Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Comment expliquer une solution anti-hoquet ?



  1. #1
    vep

    Comment expliquer une solution anti-hoquet ?

    Bonjour,

    J'ai une question ... anodine et anecdotique mais qui me turlupine ...

    Je m'explique : il y a quelques années, lors d'une visite chez un médecin pour un autre problème, il s'est amusé du fait que mon hoquet ne passait pas.
    Et là, il m'a donné un truc anti-hoquet qui consiste à se mettre une languette ou un doigt au fond de la bouche pour provoquer un réflexe de haut le cœur.

    Depuis, c'est une solution que j'utilise régulièrement puisqu'elle marche 1 fois sur 2 ce qui est mieux que les 1 fois sur 1000 des autres remèdes tels que le verre d'eau bu à l'envers ou le "bouh fais moi peur" (Je précise que ces statistiques sont toutes personnelles et donc parfaitement imprécises )

    Le médecin en question m'en avait expliqué le fonctionnement, mais ce jour là j'avais d'autres préoccupations et son explication, rentrée par l'oreille droite est ressortie par l'oreille gauche (ou inversement).
    Et je n'arrive pas à en comprendre le fonctionnement.
    J'imagine que le nerf phrénique et le diaphragme entrent en jeu ...

    Voilà, si quelqu'un avait la réponse ... il ferait très plaisir à ma curiosité naturelle.


    merci !

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    myoper

    Re : Comment expliquer une solution anti-hoquet ?

    Salut.

    A priori, ce réflexe de haut le cœur a pour but de bloquer le diaphragme pour inhiber ce hoquet. Normalement, il est indiqué de le bloquer simplement (par diverses manœuvres) pendant quelques minutes mais si le réflexe de nausée est vraiment important, il est possible qu'il le contracte assez violemment pour qu'il le reste quelques dizaines de secondes ou, au contraire, qu'il persiste une période réfractaire pendant laquelle il ne pourra plus se contracter.

    A suivre...

  4. #3
    vep

    Re : Comment expliquer une solution anti-hoquet ?

    Merci
    je n'avais pas pensé qu'il puisse y avoir un temps de latence pendant lequel le diaphragme ne pourrait se contracter. Puisqu'en cas de hoquet il s'agit bien de contractions consécutives non ?

  5. #4
    myoper

    Re : Comment expliquer une solution anti-hoquet ?

    Je ne suis pas sur de l'hypothèse de la période réfractaire, ce serait d'ailleurs plutôt une sidération.
    Sinon, les hoquets se produisent avec un intervalle le permettant de toutes façon et l'idée est que celui-ci tombe à un moment ou le diaphragme ne pourra pas se contracter et d'inhiber ainsi une période, en espérant que l'enchainement s'arrête (je ne saurais même pas dire si c'est plus fréquent que rare).

  6. #5
    vep

    Re : Comment expliquer une solution anti-hoquet ?

    Hum ... désolée avec mes questions sans doute bêtes ... (surtout que ce n'est QUE pour un pauvre hoquet)
    Mais j'ai du mal à faire la différence entre une période réfractaire et un état de sidération .
    Pour moi, dans les 2 cas, l'organe ne peut répondre à une simulation.
    Quelles sont donc les différences entre les 2 ?
    Dernière modification par vep ; 29/08/2014 à 21h53.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    myoper

    Re : Comment expliquer une solution anti-hoquet ?

    Citation Envoyé par vep Voir le message
    Hum ...
    Pour moi, dans les 2 cas, l'organe ne peut répondre à une simulation.
    c'est exact. la période réfractaire est physiologique et normalement d'ordre électrique (électrochimique: une dépolarisation ne peut plus se faire avant quelques ms) et une sidération est exogène, un état, par exemple, de contraction tellement intense que rien ne peut venir la changer et d'une durée plus importante ("macroscopique").
    Pôv'ôké, pôv'oké...

  9. Publicité
  10. #7
    vep

    Re : Comment expliquer une solution anti-hoquet ?

    Merci
    Surtout pour le temps pris pour les réponses
    (et leur clarté puisque même moi, j'ai compris les explications !)
    Dernière modification par vep ; 30/08/2014 à 11h00.

  11. #8
    myoper

    Re : Comment expliquer une solution anti-hoquet ?

    Exemples de sidération: paralysie après un traumatisme rachidien sans œdème ni autre lésion repérable/repérée qui va récupérer ou, plus proche de nous, le coup de marteau sur la main...
    Ceux-la, je les trouve parlant, surtout le dernier ...
    De rien

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. ppm comment l expliquer
    Par tooopetit dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/09/2013, 21h43
  2. Comment expliquer P(A et B) = P(A)*P(B) ?
    Par sebsheep dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 5
    Dernier message: 27/02/2010, 12h03
  3. [Génétique] Comment expliquer qu'une cellule...
    Par Khaliil dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/11/2008, 19h24
  4. Comment expliquer l'économie ?
    Par Polytechnicienne dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/03/2007, 11h46
  5. comment expliquer??????????????
    Par pouil dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 25/04/2005, 07h58