Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 20 sur 20

Terribles douleurs persistantes dans les jambes




  1. #1
    runner84

    Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    Bonjour à tous!!! Mon problème est très particulier et vraiment étrange, je commence sérieusement à m'inquiéter et ne trouve personne qui ait déjà subi ce phénomène. Voilà donc pourquoi l'explication est si longue. D'avance merci à ceux qui prendront le temps de le lire en entier.

    Depuis 2 ans j'ai progressivement augmenté mon volume d'entrainement (course à pied et vélo) pour atteindre actuellement environ 12-14h par semaine. Mes principaux défauts sont de ne pas faire assez d'étirements (pas de courbatures pour autant) et surtout de ne pas assez m'accorder de temps de récupération (en moyenne 1 à 2 jours de repos par mois).

    La première fois que ces douleurs se sont manifestées distinctement, ce fut lors d'une course de montagne à la fin mai 2008. Après 1h de montée raide (à 85% FCmax et un gros travail sur les cuisses), il m'a fallu à peine 100m de descente pour qu'apparaissent ces douleurs, que j'ai initialement assimilé à des crampes (par la suite, j'ai compris que ça n'en était pas). J'ai heureusement pu terminer la course et j'ai dû faire au moins 30 min d'étirements progressifs pour enfin pouvoir plier les articulations des genoux correctement. J'avais déjà pu ressentir quelques fois ces mêmes douleurs au repos (très localisées et ponctuelles, mais irrégulières et pas toujours au même endroit) mais de manière beaucoup moins intense. Je me suis passablement documenté et ai essayé de comprendre le phénomène. En vain. Le seul lien valable que j'ai pu tirer, c'est que cela se produisait uniquement le lendemain d'un jour SANS entraînement, comme si mes jambes ne s'étaient pas assez dépensé la veille. Ce qui me poussait évidemment à immédiatement aller s'entraîner : l'échauffement est difficile mais cela disparaît complètement au bout de 15-20 min et je termine l'entrainement sans en ressentir la moindre séquelle.

    Mi-juin, je participe à une autre course de montagne du même style mais moins raide. Rebelote dès les premiers hectomètres de descente, mais cette fois, abandon car impossible de continuer tellement la douleur était intense. A nouveau, je croyais que c'était des crampes mais même en étant couché, cela faisait très mal sans que les muscles soit contractés. Le lendemain, je ressentais encore les séquelles qui ont disparu après un décrassage. Puis les jours ont passé et me suis mis à faire progressivement nettement plus de vélo (en partie à cause d'une tendinite d'achille pour compenser), ceci jusqu'en août (avec quelques lendemains de jours de repos délicats).

    Mi-aout, je pars une semaine en vacances en Espagne : dès le 1er jour (à nouveau un lendemain "d'inactivité sportive" ) les douleurs ont recommencé. Elles ont duré toute la semaine et étaient nettement plus fortes que d'habitude, à tel point que j'ai passé presque tout mon temps couché ou assis à la plage. Toutes les journées furent identiques : pas trop de douleurs au réveil (juste quelques restes de la veille), puis au fur et à mesure que je marchais, celles-ci se faisaient sentir de plus en plus jusqu'à devoir m'arrêter pour leur laisser du répit. Le reste de la journée, douleur après chaque effort de plus de 30sec. C'est là que j'ai compris que ce n'était pas des crampes puisque les muscles étaient totalement détendus. Ayant trop besoin de bouger en rentrant, j'ai tout de même essayé de faire du vélo : comme par miracle, et je ne sais pas pourquoi, pas la moindre douleur.

    Puis, partagé entre l'envie de faire du sport et la peur de voir ces douleurs resurgir, j'ai fait énormément de vélo jusqu'à la fin décembre tout en reprenant la course petit à petit depuis octobre, avec certainement par erreur des jours de repos de plus en plus rares (4-5 en 4 mois) mais de plus en plus difficiles à supporter le lendemain. Je suis néanmoins conscient qu'une grande fatigue s'était peut-être installé (accentuée par la monotonie du cyclisme de plaine qui utilise sans cesse les mêmes muscles).

