Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 36

manger bio !



  1. #1
    Mikos

    manger bio !


    ------

    mager bio permet de se prémunir contre le cancer:
    - absence de pesticides
    - présence d'antioxydants plus puissants et plus nombreux que dans les produits de l'agriculture pétrochimique

    si vous doutez de cela je suis prêt à vous envoyer les études, ainsi qu'à vous donner les astuces pour consommer des produits bio à bas prix.

    n'hésitez pas: ####
    Pour votre propre tranquillité les adresses mail ne sont pas autorisées sur le forum. Et sinon à part ca, il y a une amorce de discussion? ou il faut juste dire "amen" ?

    YOyo

    -----
    Dernière modification par Yoyo ; 16/09/2005 à 00h45.

  2. Publicité
  3. #2
    abo

    Thumbs up Re : manger bio !

    good !

  4. #3
    kinette

    Re : manger bio !

    Bonjour,
    Je ne connais pas d'études montrant que le bio diminue le risque de cancer (je connais même malheureusement quelqu'un qui est mort d'un cancer après avoir mangé bio pendant des années et mené une vie qu'on pourrait considérer comme particulièrement saine).
    De plus, certains produits bio sont susceptibles d'être contaminés (plus que les non bio) par des champignons sécrétant des aflatoxines qui sont connues pour être cancérigènes...

    Le choix du bio doit à mon avis être bien plus un choix par rapport à l'environnement (c'est l'idée de départ quand même!!!), et aussi pour le plaisir gustatif.
    Donc je ne peux que conseiller de manger bio, mais pas pour les raisons évoquées ci-dessus.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  5. #4
    fafapas

    Re : manger bio !

    Pour essayer de lancer un débat là-dessus, je voudrais mettre en paralèlle: le bio et la maladie de la vache folle, les OGM...étrange non?

    Et bien faisons plus soft: faire pousser des légumes avec des algues comme engrais, c'est bio...bon, mais ce n'est pas un peu contre nature...y a-t-il des risques? Des études sont-elles faites? On parle tellement des risques des OGM, d'accord, il faut faire attention, vérifier, contrôler...mais le fait-on aussi avec les produits bio, n'est-ce pas dangereux de fournir à une terre agricole des algues marines, ne risque-t-on pas d'ensemencer en je ne sais trop quoi de toxique, champignons, bactéries...(ces algues elles ne sont pas commestibles!...pourquoi?)
    Bref, il y a vingt ans personne n'aurait pu penser à de tels risques en faisant manger des os broyés à des vache...et personne n'a bien vérifié avant...

    Les pesticides c'est toxique, mais les petites bêtes aussi (sans parler des maladies quelles transmettent)

    Personellement je serais pour un mix bio et chimique: limiter l'apport chimique par des techniques bio, contrôler le côté sain par du chimique...

    Je ne suis (comme ça se voit) pas renseigné du tout...mais défenseur de l'équilibre dans le principe de précaution...c'est pas parce que c'est OGM que c'est dangereux, c'est pas parce que c'est bio que ça ne l'est pas...

  6. #5
    lft123

    Re : manger bio !

    Salut !

    Assez d'accord avec Fafapas .

    Il faut peut être arrêter le "politiquement correct" et les a priori et prendre du recul que ce soit pour les OGM ou le bio...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    sterfil

    Re : manger bio !

    [QUOTE=fafapas]Pour essayer de lancer un débat là-dessus, je voudrais mettre en paralèlle: le bio et la maladie de la vache folle, les OGM...étrange non?

    Et bien faisons plus soft: faire pousser des légumes avec des algues comme engrais, c'est bio...bon, mais ce n'est pas un peu contre nature...y a-t-il des risques? Des études sont-elles faites? On parle tellement des risques des OGM, d'accord, il faut faire attention, vérifier, contrôler...mais le fait-on aussi avec les produits bio, n'est-ce pas dangereux de fournir à une terre agricole des algues marines, ne risque-t-on pas d'ensemencer en je ne sais trop quoi de toxique, champignons, bactéries...(ces algues elles ne sont pas commestibles!...pourquoi?)
    Bref, il y a vingt ans personne n'aurait pu penser à de tels risques en faisant manger des os broyés à des vache...et personne n'a bien vérifié avant...

    Les pesticides c'est toxique, mais les petites bêtes aussi (sans parler des maladies quelles transmettent)

    Les os broyés on en a incorporé aux aliments pour les vaches depuis plus de 50 ans, mais à cette époque on les calcinait en se servant des graisses qui y étaient attachées comme combustible et c'était la partie minérale seule qui était consommée.
    c'est le jour où on a plus calciné les os que cela est devenu dangereux. On connait la suite.
    en ce qui concerne les cultures maraichères, l'utilisation de "fumiers de ferme" à la place de fertilisants chimiques comme l'urée, le nitrate, les phosphates et les sels de potassium présente d'énormes risques de pollution par des bactéries, salmonelles, fungi, nématodes et autres petites bêtes venimeuses.
    Personnellement le délicieux fumet des bacilles fécaux, ne m'a jamais enthousiasmé.
    J'ai moi même testé des légumes bio et j'y ai trouvé des raisons de les éviter en particulier, présence de nématodes dans les oignons, ails carottes,.légumes que l'on consomme souvent crus.

  9. Publicité
  10. #7
    abo

    Thumbs down Faut Arreter De Deconner !

    Que font les modérateurs de ce forum devant tant de "scepticisme irrationnel" ?

    L'apparition des engrais chimiques et autres produits phytosanitaires ne s'est fait que très récemment dans l'histoire de l'agriculture. L'homme s'est développé depuis des milliers d'années en cultivant "biologiquement" ses produits alimentaires, même si les méthodes traditionnelles et ancestrales n'étaient pas aussi élaborées que de nos jours, où l'écologie comme science des relations entre les êtres vivants dans un écosystème ne s'est développée que très récemment aussi. L'agriculture bio ne date pas d'il y a quelques années et n'est pas un phénomène de mode comme les médias veulent nous le faire croire... Il s'agit tout simplement de la véritable agriculture, naturelle, comme l'homme la pratique depuis des millénaires avec ses évolutions et ses perfectionnements.

