Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 27 sur 27

Don de son corps à la science



  1. #1
    f6bes

    Don de son corps à la science

    Bonjour à tous,
    Qui pourrait m'indiquer quelles sont
    les formalités à accomplir pour faire
    don de son corps à la science?
    Cordialement

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Duside

    Re : Don de corp

    Première page donnée par notre ami google :

    http://www.afif.asso.fr/francais/con...conseil15.html

  4. #3
    f6bes

    Re : Don de corp

    Bjr Duside,
    Merçi pour l'info.
    Cordialement

  5. #4
    La grenouille

    Re : Don d'organes

    Bonjour,

    Je voudrais faire remarquer qu'il ne faut pas confondre "donner ses organes" et "donner son corps à la Science" ...

    Les 2 n'ont pas la même finalité. Cette confusion est parait-il courante et entraine beaucoup de refus des familles lors de demande de dons d'organes ... (après un décès accidentel pour des transplantations).

  6. #5
    f6bes

    Re : Don d'organes

    Bjr,
    Dans le cas présent, il s"agit bien
    de la "totalité" de l'individu que
    je suis.
    Merçi

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    jean-guillaume

    Re : Don d'organes

    je suis un donneurs inconditionnel de sang, plasma, plaquette, organes, moelle osseuse. J'aimerai savoir la somme à payé pour donner son corp à la science? Merci de me donné réponse, Rapidement!

  9. Publicité
  10. #7
    vondom

    Re : Don de son corps à la science

    il faut payer pour donner son corp à la science????????????????????

  11. #8
    ladyblue

    Re : Don de son corps à la science

    Et oui il faut payer pour faire don de son corps à la science!(ma grand mere l'a fait)
    En fait les frais sont dus au frais de transport du corps a la faculte de medecine je crois mais je ne connais pas le prix moyen.
    Cela doit dependre du lieu d'habitation.(en esperant que je ne dise pas d'anerie!!)

  12. #9
    philippemime

    Cool Re : Don de son corps à la science

    Ce post concerne bien le don du corps à la science et non pas le don d'organe.
    Il concerne uniquement les procédures légales, juridiques, administratives,... mais ne souhaite pas aborder les problèmes connexes de type psychologique, émotionnel,...
    Je rappelle ici, pour les personnes intéressées par cette démarche, les grandes lignes, marche à suivre, procédures,... telles que je les ai comprises !


    1) Démarche volontaire :

    La personne concernée par cette volonté de don de son corps à la science fait une demande (datée et signée) à la faculté de médecine la plus proche de son domicile.*
    Une carte, que le donneur gardera toujours sur lui, est alors délivrée par la Faculté de Médecine où la demande a été faite.
    Cette déclaration peut contenir notamment l'indication de l'établissement auquel le corps est remis ou préciser que toute faculté de médecine de France est acceptée, selon le lieu de décès.
    La personne donneuse doit être majeure et n'être pas sous tutelle.
    La famille n'a aucun droit de regard sur cette démarche volontaire de demande de don.
    Aucun obstacle de nature religieuse ne s'oppose au don du Corps en vue de travaux de recherche et d'enseignement, sauf dans la Religion musulmane.


    Le don du corps ne pourra se faire dans ces cas :
    - Le donneur doit avoir sa carte de donneur sur lui lors du décès ! Sans cette carte sur le donneur, le don du corps ne peut pas se faire !
    Aucune photocopie ne sera acceptée, mais seulement la carte originale !
    Toutefois, en cas de doute, il est possible de contacter le fichier central : Centre du Don des corps, Université René Descartes, 45, rue des Saints-Pères, 75006 PARIS
    - Lorsque le décès a eu lieu à l'étranger (pour cause d'obligation de mise en bière).
    - Si le décès présente un problème médico-légal (dans ce cas, le maire refuse le transport avant mise en bière)
    - Si le décès est causé par l'une des maladies contagieuses définies par l'arrêté du ministre de la santé prévu à l'article R. 2213-9. La mise en bière est alors obligatoire.


