Discussion fermée
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 46 sur 46

nucléaire : pourquoi pas de l'huile dans le circuit primaire



  1. #31
    EspritTordu

    Re : nucléaire : pourquoi pas de l'huile dans le circuit primaire


    ------

    Vous n'adhérez pas au contenu du message #25?

    Merci papykiwi ; finalement le pressuriseur n'est autre qu'une bouilloire asservie, non?. C'est un consommateur annexe de courant du réacteur.

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    invite76532345
    Invité

    Re : nucléaire : pourquoi pas de l'huile dans le circuit primaire

    Bonsoir Esprit tordu
    finalement le pressuriseur n'est autre qu'une bouilloire asservie, non?
    Exact, on peut le voir comme cela
    C'est un consommateur annexe de courant du réacteur.
    Le réacteur ne produit pas de courant; c'est une chaudière.
    La centrale électrique à vapeur en aval produit le courant et est raccordée sur le réseau.
    Au démarrage du réacteur le courant nécessaire est produit par les groupes électrogènes de secours et le réseau.
    Le pressuriseur est un consommateur tout comme les pompes, l'instrumentation, l'éclairage etc.
    A+

  4. #33
    poly71

    Re : nucléaire : pourquoi pas de l'huile dans le circuit primaire

    Bonsoir,

    je rajouterai même que le pressuriseur est un petit consommateur de quelques centaines de kilowatts, à comparer avec les 5MW de chaque pompe primaire.

    Papywiki, au démarage, l'énergie électrique nécessaire à alimenter les pompes, les divers circuits, l'éclairage, l'électronique... est prise du réseau uniquement. Les groupes électrogènes de secours, comme leur nom l'indique, sont là en cas de perte d'alimentation électrique externe de la centrale (lignes 400kV et 225KV). Ils servent à alimenter les systèmes de sureté, et ne sont en aucun cas utilisés en exploitation normale. Quel intérêt pourrais t on avoir à produire de l'énergie si on ne peut pas la redistribuer au réseau ?

  5. #34
    Alfabidou

    Re : nucléaire : pourquoi pas de l'huile dans le circuit primaire

    salut tous

    je vais remettre chaque chose a ca place
    les barres de combustibles sont toujours plongées dans de l'eau: c'est le circuit primaire. cette eau sert a évacuée la puissance thermique de la réaction nucléaire. cette chaleur est ensuite transmise au circuit secondaire qui forme la vapeur dans le generateur de vapeur (echangeur primaire/secondaire).

    le coeur est constitué des barres de combustible, des barres de controles et le canon a neutron.
    le reacteur c'est tout l'ensemble (coeur + generateur de vapeur+ pompe primaire). la cuve contenant le coeur est aussi apelé la piscine ( a ne pas confondre avec la piscine de désactivation qui permet de refroidir les barres de combustible usagé).

    lorsqu'un réacteur est en marche en puissance l'eau du primaire est a 320° et 155b, la pression est faite grace au pressuriseur (une cocote minute qui gonfle la pression en chauffant l'eau primaire). le pressuriseur est surtout utile au debut.
    en arret froid l'eau primaire est ramenner a une pression atmo mais ne dessans pas en dessous de 50-60° pour des raison de contrainte mécanique.

    la cuve n'est jamais vidée, le niveau est descendu afin d'avoir acces aux barres de combustible mais ceux-ci reste toujours noyés. la descente du niveau evite de faire des eclaboussures d'eau primaire et de controler les effluents.

    l'eau primaire est faite d'eau pure demineralisé et deoxygéné. on lui rajoute un peu de lithium pour evité la corosion. l'injection de bore est un grand secours (le bore absorde les neutrons). si il y a injection de bore dans l'eau primaire il faut changer toute l'eau. un reacteur contient plusieurs dizaines de tonnes d'eau primaire contaminée donc on evite de balancer du bore, de vider souvent etc.

    a plus
    alfa

  6. #35
    train38

    Re : nucléaire : pourquoi pas de l'huile dans le circuit primaire

    moi d'apré se que j'ai compris on utilise de l'eau pour des raison de securifé en efait s i le réacteur vien à s'embaler ( malgré les protection ) l'ear s'évapour et la réaction en chaine s'arette.

  7. #36
    EspritTordu

    Re : nucléaire : pourquoi pas de l'huile dans le circuit primaire

    Ouais, je n'en suis pas sûr. Dans un documentaire sur Tchernobyl, on disait qu'on avait pompé dans l'urgence l'eau déversée par les pompiers, les premiers à être arrivés sur les lieux et qui pris au dépourvu, croyaient que leur lance à eau pouvait éteindre les feux. Il disait que cette eau qui s'était alors accumulée sous le produit en réaction, risquait de rentrer en contact avec la matière fissile et ainsi relancer la réaction en chaîne faisant une nouvelle explosion qui aurait été encore plus "explosive" que la première... Pourquoi?