    L'agriculture chimique ou conventionnelle est née de la volonté (après-guerre) de redonner l'autonomie alimentaire aux pays d'Europe, entre autres, en proie au marasme économique, et ce dans un état d'urgence face aux multiples famines apparaissant ici et là sur le continent. Elle est basée sur le constat simple que quelques éléments seulement (N, P, K) suffisent à la croissance d'une plante et sont directement assimilables par celles-ci: alors en enrichissant volontairement les surfaces agricoles d'engrais chimiques N,P,K (tout en étudiant et en limitant les déséquilibres induits par de telles actions sur le sol et les différentes variétés de plantes), l'agriculture peut facilement accroître ses rendements en imposant aux plantes un forçage imposé par l'agriculteur. Cette méthode a formidablement bien marché et a permis à l'Europe de sortir de la famine et à redonner l'autonomie alimentaire à de nombreux pays, et cela au-delà des espérances. Mais la "machine", qui a si bien fonctionnée et étant arrivée au but qu'elle s'était fixée ne s'est pas arrêtée là: en effet, de nombreux investisseurs ont vu dans l'agriculture de l' "or vert": un moyen intéressant et comme un autre de spéculer, et ceux sur un besoin fondamental de tout homme: le besoin de se nourrir: les denrées alimentaires.
    Alors au lieu de diminuer la cadence et de raisonner l'agriculture comme source et patrimoine de la civilisation, l'agriculture s'est transformée en gigantesque business et fut très vite soumise aux lois du marché, jusqu'à ce que la majorité des agriculteurs ne puissent faire marche arrière (endettement, souvent à vie pour rentabiliser les installations...).

    Les méfaits de l'agriculture conventionnelle sont le développement quasi exclusif des monocultures (diminution de la biodiversité, appauvrissement des sols, dégénérescence des semences), l'esclavagisme des agriculteurs envers les lobbies pétroliers et pharmaceutiques (engrais, phytosanitaires...), pollution de l'environnement (par exemple: chaque année de nombreux produits phytosanitaires sont interdits à la vente en France car jugés comme dangereux... et sont donc vendues aux pays du tiers-monde continuant ainsi à faire marcher le business, malgré la preuve de leur toxicité...), présence de pesticides, fongicides ... dans l'alimentation, dégradation des produits chimiques dans l'environnement (la dégradation de ces produits chimiques font que ceux-ci une fois transformés ne peuvent plus être repérés et les associations entre eux de ses produits sont tout simplement inconnus et le resteront à coup sûr jusqu'à l'apparition de leurs conséquences pour la santé et pour l'environnement)....

    La liste des aberrations provoquées par l'agriculture conventionnelle est tellement longue qu'un forum entier pourrait y être consacré.

    Quant à la nocivité des algues (mdr), je vous conseille une bonne cure de lithotamne qui va vous reminéralisé l'esprit en un rien de temps

    Pas de publicité sur le forum... merci
    Dernière modification par coco ; 17/09/2005 à 08h40.

  11. #8
    abo

    Thumbs down Re : manger bio !

    En ce qui concerne la vache folle, j'ai cru entendre (veuillez me corriger si c'est faux) qu'un article paru dans une revue scientifique américaine 'Science' ou 'New scientists', je ne sais plus, établissait que la vache folle avait pour origine le fait qu'en Inde (il me semble), certaines personnes peu scrupuleuses mettaient des cadavres humains dans les ingrédients composant la farine donnée aux vaches...

    Inde , pays des vaches sacrées

    Dans quel monde vivons-nous ?

    Suppr balises couleur
    Dernière modification par kinette ; 18/09/2005 à 21h36.

  12. #9
    abo

    Exclamation Re : manger bio !

    Je tiens aussi à signaler qu'aujourd'hui, la filière bio, labellisée AB, est la filière alimentaire la plus contrôlée concernant la qualité et la toxicité de ses produits.

    Les détracteurs du bio dépendent seulement des grands lobbies financiers en vigueur, qu'ils s'en rendent compte ou non.

    Suppr balises couleur
    Dernière modification par kinette ; 18/09/2005 à 21h36.

  13. #10
    camaron

    Re : manger bio !

    Je trouve la première partie de ton analyse sur les progrés agricoles assez juste, en revanche la deuxième partie plus une divagation politique ignore que dans la "bonne" agriculture d'avant guerre il y avait déjà la loi du marché. Les ventes de céréales, et sans doute avant, été totalement livrés aux lois de l'offre et de la demande dans le cas d'un marché trés soumis au aléas climatique et maintenant 95% de la population dans la misère.

    La bonne agriculture du XIX eme s'est quand même appuyé sur une main d'oeuvre d'esclaves au sens complet du terme dans beaucoup de pays.

    Et c'est un feux d'artifice dans ton dernier post qui indique que la vache folle viendrait de l'alimenation des vaches par des cadavres humains....

    Déjà en Inde l'élevage bovin est trés trés peu intensif, il y a pas beaucoup de complément alimentaire.

    Ensuite il y a des hypthèses assez serieuses sur la généalogie des prions de lavaches folles en provenace de viandes contaminées par des farines animales pas assez chauffées en GB. C'est de ces farines contenant probablement des prions de la tremblante du mouton qu'il y a eu la transmission au bovin. Pendant plusieurs années le prion aurait muté chez cette espèce pour devenir plus rapide à contaminer les bovins d'où l'explosion de la maladie.

  14. #11
    camaron

    Re : manger bio !

    Citation Envoyé par abo
    Je tiens aussi à signaler qu'aujourd'hui, la filière bio, labellisée AB, est la filière alimentaire la plus contrôlée concernant la qualité et la toxicité de ses produits.

    Les détracteurs du bio dépendent seulement des grands lobbies financiers en vigueur, qu'ils s'en rendent compte ou non.

    Il y a des etudes des associations de consommateurs 50 millions et que choisir qui concluent qu'il y a autant de pesticide dans des produits AB que dans les produits traditionnels.

    Dans les produits non traités il y a la présence de mycotoxines trés nocives.

    Il n'y a pas de bienfaits des aliments AB sur la santé. Il m'apparait difficile de ne pas accorder le bénéfice de la confiance sur les études des associations cités qui concluent logiquement à une absence de différence.

    Quand au gout : difficile de discuter de ce point de vue là. Mais ma femme s'approvisionnant quasi exclusivement en légumes bio j'ai l'occasion de les déguster trés souvent et je les trouve vraiment moins bons que des produits de bonne qualité sans ce label.

    Les carottes sont pas trés appétisantes, les pommes de terre sont dans des états de maturité toujours différents et la cuisson est aléatoire. Mais il s'agit des gouts et des couleurs ....

  15. #12
    abo

    Exclamation Re : manger bio !

    Bonsoir Camaron,

    Pour te répondre, l'article que je mentionne figure dans la revue médicale: The Lancet:

    voir ce lien:

    Agrobiosciences:La vache folle aurait été infectée en mangeant des cadavres humains

    Dans les produits non traités il y a la présence de mycotoxines trés nocives.
    Voudrais-tu nous faire croire que des aliments naturels sont mauvais pour la santé ?

    légumes bio j'ai l'occasion de les déguster trés souvent et je les trouve vraiment moins bons que des produits de bonne qualité sans ce label.
    En effet, tes goûts pour les légumes chimiques ne regardent que toi et ne constitue pas un argument très valable.