    Remarque :
    Liste des villes possédant une Faculté de Médecine acceptant les dons du corps : AMIENS, ANGERS, BESANÇON, BORDEAUX, BREST, CAEN, CLERMONT-FERRAND, DIJON, GRENOBLE (La Tronche), LILLE, LIMOGES, LYON, MARSEILLE (dptmts 13, 83, 84 et 04), MONTPELLIER, NANCY (Vandoeuvre), NANTES, NICE, NÎMES, PARIS, POITIERS, REIMS, RENNES, ROUEN, SAINT-ETIENNE, STRASBOURG, TOULOUSE, TOURS

    Frais :
    A l'école de chirurgie de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (17, rue du Fer-à-Moulin 75005 Paris - tél 01 46 69 15 20), la gratuité du don est totale. Mais il arrive que certains établissements en province demandent une contribution pour les frais de transport et d'inhumation (paraît-il de l'ordre de 250 Euros).
    Un hôpital en Rh-one-Alpes demanderait, paraît-il, 700 euros ! : 220 euros de frais de dossier + 480 euros pour le transport du corps alors même que la loi prévoit sa gratuité : voir plus loin, rubrique "Transport du corps".
    Il faut donc demander clairement à sa Faculté de Médecine les frais qu'elle demande et refuser de payer le coût du transport (en vertu de la loi de l'avis ministériel n° 24046, J.O.A.N. 8 mai 1995, page 2382 - Voir + loin).

    Si le décès d'un Parisien survient en province, et dans le cas où le don n'est pas exclusif à l'école de chirurgie de Paris, le corps pourra être pris en charge par la faculté de médecine compétente la plus proche du lieu du décès, occasionnant des frais décidés par les conventions de la faculté d'accueil.

    Quand on donne son corps à la science, on ne choisit pas les parties de son corps que l'on accepte de donner : on donne tout. Il ne s'agit pas ici d'un don d'organes "sélectif".
    A tout moment, une personne ayant souhaité donner son corps peut revenir sur sa décision. Dans ce cas, la démarche consiste à détruire sa carte et à en informer l'école de chirurgie par écrit.




    2) Lors du décès :

    - Le décès est déclaré à la mairie. L'exemplaire de la déclaration volontaire de don du corps qui était détenu par le défunt est alors immédiatement remis à l'officier d'état civil.
    La mairie délivre un certificat de décès que demandera la Faculté de Médecine.
    - Le médecin produit un certificat médical prévu à l'article L. 2223-42 attestant que le décès ne pose pas de problème médico-légal et n'est pas causé par l'une des maladies contagieuses définies par l'arrêté du ministre de la santé prévu à l'article R. 2213-9.
    - Le maire de la commune du lieu de décès, sous couvert de cet extrait médical, autorise le transport du corps (L'autorisation de transport est demandée par la Faculté de Médecine).


    Remarque :
    Conformément à la circulaire n° 794049 du Ministère des Universités, en date du 23 Juillet 1979.
Les établissements bénéficiaires du don des corps peuvent être amenés à refuser le corps au moment du décès pour diverses raisons :
    - Soit parce qu'ils n'ont pas été prévenus à temps.
    - Soit parce que le corps a été autopsié ou bien que le malade a subit une opération récente,
    - Soit parce qu'il s'agit d'un accident de la route, d'un suicide, ou de toute autre raison susceptible de poser un problème médico-légal,
    - Soit parce qu'ils ne disposent pas de personnel (samedis, dimanches, fêtes légales, ponts réglementaires, périodes de congé du personnel).
    Ces cas de figure existent bel et bien et peuvent laisser à penser que c'est bien la Faculté de Médecine destinataire du corps qui décidera au dernier moment d'accepter ou nom le corps !
    Pour donner son corps à la science, il vaut donc mieux éviter le suicide et les accidents de la route, ne pas avoir subi d'opération chirurgicale récente, ni mourir un week-end ou un jour de fête, ce qui est absolument hallucinant ! Contrairement à l'avocat qui plaide quelle que soit la complexité juridique ou morale de l'affaire, contrairement à un médecin tenu à assistance et soin quelle que soit la nature de votre maladie, il apparaît dans les faits qu'une Faculté de Médecine peut refuser votre corps à votre mort pour de maigres prétextes malgré le contrat signé que vous avez rempli ensemble et qui vous a apaisé quant à votre devenir et au respect de votre choix !