    Hélas, depuis le 3 janvier 2009, ces douleurs ont commencé à se faire sentir tous les jours et même au repos (assis, couché), notamment au réveil. Elles sont si intenses qu'il me faut au moins 10min pour marcher 300m (raide comme un bâton de ski) et que faire quelconque sport m'est actuellement impossible. J'ai malgré tout pu remarquer que ces douleurs, qui ne semblent pas profondes mais plutôt superficielles, se localisaient la plupart du temps à des endroits bien précis :

    - le plus souvent sur le dessus des cuisses (au plein centre des quadriceps) et sur les côtés externes de celles-ci (dans le tiers inférieur des vastes latéraux)
    - plus rarement à l'arrière de la cuisse (au centre des ischios) et sur les vastes médiaux
    - exceptionnellement aux bas des fessiers et dans la région des sartorius

    Le 5 janvier, je suis allé consulter mon homéopathe qui m'a diagnostiqué une grosse inflammation musculaire et m'a prescrit quelques oligo-éléments et remèdes homéopathiques anti-inflammatoires et favorisant la circulation sanguine. C'est donc de là que j'ai compris (ou crois avoir compris) que les douleurs ne sont pas directement musculaires mais que cette inflammation trouble la circulation sanguine qui, elle, provoque des douleurs (lors desquelles muscles sont durs mais pas contractés). A noter qu'aucun signe ou séquelle de surface n'est visible à l'oeil nu. Malheureusement, ces médicaments conjugués avec du repos n'ont pour l'instant fait aucun effet significatif. La nuit dernière, j'ai eu beaucoup de peine à m'endormir et cela m'a même réveillé au milieu de la nuit. Ce matin, miracle, plus rien! J'ai donc décidé d'aller marcher lentement pour essayer de comprendre. Pendant 15 à 20 min, pas le moindre signe. Puis j'ai progressivement "accéléré" (jusqu'à ~3km/h). Pendant 5 min, pas de problème et puis, subitement, une atroce douleur s'est installé 10-15 cm au dessus du genou gauche latéralement (à l'extérieur). En l'espace de 30 sec, il m'est devenu quasi-impossible de marche (mais seulement à gauche, absolument rien à signaler à la jambe droite).

    Je n'y comprends donc plus rien et ne sais pas vers qui me tourner. De plus, le fait de ne plus pouvoir me dépenser commence à me rendre irritable et me fait devenir fou tellement j'en ai besoin! Heureusement, pour le moment je suis en "vacances" pour réviser mes examens (Université) qui commencent dans une semaine, mais si cela continue, je me demande bien comment je vais faire pour m'y rendre et ensuite pour reprendre les cours. Je ne sais pas si le problème est nerveux ou circulatoire et ne connais personne qui aurait eu la même expérience. Pourtant, je me suis passablement documenté et renseigné, tant sur Internet que dans les livres de médecine, etc. Une des seules hypothèses plausible qui me vienne à l'esprit concernant la cause de ces douleurs est la suivante : je soupçonne que le problème soit nerveux. En effet, les deux périodes où ces douleurs se sont montrées les plus intenses (à savoir mi-août et actuellement) correspondent à deux périodes où j'ai pratiqué le vélo en plus grande quantité (et peut-être intensité). Or, il se trouve que je n'ai jamais fait réglé mon vélo par un spécialiste et que j'ai parfois mal au bas du dos, notamment lors de sorties longues et/ou intenses. Cela est supportable et disparaît assez rapidement après l'effort mais étant donné que tous les nerfs de la jambe sont en lien avec les branches lombo-sacrées. Qu'en pensez-vous ? J'ai entendu parler du "Pseudosciatique du sportif", serait-ce peut-être le cas?

