Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

croquer et avaler un comprimé effervescent



  1. #1
    Safe-and-Sound

    croquer et avaler un comprimé effervescent

    Bonjour,

    Je dois prendre des comprimés effervescents mais ils ont un goût infect ! Je me demandais s'il est possible de CROQUER le comprimé et de l'avaler ou bien de l'avaler avec de l'eau comme un comprimé "normal" ? Il parait qu'avaler un comprimé effervescent cause de grandes douleurs abdominales mais si on le croque avant ça fait quoi ? Sachant en plus que les comprimés sont assez gros ...

    Merci

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    JPL

    Re : croquer et avaler un comprimé effervescent

    Ne pas avaler : le gaz carbonique va se dégager dans ton estomac, ce qui est très inconfortable. Pour ce qui est de les croquer tu n'échapperas pas au goût (en plus très concentré !) et ça va mousser dans ta bouche : tu vas baver et avaler des fragments pas encore solubilisés qui vont dégazer dans ton estomac.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  4. #3
    noir_ecaille

    Re : croquer et avaler un comprimé effervescent

    Et avec le gonflement stomacale, on peut même craindre un étouffement "modéré" du fait du gonflement, en plus d'un problème d'hypercanie quand le CO2 passera (relativement) massivement dans le sang au cours de l'évacuation intestinale.

    Puis même en rotant sans retenue, ce n'est pas dit que ça se passe bien : l'estomac sécrète des mucosités, et si on fait mousser le tout, ça ne va pas s'apaiser en quelques secondes comme dans un verre de cola. On est en droit de s'attendre à une remontée intempestive de "mousses"/sucs gastriques limite RGO provoquée avec risque de fausse-route (invasion des voies respiratoires par des matières gastriques).
    Dernière modification par noir_ecaille ; 15/10/2014 à 12h35.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  5. #4
    minushabens

    Re : croquer et avaler un comprimé effervescent

    Un comprimé ne produit pas tant de gaz que ça quand-même! Mettons que le comprimé pèse 1gr et produise 0.2g de CO2, ça représente 10cl à la pression atmosphérique. Pas de quoi s'étouffer.

  6. #5
    JPL

    Re : croquer et avaler un comprimé effervescent

    Davantage à 37° C.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    noir_ecaille

    Re : croquer et avaler un comprimé effervescent

    Et dans de l'acide chlorhydrique

    Plus de la mousse qu'un simple échappement gazeux, compte tenu de la viscosité du suc gastrique voire du mucus.
    Dernière modification par noir_ecaille ; 16/10/2014 à 16h53.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  9. Publicité
  10. #7
    myoper

    Re : croquer et avaler un comprimé effervescent

    Si les choses sont bien faites et le comprimé est assez gros, il va se coincer normalement juste assez longtemps pour laisser perdurer cette impression le temps de boire deux litres d'un soda bien mousseux, le plus vite possible...

  11. #8
    noir_ecaille

    Re : croquer et avaler un comprimé effervescent

    Arrête, après je sens venir le coup du mentos

    Blague à part, j'imagine pas l'état de l'œsophage ou de la paroi stomacale à croquer du bon cachet effervescent...

    Quelqu'un a déjà pris en charge des cas comme ça ?
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  12. #9
    Edelweiss68

    Re : croquer et avaler un comprimé effervescent

    Bonsoir,

    Le plus simple est de voir avec votre pharmacien si il n'y a pas une forme galénique plus adaptée !
    H u m a n i t y

  13. #10
    noir_ecaille

    Re : croquer et avaler un comprimé effervescent

    En suppositoire, normalement on ne sent pas le goût.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  14. #11
    myoper

    Re : croquer et avaler un comprimé effervescent

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    En suppositoire, normalement on ne sent pas le goût.
    Oui, mais il faut bien le laisser fondre sous la langue...

  15. #12
    Neutrino

    Re : croquer et avaler un comprimé effervescent

    Ce qui m'inquiète surtout, dans le plan de faire n'importe quoi, c'est qu'un médecin quelque part a prescrit un médicament avec des effets secondaires potentiellement graves, ou dans une indication sérieuse. Je parie que ce médicament est le solupred, et ça ne me fait pas rire qu'une personne fasse n'imp avec ça... (j'imagine déjà l'ulcère gastrique...).