    3) Le transport du corps :

    Les opérations de transport sont achevées dans un délai maximum de 24 heures à compter du décès.
Lorsque le décès survient dans un établissement de santé public ou privé disposant d'équipements permettant la conservation du corps ce délai est porté à 48 heures.
L'établissement de santé concerné assure à ses frais l'inhumation ou la crémation du corps réalisée
    Le décès dans un lieu éloigné du centre du don n'entraîne pas l'annulation de ce don. Les autres centres doivent exécuter cette volonté en sachant que chaque faculté a ses propres règlements et critères de fonctionnement.

    Remarque :
    Précisons, puisqu'il y a parfois eu, dans certaines familles, des problèmes concernant la prise en charge du transport du corps, la Réponse ministérielle n° 24046, J.O.A.N. 8 mai 1995, page 2382 :
    L'article R. 363-10 du code des communes stipule que les établissements d'hospitalisation, d'enseignement ou de recherche, qui acceptent un don de corps à la science, doit assurer à ses frais l'inhumation ou la crémation du corps. Par ailleurs, la loi n° 93-23 du 8 janvier 1993, relative à la législation funéraire a intégré par l'article L. 362-1 nouveau du code des communes, le transport avant mise en bière dans les opérations de pompes funèbres. De ce fait, le transport de corps avant mise en bière fait partie des funérailles et doit être pris en charge par les établissements d'hospitalisation, d'enseignement ou de recherche. Les facultés de médecine, qui sont les principaux établissements receveurs de don du corps à la science, doivent respecter la réglementation. Toute personne qui s'estimerait lésée par les agissements des établissements recevant les dons du corps est en droit d'engager une action devant les tribunaux compétents.


    4) Après travaux anatomiques :
    Les restes mortuaires peuvent faire l'objet soit d'une inhumation soit d'une crémation.

    A Paris, sauf volonté contraire, les corps après travaux anatomiques sont incinérés anonymement et leurs cendres sont dispersées dans la division 102 du cimetière parisien de Thiais (Val de Marne). Une stèle a été érigée afin de permettre aux familles de s'y recueillir.

    A Nantes, un Jardin du Souvenir avec une stèle, à la mémoire des donateurs, existe au Cimetière du Parc. Les familles qui le désirent peuvent s'y recueillir.

    St-Etienne prévoit une incinération anonyme avec possibilité aux familles de se faire restituer les cendres.

    Dans certains centres seulement (dont l'Ecole de Chirurgie de l'AP-HP), il est maintenant possible pour la famille ou les proches d'un donateur de se voir restituer les cendres du défunt ayant fait don de son corps à l'école de chirurgie, à la condition que celui-ci ne s'y soit pas opposé par écrit. Si tel est son choix, cette indication figure au dos de sa carte de donateur.

    Il est donc conseillé au donneur, lorsqu'il rédige sa lettre manuscrite, de préciser, si c'est le cas, qu'il ne souhaite pas que ses cendres soient restituées mais incinérées anonymement, voire qu'il ne souhaite pas que toute personne quelle qu'elle soit (famille ou non) puisse avoir connaissance du lieu de dispersion des cendres.
    Attention ! En cas de restitution des cendres, la famille ou les proches doivent prendre à leur charge les frais de l'urne ou d'une éventuelle cérémonie.


    Je reste bien sûr à l'écoute de toutes les nuances utiles à la clarification ou précision de tel ou tel point soulevé ci-dessus. Merci !