    -----

    Dernière modification par runner84 ; 13/01/2009 à 08h53. Motif: début manquant

  2. Publicité
  3. #2
    Cécile

    Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    Je ne suis pas médecin, je ne peux donc pas te donner un avis.
    Je pense qu'il faut que tu ailles voir un "vrai" médecin : sans vouloir totalement démolir l'homéopathie, ce type de médecine n'a jamais prouvé son efficacité. Si possible un médecin spécialisé dans le sport.
    Sinon, je n'ai pas bien compris : est-ce que ce sont des douleurs uniquement musculaires, ou serait-ce des douleurs dans l'articulation, qui se feraient ressentir jusque dans les muscles ?
    En tout cas, le fait que les douleurs se manifestent surtout après du repos est étrange...

  4. #3
    Hazel

    Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    Bonjour...

    Je ne pense pas que fouiller dans les bouquins de medecine pour essayer de se trouver un diagnostic soit une idée judicieuse.

    Quand bien même tu aurais trouvé quelquechose ressemblant exactement a ce que tu ressens dans les bouquins de médecine, il n'y a absolument rien de plus efficace que l'auto-diagnostic pour se planter de A a Z et au pire des cas se mettre en danger en adoptant la mauvaise attitude.

    Je te conseille de consulter a nouveau, au mieux un médecin ayant la capacité " médecine du sport " ( en faisant des recherches tu devrais en trouver, ils exercent en cabinet liberaux comme tous les generalistes ) , qui sera a même de poser un diagnostic ou qui te redirigeras vers un spécialiste qui en sera capable ( pourquoi pas neurologue... des douleurs qui reveillent la nuit ce n'est pas toujours typique de problemes mécaniques ).

    Tu as des problemes musculo-articulaires et des douleurs lombaires qui sont allées jusqu'a entrainer selon tes dires des impotences fonctionelles totales et qui te genent enormement dans ta vie quotidienne, et tu as seulement 24 ans... je pense qu'il est temps de tirer la sonette d'alarme, d'oublier un peu l'homéopathie et les auto-diagnostic, et de te mettre entre les mains de professionels.

    Ne voit rien d'hostile dans mon message, mais tu ne devrais pas attendre que la situation empire alors que nous sommes au 21e siecle et qu'il existe des gens dont le diagnostic et le traitement de ce que tu as est le metier.

    Cordialement.


  5. #4
    Khremy

    Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    Bonjour à toi,

    Même réponse que Cécile : va voir un médecin.

    J'ai énormément de mal à comprendre pourquoi, après plus de 7 mois de douleurs intenses, tu n'as toujours pas eu l'idée de le faire : ce n'est pas en lisant quelques livres ou en cherchant des informations sur Internet qu'on peut soi-même poser un diagnostique.

    Bonne chance pour la suite,

    Khremy

  6. #5
    runner84

    Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    Tout d'abord, merci infiniment à tous pour vos avis & réponses.

    Il est vrai que, emporté dans la rédaction de mon sujet, j'ai peut-être omis de préciser certaines choses, toutes mes excuses.

    Premièrement, je n'ai pas souffert de ces douleurs pendant 7 mois consécutivement, c'est survenu par séries et au total elles mon peut-être fait subir 25-30 jours difficiles sur ces 7 mois: j'entends par là qu'il y a eu deux périodes vraiment pénibles (en aout et actuellement) et que tous le reste s'est réparti sur des jours isolés (comme je l'ai mentionné, la plupart du temps lors de lendemains de repos).

    Ensuite, en ce qui concerne l'homéopathie, je suis parfaitement du même avis que vous et je ne suis pas convaincu par ses bienfaits. C'est uniquement sur conseil de quelques proches que j'ai consulté. Bref, peu importe.

    A propos de l'auto-diagnostic et mes recherches sur les symptômes, j'avoue que tu as certainement raison "Hazel". C'est vrai qu'à peine je trouve quelque chose qui correspond plus ou moins et crois avoir compris, que voilà, quelque chose d'autre vient me prouver le contraire... mais c'est tellement frustrant de ne pas comprendre ce qui arrive. Surtout (et j'en viens au 4ème point) lorsqu'on a consulté un médecin généraliste qui m'a fait des analyses sanguines et d'urine, qu'on est ensuite allé voir deux médecins du sport certifiés différents et qu'aucun d'entre eux n'a su m'expliqué ce qui se passe précisément.

