détailler le matos, on utilise alors :

    - Un cathéter : un tout petit tuyau souple qu'on insère dans une veine pour y faire passer un liquide (on peut y faire une injection directe avec une seringue, ou bien alors une injection plus lente, une perfusion quoi). On le fixe avec un pansement transparent, un film en polyuréthane.

    Ca ressemble à ça :



    On insère jusque la partie verte, tout ce qui est en-dessous est une aiguille guide.

    - Une perfusion : c'est juste une poche en plastique qui contient le fameux liquide. Ca peut être du liquide physiologique (NaCl 0.9%), du glucosé (à divers pourcentages), des solutions diverses, antibiotiques, etc.



    - Une trousse à perfusion : un système de tubulure qui connecte la perfusion au cathéter. Y'a une chambre qui permet de voir les gouttes tomber, ça permet de calculer le débit.

    On peut dire que c'est complet là.

  6. #5
    Novocaine

    Re : médecine : perfusion

    Wahh, ça c'est d'la réponse! C'est super!

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    veronica

    Re : médecine : perfusion

    merci etoile64 pour ta réponse! tu as l'air assez calé là dessus, donc je suppose que tu es médecin ou qqch dans le genre.
    maintenant j'aurais une autre question: lors d'une blessure par balle ou autre, et que, pour une raison x ou y on est dans l'impossibilité d'aller à l'hôpital, que peut on et que doit on faire? je suppose qu'il faut déja arrêter l'hémorragie, mais comment et avec quoi? et ensuite? je sais que mes questions peuvent paraître bizarres, mais je trouve cela intéressant et puis, on ne sait jamais ce qu'il peut nous arriver! en tout cas, merci d'avance pour ton aide!

  9. Publicité
  10. #7
    piwi

    Re : médecine : perfusion

    En principe rien ne peut empecher de se rendre à l'hopital. Si la personne ne peut pas se rendre à l'hopital, elle peut toujours composer le 15 sur un telephone fixe ou le 112 (en france) sur un portable pour être prise en charge par le SAMU. Votre question n'a donc pas véritablement d'objet.

    Cordialement,
    piwi
    Je sers la science et c'est ma joie.... Il parait.

  11. #8
    AlainF

    Re : médecine : perfusion

    Bonsoir,
    En attendant les secours, il conviendra de pratiquer les premiers soins à la victime. Ceux-ci sont connus par les "citoyens secouristes", et des informations régulières sont faites en ce sens auprès du public.
    Il n'y a jamais assez de secouristes sur le terrain, mais c'est un autre sujet. La question me paraît relever de la chirurgie militaire. Des écrits relatifs aux conflits récents existent (Irak, Afghanistan, Bosnie...) et sont disponibles sur la grande toile.
    Avis perso : je trouve la position de " la modération" un peu sévère. Mais il est vrai que le sujet est délicat.
    A vous lire.

  12. #9
    soldat

    Re : médecine : perfusion

    salut miss! ça c'est un sujet sur lequel je bosse actuellement car je suis dans la branche santé-secourts de la légion étrangère.

    J'ai lu quelques réponses et en tout cas etoile 64 t'as très bien répondu on ne pouvait certainement pas etre plus clair.
    Cela dit je me permet de rajouter quelques petit détails techniques qui peuvent avoir de grosses conséquences sur le terrain...

    Par exemple le mieux pour perfuser en cas d'hémoragie reste les grosses molécules de type VOLUVEN mais on en a pas toujours a disposition, le cas échéant il ne faut surtout pas perfuser de solution sucrée si on suspecte un traumatisme crânien.
    Et surveiller la tention artérielle car en dans ce cas la pression systolique ne dois pas dépasser 12. (si tu as un poulx radial c'est que la pression syslotique est au moins a 8).
    Et inversement avec les solutions salées de types sérum phisio si on suspecte un trouble ou traumatisme cardiaque.

    Ta deuxième question est une exélente question car en mission les premiers secours médicalisés (présence de médecin) sont parfois a plusieurs heures voire plus de 24h (exeptionnellement). Ce qui me porte a croire que tu dois avoir un pied dans le milieux militaire...

