Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

Presse à injecter



  1. #1
    ibtihel

    Presse à injecter


    ------

    bonsoir

    Dans une presse à injecter, pourquoi il ya les fonctions avance et recule de l'unité d'injection pendant la phase automatique ?

    PS : je ne parle pas de l'avance et recule de la vis .
    merci .

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Zozo_MP

    Re : Presse à injecter

    Bonsoir

    D'après vous :
    - dans quel sens s'ouvre le moule par rapport à la buse d'injection
    - quelle la partie qui est toujours fixe sur la plupart des presses à injectées
    - vous paraît plus simple de désynchroniser les deux mouvements du plateau mobile et de la buse d'injection plutôt que de la synchroniser.
    - que se passe-t-il par rapport à la carotte d'injection entre la buse et l'ouverture du moule.
    - Pourquoi la buse doit rester à température d'injection pour les pièces suivante alors que la carotte doit être refroidie.

    Je crois qu'il faut bien comprendre toutes les phases de l'injection entre deux pièces pour comprendre comment répondre à cette excellente question.

    Cordialement

    PS : je me demande si l'expression "les carottes sont cuites" n'est pas la préférée des plasturgistes.

  4. #3
    ibtihel

    Re : Presse à injecter

    bonjour
    Citation Envoyé par Zozo_MP Voir le message
    dans quel sens s'ouvre le moule par rapport à la buse d'injection
    sens opposé .

    Citation Envoyé par Zozo_MP Voir le message
    quelle la partie qui est toujours fixe sur la plupart des presses à injectées
    partie moule coté buse .

    Citation Envoyé par Zozo_MP Voir le message
    - vous paraît plus simple de désynchroniser les deux mouvements du plateau mobile et de la buse d'injection plutôt que de la synchroniser.
    - que se passe-t-il par rapport à la carotte d'injection entre la buse et l'ouverture du moule.
    - Pourquoi la buse doit rester à température d'injection pour les pièces suivante alors que la carotte doit être refroidie.
    si je comprend bien ,c'est indiscutable que la buse soit tjr en contact avec le moule ??

    d'aprés le lien suivant (p78) ,il ya des fois ou la buse reste en contact avec le moule , mais j'ai pas bien compris quand (blocs chauds ... ?? ) ?? http://portail.ofppt.org.ma/prog//do...%20PLA-MMO.pdf

    Donc d'après vous quel est l'inconvénient, quelle reste en contact avec le moule ?

    merci .

    Cordialement

  5. #4
    Zozo_MP

    Re : Presse à injecter

    Bonjour ibtihel

    si je comprend bien ,c'est indiscutable que la buse soit tjr en contact avec le moule ??
    Je ne crois que cela soit ce qu'il faut comprendre.

    je vous ai dis
    que se passe-t-il par rapport à la carotte d'injection entre la buse et l'ouverture du moule.
    - Pourquoi la buse doit rester à température d'injection pour les pièces suivante alors que la carotte doit être refroidie.
    -
    Mais comme cela était sous forme d'une question et non pas d'une explication je suis donc plus précis cette fois.

    Concentrons votre attention sur ce qui se passe au niveau de la buse.

    Commençons par regarder ce qui se passe à l’intérieur du système d’injection.
    Vidéo explicative.

    A l’intérieur du système d’injection il y a deux mouvements importants d’une part la vis qui amène la matière et l’autre qui est le piston d’injection.
    Il faut que le piston revienne en arrière pour que la vis remplisse la cavité qui sert à préparer la quantité de matière à injecter.

    Il y a une information complémentaire très important qui explique pourquoi dans le premier cas la buse se désolidarise du moule.

    Juste après l'injection on arrête le flux entrant : parce qu’à ce moment le plastique de la pièce et de la carotte doit suffisamment refroidir pour que la pièce puisse se démouler sans ce déformer.
    Donc à l'endroit précis ou la carotte se refroidi vous avez de la matière dure.
    Donc si la buse était encore en contact vous auriez une zone imprécise de matière durcie.
    Donc pas de problème qui ne va pas tarder à être éjecté mais problème au niveau de la buse car si vous avez de la matière partiellement figé lorsque vous allez vouloir injecter la pièce suivante vous aurez comme un bouchon qui va aller se mettre à un endroit indésirable voir empêchera l’injection.

    Donc pour éviter cet inconvénient on enchaine deux actions dès la fin de l’injection indépendante ou complémentaire de celle du mouvement du piston d’injection.