    Pour te répondre "Cécile", mes douleurs ne sont NI musculaire NI articulaires, c'est une des seules choses dont je suis sûr (oui, je sais que mon histoire est très étrange et j'imagine bien qu'il n'est pas facile de la comprendre lorsque moi-même je ne comprends pas). Mes muscles, bien que fatigués, sont "intacts". Ces douleurs sont difficiles à décrire. J'ai l'impression que l'endroit où elles se produisent subit une énorme pression et qu'il va exploser. Cependant, les muscles sont détendus et aucun signe extérieur n'est visible, ni une rougeur, ni une tension, ni inflammation, ni veines inhabituelles, rien...

    Enfin, je n'ai pas de douleurs lombaires ou de dos, c'est uniquement lors de grandes sorties à vélo que cela se produit (comme chez beaucoup de sportifs amateurs d'ailleurs). Je pensais simplement que cela pouvait avoir un lien (aie aie aie, il faut que j'arrête de me creuser la tête, je m'embrouille.... désolé si je n'ai pas été clair).

    J'ai donc pris ce matin un rendez-vous chez mon osthéopathe, qui a pratiqué la course a haut niveau. Si celui-ci ne me trouve rien, j'irai demander conseil à des spécialistes pour savoir vers qui me diriger et faire des analyses plus poussées.

    Encore un grand merci à tous pour votre aide, n'hésitez pas à me faire parvenir vos expériences ou idées si vous en avez soudainement.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    zendub

    Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    Il existe dans les CHU des services "médecine du sport" qui suivent les athlètes professionnels et les "non-professionnels" pratiquant beaucoup de sport.
    Je pense que l'endroit où il faut que tu te dirige est ce service. Demande une lettre de recommandation de ton médecin traitant.

    Pour ma part j'ai eu un problème de douleur tibiales (totalement différents de ce que tu as) et j'ai eu un diagnostic dans ce type de services : ils sont spécialisé dans ce types de pathologie et font des examens beaucoup plus poussés que ceux fait par des "généralistes".
    Je ne pourrai donc que te le conseiller.
    "la vie est une farce" E. Ionesco - section santé for ever :D

  9. #7
    david10

    Unhappy Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    bonjour
    je dois avoir le même problème que toi
    a la suite du semi marathon de reims je poursuit un peu d'endurance aucun problème
    début de préparation pour le semi de paris j'augmente un peu l'entrainement a 4 par semaine puis 5
    et la une douleurs apparais au pli de l'aine cuisse droite
    le lendemain course a pied et douleurs importante consulte médecin du sport
    1 semaine avant noël
    visite tous les 3 jours il me fait de la "mesoterapie"
    15jours plus tard il me conseil de courir mais la encore douleurs au bout des 10 premiers minute encore douleurs 3 semaine de meso avec séance de kine et il y a trois jours course a pied avec seulement 10 minute encore douleur contact le médecin il me conseil de courir 20 minute le lendemain et hier 30 minute et douleurs persistante a tout moment
    que faire demain lundi je contact le médecin mais préparation pour le semi de paris mal engager.
    si tu a des infos je suis preneur merci a bientôt

  10. Publicité
  11. #8
    david10

    Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    [salut
    ecoute apres plusieur seance de méso
    plus de douleurs
    mais actuellement douleurs au niveau de la face du tibia
    apparement periostite
    donc meso
    aucun resultat j'attend mercredi avec le dct pour faire un IRM
    donc ca va pas
    bon courage et bonne recupe et pour info douleurs genou meso dans le dos

  12. #9
    thunuss

    Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    Bonjour à tous,

    Je m'adresse en particulier à Runner84 car j'ai excatement les mêmes symptômes (douleur cuisse, etc) depuis quelques mois.Je suis en train de passer une série de test (scanner,irm biopsie ,etc) sans résultat.
    Y-a-il du nouveau de vos douleurs ?
    Avez-vous trouver l'origine de ces douleurs?

