Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Cortisone et suspicion de lymphome



  1. #1
    JuicyCupcakes

    Cortisone et suspicion de lymphome


    ------

    Bonjour,

    J'ai lu que que lors d'une suspicion de lymphome il était déconseillé de prescrire de la cortisone car elle ferait diminuer ou disparaitre le ganglion mais pas la cause, et masquerait donc les symptômes utiles au diagnostic.
    Les médecins évitent d'en prescrire en cas de doute.
    Qu'en est il de l'utilistion de l'ibuprofène en faible quantité? (3 comprimés à 200mg/jour) sur 4 ou 5 jours?
    Si le ganglion n'est pas inflammatoire et dû à une infection, diminuera t'il?

    Merci de m'éclaire de vos lumières!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Cortisone et suspicion de lymphome

    Bonjour.
    Si on suspecte une adénopathie d'être lymphomateuse, ce qui exige au minimum :
    - une dimension supérieure au cm
    - une fixation aux plans tissulaires sous-jacents
    - l'absence de douleur spontanée et à sa palpation

    la conduite à tenir est de commencer par demander une biopsie ( une simple ponction à l'aiguille fine peut suffire dans un premier temps avec une cytologie) et une analyse anapath.
    Ce qui est le plus urgent est de confirmer ou pas ce diagnostic.

    Dans ce cas, qui a émis l'hypothèse du lymphome?

  4. #3
    JuicyCupcakes

    Re : Cortisone et suspicion de lymphome

    Bonjour et merci de votre réponse,

    Il ne s'agit pas d'un cas concret, j'ai simplement lu un article dans un magazine de santé parlant de la cortisone et du fait qu'il pouvait masquer les symptomes d'un lymphome dans un premier temps.
    Les généralistes la prescrivent parfois devant des ganglions persistants, et elle fait effectivement disparaitre ou diminuer le ou les ganglions gonflés, même lorsque ceux-ci sont en fait dû à un lymphome.
    Dans l'article il est également question d'autres médicaments ayant la même action mais ils ne sont pas cités et je me posais donc la question sur l'ibuprofène: ferait-il lui aussi disparaitre ou diminuer un ganglion qui ne serait pas dû à une infection?

  5. #4
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Cortisone et suspicion de lymphome

    L'ibuprofène est anti-inflammatoire, antalgique, et à un moindre degré anti-aggrégant plaquettaire, et ne présente pas les propriétés spécifiques de la cortisone qui font qu'elle est active sur les cellules des lymphomes, lesquelles sont dotées de récepteurs spécifiques aux gluco-corticoïdes ( entre autres), ce qui explique au moins en partie l'action très efficace de la cortisone sur les LMNH.
    Donc non, l'ibuprofène n'aura pas la même efficacité sur un ganglion lymphomateux que la cortisone.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    JuicyCupcakes

    Re : Cortisone et suspicion de lymphome

    Je comprends mieux, merci pour votre réponse claire et précise

  8. #6
    myoper
    Modérateur

    Re : Cortisone et suspicion de lymphome

    Bonsoir et pour préciser:
    Citation Envoyé par JuicyCupcakes Voir le message
    Il ne s'agit pas d'un cas concret, j'ai simplement lu un article dans un magazine de santé parlant de la cortisone et du fait qu'il pouvait masquer les symptomes d'un lymphome dans un premier temps.
    Cet effet n'en fait pas une contre-indication car en fait, tous les médicaments efficaces auront ce genre d'activité (action sur une cause avec diminution ou disparition de l'effet) alors que les diagnostics ne seront pas posés de façon certaine.

  9. Publicité
  10. #7
    JuicyCupcakes

    Re : Cortisone et suspicion de lymphome

    Bonjour,

    Merci pour votre réponse mais me revoilà dans le flou

    D'après la précision que vous avez ajouté sur le fait que tous les médicaments efficaces auraient ce genre d'activité, dois-je du coup en conclure que la prise d'un simple anti-inflammatoire type ibuprofène pourrait faire diminuer ou disparaitre un ganglion lymphomateux?
    J'avais cru comprendre l'inverse suite à l'intervention de mh34..