  8. Publicité
  9. #37
    poly71

    Re : nucléaire : pourquoi pas de l'huile dans le circuit primaire

    Bonjour,

    Il existe plusieurs technologies.

    Dans les réacteurs à eau sous pression (REP) d'EDF, l'eau a un role de modérateur et de caloporteur.
    Les neutrons produits lors de la fission de l'U235 sont rapides (de l'ordre de 1MeV d'énergie cinétique). Pour simplifier, les fissions se produisent avec des neutrons lents (environ 1/40 eV d'énergie cinétique). Pour ralentir les neutrons, ils tappent sur les molécules du modérateur (image de 2 boules de billard, une fixe initialement, une mobile qui vient donner une partie de son énergie à la boule fixe en la tappant). Donc effectivement, sans eau, les réactions de fission diminuent. Cependant, même avec 0 fissions d'U235, il reste de la puissance thermique à éliminer, dûe essentiellement à la désintgration alpha des produits de fission. Cette puissance thermique peut correspondre à quelques dizaines de mégawatts au début d'un arrêt de réacteur. Hors, sans eau, caloporteur, la puissance se concentre, et la température augmente. Par conséquent, le combustible fond et forme un mélange que l'on préfère éviter, tant par sa densité et sa température qui peuvent lui permettre de transpercer la cuve et le béton du radier.
    De plus, on risque d'atteindre une masse critique de produits de fission qui eux peuvent effectuer des fissions avec des neutrons rapides.

    Autant dire qu'il vaut mieux éviter l'absence d'eau. Toutes les procédures sont telles que la priorité est de refroidir le réacteur, c'est à dire assurer la présence d'eau sur la totalité du combustible. C'est le dénoyage du haut du coeur de TMI qui a entrainé la gravité de l'accident, le combustible ayant partiellement fondu avant de couler au fond de la cuve.

  10. #38
    EspritTordu

    Re : nucléaire : pourquoi pas de l'huile dans le circuit primaire

    Pourquoi alors l'eau de Tchernobyl était crainte pour qu'on aille braver les radiations pour la pomper?

  11. #39
    alopex

    Re : nucléaire : pourquoi pas de l'huile dans le circuit primaire

    Citation Envoyé par EspritTordu Voir le message
    Il disait que cette eau qui s'était alors accumulée sous le produit en réaction, risquait de rentrer en contact avec la matière fissile et ainsi relancer la réaction en chaîne faisant une nouvelle explosion qui aurait été encore plus "explosive" que la première... Pourquoi?
    Je crois que ce qu'ils craignaient en réalité c'est une explosion d'hydrogène car l'eau est réduite en H2 au contact du "magma" résultant de la fusion du coeur. L'H2 se forme d'ailleurs même dans les réacteurs en marche normale mais ou il ne peut y avoir explosion faut de comburant. Ce n'est pas pareil quand toute cette merde se retrouve au grand air: une explosion aurait alors pour effet de disperser aux quatre vents les matériaux hautement radioactifs du coeur.

  12. #40
    alopex

    Re : nucléaire : pourquoi pas de l'huile dans le circuit primaire

    Attention aussi aux amalgames entre les réacteurs REP et les réacteurs RBMK du type de ceux de Tchernobyl. Ces derniers sont modérés au graphite ce qui a notamment occasionné un terrible incendie qui n'aurait pas lieu sur un REP (même de conception russe type VVER ). En plus il s'agit d'un réacteur à eau bouillante ou la vaporisation se fait directement dans le réacteur.

  13. #41
    EspritTordu

    Re : nucléaire : pourquoi pas de l'huile dans le circuit primaire

    Merci .

  14. #42
    jeshortdi

    Re : nucléaire : pourquoi pas de l'huile dans le circuit primaire

    Bonjour,


    Citation Envoyé par Alfabidou Voir le message

    l'eau primaire est faite d'eau pure demineralisé et deoxygéné. on lui rajoute un peu de lithium pour evité la corosion. l'injection de bore est un grand secours (le bore absorde les neutrons). si il y a injection de bore dans l'eau primaire il faut changer toute l'eau. un reacteur contient plusieurs dizaines de tonnes d'eau primaire contaminée donc on evite de balancer du bore, de vider souvent etc.
    Ce n'est pas vrai ! Il y a toujours du bore dans l'eau d'un REP. Et sa concentration est modifiée en fonction du taux d'utilisation du combustible. Son ordre de grandeur est entre 1600 et 2200 ppm (de mémoire).