    De plus, le jugement que tu portes sur les conditions de vie des paysans aux siècles passés ne peuvent être considérés comme des arguments sérieux à ce que tu veux démontrer: les conditions sociales évoluent, les agrobiologistes d'aujourd'hui t'apparaissent-ils comme des esclaves ? il me semble plutôt que ce sont les travailleurs clandestins ou les ouvriers horticoles travaillant dans de gigantesques serres surchauffées respirant dasn l'air ambiant les résidus de pesticides avec lesquels ils ont soigneusement aspergé leurs cultures...

    Bonne soirée

    suppr balises couleur
    Dernière modification par kinette ; 18/09/2005 à 21h37.

  16. Publicité
  17. #13
    camaron

    Re : manger bio !

    Citation Envoyé par abo
    Voudrais-tu nous faire croire que des aliments naturels sont mauvais pour la santé ?
    Penser que tous ce qui est naturel est bon relève de l'absurde. Les exemples de choses naturelles trés mauvaises pour la santé sont tellement nombreux ....

    Et puis les décés par intoxication alimentaire ont tellement diminué ces 50 dernières années grace à l'amélioration de l'hygiène des aliments.

    Citation Envoyé par abo
    En effet, tes goûts pour les légumes chimiques ne regardent que toi et ne constitue pas un argument très valable.
    C'est bien ce que je dis sur les goûts. Mais tes goûts ne sont pas meilleurs que les miens à ce moment là n'y fait pas référence.

    Quant à qualifier les aliments non labellisés AB: d'aliments chimiques celà tient du fanatisme. J'ai dégusté de trés bon produits de l'agriculture traditionnelle en travaillant sur des exploitations agricoles. C'est clair que les conditions de réalisation des produits sont importantes pour leur qualité. Mais les versets de la bible Bio n'apportent rien à la qualité des produits.

  18. #14
    abo

    ça suffit !

    Pour pouvoir daloguer raisonnablement, je souhaiterais tout d'abord que tu arrêtes de dire ce que je n'ai pas dit et que tu lises attentivement mes posts avant d'y répondre, afin d'échanger de manière constructive:

    Primo: je n'ai jamais dit que tout ce qui est naturel est bon.
    Au contraire de nombreuses plantes, y compris vendues en libre-service en infusion (bio ou pas) sont à consommer de manière raisonnée.

    Secundo: L'amélioration de l'hygiène n'est pas la conséquence de l'agriculture conventionnelle, c'est une question de bon sens appliquée de manière très stricte aussi en agriculture biologique.

    Tertio: je ne compare pas tes goûts aux miens: il y a des préparations cuisinées biologiques qui ont mauvais goût aussi. Les goûts et les couleurs, c'est partout pareil...

    Enfin, je reconnais que l'image "légumes chimiques" est un peu forte... mais ici, il s'agit bien de faire prendre conscience, et le conditionnement est tellement lourd de nos jours en faveur d'une agriculture basée sur la fertilisation chimique et les traitements associés.

    Encore une fois, ton discours se révèle aggressif: "fanatisme", et ceci n'est pas une guerre de religion.

    L'agriculture bio est respectueuse des hommes et de l'environnement dans ses principes. N'est-ce pas une base sensée d'une agriculture raisonnée.

    PS: Je tiens en passant à dénoncer la manipulation mentale et médiatique du gouvernement et de leur conept d'agriculture "raisonnée", qui n'est que le moyen de faire passer la pilule, comme on dit aux personnes les plus influençables.

    Bonne journée

    Suppr balises couleur
    Dernière modification par kinette ; 18/09/2005 à 21h38.

  19. #15
    spillou

    Re : manger bio !

    Bonjour a tous, je me permet de m'introduire dans la "discussion":
    PS: Je tiens en passant à dénoncer la manipulation mentale et médiatique du gouvernement
    Je suis desole, mais j'ai toujours eu du mal avec le coup du "complot mondial" qui vise a detruire les pauvres petits agriculteurs biologiques en permettant aux grands mechants agriculteurs de l'industrie petrochimique de s'enrichir et s'enrichir encore...
    aux personnes les plus influençables.
    AHAHAHAHAHA, je ne l'avais jamais entendu celle la encore, "Vous ne mangez pas bio, vous n'etes que des moutons sans aucune volonte ou personnalitee"...et ne me dites pas que j'interpret vos propos, je ne fais que les citer...
    Maintenant comme il a ete dis precedemment, aucune etude SCIENTIFIQUE n'a demontre que les produits bio (ou labellise AB), etaient meilleurs que les produits venant de l'agriculture traditionnelle...
    N'oubliez pas que ce n'est pas le temps qui passe, mais vous qui le traversez...

  20. #16
    camaron

    Re : ça suffit !

    Citation Envoyé par abo

    PS: Je tiens en passant à dénoncer la manipulation mentale et médiatique du gouvernement et de leur conept d'agriculture "raisonnée", qui n'est que le moyen de faire passer la pilule, comme on dit aux personnes les plus influençables.

    Bonne journée
    L'agriculture raisonnée n'est en rien un concept gouvernemental, mais une manière pour les agriculteurs conscienceux d'expliquer leurs pratiques et d'essayer de donner confiance malgré les a priori.

    On en parle dans les campagnes depuis au moins trente ans. C'est dire si ce n'est pas un simple gadget du gouvernement d'aujourd'hui.

    Quand tu disais "Voudrais-tu nous faire croire que des aliments naturels sont mauvais pour la santé ?". La déduction logique c'est qu'un aliment naturel est bon pour la santé selon toi. Je n'ai pas inventé et je reprends cette phrase trés attentivement sans comprendre autre chose.

  21. #17
    camaron

    Re : manger bio !

    Citation Envoyé par spillou
    Maintenant comme il a ete dis precedemment, aucune etude SCIENTIFIQUE n'a demontre que les produits bio (ou labellise AB), etaient meilleurs que les produits venant de l'agriculture traditionnelle...
    Tu as certainement raison et en plus ce n'est pas ce que vise l'agriculture dite biologique.

  22. #18
    abo

    Unhappy Re : manger bio !

    bonjour Spillo,

    ça en devient fatiguant de vouloir dialoguer sur ce forum.

