Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Syndrome de sevrage - Cymbalta & Intolérance cortisone

  1. #1
    caloriri69

    Syndrome de sevrage - Cymbalta & Intolérance cortisone

    Bonjour,

    Voici un résumé de mon histoire.

    A 50 ans jamais le moindre problème de dépression. En février 2013, tout va bien (vraiment très bien) dans ma vie, juste une bronchite qui traîne un peu. Visite chez le médecin qui me prescrit du Solupred (Cortisone).

    Et là, le début de l'enfer.

    Du soir au matin je suis pris de crise d'angoisses profondes, insomnie totale et tous ce qui va avec. Donc retour immédiat chez le médecin qui continue son massacre et me prescrit le trio magique : AD, anxiolytique, somnifère.

    Depuis cette date mon parcours a été un peu hallucinant passant de traitement en traitement (AD, Lithium, neuroleptiques,...), hospitalisation. J'ai été tour à tour diagnostiqué dépressif, porteur de TAG, en état mixte,.... Cela fait beaucoup pour quelque'un qui n'a que fait l'objet d'une intolérance à la cortisone. Malgré tout les traitements, je n'ai toujours par récupéré, je ne dors pas ou très très peu (y compris sous somnifère), la tête qui tourne, jamais à l'aise et jamais de quiétude. L'angoisse de ne pas retrouver son état normale et incompréhension de cet état.

    A près pas mal de réflexion personnelle, je suis persuadé que la chimie est depuis le départ responsable de tout cela.

    J'ai donc décidé d’arrêter progressivement tous les médicament ingurgité. J'ai commencé par le somnifère et les anxiolytiques (imovane, xanax) ainsi que le neuroleptiques. Ils ne ma manquent pas !


    Suite à cet arrêt je me suis senti mieux et mes nuits étaient un peu meilleures. Il me restait les AD (cymbalta) que je reprenais depuis un peu plus de 2 mois. J'ai décidé d’arrêter il y à 20 jours. Sans l'avis du médecin, je suis allé certainement trop vite (moitié de la dose pendant 3 jours, puis arrêt). Je le savais mais j'étais prêt à affronter les effets secondaires. Au début tout va bien. Pleins de symptômes physiques disparaissent (tension dans la jambe droite, acouphènes moins fortes, sensation de flux nerveux dans les membres inférieurs, tressautements, contractions brutales de muscle..). Par contre au bout de 4 jours, maux de tête, insomnies totale, agitation, irritabilité. Mais cela s'est estompé en une semaine. Le plaisir revient (travail, vie privée) et ça c'est trop bon.

    Par contre, alors que je pensais avoir fait le plus dur et surtout le bon choix, hier une journée catastrophe. Un état dépressif dés le matin avec toute les pensées terribles qui vont avec. Cela a durée toute la journée. Journée la plus dure depuis longtemps. J'étais à deux doigts de replonger dans les AD. Aujourd'hui beaucoup mieux mais je suis inquiet de de ne pas savoir de quoi va être fait ma journée du lendemain.

    Alors voilà je suis à la recherche de réponses:
    - Déjà, avez vous connaissance de telles réactions à la cortisone (pour tous les thérapeutes je suis un martien)
    - Y a t'il parmi vous des personnes ayant vécu cette expérience de sevrage avec de telles variations et de telles difficultés

    Je suis forcément à la recherche de réconfort et de conseils pour me conforter dans mon choix. Je suis certain

    Merci de vos réponses

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    vep

    Re : Syndrome de sevrage - Cymbalta & Intolérance cortisone

    Citation Envoyé par caloriri69 Voir le message
    Alors voilà je suis à la recherche de réponses:
    - Déjà, avez vous connaissance de telles réactions à la cortisone (pour tous les thérapeutes je suis un martien)
    - Y a t'il parmi vous des personnes ayant vécu cette expérience de sevrage avec de telles variations et de telles difficultés
    Pour la Q1 : vous auriez peut-être plus de réponses dans la section santé, non ?
    Pour la Q2 : vous gagneriez peut-être à vous rapprocher d'associations de malades.
    Mais attention aux témoignages médicaux sur le net, qui amènent souvent à comparer des choses qui ne sont pas comparables.
    Citation Envoyé par caloriri69 Voir le message
    Je suis forcément à la recherche de réconfort et de conseils pour me conforter dans mon choix.
    Idem, je crains que ce ne soit pas sur le net en général et sur FS en particulier que vous trouviez du réconfort.
    Je vous conseille plutôt de vous adresser à des professionnels médicaux dont vous serez sûr de la qualification et qui pourront vous donner des conseils pertinents basé sur une vraie analyse clinique de votre cas et sur des connaissances validées.