  13. #10
    jfsud

    Re : Don de son corps à la science

    je travaille dans un labo d'anat qui a pour fonction de s'occuper des dons de corps à la science.
    c'est effectivement payant, le prix dépendant de chaque université. Cependant il y a des cas de refus:

    Les facultés contactées au moment du décès sont libres d’accepter ou non les dons de corps qui leur sont proposés, en fonction des objectifs de leur enseignement, de leur recherche médicale.
    Certaines causes du décès sont incompatibles avec une donation de corps, notamment :

    · Maladie contagieuse (article R.363-6) (Décret n°96-141 du 21 février 1996)
    · Accident
    · Suicide

    CAUSES DE REFUS :

    · Problème technique indépendant de notre volonté
    · Transfert du corps dans un délai supérieur à 24 h sans chambre funéraire
    · Transfert du corps dans un délai de 48 h si conservé dans chambre funéraire

    En cas de non-acceptation :

    · Les facultés ne sont pas tenues de se substituer financièrement aux familles. Les familles devront pendre en charge les frais d’inhumation ou d’incinération du défunt.
    · Le chèque de provision émis par le donateur sera alors remboursé

  14. #11
    samii25

    Re : Don de son corps à la science

    Euh petit détail important, il y a :

    - le don d'organe : en cas de mort encéphalique, quand les organes sont encore perfusés et utilisable pour une greffe pour une tierce personne en demande.

    - le don de produit du corps : comme le don du sang, de plasma, de plaquettes, de moelle osseuse, anonyme et gratuit pour des fins médicales et thérapeutiques.

    - le don du corps à la science : à des fins EDUCATIVES, le corps est transféré vers le laboratoire d'anatomie pour les étudiants en médecine. Le corps est disséqué selon les envies des préparateurs pour faire l'enseignement des étudiants. Les produits du corps ne sont pas utilisé pour sauver des vies, ni pour la recherche biologique, ni pour des personnes valide. C'est juste pour de l'enseignement médical . Le corps est conservé dans le labo d'anatomie de la faculté de médecine locale. Le don n'est pas gratuit, il faut se renseigner dans les labo d'anatomie.

    =)

  15. #12
    ccciolll

    Re : Don de son corps à la science

    La dernière intervention me laisse un doute.

    je cite "le don du corps à la science : […] Les produits du corps ne sont pas utilisé pour sauver des vies"

    Cela signifie-t'il que si l'on donne son corps à la science on ne peut plus donner ses organes ? Dans ce cas je préfère ne pas le donner à la science.

    Cela dit, le don d'organe ayant lieu en cas d'accident, je crois que c'est l'une des causes de refus indiquées plus haut.

    Peut-on si besoin mettre une liste de priorité parmi les divers dons (à la science ou d'organes) ?

  16. Publicité
  17. #13
    Jazzyjazz

    Re : Don de son corps à la science

    Salut !

    Je remonte le topic pour demander quelques renseignements sur des cas particuliers de don du corps à la science.

    Lorsqu'on donne son corps à la science, c'est en fait une faculté de médecine qui le récupère pour que les étudiants en médecine puissent se jeter des organes à la tronche pendant les TP. Heu pardon... puissent étudier l'anatomie et s'exercer.

    Il existe d'autres utilisations possible des corps, comme l'utilisation dans des crash-tests de voiture ou le tests des équipements des démineurs (je suis moins sûr pour ce dernier).

    Bref, j'ai un peu de mal à trouver des infos pour ces cas "hors fac de médecine", donc si quelqu'un a des infos, merci d'avance !

    Jazzyjazz

  18. #14
    samii25

    Re : Don de son corps à la science

    Des crash-test ?

    Je suis étudiant en médecine, et je suis souvent au laboratoire d'anatomie de ma faculté, car je suis en master et spécialisation chirurgie. Et je m'occupe aussi particulièrement des demandes de "don de corps à la science"...

    Et je n'ai jamais entendu parler de l'utilisation de don du corps pour la SCIENCE, dans le but d'un crash-test ...

    En tout cas, ce que je peux dire en connaissance de cause, c'est que le don du corps à la science est une procédure qu'il faut impérativement distinguer du don d'organe (personne en étant de mort encéphalique, donnant ses organes dans un but THERAPEUTIQUE)

    Le don du corps à la science est une procédure plus longue, puisqu'il est nécessaire de monter un dossier auprès du laboratoire d'anatomie, de signer un consentement éclairé (en connaissance de cause) et d'informer la famille, car le corps doit être présent au laboratoire durant les 24 heures après le décès, sans mise en bière. (donc il faut organiser les formalités administratives et les cérémonies de deuil durant ces 24h, ensuite le corps n'est plus disponible pour la famille)...Procédure à l'issue de laquelle l'on reçoit une carte de donneur de corps à la science (à valeur juridique)