    Donc cette 2eme question relève plus du secourisme que de la médecine :

    En cas d'hémoragie la première chose a faire est de metre la victime a l'abris d'un sur accident et de l'allonger puis d'effectuer une compression manuelle sur la plaie sauf si il s'agit d'une francture ouverte !
    Ensuite le plus vite possible remplacer cette compression par un pensement compressif dont on ne bougera jamais la partie en contact avec la plaie (agglutination des plaquettes), appliquer un pensement surcompressif si le premier est innéficace.
    en cas de fracture ouverte ou d'innéficacité des manip précédentes effectuer un garot a la base du membre ou au dessus du genoux ou du coude (efficacité car passage d'artères).
    Enfin en cas d'hémoragie a l'abdomen alonger la victime et replier les genoux et poser les jambes sur un sac ou une chaise ou un camarade ne jamais retirer l'objet de la plaie! (risque de mort). au buste metre la victime en position demi-assise et meme conduite a tenir (pensement compressif,etc).
    Généralement les plaies toraciques ou abdominale saignent beaucoup moins que les membres après tout dépend de leur profondeur.
    administrer de l'oxigenne si on en a!!!

    dans tout les cas garder son calme la plupart du temps la compression manuelle stope l'hémoragie. ensuite couvrir la victime car l'hémoragie fais perdre la chaleur rapidement. Et surveiller les constantes rithme cardiaque, fréquence respiratoires, tention artérielle, saturation en O2, température, glasgow. Le médecin aura besois de ces informations.

    Voila si tu as d'autres question du genre n'hésite pas, ca ma fais réviser en meme temps ...

    ps : message pour navocaine : c'est pas bien de se moquer de tomKruze lol.

  13. #10
    veronica

    Re : médecine : perfusion

    salut soldat! merci de ta réponse, mais là, j'ai d'autres questions par rapport à ce que tu m'as répondu! voilà, si on a pas de matériel, comment on fait pour surveiller la saturation en O2, la tension artérielle, glasgow..? petite précision : je ne suis en aucun cas médecin ni infirmière, donc je ne suis pas du tout calé quant à certains termes! merci de ton aide

  14. #11
    TomKrouze

    Re : médecine : perfusion

    D'où l'utilité d'appeller une ambulance..

    Y'a quand même moyen de surveiller plusieurs trucs facilement. La saturation, tu pourrais regarder la coloration de la personne pour te donner une vague idée (extrémités bleues). Pour la tension artérielle, c'est déjà plus difficile sans matériel. La personne pourrait présenter, en cas d'hypotension, des vertiges, faiblesse, étourdissement, tachycardie, nausées parfois, sueurs. En cas d'hypertension, les signes sont alors plus rares : céphalées, on semble voir des mouchettes qui volent devant soi, acouphènes.

    Le Glasgow est un test neurologique. Il se fait au moyen d'une échelle divisée en trois partie pour obtenir un score de 15. Les parties sont :

    - L'ouverture des yeux : spontanée (4), au bruit (3), à la douleur (2), nulle (1).
    - La réponse verbale : normale (5), confuse (4), inappropriée (3), incompréhensible (2), nulle (1).
    - La réponse motrice : à la commande (6), orientée (5), évitement (4), flexion stéréotypée (3), extension stéréotypée (2), nulle (1).

    Bon, c'est sûr qu'ici, on est plus dans le spécifique . Ca donne donc des scores sur 15, ou alors des scores type E4V5M6.

    Il a aussi parlé du rythme cardiaque : il s'agit non pas de la fréquence ici, mais de la constance du rythme. On parle d'arythmie quand il n'y a plus de rythme constant. Tu sentirais donc un truc genre : "tac .. tac .. tac .. .. .. tactac .. tac.. tac tac tac.. tac.."

    La fréquence est le nombre de battements du coeur par minute : tu peux la prendre à différents endroits : artère radiale (au poignet, du côté du pouce), carotides (au niveau du cou, sur les côtés, au niveau de la pomme d'adam). Ce sont les deux lieux principaux. Il y a aussi l'artère fémorale (plis de l'aine), pédieuse, etc.. Partout où il y a des artères quoi.

    La fréquence respiratoire est également un paramètre important. Pour celà, tu peux faire un VES comme on dit : Voir Entendre Sentir. Après avoir dégagé les voies respiratoires de la personne, tu peux mettre ta tête près de sa bouche, tête tournée vers son thorax pour le regarder. Par la même occasion, tu entends sa respiration, et tu la sens sur ta joue. Y'a aussi d'autres paramètres respiratoires comme l'amplitude, si un des poumons se remplit et pas l'autre, s'il y a un tirage entre les côtes, etc.