    La vis qui sert à l’injection tourne en sens inverse de l’injection de façon à faire rentrer la matière encore à l’état liquide avec l’aide du piston d’injection qui repart en arrière.
    En plus elle se dégage du moule pour laisser la carotte refroidir. Du fait que la vis à tourner à l’envers la matière encore molle est re-rentré dans la buse c’est la phase reniflard (comme un gosse qui renifle pour faire remonter ces liquides corporels dans le nez).
    Pour cette phase reniflard voir ici l'explication en image .
    Car selon les machines vous avez à la fois la vis qui amène la matière mais aussi le piston interne d’injection. Ce piston évidemment doit reculer pour pouvoir faire l’injection suivante

    La buse elle est chauffée pour maintenir le plastique à la bonne température pour l’injection de la pièce suivante.

    Pourquoi ?
    Tout simplement pour éviter le phénomène bouchon mais pas seulement ça. L’injection est un processus difficile et il est important que la matière se répartisse correctement partout est cela surtout si la pièce est alambiquée.

    Regardez cette vidéo avec l'explication en image pour voir comment se comporte la matière mais surtout à quelle vitesse elle refroidi rouge c’est chaud, bleu c’est déjà figé ou tout du moins trop dur pour poursuivre l’injection. Si elle refroidi trop vite ou s’écoule mal pour différentes raisons il y aura des manques de matières ou l’aspect de la pièce ne sera pas bon.


    d'aprés le lien suivant (p78) ,il ya des fois ou la buse reste en contact avec le moule , mais j'ai pas bien compris quand (blocs chauds ... ?? ) ??
    Ceci est un autre cas de figure simple à comprendre.

    Lorsque vous avez de très petite pièces de quelques mm3 il faut aller très vite car d’une part il y a la question coût mais aussi parce que la phase de solidification est plus aisée (très rapide).
    Dans ce cas il vous faut réduire le nombre de séquences et éviter le retour arrière et le reniflage, etc.
    Donc si vous avez un certain nombre d’action mécanique qui sont en séquences linéaires et que vous voulez aller plus vite : soit vous parallélisez les actions, soit vous devez en supprimer.
    Comme une injection ne permet pas la parallélisassion, il faut en supprimer. C’est la séquence de retour arrière de la buse arrière qui est supprimée.

    Comment faire ?
    Et bien on chauffe une partie du moule de telle façon à ce que le plastique reste à la température d’injection. Donc la partie une partie du moule est chauffée alors que la plupart des blocs ont les parties moules et contre-moule refroidies.
    http://www.youtube.com/watch?v=cxOocFUBXpc


    (SUITE dans le message suivant)
    Dernière modification par Zozo_MP ; 01/08/2010 à 16h50. Motif: texte trop long ça bug

  6. #5
    Zozo_MP

    Re : Presse à injecter

    deuxième partie (rassurez vous c'est tout)



    d'aprés le lien suivant (p78) ,il y a des fois ou la buse reste en contact avec le moule , mais j'ai pas bien compris quand (blocs chauds ... ?? ) ??
    Ceci est un autre cas de figure simple à comprendre.

    Lorsque vous avez de très petite pièces de quelques mm3 il faut aller très vite car d’une part il y a la question coût mais aussi parce que la phase de solidification est plus aisée (très rapide).
    Dans ce cas il vous faut réduire le nombre de séquences et éviter le retour arrière et le reniflage, etc.
    Donc si vous avez un certain nombre d’action mécanique qui sont en séquences linéaires et que vous voulez aller plus vite : soit vous parallélisez les actions, soit vous devez en supprimer.
    Comme une injection ne permet pas la parallélisassion, il faut en supprimer. C’est la séquence de retour arrière de la buse arrière qui est supprimée.

    Comment faire ?
    Et bien on chauffe une partie du moule de telle façon à ce que le plastique reste à la température d’injection. Donc la partie une partie du moule est chauffée alors que la plupart des blocs ont les parties moules et contre-moule refroidies.

    voici l'explication en image

    Donc vous êtes en réalité devant deux stratégies d’injection qui sont essentiellement dictées par le volume à injecter, la forme avec moule contre moule et d’autres paramètres trop long à expliquer.

    Voilà ! J’espère avoir répondu à vos interrogations

    Cordialement

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    ibtihel

    Re : Presse à injecter

    bonsoir
    trés clair monsieur le modérateur ....
    Je dormirais moins bête ce soir .
    merci encore .
    @+

  9. Publicité
  10. #7
    Zozo_MP

    Re : Presse à injecter

    Bonsoir

    Faites attention j'ai changé un lien qui renvoyait une erreur, le process était partie en vrille.