    Tu as beau dire que tu n'interprètes pas mes paroles, c'est exactement le contraire que tu montres. Je me base sur les faits, pas sur des préjugés. Les faits sont criticables, les préjugés proviennent de croyances. En cela, ils ne sont pas criticables (car par bon sens, cela se résumerait à entamer une guerre de religions ou d'idéologies, comme certains se bornent à le faire sur ces sujets de société).

    Je suis desole, mais j'ai toujours eu du mal avec le coup du "complot mondial" qui vise a detruire les pauvres petits agriculteurs biologiques en permettant aux grands mechants agriculteurs de l'industrie petrochimique de s'enrichir et s'enrichir encore...
    Cette phrase est complètement ridicule et je comprends la colère des agriculteurs conventionnels face à de tels préjugés émanant de personnes pro-agrobiologie. Je ne tiens pas à faire de propagande à coup de matraque. Je témoigne simplement du fait que l'agriculture conventionnelle pollue et nécessite du même coup des dépenses d'argent considérables pour pallier à cette pollution. bien sûr, cela crée de l'emploi. L'agrobiologie quant à elle ne pollue pas, et se contente de produire des denrées de qualité (exemptes de produits résiduels) à la fois pour l'homme et pour l'environnement, et ceci sans aucun effet secondaire à court ou long terme sur la santé humaine ou la qualité de l'environnement.
    Je rappelle que la France est le troisième plus grand consommateur de pesticides au monde De nombreuses sonnettes d'alarme ont été tirées par des scientifiques de renom quant à l'utilisation des pesticides entre autres sur la santé humaine. La qualité du sperme, par exemple, serait en baisse constante selon certaines études. Des cas de plus en plus fréquents de stérilité sont observés, y compris chez les nouveaux-nés. La présence de pesticides (dégradés ou non)dans l'environnement, l'eau, l'air, les denrées alimentaires sont susceptibles d'y être pour quelque chose et ce, de manière non négligeable.

    Je ne suis pas ici pour faire du lobbying pour le label AB, d'autant plus que je trouve ridicule que les agriculteurs soient obligés de payer au gouvernement un label pour justifier qu'ils cultivent sans polluer. D'autre part, je crois en l'honnêteté et l'intégrité de nombreux agriculteurs (AB ou pas) dans leur volonté de produire avec passion et ce pour l'amour de leur métier. L'agriculture conventionnelle est aidée par l'Europe et bénéficie d'importantes subventions, qui pousse les agriculteurs à agrandir leur surface dans une logique de croissance constante; les petits agriculteurs bio ou pas sont condamnés à vendre leurs terres à leurs voisins plus puissants, écrasés par la concurrence et les charges trop importantes pour suivre le rythme artificiellement programmé de la production.

    AHAHAHAHAHA, je ne l'avais jamais entendu celle la encore, "Vous ne mangez pas bio, vous n'etes que des moutons sans aucune volonte ou personnalitee"...et ne me dites pas que j'interpret vos propos, je ne fais que les citer...
    Non, tu lis ta propre interprétation de mes écrits, et l'exprime avec arrogance. Je ne crois pas que ce ton soit justifié dans une approche scientifique ou raisonnée de la question. Encore une fois, je ne blâme ni n'accuse les con- sommateurs. Mais à additionner les conneries, les risques deviennent très grands.

    Maintenant comme il a ete dis precedemment, aucune etude SCIENTIFIQUE n'a demontre que les produits bio (ou labellise AB), etaient meilleurs que les produits venant de l'agriculture traditionnelle...
    Je me moque personnellement de ces recherches qui ne sont tout simplement pas les bonnes. Les faits sont que les pesticides sont des produits chimiques nuisibles que l'on balance à tout va dans notre milieu de vie, et ce à des fins justifiées pour des raisons uniquement économiques. L'action juste ne se résume pas au champ unique de l'économie mais doit s'inscrire dans une logique globale et multi-référentielle, à grande échelle.

    bonne soirée

    Suppr balises couleur
    Dernière modification par kinette ; 18/09/2005 à 21h38.

  23. Publicité
  24. #19
    abo

    Post Re : manger bio !

    A propos de l'agriculture raisonnée:

    Un extrait du lien ci-dessus:

    Agriculture raisonnée
    Révisé le 23 août 2002



    S'initier en 3 étapes
    1 - Définition
    2 - Écodécryptage
    3 - Sites recommandés


    1 - Définition

    L'agriculture raisonnée est un mode de culture et d'élevage dont l'objectif premier est de réduire la quantité de substances chimiques utilisées, et de minimiser leur impact sur l'environnement.

    À l'origine sans garanties officielles ni contrôle, elle s'est dotée en France depuis mai 2002 d'un cadre officiel, cependant, pour l'heure, moins rigoureux que celui de l'agriculture biologique.


    2 - Écodécryptage

    Un mode de production moins novateur qu'il n'y paraît
    Bien que dotée d'un caractère limitant et prudent, l'agriculture raisonnée reste de fait une agriculture industrielle « classique » qui – malgré l'utilisation de quelques méthodes issue de l'agriculture biologique – repose sur les principaux paradigmes suivants :

    1– Utilisation pour les plantes d'engrais minéraux artificiels, issus du pétrole, et pour les animaux d'aliments hautement énergétiques (et de synthèse pour la partie vitamines et oligo-éléments). Le but : doper au maximum la croissance.

    2 – Sélection génétique des plantes ou animaux, et de modes d'élevages reposant quasi-exclusivement sur des impératifs économiques : pour les plantes, arrivée prévisible à maturité, aspect, durée de conservation, résistance aux chocs pour les transports. Pour les animaux, croissance accélérée, plus grand nombre de portée, résistance à certains stress d'élevage…

    3 – Protection médicale assistée des plantes ou animaux, grâce à l'utilisation de produits phytosanitaires de synthèse pour les plantes, ou d'antibiotiques pour les animaux.

    4 – Concentration géographique, et spécialisation des élevages ou des cultures en vue d'une exploitation économique « optimisée » : un mode de production qui se révèle à l'usage porteur de plus d'inconvénients que d'avantages (désertification des campagnes, appauvrissement accéléré des sols dû à la monoculture, pollution accrue des élevage).