    Je comprends en effet que tout médicaments digne de ce nom ait une efficacité, et qu'un résultat en découle, mais ici je parlais d'un cas bien particulier, à savoir si l'ibuprofène aurait une action sur un ganglion lymphomateux, s'il pourrait le faire disparaitre?
    Car si je comprends bien tout ce qu'a expliqué mh34 ce n'est pas tant les propriétés anti-inflammatoire de la cortisone qui ont un effet sur les ganglions de lymphome mais plutôt ses autres propriétés bien spécifiques? (corrigez moi si je me trompe)
    Par exemple, il est dit dans l'article que devant un ganglion suspect il est recommandé de ne pas prescrire de corticoïdes avant toute biopsie, les ganglions de lymphome étant corticosensibles. Faudrait-il prendre les mêmes précautions avec l'ibuprofène dans ce cas précis?

    Je ne suis pas du tout de la partie, les domaines scientifiques me sont étrangers, je trouvais l'article de ce magazine interessant, mais pas assez précis et je vous remercie d'avance pour vos précisions à tous les deux

  11. #8
    myoper
    Modérateur

    Re : Cortisone et suspicion de lymphome

    Citation Envoyé par JuicyCupcakes Voir le message

    Merci pour votre réponse mais me revoilà dans le flou

    D'après la précision que vous avez ajouté sur le fait que tous les médicaments efficaces auraient ce genre d'activité, dois-je du coup en conclure que la prise d'un simple anti-inflammatoire type ibuprofène pourrait faire diminuer ou disparaitre un ganglion lymphomateux?
    Nonnon, c'était une remarque générale de ma part , je voulais dire que chaque médicament avait une activité et celle-ci allait agir sur une cause pouvant donc (c'est le but) et diminuer ou faire disparaitre l'effet et la cortisone n'échappe pas à la règle.


    Je comprends en effet que tout médicaments digne de ce nom ait une efficacité, et qu'un résultat en découle, mais ici je parlais d'un cas bien particulier, à savoir si l'ibuprofène aurait une action sur un ganglion lymphomateux, s'il pourrait le faire disparaitre?
    Car si je comprends bien tout ce qu'a expliqué mh34 ce n'est pas tant les propriétés anti-inflammatoire de la cortisone qui ont un effet sur les ganglions de lymphome mais plutôt ses autres propriétés bien spécifiques? (corrigez moi si je me trompe)
    Oui mais c'est quand même une propriété antiinflammatoire bien spécifique.


    Par exemple, il est dit dans l'article que devant un ganglion suspect il est recommandé de ne pas prescrire de corticoïdes avant toute biopsie, les ganglions de lymphome étant corticosensibles.
    C'est à cette partie que je répondais.
    Si une biopsie est prévue, on va éviter les corticoïdes mais pas s'ils ont un bénéfice supérieur par ailleurs si besoin ou si la biopsie n'est qu'une possibilité non encore programmée.

  12. #9
    JuicyCupcakes

    Re : Cortisone et suspicion de lymphome

    Merci beaucoup pour ces éclaircissements!
    C'est ce qu'il me semblait avoir compris mais j'avoue que je commençais à m'y perdre un peu

Discussions similaires

  1. Suspicion de virus
    Par stephane55 dans le forum Sécurité et malwares : désinfectez votre machine
    Réponses: 0
    Dernier message: 30/11/2010, 19h31
  2. lymphome malin non hodgkinien
    Par zouzou safe dans le forum Traitement et origine du cancer
    Réponses: 7
    Dernier message: 22/07/2010, 17h23
  3. Lymphome non hodgkinien de type B de haut grade
    Par autap6 dans le forum Traitement et origine du cancer
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/07/2010, 12h23
  4. cancer du lymphome
    Par camillamelito dans le forum Traitement et origine du cancer
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/03/2010, 00h54
  5. témoignage Lymphome non Hochkinien
    Par apogeesante dans le forum Traitement et origine du cancer
    Réponses: 8
    Dernier message: 05/03/2010, 17h43
Découvrez nos comparatifs produits sur le sport et la santé.