    Vous pouvez m'envoyer votre numéro de téléphone ####################

    D'avance un tout grand merci.

    Désolée, aucune coordonnée privée ne peut être laissée sur le forum.
    Vous pouvez contacter cet internaute par messagerie privée.
    Dernière modification par mh34 ; 03/08/2010 à 18h47.

  13. #10
    miniloup

    Red face Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    bonjour, je ne sais pas si vous y avez deja pensee ou si votre probleme est fini ou resolu, mais cela pourrai venir du symdrome des jambes sans repos,
    http://www.sjsr.fr/
    ou tout simplement des nevralgies, quand je dis simplement, c'est pas si simple car il existe une multitude de nevralgie
    Bon je ne sais si j'ai aidée , bon courage

  14. #11
    Sabrina81370

    Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    Bonjour

    Avez-vous résolu vos problèmes de douleurs persistantes dans les jambes ?

    Merci d'avance

    Sabrina

  15. #12
    matt_on_line

    Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    Bonjour,
    J'arrive un peu après la guerre, mais je viens ici car cela fait des mois que je suis à la recherche d'informations me concernant, et qui semblent te concerner RUNNER84.

    J'ai super mal aux cuisses (comme des courbatures) et cela ne passe pas.(depuis 4 mois)
    J'ai été très sportif, et sait que ce ne sont pas des courbatures.
    Les médecins donnent des anti inflammatoires, prescrivent du repos, mais ca revient dès que je me remets à courir.
    C'est trés frustrant, et je pense que tu sais à quel point c'est enervant !!!

    Peux tu, STP, nous dire si ton problème est résolu, et surtout, comment tu l'a résolu !

    Sportivement,
    Matthieu

  16. #13
    free.escape

    Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    Bonjour,

    Je suis très curieux du diagnostic qu'un médecin aurait pu posé sur ton problème, car depuis plusieurs mois après une course vélo sur route plutôt intense, j'ai été pris de violentes douleurs au deux quadriceps en faisant un trail trois jours après. Depuis dés que je cours, ces douleurs ressemblant à des contractures apparaissent aux quadriceps et jamais au même endroit de la cuisse ou simplement sur une seule cuisse. Je signale que la pratique du vélo route et VTT (même en compétition), ne déclenche pas de douleurs, uniquement la course à pied.
    Côté médecin j'ai eu le droit à un check up sanguin complet (rien), une échographie des deux cuisses (rien), kiné (rien), j'ai une autre prise de sang dans quelques semaines après un repos exigé de deux semaines minimum.

  17. #14
    paddycidjy

    Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    Je reviens sur les discutions de "free.escape" et "runner84"

    je pratique le vélo et la course a pied depuis 25 ans environs, et cela fait déjà plusieurs années que je souffre des mêmes symptômes. Après une longue période d'entrainement consacré au vélo et uniquement au vélo, en moyenne 20 heures par semaine, alors que je veux me remettre a la CAP, les premiers entrainements en course a pied sont terribles. A savoir au bout de 2 à 3 km des douleurs similaires à des contractures arrivent dans mes quadriceps au niveau des cuisses, ces douleurs s'intensifient de plus en plus en continuant de courir et deviennent si violente et insupportable que je suis obligé de stopper toute progression (sensation de muscle qui durci et impossibilité de plier les cuisses ). Ces douleurs interviennent que lorsque je commence à descendre , à faire du dénivelé négatif. Ces mêmes douleurs sont intervenues également lorsque je marchais et principalement en descente. Lorsque je fais du dénivelé positif que ce soit en marchant ou courant je n'ai jamais eu ce genre de déconvenue. Après une réadaptation à la CAP, ces symptômes disparaissent. J'associe le fait quand vélo les muscles des cuisses sont sollicités d'une certaine façon, sensiblement identique au mouvement de dénivelé positif pur en CAP et que le fait de vouloir faire du dénivelé négatif en CAP, les micros chocs musculaire occasionne des dégradations des fibres musculaires, engendrant ces douleurs insupportables dans les quadriceps. Pour exemple l'année dernière j'ai voulu me consacrer uniquement à la CAP, 5 trails de 20 a 30 kms et une vingtaine de courses sur route du 10 kms au semi et je n'ai jamais eu ces problèmes. Seul bémol, quelques douleurs articulaires du fait des chocs lies à la CAP. Cette année j'ai repris l'activité vélo plus intensément délaissant la course à pied (20 heures de vélo / semaine ), j'ai rencontre ces douleurs lors de randonnée pédestre familial et toujours à la descente. Maintenant que les conditions météo se dégradent à l'arrivée de l'hiver, j'ai voulu reprendre la CAP et rebelote, hier au bout de 3 kilomètres ces douleurs étaient tellement intense qu'il a fallu que je stop mon entrainement et que je rentre difficilement en sens inverse en marchant. Les séquelles de ces douleurs ont durée toute l’après midi, pour exemple une fois rentré à mon domicile je ne pouvais pas fléchir les genoux tellement les quadriceps me tiraient. Ce n'est quand fin d’après midi que j'ai pu m'accroupir. Ce matin plus aucune douleur. C'est pourquoi je vais tenter un autre entrainement de CAP et vous tiendrais informé du résultat, mais je pense qu'avec une reprise progressive tout devrai rentrer dans l'ordre, du moins je le pense puisque l'année dernière ne faisant que de la course a pied je n'en ai jamais souffert. Cordialement