    Signalons, pour toutes ces raisons que l'agriculture raisonnée reste mal adaptée à la productions d'aliments de type terroir – Vins AOC (appellation d'origine contrôlée), fruits, légumes…) – les pratiques agricoles nécessaires pour un rendements élevé standardisent en effet les terres et nuisent à la concentrations d'arômes de qualités. (1)

    Les vrais buts
    L'agriculture raisonnée est défendue en France par le réseau FARRE, regroupant l'UIPP (Union des industries de la protection des plantes), l'ANIA (Association nationale professionnelle pour les engrais et les amendements) etc. Une preuve de son véritable but : maintenir la pérennité de l'industrie agro-alimentaire actuelle…

    Soulignons le rôle important joué par les géants de la distribution : ceux-ci privilégient particulièrement ce mode de production (Auchan, Casino…). Avec une grande part de responsabilité à leur charge dans les crises alimentaires actuelles – provoquée par une pressurisation économique excessive des industriels – souhaitons que les grandes surfaces ne soutiennent pas ce mode de production avec pour seul objectif le maintien des prix bas…

    L'agriculture raisonnée, dotée depuis mai 2002 de normes officielles, est à la recherche d'une légitimité qui lui fait encore défaut. Le laxisme volontaire des 98 critères imposés – par exemple environ la moitié reprend des exigences réglementaires que tous les producteurs sont déjà tenus de respecter – dénote une volonté de faire entrer le plus grand nombre possible d'agriculteurs dans la démarche, officialisant ainsi l'entrée de l'agriculture industrielle « classique » dans l'ère du développement durable…

    Des intentions à vérifier sur le moyen-long terme
    Cette stratégie n'est pas d'ailleurs forcément critiquable, à condition qu'elle ne soit pour ses initiateurs qu'une étape de transition visant à préparer en douceur les agriculteurs, et à donner le temps aux industriels fournisseurs d'intrants de changer profondément leurs produits et services.

    Soulignons néanmoins que, pour l'instant, les textes sont conçus de telle façon que les quantités d'intrants chimiques employées ne devraient pas diminuer : les industries agro-chimiques et agro-alimentaires peuvent contraindre l'agriculteur, sous couvert de respect de l'environnement et de traçabilité, à utiliser tel produit, telle semence, tel itinéraire technique… (2)

    Cette politique du changement en douceur explique que l'agriculture raisonnée attire de plus en plus d'agriculteurs. Il faut espérer que ceux-ci soient sensibilisés progressivement à des pratiques plus respectueuses de l'environnement, et que certains décident de convertir ensuite leur terre en bio. Une démarche bien plus respectueuse de l'environnement et qui favorise – entre autres avantages supplémentaires – une reconquête sociale de l'espace rural. Les industriels du secteur agricole doivent quand à eux comprendre que rassurer les consommateurs ne suffit pas à long terme : il leur faudra aussi remettre en cause profondément leur mode même d'élaboration et de production de nouveaux produits ou services.

    L'avenir dira si ce type d'agriculture aura servi de tremplin à des méthodes agricoles vraiment écologiques et durables de la terre, ou si celle-ci, en devenant le standard de production de demain, se contentera de maintenir les problèmes environnementaux à une échelle acceptable, sans jamais vraiment les éliminer totalement…

    (1) Article : « Le Val de loire s'essouffle », Que Choisir, n°395, juillet-août 2002

    (2) Article : « Le raisonnement par l'absurde », Campagnes solidaires, n°152, mai 2001

    – Sauveur Fernandez –


    3 - Sites recommandés

    Les sites présentés ici sont idéaux pour une première découverte. Pour une recherche plus approfondie, rendez-vous aux liens choisis, puis dans le moteur de recherche, tapez « Agriculture biologique »

    FARRE - Le site officiel : http://www.farre.org/

    Les informations disponibles sont plutôt destinées au grand public. Ce site est intéressant à parcourir pour un professionnel de la communication, car la langue de bois y est très bien maniée : ainsi quand il dit par exemple que ce type d'agriculture « répond aux critères du développement durable », beaucoup reste à dire. … Le concept marketing des « fermes de rencontre », quand à lui est conçu visiblement pour rassurer le consommateur…



    AGRISALON - Actualités et exemples concrets : http://www.agrisalon.com/07-dossiers/template.php?dos=1

    Pour connaître les dernières actualités (notamment les certifications en cours) et lire d'autres exemples pratiques de mise en place.
    Quand à ce qui est bon pour la santé ou pas, la question de l'agriculture bio dépasse ce cadre.

    Je dirais que manger bio n'est pas suffisant pour être en bonne santé: encore faut-il avoir une alimentation équilibrée et une vie saine (sans excès).

    L'alimentation bio n'est pas une solution miracle, c'est une alimentation de bon sens favorisant une agriculture développée par des hommes et des femmes convaincus de la beauté de la nature et du respect profond qui va de pair avec leur environnement. Ceux qui n' y voient qu'une niche commerciale existent aussi, tout comme dans l'agriculture conventionnelle.

    Le principal est une prise de conscience d'un mode de vie plus sain en faveur des autres, de soi et des générations futures, passant obligatoirement par la protection du patrimoine et des ressources de la planète: les terres cultivables, l'eau et la biodiversité.

    Bonne soirée

    Suppr balises couleur
    Dernière modification par kinette ; 18/09/2005 à 21h40.

  25. #20
    camaron

    Re : manger bio !

    Citation Envoyé par abo
    ça en devient fatiguant de vouloir dialoguer sur ce forum.
    bon ?

    Citation Envoyé par abo

    L'agrobiologie quant à elle ne pollue pas, et se contente de produire des denrées de qualité (exemptes de produits résiduels) à la fois pour l'homme et pour l'environnement, et ceci sans aucun effet secondaire à court ou long terme sur la santé humaine ou la qualité de l'environnement.
    Qu'entends tu par agrobiologie est ce un synonyme exact de d'Agriculture Biologique qui correspond à des régles précises ?

    Parceque l'agriculture biologique pollue également j'ai cité le sulfate de cuivre, mais les agriculteurs biologiques utilisent des tracteurs, font de l'épendage de lisier. La pollution est en général moins dense et encore pas toujours sur une exploitation Bio. Mais selon la taille et le type de production il y a de la pollution.


    Citation Envoyé par abo
    L'agriculture conventionnelle est aidée par l'Europe et bénéficie d'importantes subventions,
    Mais l'agriculture Bio aussi !

  26. #21
    camaron

    Re : manger bio !

    Citation Envoyé par abo
    Je dirais que manger bio n'est pas suffisant pour être en bonne santé: encore faut-il avoir une alimentation équilibrée et une vie saine (sans excès).
    Totalement d'acord avec ce constat. le bio n'est pas suffisant et ce n'est pas nécessaire. Mais ce n'est pas mauvais non plus.

    Citation Envoyé par abo
    Ceux qui n' y voient qu'une niche commerciale existent aussi, tout comme dans l'agriculture conventionnelle.
    Et bien là je suis totalement d'accord et c'est bien ceux qui utilisent cette niche que je trouve malhonnêtes. Parce que les agriculteurs convaincus et qui raisonnent leur culture à travers le Bio sont effectivement trés respectueux de l'environnement.