    Il faut toujours éviter de trop borer l'eau particulierement lors d'un régime transitoire car l'eau primaire prend alors un coefficient de température fortement positif ce qui rend compliqué le retour en condition normale.

    C'est le circuit RCV qui s'occupe du bore en temps normal. Le RIS en condition d'urgence.

    Cordialement.

    Ariel

  15. Publicité
  16. #43
    Fred

    Re : nucléaire : pourquoi pas de l'huile dans le circuit primaire

    Je profite de ce topic pour pas en ouvrir un nouveau...

    Est ce que les techniciens ont une tenue anti radiations lorsqu'ils travaillent dans
    le bâtiment réacteur?

    Et quels secteurs sont accessibles à la visite une fois la centrale en fonctionnement?
    J'avais visité celle de Golfech mais à l'époque elle était encore en travaux...

  17. #44
    jeshortdi

    Re : nucléaire : pourquoi pas de l'huile dans le circuit primaire

    Salut Fred,

    Il n'existe pas de tenu anti-rayonnement "gamma". ça serait de lourde couverture de plomb rendant très complexe les taches vetu avec. En revanche, il existe différentes tenus anti-contamination qui servent à éviter à être exposé à une contamination interne ou externe. C'est celle que tu as pu voir en centrale, et dans les films.

    Depuis Vigipirate, les centrales ne se visitent plus du tout du tout. Si tu es très motivé, tu peux monter un dossier et justifier ta motivation et y avoir acces, cependant, tu n'auras pas accès aux zones contrôlées.

    Cordialement,

  18. #45
    perouges

    Re : nucléaire : pourquoi pas de l'huile dans le circuit primaire

    Citation Envoyé par jeshortdi Voir le message
    Bonjour,




    Ce n'est pas vrai ! Il y a toujours du bore dans l'eau d'un REP. Et sa concentration est modifiée en fonction du taux d'utilisation du combustible. Son ordre de grandeur est entre 1600 et 2200 ppm (de mémoire).

    Il faut toujours éviter de trop borer l'eau particulierement lors d'un régime transitoire car l'eau primaire prend alors un coefficient de température fortement positif ce qui rend compliqué le retour en condition normale.

    C'est le circuit RCV qui s'occupe du bore en temps normal. Le RIS en condition d'urgence.

    Cordialement.

    Ariel
    En fait effectivement le bore contenu dans l'eau 'compense' l'usure combustible et varie d'un millier de ppm en début de cycle à qq dizaines en fin de cycle L'opérateur fait un bilan neutronique afin de le déterminer avant chaque divergence et tous le long du cycle et l'ajuste sur la platine REA via le circuit RCV
    Le circuit RIS (injection de sécurité) est un circuit de sauvegarde et permet de completer l'action des grappes en injectant une cartouche de bore à 21000 et de l'eau boré de la bache PTR

    Mais je cherche l'info :
    VOLUME EAU circuit primaire complet (3 ou 4 boucles)

  19. #46
    ZoSo1944

    Re : nucléaire : pourquoi pas de l'huile dans le circuit primaire

    Salut perouges,

    Pê as tu déjà obtenu ta réponse, mais en passant sur cette conversation par hasard, là voici :

    Sur un rep de 1300 Mwe (donc 4 boucles), le volume d'eau dans le primaire à puissance nominale est de 394 m^3. En arrêt à chaud et à froid de 375 et 407 m^3 respectivement. Ma source est une doc EDF un peu vieillotte sans doute mais qui reste d'actualité.

    En espérant avoir pu t'aider,

    Bonjour
    On peut en effet penser que depuis 2007, la réponse a été obtenue
    Mais pour le forum, ce message est un "déterrage"
    En conséquence la discussion est fermée (dura lex sed lex !)

    La modération
    Papykiwi



    ZoSo1944.
    Dernière modification par invite76532345 ; 15/08/2009 à 09h28. Motif: Déterrage

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Pourquoi l'eau ne s'évapore-t-elle pas dans l'espace ?
    Par perlinpinpin dans le forum Archives
    Réponses: 15
    Dernier message: 20/12/2010, 09h39
  2. Solaire : pourquoi pas de l'huile
    Par Ciscoo dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 30/11/2007, 12h00
  3. Pourquoi voit-on l'univers primaire ?
    Par nicocaen dans le forum Archives
    Réponses: 12
    Dernier message: 26/08/2007, 18h29
  4. Pourquoi les phoques ne frissonnent pas dans l'eau glacée
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/10/2006, 16h43
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.