    La température, tu pourrais sentir simplement avec ton poignet sur le front de la personne, et sentir ses extrémités aussi.

    Tu vois, sans matériel on peut faire déjà beaucoup de choses.

    Une dernière chose : si le secourisme t'interesse vraiment, j'te conseille vivement de passer ton brevet de secouriste !


    Ah Soldat, moi c'est TomKrouze.
    Dernière modification par TomKrouze ; 10/11/2007 à 22h58.

  15. #12
    veronica

    Re : médecine : perfusion

    salut! merci pour ta réponse on ne peut plus claire. pour ce qui est de passer mon brevet de secourisme, je crois que je vais le faire, ça peut toujours servir!
    @ +

  16. Publicité
  17. #13
    veronica

    Re : médecine : perfusion

    c'est de nouveau moi! je viens de lire un truc et donc j'ai une question à poser à ceux qui vont me lire : lors d'une hémorragie externe due à une coupure, une blessure par arme ou autre, et qu'il y a eu beaucoup de perte de sang, une perfusion est généralement effectué ( arrêter moi si je me trompe), et lors de cette perfusion, on injecte quoi exactement? attention je ne parle pas de transfusion sanguine! est qu'on injecte du liquide physiologique? si non, quoi? j'espère que cette question ne parait pas trop stupide, mais un prof m'a un jour dit que seuls ceux qui n'osaient pas demander et poser des questions étaient stupides! lol. en tout cas, merci de votre patience!

  18. #14
    Novocaine

    Re : médecine : perfusion

    Je ne comprends vraiment pas ta question après toutes ces réponses.
    On fait une perfusion(sur une grosse veine) d'eau avec des ions et des molécules (il y a des exemples dans les autres réponses). Une hémorragie grave s'accompagne d'une grosse perte d'eau..
    Parfois, celà ne suffit pas et on fait une transfusion de sang..

  19. #15
    TomKrouze

    Re : médecine : perfusion

    Voilà. On peut perfuser plusieurs liquides en fait : du sérum physiologique, du glucosé 5%, du Plasmalyte A (c'est de la flotte avec des ions), du Voluven (il s'agit de grosses molécules, ça va faire rentrer l'eau au niveau circulatoire grâce au mécanisme de l'osmose), etc etc. Il y a pas mal d'exemples.

    La transfusion est beaucoup plus "dangereuse" je vais dire. On ne peut absolument pas transfuser n'importe quoi à n'importe qui, à cause des antigènes présents dans le sang.

  20. #16
    Novocaine

    Re : médecine : perfusion

    La transfusion est beaucoup plus "dangereuse" je vais dire. On ne peut absolument pas transfuser n'importe quoi à n'importe qui, à cause des antigènes présents dans le sang
    Biensûr, mais effectivement, vaut mieux préciser.

  21. #17
    veronica

    Re : médecine : perfusion

    ok! merci à tous pour ces précisions. novocaine, j'ai posé cette question pour être tout à fait sûre que j'avais bien compris. je préfère être sûre, je n'aime être dans le doute, aussi infime soit - il.
    merci aussi beaucoup à tomkrouze pour ta patience et tes explications illustrées. lol.
    vous m'avez bien éclairé, tous. si j'ai d'autres questions sur le sujet, je vous en ferais part!

  22. #18
    Novocaine

    Re : médecine : perfusion

    Oui biensûr! J'suis d'accord. Ce n'était pas du tout une critique! J'étais un peu surpris c'est tout.

    PS: Moi aussi j'ai aimé la réponse de Tomkrouze et ce n'était pas de la moquerie je ne comprends pas pourquoi ma réponse a été interprétée comme telle.

  23. Publicité
  24. #19
    TomKrouze

    Re : médecine : perfusion

    Ouais quoi, moi qui m'était fait chier à trouver une image pas trop naze d'une perfusion et d'un cathéter...

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biotechnologie] isolation d'hepatocytes par perfusion a la collagenase(help:-( )
    Par manon87 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/11/2007, 22h10
  2. [Biologie Cellulaire] besoin d'aide : Perfusion isotonique
    Par Mat22 dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 28/09/2007, 06h33
  3. Culture technique de perfusion???
    Par pablork dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/04/2007, 13h58
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 09/10/2006, 08h33
  5. IRM perfusion principe
    Par vasilovee dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/04/2006, 13h34