  27. #22
    abo

    Re : manger bio !

    La pollution est omniprésente , évidemment.

    Un champ bio près d'un champ conventionnel est pollué.

    Le tracteur... ce n'est vraiment pas là la question. A ce moment là, parlons des voitures, de la pollutiopn des transports routiers...etc etc et ce n'est pas le thème du post.

    Je parle des produits chimiques de synthèse.


    Certains produits comme le sulfate de cuivre sont autorisés en AB, effectivement, mais interdit dans l'agriculture biodynamique par exemple (là c'est un autre domaine, sujet aux critiques, évidemment de la part de rationnalistes en manque de sujets pour se faire les dents...).

    La majorité des produits et techniques utilisés en agrobiologie font l'objet d'études rigoureuses et scientifiques et prouvent quotidiennement leur efficacité dans de nombreuses exploitations. C'est un domaine de recherche bien plus enthousiasmant que de créer des pesticides toujours plus puissants tous les six mois afin de tuer les insectes mutant et devenant de plus en plus résistants aux phytosanitaires.

    L'agrobiologie utilise la complexité naturelle de la nature afin d'accompagner ses cycles de manière raisonnée.

    bonne soirée

    Suppr balises couleur
    Dernière modification par kinette ; 18/09/2005 à 21h41.

  28. #23
    le_troll

    Re : manger bio !

    excusé moi de revenir sur le premier post mais si mon souvenir est bon le dernier rapport de l'Agence de sécurité des aliments a conclu qu'il n'y avait pas de différence tangible entre les aliments issues de l'agriculture biologique et ceux de l'agriculture conventionnelle. et de ce que j'en sais il s'agissait d'un rapport de veille documentaire, pas d'une seul étude donc un document complet.

    donc Abo désolé de te contre dire mais sans des sources aussi valable que celle là je vais avoir du mal à te croire. Même si personnellement j'ai tendance a penser que l'agriculture conventionnel est trop polluante et qu'un certain nombre (pour ne pas dire un grand nombre) de pratique doivent être revu.

    ceci dit il y a un certain nombre de chose a prendre en compte, les méthode de l'agriculture conventionnelle et notamment ses rendement exceptionnelle ont permis d'éradiquer le problème de famine qu'a connu notre continent pendant les siècles précedents. ça fait plus de 50 ans que l'europe n'a pas connu de disette, du jamais vu ! au cour de ce dernier millénaire. l'agriculture biologique est elle capable de réussir la même prouesse ? les rendements sont il suffisant ?

    enfin dire que l'agriculture biologique est naturel, millènaire ect ... comme tu le sembles le dire tiens pour moi de l'hérésie, elle utilise des plantes domestiques dont la plus part des variétés on moins d'un siècle voir moins de cinquante ans. d'ailleur il vaut mieux si elle espère des rendements suffisant pour nourrir tout le monde. Comme cela l'a été signalé elle utilise des mélanges qui si ils sont obtenus grâce a des recettes de grand mère ont des compositions ressemblant fortement à des produits chimiques.

  29. #24
    abo

    Re : manger bio !

    Bonsoir,

    Pour te répondre plus précisément:

    Le lien: Qualité des produits bio

    C'est de la désinformation que de dire que l'agriculture biologique n'a pas de bons rendements. De nombreuses expérimentations sur de longues périodes ont été effectuées en Suisse par le Dr H.P Rusch avec des résultats très significatifs, par exemple. C'est une filière qui souffre de moyens organisationnels dus à la petitesse de ses crédits. Si une réelle volonté était de mise, son développement serait plus significatif.

    En France, 1,7 % des terres cultivées le sont de manière biologique contre 13% en Italie par exemple. Et dire que la France s'engage en faveur de l'environnement !

    Je dis que l'agriculture biologique est dans la lignée naturelle de cette agriculture traditionnelle et qu'elle en est l'aboutissement logique. Qui dit agriculture traditionnelle ne dit pas agriculture préhistorique, au contraire. Voir le lien: ITAB

    Bonne soirée


    PS:Et voir le sujet: http://forums.futura-sciences.com/post351465-70.html

  30. Publicité
  31. #25
    fafapas

    Re : manger bio !

    Le gros problme dans ces débats, qu'ils soient pour/contre le bio, les OGM, le nucléaire, un parti politique...est toujours le même...

    Il n'y a que des intrangisences. Si une solution était bonne et l'autre mauvaise on aurait tous tranché depuis longtemps.

    Dire que l'autre est endoctriné par les média, la politique, les lobbies...est stupide, c'est une preuve que l'on est soi-même tout autant sinon plus endoctriné.

    Il y a dans le bio une idée interressante c'est une évidence. Il y a dans les pesticides des problèmes évidents. Ce n'est pas pour ça qu'il faut tout casser et tout changer. Le mieux est l'enemie du bien.
    Introduire du "bio" est une chose que je défend volontier, cultiver entièrement bio est une absurdité qui empèche d'aller de l'avant et crée des retards de croissance. On ne peut pas afubler de tout les maux l'agriculture actuelle avec une espérance de vie en croissance continue et particulièrement haute dans notre pays. Un dialogue serait plus logique. Pour dialoguer il ne faut pas attaquer l'autre (surtout quant les résultats ont été positifs) même si l'autre est perfectible.
    Dire "c'est pas bon" de qq chose ne sert à rien, il faut proposer des solutions...et ça ne veut pas dire proposer son propre idéal mais tenir compte des goûts de l'autre, des nécessités commerciales, humaines, internationales, scientifiques...

    Dans un monde idéal tout les gens seraient aimables, poli et posé.

    Le fauchage est interdit, il faut modifier la loi ou la respecter sinon ça s'apelle l'arnarchie et je crois qu'on est tous contre. Le fauchage est absurde il ne résoud rien et crée des affrontements. L'agréculture actuelle avec des pesticides écologiquement catastrophiques et des agriculteurs subventionnés (à 60%?) pour vivre est un non sens doublé d'un ecueil évident.

    Ces deux solutions n'en sont pas...choisissont la moins pire pour le présent (a-t-on le choix? C'est on laisse faire l'agriculture "chimique" en la limitant un peu et les pro-bio mettre au point leur technique et leur marché sans heurts) , et dialoguons pour trouver une solution meilleure: qui sera forcément commune sinon ça n'est pas une solution mais une politique à la Française: une décision avec 51% des voix et 49% qui n'acceptent pas la décision des autres...c'est très malin de mécontenter la moitié, on avance bien comme ça!

  32. #26
    abo

    Re : manger bio !