  18. #15
    free.escape

    Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    Petit point de situation sur mes soucis musculaires et je suis de plus en plus rassuré de constater que je ne sois pas le seul dans ce cas malgré vous.
    Bon en effet j'avais remarqué aussi que les douleurs survenaient lors d'un profil descendant à tel point que je ne pouvait plus descendre quatre étages sans avoir mal.
    Deux semaines de repos, une reprise progressive de la CAP pendant un mois avec peu de vélo par rapport à mon entraînement habituel ma permit de faire un dix kilomètres (TAULE-MORLAIX) sans douleurs et dans un temps identique à celui que je réalisé au meilleur de ma forme ???
    Je suis en récupération depuis et je dois refaire un check-up sanguin mardi prochain pour que le médecin soit sûre que rien ne bouge et je reprends ma préparation pour la prochaine saison VTT en commençant par une période de foncier sur route dès mercredi en attendant les résultats.
    Je me demande si je ne suis pas parti en surentrainement par moments puisqu'il est vrai que j'ai peu être négligé les périodes de récupérations entre chaque compétitions au printemps.
    Je suis preneur de l'évolution de vos symptômes car le fait d'en parler et de lire vos impressions, permettent de mieux comprendre la chose.

  19. #16
    cloenri

    Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    Bonjour,

    Je suis depuis quelques semaines dans une situation qui ressemble à la vôtre.
    Cela a commencé par un mal en haut de hanche genre sciatique, puis ça s'est déplacé au milieu du dos genre lumbago. Au fil des jours où le paracétamol produisait de moins en moins d'effet, la douleur s'est mise à descendre, sur les cuisses, puis sur les mollets, tibias, avec de ces sensations étranges qui se succèdent…
    J'ai consulté et un anti-inflammatoire m'a soulagé : la douleur finit par disparaître toutes les journées pour s'opérer à nouveau chaque nuit. A ne pas tenir couché une heure d'affilée sans devoir me lever, marcher et me recoucher. Ca recommençait et cela pendant plus d'une semaine jusqu'à 4 h. du matin où je finissais par déjeuner avec l'anti-inflammatoire – et prière – et c'était bon pour toute la journée…