    Les buts du don du corps à la science sont très reglementés :
    - PEDAGOGIQUE : permettre aux étudiants en médecine d'apprendre l'anatomie
    - ENTRAINEMENT : permettre aux chirurgiens et futurs chirurgiens de s'entrainer à la dissection, aux différentes méthodes opératoires, etc...
    - RECHERCHE : l'anatomie, c'est comme une autre discipline médicale : les anatomistes font des recherches et publient leur produits de travail dans des revues scientifiques,etc...

    Et personnellement, je n'ai jamais entendu parler de crash-test avec des corps de don à la science, et cette pratique me parait vraiment peu éthique, voire interdite.

    Cordialement,

  19. #15
    gmb

    Re : Don de son corps à la science

    +1 samii dans le Doubs. Ce que tu aurais pu ajouter, c'est que l'histoire des organes que l'on se balance à la tête pendant les TP relève du mythe.
    mis à part le coté éthique, la rigueur des contrôles d'état civil et d'identité judiciaire ne permettent pas la "mise à disposition" de cadavres comme celà, au moins en France.

  20. #16
    Jazzyjazz

    Re : Don de son corps à la science

    Salut Samii,

    Merci pour les précisions. Je vais faire quelques recherches afin de m'assurer que cette histoire de crash-test relève de la légende urbaine.
    Citation Envoyé par samii25 Voir le message
    Et personnellement, je n'ai jamais entendu parler de crash-test avec des corps de don à la science, et cette pratique me parait vraiment peu éthique, voire interdite.
    Ca ne me parait pas si peu éthique. Si ça permet d'améliorer la sécurité routière et donc de sauver des vies, pourquoi pas.

    Désolé pour la blague sur les étudiants en médecine qui se balancent des tripes à la tronche. Ce n'était que de l'humour, rien de plus.

    Cordialement,

    Jazzyjazz

  21. #17
    ccciolll

    Re : Don de son corps à la science

    Les crash-test sont fait avec des Dummies, des mannequins très perfectionnés, bourrés de capteurs. Je ne vois pas ce qu'un cadavre pourrait donner de mieux comme indication qu'un de ces mannequins-là. Étant donné le coût d'un crash-test, y mettre un cadavre, même frais, me paraît absurde en terme de résultats mesurables et exploitables.
    Cela a peut-être lieu avec des cadavres d'animaux pour des tests moins précis que les crash-test automobiles, et encore, ça me semble douteux.

  22. #18
    Jazzyjazz

    Re : Don de son corps à la science

    Salut,

    J'ai fait quelques recherches et il semblerait qu'il y ait eu une émission sur France 2 en 2002 qui montrait ces fameux crash-test avec des cadavres humains (exemple de discussion sur le sujet).
    Wikipédia en parle aussi. La pratique a l'air d'être encore d'actualité et les corps proviennent de corps donnés à la science.

    Du coup je me demande si, lorsqu'on donne son corps à la science, il est possible d'inclure ou d'exclure ce genre d'utilisation.

    Jazzyjazz

  23. Publicité
  24. #19
    sasssy

    Re : Don de son corps à la science

    bonjour
    je voudrais savoir si le medecin peuvent demander a la famille de donner a la sciences le corp d'un proche dcd afin de faire de la recherche médicale?

  25. #20
    mh34

    Re : Don de son corps à la science

    En théorie, il peut, oui. Maintenant, il faut bien avouer que ce genre de demande n'est guère fréquent. Mais peut-être s'agit-il d'un cas particulier? ( circonstances du décès, pathologie ayant entrainé ce décès...)

  26. #21
    piwi

    Re : Don de son corps à la science

    J'ai un ami (qui n'est pas médecin) qui m'a parlé une fois d'avoir eu à utiliser des cadavres pour des crash test. Le souvenir n'est pas très récent, il me semble me rappeler qu'il m'expliquait qu'on ne savait pas tout modéliser.