    Tout doit être correct maintenant.

    Désolé


    Cordialement

  11. #8
    ibtihel

    Re : Presse à injecter

    bonsoir
    Autres questions qui me tracasse .....
    1/quelle est le role de la minuterie d'injection sur les presses à injecte ? et pourquoi on ne trouve pas de fin de course de "fin injection" ?
    2/le temps réglé sur la minuterie d'injection, a t'il une relation avec le volume dosé par la vis ?
    3/en faisant le dosage avec une trémie vide ,le vérin qui fait reculer la vis ne recule pas ?? pourquoi cela , contrairement qu'on a la matière dans la vis ! on dirait que c'est la matière qui pousse le verin ? ..
    4/j'ai fais la manip suivante en "manuel" sur une presse , j'ai :
    *fermé convenablement le moule .
    *rapproché convenablement la buse du moule fixe .
    *dosé un volume .
    *injecter ce volume vers l'emprinte moule.
    ...mais surprise ,peu de matière passe à l'interieure du moule et la majorité sorte entre la buse et le plateau fixe ....
    pourquoi cela se produit 'il alors qu'en automatique çà marche bien !?

    merci d'avance .
    a+

  12. #9
    chatelot16

    Re : Presse à injecter

    peut etre qu'en manuel tu met la buse en contact du moule mais sans laisser le verin sous pression

    alors qu'en automatique la pression serait maintenue dans le verin pour s'opposer a la pression du plastic injecté

    merci Zozo_MP pour ce super cours d'injection !

  13. #10
    Zozo_MP

    Re : Presse à injecter

    Bonjour

    Excusez moi pour la réponse un peu tarvie

    Houlà là là là !

    Alors là ce sont les fonctions avancées du volume 6 de la série, ""comment injecter facilement"" en douze volumes.
    Je ne parle pas d'injection intraveineuse bien sûr qui fait partie d'une autre collection


    1/quelle est le rôle de la minuterie d'injection sur les presses à injecte ?
    Réponse dans votre point 2

    et pourquoi on ne trouve pas de fin de course de "fin injection" ?
    Il ne peut pas y en avoir pour trois raisons
    - l’injection c’est de la patte molle de plastiques donc n’importe quel switch serait englué puis solidifié dans la pièce
    - le plastique sur les pièces complexes va dans tout les recoins du moule donc il faudrait non pas un mais plusieurs capteurs
    - Rappelez vous dans la vidéo sur la simulation que je vous ais on voit très bien que la matière ne se remplis pas partout à la même vitesse donc si le switch coupait dès qu’il est en contact avec la matière il y aurait des manques un peu partout.
    - Etc…


    2/ le temps réglé sur la minuterie d'injection, a t'il une relation avec le volume dosé par la vis ?
    Oui la minuterie sert à ça (c’est le temps calculé pour que le moule ait le temps de se remplir) avec bien sur les très importants paramètres, température vitesse d’injection, etc…

    3/en faisant le dosage avec une trémie vide, le vérin qui fait reculer la vis ne recule pas ?? pourquoi cela , contrairement qu'on a la matière dans la vis ! on dirait que c'est la matière qui pousse le verin ? ..
    Cette mécanique un peu complexe doit être considérée comme un ensemble pour qu’elle puisse fonctionner. C’est un peu comme ci quelqu’un voulait tester un circuit hydraulique sans y avoir mis d’huile auparavent. Comme un magicien qui voudrait faire sortir un lapin du chapeau sans l'y avoir mis avant par précaution.

    4/j'ai fais la manip suivante en "manuel" sur une presse , j'ai :
    *fermé convenablement le moule .
    *rapproché convenablement la buse du moule fixe .
    *dosé un volume .
    *injecter ce volume vers l'emprinte moule.
    ...mais surprise ,peu de matière passe à l'interieure du moule et la majorité sorte entre la buse et le plateau fixe ....
    pourquoi cela se produit 'il alors qu'en automatique çà marche bien !?
    Idem point précédent avec en plus le manque de pression pour plaquer la buse. Cette pression contrebalance la pression d'injection. C'est comme pour un joint il faut appuyer pour que cela ne fuit pas.


    Cordialement

  14. #11
    qbau

    Re : Presse à injecter

    Bonjour Zozo_MP

    Je vois que vous êtes expert en la matière ... Vous avez travaillé dans ce domaine?