    La cause !? Pour moi ce fut un excès d'efforts physiques, tronçonnage de bois en forêt avant l'hiver (pour une maison d'association), alors que le reste du temps je n'ai quasiment plus d'activités physiques sportives ou un peu soutenues (vu l'âge).
    Et je pense que pour vous, c'est la même chose : trop de sport c'est trop.
    Quand on est jeune le corps encaisse bien plus que par la suite, mais avec des limites. C'est alors la confrontation entre notre âme, notre moi-je qui veut, et le corps qui peut – ou ne peut pas – faire ce qu'on lui commande. Alors il se met à geindre ou à crier.
    Et nous, on est tellement obnubilés par nos envies, nos capacités présumées ou des performances, qu'on ne sait pas ou plus entendre – ou qu'on n'a pas appris – que le corps a des limites qui sont les siennes et qui ne sont pas forcément les vues de notre âme (notre moi).
    Et cela peut aller des extrêmes de la paresse ou mollesse psychique – qui laisse le corps sous-utilisé – à une dynamique dans laquelle il ne veut plus jouer…

    On a été créés ainsi, et c'est à nous à apprendre à nous connaître dans cet espace typiquement humain qui est fait de déterminismes (biologiques, physiologiques, corporels) et de liberté (mentale, psychique, vouloir propre).

    Ainsi dans mon cas j'avais bien perçu à deux reprises que je devais arrêter ces activités plus tôt. Mais ma raison resta sourde à l'esprit (autre élément de notre constitution) car on avait encore du temps avant le soir ! Je me sentais bien, sans réaliser que dans le secret mon corps qui ne disait encore rien – souvent parce qu'on est chaud, dans l'action – était déjà en train de souffrir.
    Cela finit par apparaître déjà un peu au terme d'un premier lot de 3 jours d'effort, puis bien plus violemment 3 semaines après au terme d'un autre lot de 3 journées (de débitage et rangement).

    Donc à mon avis on doit apprendre
    1- globalement déjà à mieux se connaître pour savoir comment on fonctionne, les limites du corps et celles de l'âme – qu'on est bien obligé de distinguer – et
    2- comme dans mon cas devenir plus attentif encore à la voix intérieure qui sait mieux que l'âme ce qui se passe réellement à tous les niveaux.
    Par exemple aussi, on est pas tous appeler à devenir des champions…

    En espérant que cela pourra vous aider. Bien cordialement
    Et merci pour des nouvelles d'où vous en êtes aujourd'hui…

  20. #17
    mh34

    Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    Bonjour, bienvenue sur les forums de FS.
    Merci de rester autant que possible rigoureux et d'éviter de faire intervenir un élément qui n'est pas pris en compte sur ce forum parce que personne n'a pu prouver son existence. ( l'âme, pour ne pas la citer).
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς

  21. #18
    matt_on_line

    Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    bonjour,
    Je vais suivre les recommandations du modérateur, et surtout être beaucoup moins prolixe que l'intervenant d'avant !!

    Juste pour dire à ceux à qui ce genre de problème arrive quelle est ma conclusion. Car, je suis (presque) guéri.

    Mon problème à moi venait d'une trop grande intensité dans ma reprise (et c'est très relatif). Car j'ai repris l'activité sportive après 10 ans d'arrêt.
    J'avais l'habitude de faire du sport tout les jours. J'étais en fac du sport, et faisait du triathlon en parallèle.

    Après 10 ans, j'ai repris la course à pied, en courant 3 ou 4 fois par semaine (et des fois 2 jours de suite), ce qui dans ma tête n'était qu'une reprise progressive.
    Mais pas dans mon corps, c'était un peu moins progressif !

    Je le sais, car après avoir rencontré un très bon médecin du sport, celui ci ma confirmé le diagnostique : myosite.
    C'est à dire que l'enveloppe musculaire du Psoas était inflammée.
    Du coup, j'ai arrête toute activité sportive pendant 2 semaines avec des anti-inflammatoire et des anti-crampe (il parait que le mélange est efficace).

    Et je reprends tout doucement l'activité sportive , en évitant surtout de le faire 2 jours de suite pour que mon corps se repose. Je recours donc 3 fois par semaines maxi !
    ET tout semble bien passer. Dès que ca tiraille un peu, je ne cours pas.