  4. #3
    myoper

    Re : Syndrome de sevrage - Cymbalta & Intolérance cortisone

    Bonjour.
    Un forum peut vous donner des informations générales mais pas considérer un cas particulier qui d'ailleurs suppose ici que tous les médecins consultés qui sont des professionnels et vous ont examiné, suivi et seuls, sont aptes à prescrire puis interpréter les examens complémentaires, se soient trompés. Sur un forum, avec moins de compétences et de possibilités, il ne sera pas possible de faire mieux.

    Sinon, d'un point de vue général, avant d'être malade, on est sain et exempt de maladies et les maladies graves, en fait n'importes quelles maladies peuvent arriver sans prévenir chez des gens tout à fait sains et ceux-ci rester malades (ils le resteront d'autant plus que les traitements adaptés ne sont pas mis en œuvre ou suivis même si les guérisons spontanées sont toujours possibles).
    Le solupred ou la cortisone prise quelques jours n'entraine pas de syndrome de sevrage (les taux sont même spontanément variables dans la journée pour baisser le soir) ou sinon il y aurait quasiment certainement une insuffisance surrénalienne associée.
    Il est connu que les troubles dépressifs puissent avoir un rebond, parfois sévère, à l'arrêt trop brutal d'un traitement AD et sont aussi parfois plus difficiles à récupérer que l'épisode initial (ceci dit sans préjuger des pathologies que vous pouvez, vous, présenter. Ce qui fait qu'on ne pourra pas plus vous conforter dans votre choix que de discuter des diagnostics posés par les médecins, ni des traitements proposés).
    En tous cas, bonne chance.

  5. #4
    schaffoo

    Re : Syndrome de sevrage - Cymbalta & Intolérance cortisone

    bonjour caloriri69

    J' ai suivi le même traitement que vous à base de solupred pour une polypose nasale, je me suis reconnu dans votre témoignage. La cortisone me provoque des palpitations, sensation d'oppression, insomnie. Suite à une semaine de traitement j'ai fait une grave crise de tachycardie avec tétanie. Les examens aux urgences n'ont rien révélés, cependant l’hypothèse d'un effet avec les corticoïdes a été suggéré (1 cas / 1000). Le médecin ne me croit pas et me renvoie vers un psychologue, hors mes douleurs sont physiques, j'ai les symptômes de l'angoisse mais ne souffre pas de dépression. Il m'a prescrit des anxiolytiques que je prends rarement (peur de l'effet d'accoutumance) uniquement en cas de début de crise. Je ne sais plus quoi faire, si j’arrête le traitement c'est le retour de la bronchite chronique.

    caloriri69 j'aurais souhaité discuter avec vous et connaitre la suite de votre traitement, êtes vous remis de vos symptômes ?

  6. #5
    myoper

    Re : Syndrome de sevrage - Cymbalta & Intolérance cortisone

    Bonjour aussi.
    Citation Envoyé par schaffoo Voir le message
    caloriri69 j'aurais souhaité discuter avec vous et connaitre la suite de votre traitement, êtes vous remis de vos symptômes ?
    Comme les chances que son problème soit le même que le votre est de l'ordre de l'infinitésimal, vous devriez discuter avec le pneumologue de votre cas (100% de chances) et d'une fenêtre thérapeutique.
    Myorphalotriptopyrogénètopterophale.

Discussions similaires

  1. Syndrome du liseron ou morning glory syndrome
    Par shokin dans le forum Maladies génétiques et maladies orphelines
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/10/2014, 15h32
  2. [Immunologie] intolérance
    Par telomere dans le forum Biologie
    Réponses: 11
    Dernier message: 20/12/2010, 14h43
  3. Anti-dépresseur CYMBALTA
    Par ANGEROUX dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/10/2009, 19h34
  4. intolérance au gluten
    Par madoudou dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/05/2007, 11h26