    Pour ma part, mes questions sont un peu moins poussées que celles d'ibtihel. J'ai ouvert une discussion concernant mon TIPE sur le profil des vis d'injection, mais elle est assez peu fréquentée. Je cherche désespérément des informations sur le profil de vis, mais je n'ai rien trouvé jusque là. J'aimerais surtout connaitre les relations entre le diametre en fonction de la position sur la vis pour pouvoir faire une modélisation sommaire et étudier le débit et les efforts appliqués au bout de la vis.

    Sinon, juste pour confirmation, c'est au niveau de la Trémie que le diametre de la vis est le plus faible puisque les granulés de plastique prennent bien plus de place que le plastique fondu. J'imagine aussi que le diametre de la vis doit etre fonction de la température en ce point puisqu'elle est déterminante pour l'état du plastique.

    Merci!

    Quentin

  15. #12
    Zozo_MP

    Re : Presse à injecter

    Bonjour

    C'est bien curieux ce que vous dites mais bon.

    Il ne faut pas confondre les deux phases que sont la plastification et l'injection.

    Il faut que vous compreniez bien le rôle du clapet car ce n'est pas la vis qui fait l'injection car c'est le clapet qui se mange la pression d'injection.

    Regardez ici pour l'explication écrite à la page 30 (vous pouvez lire toutes les pages c'est sans danger pour le cerveau) pour le clapet et les vidéos pour comprendre les deux phases citées plus haut.
    La pression d'injection est en général de 170 bars donc pas grand chose pour de la mécanique.

    Vidéo 1
    Dans cette vidéo on voit bien le rôle du clapet vers la fin de la vidéo juste avant la phase d'injection
    Vidéo 2 On voit les deux phases et en plus cela parle en français.

    Pour enfoncer un peu le clou on peut dire que même dans la partie plastification ce n'est pas l'extrémité qui prend la pression mais les filets de la vis ce qui explique entre autre leur importante épaisseur.

    Pour les vis il existe un grande variété de forme selon : le volume à injecter, la matière, les vitesses, et je dirais même selon les machines et leur mode d'injection.
    Regardez ici et puis ici aussi.

    Cordialement

  16. Publicité
  17. #13
    qbau

    Re : Presse à injecter

    Bonsoir

    wahou!!! Super toutes ces infos, merci beaucoup... Je pense que je vais pas mal me servir du PDF histoire de bien comprendre le principe. Les vidéos sont très claires et la seconde photo m'a bien montré a quoi ressemblaient ces vis!

    Encore merci

    Quentin

  18. #14
    qbau

    Re : Presse à injecter

    bonjour

    Encore et toujours moi... Je suis arrivé a faire une modélisation de ma vis d'injection sur solidworks et j'ai commencé a utiliser floworks pour faire mes calculs, mais j'aurais besoin de connaitre la pression de fluide au niveau de clapet anti retour du système d'injection...

    Au niveau du chauffage du matériau a l'intérieur du fourreau, y a t il un gradient de température a respecter, ou bien est ce que certaines sections sont chauffées a certaines températures?

    Merci de vos réponses

  19. #15
    CHAUDRAC54

    Re : Presse à injecter

    Bonjour,
    Votre question est-elle encore d'actualité ? Si oui j'ai fait un bac STI Génie des matériaux où j'ai pu travailler sur différent aspect du plastique et ainsi travailler sur une presse à injection, je peux peu être vous aidez sur certain point.

  20. #16
    qbau

    Re : Presse à injecter

    Bonsoir!

    Oui oui, je suis toujours a la recherche du plus grand nombre d'informations sur le moulage par injection, que ce soit les ordres de grandeur des pressions, températures, des cycles, etc...

    Pour l'instant, il me faudrait une approximation de la pression au niveau de la buse, sachant que j'ai une vis dont le diamètre final vaut 22mm pour un diametre de filet de 25mm... Elle doit faire quelquechose comme 480mm de long avec le diamètre intérieur initial a 17mm.

    Mais je ne vous laisserai pas faire le travail, alors si vous avez des infos, ou des formules, j'essaierai de les exploiter moi même...

    Merci! et bonnes fêtes...

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 05/05/2010, 13h22
  2. [Divers] Doc "Presse à injecter DK 125/50"
    Par ibtihel dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/03/2009, 21h15
  3. calcul de dose à injecter
    Par louloute377 dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 26/05/2008, 09h54
  4. common rail : masse à injecter
    Par totor6789 dans le forum Technologies
    Réponses: 8
    Dernier message: 20/04/2008, 12h37
  5. masse de carburant à injecter
    Par totor6789 dans le forum Technologies
    Réponses: 4
    Dernier message: 22/03/2008, 18h20
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.