    Cela fait 1 mois et demi que j'ai repris, et tout semble bien aller.
    Biensur, je ne cours que 2 ou 3 fois par semaine, ce qui est très frustrant car je souhaiterai faire beaucoup plus. Mais je n'ai plus 20 ans (mais 35) et j'ai arrêté 10 ans, ce qui revient presque à n'avoir jamais fait de sport de ma vie.
    Je pense pouvoir courir plus, mais que dans les mois ou années qui suivront !

  22. #19
    cloenri

    Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    Je voudrais répondre au modérateur que son intervention face à l'évocation que j'ai faite sur cette question de l'âme tient d'un parti-pris (généralement athée) bien plus que de la science objective aux découvertes jamais finies – science ne pouvant jamais signifier que cheminements dans des mystères dont la profondeur ne peut même pas se apparaître.

    Pour info le mot âme est issue de la base latine de notre français (anima) qui est l'équivalent du grec psyché ou psuké qui donne tous les mots en psy qu'on en a faits : psychologie, psychiatre… ou encore psychosomatique qui signifie typiquement effet sur le corps d'un désordre psychique, c'est-à-dire de cette réalité intérieure qu'est l'âme – ce que nous sommes, ce que vous êtes, de plus personnel et conscient…

    Alors un peu d'ouverture - et de cohérence - sur un site qui se veut scientifique et dont un des forums, "Sciences humaines" porte entre autre sur ce qui touche à la psyché - ou âme.
    Car croyez-vous qu'on ait encore tout découvert de ce qui est ? Croyez-vous même qu'on est en avance en tout sur des Aristote, Platon, Jésus, Pascal, Copernic, Galilée, Faraday, Pasteur et autres multitudes… qui tous savaient que l'on n'est pas un corps seulement ?

    Alors un peu de grandeur, de hauteur… ou d'humilité pour admettre que notre science est encore bien petite pour qu'on prétende nous, que n'est vrai que ce qu'on détermine scientifiquement aujourd'hui ! Voulez-vous une liste des boulettes phénoménales avancées par des scientifiques rien que du siècle dernier, et qu'on a cru et enseigné un temps, avant d'admettre par d'autres découvertes qu'on était pour le moins ridicule ?
    Le jour où l'inexistence de Dieu sera prouvée on pourra réduire ce qui est au mesurable de ce temps, et encore ! Mais en attendant faisons dans la modestie car bien des assurances scientifiques d'hier se sont avérées des bourdes magistrales et rien ne dit que parmi celles d'aujourd'hui il n'y a pas des erreurs phénoménales.

    Alors cherchons humblement, car si on a – on est – effectivement chacun une âme – et cela bien indépendamment de nos moyens humains tout limités de mesure – on a encore à faire pour ne pas mourir idiot.

    Bien cordialement.

  23. #20
    mh34

    Re : Terribles douleurs persistantes dans les jambes

    Le rôle des modérateurs est là pour appliquer la charte que vous avez signée pour pouvoir vous inscrire, ce qui vaut acceptation.
    Et dans la charte il est expressément écrit :

    6. Ayez une démarche scientifique. Ce forum n'est pas un lieu de discussion sur de soi-disant phénomènes paranormaux ou "sciences" parallèles. Toutes idées ou raisonnement (aussi géniaux soient ils) doivent reposer sur des faits scientifiquement établis et non sur de vagues suppositions personnelles, basées sur d'intimes convictions. Etant sur un forum scientifique, les discussions religieuses ou politiques ne sont pas tolérées.
    Le prochain message faisant allusion d'une façon quelconque à des notions non scientifiques comme Dieu ou l'âme sera archivé sans préavis.
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς

Discussions similaires

  1. conseil pour des problèmes d'humidité persistantes
    Par driv52 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 3
    Dernier message: 17/11/2008, 10h25
  2. Réponses: 4
    Dernier message: 18/08/2008, 15h14
  3. probleme avec les anti douleurs ( derivé d'opiacé)
    Par philalapatte68 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/05/2008, 11h25
  4. Exercices pour soulager les douleurs aux épaules
    Par trebor dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/01/2008, 08h52
  5. Solutions Contre Les Douleurs Dues A La Maladie De Crhon
    Par RYN.K dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/10/2006, 20h32