    Bonjour,


    C'est de la persuasion à coup de matraque le message doublé ?

    En tout cas, cela ressemble fort aux techniques employées dans les sectes : conditionnement par répétition d'un même discours afin de priver l'esprit de toute argumentation

    Si je comprends bien, pour toi, les agriculteurs bio, les écolos, sont tous des personnes violentes, cassant les pauvres petites pousses ogm et emmerdant les bons scientifiques souhaitant travailler pour le progrès de l'humanité !

    Mince, je commence à raisonner en images, comme certains sur ce forum

    Car il est bien clair dans certains discours que BIO=CASSEURS=FANATISME=CONTRE LE PROGRES SCIENTIFIQUE=EXTREMISTE... et j'en passe, avec tout le cortège médiatique d'images montrant les josé bové, altermondialistes, hippies et cie comme uniques représentants de l'écologie pratique.
    Le problème du fauchage des OGM est un épiphénomène d'une question bien plus vaste et bien plus urgente.

    En passant, des agriculteurs conventionnels qui saccagent les bureaux de mairies ou d'un ministère, qui frappent des policiers, et qui déversent des tonnes et des tonnes de légumes, céréales, ou lait sur la voie publique alors que certaines personnes peinent à se nourrir dans notre beau pays...et qui s'en tire sans aucune poursuite...ne vois-tu pas là un paradoxe et une violence bien plus grande ?

    L'écologie est le principal problème de notre époque, car de là découle une grande partie des problèmes de notre civilisation: l'éducation, le respect de soi et des autres dans un monde qui nous est commun, le respect de la vie sous toutes ses formes...

    L'homme coupé de la nature ne peut pas apprécier ses semblables.
    Les agriculteurs sont pris au piège d'un système qui les dépasse et je ne leur jette pas la pierre. Les consommateurs sont les premiers à pouvoir faire évoluer les choses, mais bien peu veulent le reconnaître et y attache une quelconque importance, c'est ainsi. Heureusement que certaines mentalités changent. L'agriculture raisonnée arrive comme bouée de secours à une agriculture menacée de toutes parts et devant le mécontentement d'une partie des consommateurs, mais les plus vigilants ne sont pas dupe et voient bien que c'est l'arbre qui cache la forêt. Avec l'arrivée des ogm dans l'alimentation, ce n'est même pas l'agriculture bio qui est en danger, mais toutes les agricultures actuelles, aussi bien durables, bio, que conventionnelles et raisonnées.

    La nature fait très bien les choses, quand l'homme comprendra qu'il ne peut la maîtriser à sa guise (et je pense que de nombreuses catastrophes actuelles ou plus éloignées peuvent le mettre sur le chemin de cette compréhension), l'humanité aura fait un grand pas pour elle-même, ce qui n'a rien à voir par exemple avec le pas d'un buzz aldrin foulant un sol lunaire.

    bonne journée
    Dernière modification par abo ; 19/09/2005 à 09h29.

  33. #27
    le_troll

    Re : manger bio !

    Citation Envoyé par abo
    Bonsoir,

    Pour te répondre plus précisément:

    Le lien: Qualité des produits bio
    c'est un joli texte de vulgarisation a n'en pas douter. cependant il s'agit d'une association pro-agriculture biologique, ce qui somme toute ne serait pas une tarre pour moi si les sources scientifiques était cité (reférence d'article ou d'étude). or ce n'est pas le cas.

    Citation Envoyé par abo
    C'est de la désinformation que de dire que l'agriculture biologique n'a pas de bons rendements.
    ma fois c'est pour ça que je pose la question dans ma phrase "les rendements sont il suffisant"

    encore une fois je trouve que tu repond pas franchement à ma question. des résultats trés significatif c'est un peu vague.
    heureusement que je cherche tout seul des sources

    http://www.inra.fr/dpenv/pervac45.htm
    http://www.fao.org/docrep/X5646B/X5646B09.htm
    y a des chiffres de rendement dans ce dernier papier. reste a faire les calculs (un peut vieux les chiffres mais j'ai rien de mieux, tu dois surement avoir mieux)

    en terme de respect des sols, l'agriculture bio est effectivement bien mieux placé. mais quid de l'occupation des sols si on passe toute la filière en biologique ? aura-t-on la place pour tout les cultures en respectant les cycle de repos indispensable ?

    tu dis
    Le tracteur... ce n'est vraiment pas là la question.
    l'envirronement et l'écologie sont des problèmes intégrés, car il tienne compte du fait qu'ils sont en milieux ouvert. c'est tout le probleme de la mise en place de politique écologique, il faut tout prendre en compte pour ne pas créer un déséquilibre. tu parle d'agrobiologie qui tiens compte de la complexité des cycles, mais pense t'il au cycle du carbone quand il utilise des tracteurs ?

    la lecture de ce dernier article http://www.fao.org/docrep/X5646B/X5646B09.htm me pose fait poser une autre question :
    Des études économiques comparatives entre des exploitations biologiques et conventionnelles ont montré que les rendements moins élevés en nature ont pu être compensés au début des années 80 par les prix supérieurs des produits "bio" et par des coûts directs moindres.
    Par rapport à l'agriculture conventionnelle, des coûts plus importants (comme par exemple plus de travail, des qualifications plus grandes et une mécanisation plus chère) et/ou des rendements moindres peuvent résulter d'une production intégrée et plus encore de la culture biologique. Les risques encourus par la mise en oeuvre de ces modes de production sont également plus grands.
    déjà que l'agriculture conventionnelle est un gouffre budgetaire pour l'europe et la france qu'en sera t'il de l'agriculture biologique ? ou alors serait ce une agriculture pour riche ?
    en plus les agriculteurs actuels passent leur temps a réclamer des subventions, alors si on baisse encore la rentabilité ...

    je dois paraitre bien borné avec toute mes réticences et mes questions, mais si nous devons tous manger bio il faut qu'on le puisse tous. et tout les problèmes notamment écologique doivent être pris en compte pondéré des contraintes économiques (coût, disponibilité ect ...) si on ne veux pas refaire les conneries du passé. Ne pas juste se lancer dans un truc nouveau parce que c'est dans la continuité de ce qu'on faisait avant.

  34. #28
    fafapas

    Re : manger bio !

    Ha oui, je suis moi aussi endoctriné...ou alors maladroit...désolé ppour le message double.

    Tous les pro bio...non bien sur...mon discourt est non violent j'espère et non catégorique comme celui que je voit dans ce genre de débat...
    Je parlais de ceux qui sont violent...ils ont tort...enfin en résumé pour bacler. Les autres on ne les entend pas assez (c'est ça l'info ) Mais souvent le débat est trop tranchant et net...les passions c'est bien mais c'est pas très constructif...sauf que la guerre ammene de grands progrès: médicaux, scientifiques...mais je ne crois pas ça un bien...