    Le mieux est de faire avec, punaise.
    Neutrino

  16. Publicité
  17. #13
    Edelweiss68

    Re : croquer et avaler un comprimé effervescent

    Citation Envoyé par Neutrino Voir le message
    Ce qui m'inquiète surtout, dans le plan de faire n'importe quoi, c'est qu'un médecin quelque part a prescrit un médicament avec des effets secondaires potentiellement graves, ou dans une indication sérieuse..
    Je ne vois pas le problème tant que la balance bénéfices/risques est prise en compte.

    Citation Envoyé par Neutrino Voir le message
    Je parie que ce médicament est le solupred, et ça ne me fait pas rire qu'une personne fasse n'imp avec ça... (j'imagine déjà l'ulcère gastrique...)..
    Il y a beaucoup de médicaments sous la forme de comprimé effervescent alors pourquoi tant de certitudes ?!

    Citation Envoyé par Neutrino Voir le message
    Le mieux est de faire avec, punaise.
    Il faut faire avec quand on a pas le choix c'est sûr. Maintenant, il existe des alternatives pour ce genre de problèmes afin de faciliter l'administration et ce serait bien dommage de s'en priver d'autant plus que la pathologie peut être sérieuse. Tout est relatif.
    H u m a n i t y

  18. #14
    Neutrino

    Re : croquer et avaler un comprimé effervescent

    Le solupred est fréquemment prescrit, et fréquemment décrit comme infect. s'agissant d'un corticoïde, c'est pour moi le pire scenario envisagé dans la catégorie "traitement par comprimé effervescent avec lequel on joue". Et c'est pas le premier message que je lis sur ce sujet.

    La version officielle de nous jours c'est de responsabiliser les gens vis à vis de leur prise de médicaments, et d'arrêter les conseils de concierge sur Internet. Il ne faut pas forcément donner suite à tous les problèmes des gens en leur disant non, non, pas de soucis, vous pouvez faire n'imp, modifier la galénique, les horaires de prises, les doses, tout, ça roule.

    Après, si Futura a décidé d'évoluer vers le doctissimo-like, OK, no soucy.
    Dernière modification par Neutrino ; 17/10/2014 à 13h36.
    Neutrino

  19. #15
    JPL

    Re : croquer et avaler un comprimé effervescent

    Pour le Solupred je n'ai connu que des petits comprimés à faire fondre dans la bouche les quelques fois où on a dû m'en prescrire. En lisant le sujet j'avais pensé plutôt à une forme effervescente de paracétamol que j'évite autant que possible parce que le goût me paraît déplaisant, sans aller jusqu'à dire que c'est dégueulasse.

    Remarque que dans tout ce qui précède on a dissuadé Safe-and-Sound.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  20. #16
    noir_ecaille

    Re : croquer et avaler un comprimé effervescent

    Je vais prendre un exemple un peu différent où la galénique a été modifié.

    Il peut arriver que certains migraineux sévères ne puissent pas prendre leur traitement par voie orale du fait de vomissements. Parce que bien que rare, certains migraineux ont des crises qui se déclenchent pendant le sommeil et au réveil cette crise est si bien installée qu'on ne peut pas même leur faire avaler et garder un antivomitif. Que faire ? ==> Changer la galénique. Il existe heureusement des suppositoires (souvent de la même marque) pour administrer les antivomitifs, et même certains anti-inflammatoires. À voir bien sûr avec le médecin traitant.

    Ce n'est qu'un exemple, mais bon. S'il existe différentes formes galénique pour un médicament donné, c'est aussi pour en facilité la prise et donc s'assurer d'une prise efficace du traitement.


    Puis des médicaments dégueux et effervescents, je doute qu'il n'y ait que le Solupred (qui a d'autres formes galéniques plus courantes, au passage).


    Par ailleurs il ne m'a pas semblée que les actuelles interventions sur le présent fil "encouragerait" à faire n'importe quoi avec un traitement médicamenteux, au contraire -- quand bien même un peu d'humour acidulé était au rendez-vous




    EDIT : Grillée par JPL
    Dernière modification par noir_ecaille ; 17/10/2014 à 13h56.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. réaction chimique d'un comprimé effervescent
    Par Cleem19 dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/02/2012, 22h22
  2. Réponses: 14
    Dernier message: 27/07/2011, 12h32
  3. Dissolution d'un comprimé effervescent
    Par bidou2002 dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/12/2010, 20h26
  4. Dissolution d'un comprimé effervescent
    Par bidou2002 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/12/2010, 13h02
  5. Avaler un comprimer effervescent
    Par Eliès dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 15
    Dernier message: 01/08/2005, 19h00