Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

L'hiver et ses rhubes



  1. #1
    Barbacane

    L'hiver et ses rhubes


    ------

    Bonsoir,
    Comment peut-on expliquer que pendant la mauvaise période on contracte beaucoup plus de maladies notamment de rhumes ?
    Les coups froids ont surement une bonne part de responsabilité, mais comment "ça marche" ?
    (Sinon, je pense qu'il y aussi, du moins chez certaines personnes, un effet de la dépression saisonnière)
    Merci.
    a+
    David.

    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    kinette

    Re : L'hiver et ses rhubes

    Bonjour,
    Et hop: http://forums.futura-sciences.com/sh...ghlight=rhumes
    http://forums.futura-sciences.com/sh...ghlight=rhumes

    (merci à la fonction de recherche du forum).
    Soigne-toi bien!

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  5. #3
    Barbacane

    Re : L'hiver et ses rhubes

    Salut,
    Merci Kinette.
    Par contre c'est un peu la confusion dans cette discussion. Alors si je résume les causes :

    -Le froid fragilise la muqueuse nasale en l'asséchant, notamment, ce que fait aussi l'air chauffé à l'intérieur facilitant ainsi l'infection.

    -l'air sec serait d'ailleurs un milieu favorable pour les virus...mais ceci est contredit :
    Le froid modéré et l'humidité favorisent le développement infectieux
    -Les virus ont une meilleure survie dans le milieu extérieur en hiver car l'intensité des UV est plus faible.

    -le froid facilite l'écoulement nasal et donc la libération des virus dans le milieu.

    -il affaiblit l'organisme car ce dernier dépense plus d'energie pour maintenir la température de 37°C

    -Enfin, ce qu'il est important de savoir c'est que durant la mauvaise saison, on est plus souvent confiné dans des lieux peuplés ce qui facilite la propagation des agents infectieux.


    Par contre je n'ai pas trouvé de réponse -explicite, du moins- concernant le mode d'action du "coup de froid".
    Autrement dit, quelles sont les conséquences physiologiques d'un refroidissement ou d'un passage brutal au froid qui conduisent à être malade (donc qui permettent l'infection) ?

    Merci à ceux qui complèteront donc ma réponse.

    a+
    David.

  6. #4
    kinette

    Re : L'hiver et ses rhubes

    Bonsoir David,
    Ton résumé est pas mal
    Enfin il me semblait que pour ceci:
    l'air sec serait d'ailleurs un milieu favorable pour les virus
    c'était en fait l'inverse...

    Pour les conséquences d'un "coup de froid", je ne sais pas trop... il y a certainement toute la machinerie immunitaire qui fonctionne moins bien (le système du complément par exemple fonctionne optimalement au-dessus de 37°C)...

    Il est aussi possible que la réponse physiologique au coup de froid dérive pas mal d'énergie (qui ne pourra alors pas être utilisée pour l'immunité).

    Il y a peut-être aussi un effet sur le bronches qui joue: quand on est un peu athmatique (ce qui est finalement le cas de beaucoup de personnes) les changements importants de température entraînent des contractions des bronches, et je suppose aussi une certain inflammation. Tout ça n'est pas très bon car ça empêche une bonne évacuation du mucus, et favorise il me semble les infections...

    K.robes
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    Barbacane

    Re : L'hiver et ses rhubes

    Salut,
    Citation Envoyé par kinette
    Bonsoir David,
    Ton résumé est pas mal
    Merci , j'y ai passé pas mal de temps pour tirer quelque chose de synthétique.

    Enfin il me semblait que pour ceci:
    Citation:
    l'air sec serait d'ailleurs un milieu favorable pour les virus

    c'était en fait l'inverse...
    Pour les bactéries je crois que oui, mais pour les virus...je ne sais pas...

    Il est aussi possible que la réponse physiologique au coup de froid dérive pas mal d'énergie (qui ne pourra alors pas être utilisée pour l'immunit&#233.
    J'y ai pensé aussi vu que c'était déja signalé comme une cause pour les rhumes qu'on attrappe l'hiver. De plus le coup de froid fait référence à quelque chose de brutal donc je pense que l'organisme n'a pas le temps de s'y préparer d'où un affaiblissement tout aussi brutal...

    a+
    David.
    Dernière modification par Barbacane ; 14/12/2005 à 17h38.

Discussions similaires

  1. [Zoologie] Coccinelle en intérieur l'hiver ?
    Par cocci79 dans le forum Biologie
    Réponses: 23
    Dernier message: 12/01/2010, 15h59
  2. Mieux prévenir et guérir l'hiver
    Par Anais Le Bec dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/12/2007, 17h14
  3. [Brun] Arrêt réfrigérateur pendant l'hiver
    Par tchanches dans le forum Dépannage
    Réponses: 3
    Dernier message: 02/12/2007, 14h19
  4. Cumulus: plus d'eau chaude... l'hiver
    Par Sebetb dans le forum Dépannage
    Réponses: 4
    Dernier message: 01/09/2006, 18h28
  5. Pakistan : aggravation de la crise sanitaire avec l'arrivée de l'hiver
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/12/2005, 10h30
Découvrez nos comparatifs produits sur le sport et la santé.