    Bio=casseur antiprogrès est en effet un discours idiot.

    Chimie=pollution science= danger est tout aussi idiot.

    C'est tout. J'ai envie de dire c'est comme pour le racisme...si un noir casse qq chose on va le montrer à la télé...ça engendre du racisme, etc... moralité: casser la télé? Faire pareil: casser comme ça on verra des blanc qui cassent aussi? Non, moralité quand on est noir il ne faut pas casser (blanc non plus évidemment) sinon on va créer plus de racisme...je dirais même il faut être encore plus irréprochable que les autres et ainsi les blanc verront que les noirsont encore plus gentil qu'eux et les accepteront...le contraire de la violence.

    Revenons aux pro-bio: il faudrait la même chose à mon sens, faire passer un message de bien être associé au bio, pas de fauchage hors la loi...si on veut faire qq chose de sain il faut se comporter sainement, ça s'appelle montrer l'exemple.
    Certain le font, j'en connais je ne les comprends pas parfois, je ne suis pas d'accord avec eux souvent, mais je les addmire. (j'ai un ami parisien qui ne traverse qu'au bonhomme vert, qui ne prend pas le métro bondé, qui n'a pas de voiture, ni de vélo, il prend le métro, le taxi. Il n'est jamais, mais alors jamais ni pressé ni en retard, il n'a pas de réveil ni de portable...et pourtant il est ingénieur, il travaille, vie, sort, tout comme le commun des mortels...je ne sais pas comment il fait, je l'admire mais ne suis pas de son "côté".

    Pour le saccage des fruit déversés sur les routes: entièrement d'accord, il y a des loi c'est pas pour rien ou alors on les enlève.
    (le bio ne ferait qu'empirer cela...mais ce n'est pas une raison pour limiter le bio...il faut des solutions logiques...pas des subventions!)


    L'écologie, le grand problème, là je dirais l'inverse de toi: le respect, l'education...c'est de là que découle le reste, l'écologie, la délinquance...je pense tu vois que ce n'est ni le bio ni l'écologie qu'il faut déffendre, tu as en qq sorte trouvé tout seul ma pensée...ce sont de faut problèmes...ce qu'il faut changer c'est l'éducation, le respect...et de là tout sera amélioré...si tu ne jette pas un papier par terre, ni un choux sur la route...pourquoi irrais-tu balancer trop de pesticides? Bon c'est un peu raccourci, non? Mais je crois que c'est ça.

    La nature fait très bien les choses...pas du tout d'accord c'est évident que non...mais qu'importe...l'idéal ça n'est pas pour demain...on ne veut pas du très bien on veut du moins en moins mal. Donc les pesticides oui il y a des années quand il fallait bien prolonger la vie au-delà de 40 ou 50 ans (j'exagère encore...) puis quand on savais pas trop les méfaits...maiontenant il faut améliorer...comme toujours...mais pas revenir à l'homme de cro-magnon, il faut trouver le juste milieu et comme dans tout équilibre il peut être stable (pendule en bas) ou instable (pendule en haut)...Il faut améliorer la nature mais on ne peut la dompter...construisont anti sismique, ne poluont pas tout jusqu'au cataclisme...

    Et puis pour la polution et les déchets par terre en général cessont de se croire très fort, on est tous trop fier...un papiuer jeté par la fenetre de la voiture et ça nous fait la France: pas un décimètre de route sans mégot+chewing-gum+papier gras...c'est aussi ça la polution et comme disait un grand père de mes connaissances: si tu t'habille proprement tu seras moins tenté de faire des conneries que si tu t'habille salement...Les agriculteurs sont des gens comme nous, ils jettent des papiers par terre et voient les routes degueu et les grilles rouillées...ça ne les incite pas à ne pas poluer...on revient à l'education...il suffit de voir la cote ouest des USA pour comprendre: eux ils sont près de parfait...mais sont parti de si bas qu'ils ont pas fini d'en découdre avec leurs problèmes restants. Ne parlons surtout pas des USA: c'est vingt pays au moins...pas un seul. La cote ouest...c'est propre à 99% et les gens sont bien eduqués...La polution est limité au necessaire (actuel bien surl) avec des normes strictes et en progrès constant. (après on peut dire qu'ils poluebnt plus que nous...qu'importe, ils progressent question pollution et nous pas vraiment donc un jour ils seront de toute façon devant) ils ont franchi un cap...si on les imitais pour ce qui est bien au lieu de copier leur merdes qu'ils ont un mal fou à résoudre.

  35. #29
    abo

    Post Re : manger bio !

    Bonjour,

    En ce qui concerne la production biologique en elle-même:

    "Contrairement à ce que l'on entend souvent, la culture biologique ne se différencie pas de l'agriculture conventionnelle dans ce sens que "plus rien n'est fait" (par exemple, plus aucune mesure de protection des plantes etc.). La culture biologique ne s'appuie pas non plus sur des fondements passéistes et naturalistiques-orthodoxes. Les agriculteurs et agricultrices biologiques interviennent de manière beaucoup plus active et consciente dans les interdépendances naturelles; ils cultivent et façonnent un écosystème agricole. L'idée centrale de la culture biologique est l'attention vouée à l'exploitation agricole en tant que système global où interagissent plusieurs cycles naturels, économiques et sociaux ayant une incidence déterminante sur les bases de production. A côté de la pure prise en compte des facteurs techniques de production, une caractéristique commune à toutes les méthodes de culture biologique réside dans l'attention vouée aux considérations éthiques. Par exemple, toutes les mesures de génie génétique visant à accroître la production et les rendements sont totalement proscrites. L'objectif de la culture biologique ne se résume pas à l'obtention d'un produit physiquement sain: prime tout autant la manière de le produire."
    http://www.fao.org/docrep/X5646B/X5646B09.htm
    Et la culture biologique peut être tout aussi productive que la conventionnelle :

    http://www.news.cornell.edu/stories/...other.ssl.html

    bonne journée

  36. #30
    le_troll

    Re : manger bio !

    oui merci ça j'ai lu (oui je lis les liens que je donne) par contre tu reponds pas au problème de cout soulever dans le même lien là

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Manger la peau de mangue ?
    Par Cris Yaves dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 6
    Dernier message: 09/01/2009, 17h57
  2. Manger de la viande ?
    Par trebor dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 91
    Dernier message: 05/03/2007, 18h17
  3. combien de temps sans manger
    Par kikobe dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 3
    Dernier message: 09/12/2006, 13h07