    Sinon pour les étudiants s'amusant avec des "morceaux" de cadavres, j'ai vu, là encore, quelques imbéciles se battre à coup de fémurs et de tibias. Je m'en souviens très bien, un prof d'anat' passant par là avait poussé une gueulante monumentale. Et je ne parle pas des vols...
    Je sers la science et c'est ma joie.... Il parait.

  27. #22
    f6bes

    Re : Don de son corps à la science

    Citation Envoyé par sasssy Voir le message
    bonjour
    je voudrais savoir si le medecin peuvent demander a la famille de donner a la sciences le corp d'un proche dcd afin de faire de la recherche médicale?
    Bjr à toi,
    Rien n'interdit de "demander" !!
    Ensuite...c'est tout autre chose !!
    Tu peux demander ce que tu veux,rien ne présage de l'obtention.
    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  28. #23
    sasssy

    Re : Don de son corps à la science

    Citation Envoyé par sasssy Voir le message
    bonjour
    je voudrais savoir si le medecin peuvent demander a la famille de donner a la sciences le corp d'un proche dcd afin de faire de la recherche médicale?
    en fait quand j'avais 4 ans j'ai eu deux seour : une morte née et l'autre dcd a 3j et il me semble que la seul fois ou ma mere m'en ai parler elle m'ai dis que les docteurs leur avait demander si il voulait donner les corp a la sciences dans des but de recherche medicale car ,mes soeur avait une maladie genetique tres tres rare (d'apres les mots de ma meres) c'est pour sa que je posait la question

  29. #24
    mimine1

    Re : Don de son corps à la science

    Bonjour à vous
    Je suis tombée sur ce topic, et il m'intéresse au plus haut point
    Ma grand mère est dcd voilà 4 jours, et j'ai appris qu'elle avait décidé de faire don de son corps à la science, celà ne m'étonne pas d'elle, elle désirait que celà pourrait faire avancer la science; mais une question me turlupine, quand pourras t'on récupérer son corps, et l'enterrer auprès des siens , car pour moi impossible de faire le deuil et euhhh savoir qu'elle va être découper si je peux me permettre me fait encore plus mal
    J'espère qu'une bonne âme me répondra
    je vous en remercie d'avance
    mimine1

  30. Publicité
  31. #25
    f6bes

    Re : Don de son corps à la science

    Bjr à toi,
    Reste à savoir ce que ta grandmére a décidé en accord avec la "médecine".
    Elle a peut etre demandé que ses restes soient incinérés et que ses cendres soient dispersées dans un jardin du souvenir.
    Rapproche toi "du centre hospitalier" pour savoir ses derniéres volontés....si elle ne vous à rien dit auparavant.
    Un lien à connaitre:
    http://www.aphp.fr/site/actualite/mag_donducorps.htm
    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  32. #26
    mimine1

    Re : Don de son corps à la science

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Bjr à toi,
    Reste à savoir ce que ta grandmére a décidé en accord avec la "médecine".
    Elle a peut etre demandé que ses restes soient incinérés et que ses cendres soient dispersées dans un jardin du souvenir.
    Rapproche toi "du centre hospitalier" pour savoir ses derniéres volontés....si elle ne vous à rien dit auparavant.
    Un lien à connaitre:
    http://www.aphp.fr/site/actualite/mag_donducorps.htm
    Bonne journée
    BonjourF6bes
    Je te remercie de ta reponse et je vais aller voir le lien qui je pense va m'etre precieux , et me renseigner aupres du centre hospitalier là où elle et dcd
    je te souhaite une bonne journee
    mimine1

  33. #27
    naoline89

    Re : Don de son corps à la science

    Pour information mon père a fait don de son corps et les frais sont de 1020 euros pour le transport et le deuil très difficile à faire pour la famille.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. La Science Et Son Devenir
    Par Europa73 dans le forum Éthique des sciences
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/11/2009, 14h01
  2. Réponses: 15
    Dernier message: 12/12/2007, 22h11
  3. la science et la maitrise de son objet
    Par roronator dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 3
    Dernier message: 27/11/2004, 17h42
  4. Peut-on aimer quelq'un quelque fût son corps?
    Par Zbaff dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 10
    Dernier message: 03/01/2004, 21h02