Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 38

Le moteur à vapeur d'essence existe déjà !



  1. #1
    felixalsace68

    Lightbulb Le moteur à vapeur d'essence existe déjà !

    Bonjour,

    J'ai remarqué ses derniers temps que les anglo-saxons s'en donnent à cœur joie sur la reproduction d'un système que Tom Oggle avais déjà mis en évidence avant d'avoir un "accident" malencontreux qui lui couta la vie.

    Son système consiste à utiliser les vapeurs d'essences pour faire fonctionner un moteur 4 temps et non l'essence liquide en elle même.

    Le but est d’économiser au maximum l'essence car les vapeurs d'essence volatils durent bien plus longtemps que le liquide en lui même, tout le monde sais que les gaz prennent plus de volume que les liquides, d’où l’intérêt du procédé.

    L'essence n’étant pas très volatil a température négative ou ambiante, toute l'astuce consiste à la réchauffer légèrement.

    Il semble qu'en France, le système Pantone prime, on ne voit que ce type de vidéos, les anglo-saxons on déjà mit de coté cette technologie pour se mettre aux vapeurs d'essences.

    Deux écoles existent sur le sujet à ce jour :

    La vaporisation par effet "brouillard" créé par dépression quand le piston aspire de l'air et le réchauffement par ultrason ou eau chaude du radiateur d'une voiture par exemple.

    Des petits malins on remarqué qu'un générateur à ultra sons utilisé normalement pour nettoyer des matériaux faisait bouillir l'essence et donc produit des vapeurs, voici une vidéo montrant ce principe :



    D'autre font carrément chauffer de l'essence avec une résistance en céramique basse température, le gaz obtenus est hautement inflammable :



    Mais le procédé le plus simple et qui à la cote en ce moment est l'effet brouillard par aspiration :



    Ce procédé est ultra simple, il suffit de placer de l'essence dans un pot fermé avec 2 tubes à l'intérieur, le 1er tube communique avec l'air ambiant et plonge dans l'essence, l'autre est fixé en hauteur sur le couvercle par exemple et ne touche pas l'essence, il récupéré juste le brouillard créé par les bulles d'aspirations et les micros gouttelettes, c'est ensuite directement relié à la pipe d'admission du moteur. L’accélération se fait avec 2 vannes placées sur ce tube, l'une règle le débit d'essence et l'autre l'air ambiant.

    L'avantage c'est que ça ne coute quasiment rien en matériel est c'est 20 fois plus facile a réaliser qu'un moteur Pantone pour une consommation ridicule.

    Vous pouvez faire des recherches par vous mêmes sur Youtube en rentrant les mots clefs Vapor Fuel ou Vapor Gazoline il est incroyable de constater l'avance des Anglos saxon sur le sujet comparé à la France.

    Par exemple si vous faite une recherche du type Moteur à vapeur d'essence, soit vous ne trouverez rien soit vous aurez un moteur Pantone dans le meilleur des cas.

    Voici une autre vidéo très aboutis, le système est ultra simple et n'a rien à voir avec du Pantone :



    Celui-ci fait bouillir de l'essence par ultra sons et fait tourner un groupe électrogène de 5 KW, sur d’autres vidéos il donne le tutoriel complet :



    Un autre groupe qui tourne via une bouteille de coca et très peu d'essence !




    Enfin, mon préféré, il est purement là pour montrer le principe, le moteur tourne uniquement avec les vapeurs :



    L’intérêt économique est évident, Tom Oggle avec une voiture de plus de 1.6 tonnes avec 4 passager à son bord et plus de à cylindres sous le capot en son temps à fait plusieurs centaines de kilomètres avec seulement quelques litres d'essence là ou aujourd'hui il faut au moins 7 litres d'essence liquide à une petite citadine sans envergure.

    Avez-vous entendu parler de projets similaires en France ?

    J'avais déjà posté ce type de sujet sur d'autre forum spécialisé il y a 3 ans en France, on m'a assuré que c'était inutile et que de toute façon dans les injecteurs et carburateurs c'est des vapeurs d'essence qui sont injecté sous pressions, donc inutile de cherche a vaporiser sois même de l'essence en plus.

    Toutefois depuis ses gens qui semblent tout savoir on tort car les injecteurs envois des micros gouttelettes tout comme les carburateurs et trop d'essence liquide peu même noyer le moteur, tout le monde a déjà expérimenté un moteur noyé, il faut démonter la bougie et l’assécher pour redémarrer.

    Les efforts des constructeurs se sont toujours tournée vers une meilleure combustion des micros-gouttelettes d'essence, mais pas des vapeurs en elles mêmes.

    Le simple fait que ses vidéos existent et démontre que ça fonctionne mériterai a elle seul de se pencher sur la question.

    Amicalement.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    PIXEL

    Re : Le moteur à vapeur d'essence existe déjà !

    le monsieur a dont réinventé le carburateur !

    c'était effectivement révolutionnaire, mais y'a 100 ans .

    quand au rendement annoncé, il est en contradiction formelle avec les lois de la physique,
    encore un prix Nobel qui s'ignore

  4. #3
    felixalsace68

    Re : Le moteur à vapeur d'essence existe déjà !

    Hello,

    Peut-être, je sais pas, je n'ai pas testé pour me prononcer sur les rendements, mais je constate que ses vidéos tourne sur le web.

    Je me pose des questions sur le pourquoi de ses vidéos, quel est alors l’intérêt de ses gens pour qu'il vaporisent de l'essence puisqu'il ont déjà ses engins prêt à l'emploi, il pourraient se contenter de mettre de l'essence dans le réservoir tout simplement ?

    Quand à la physique, elle est remise en cause presque chaque année, par exemple même si ça n'a rien à voir, il y a quelques jours le jeune Neil Ibata a découvert un principe que ses pères ne soupçonnait même pas.

    http://www.lepoint.fr/science/format...1612335_25.php

    Comme quoi, ce qui est certains aujourd'hui sera peut-être complétement faux demain.

    Ce qui serai bien c'est de refaire un montage identique et de comparer les consommations avec de l'essence liquide et la même quantités sous forme de vapeur.

    La différence des deux lèvera le doute une fois pour toute.

    J'essayerai bien, mais je n'ai pas de moteur 4 temps sous la main, ça m’embêterai de l'acheter juste pour ça, l’idéal c'est que quelqu’un qui en ai déjà un fasse le teste.

    Cordialement.
    Dernière modification par felixalsace68 ; 18/01/2013 à 11h33.

  5. #4
    f6bes

    Re : Le moteur à vapeur d'essence existe déjà !

    Citation Envoyé par felixalsace68 Voir le message
    Peut-être, je sais pas, je n'ai pas testé pour me prononcer sur les rendements, mais je constate que ses vidéos tourne sur le web.

    Quand à la physique, elle est remise en cause presque chaque année, par exemple même si ça n'a rien à voir, il y a quelques jours le jeune Neil Ibata a découvert un principe que ses pères ne soupçonnait même pas.
    Comme quoi, ce qui est certains aujourd'hui sera peut-être complétement faux demain.

    .
    Bjr à toi,
    Hum , que des vidéos "tournent " sur le web ,...c'est pas une référence.
    Des ...clowneries...il y en a.....plein le web.
    Donc comme référence on fait mieux !!

    Faut pas confondre la remise en cause des PRINCIPES de la physique...et une..."découverte".....qui n'est en rien
    une remise en cause.

    "...Est-ce vraiment nouveau ? Oui et non... Si le père du jeune prodige a indiqué qu'il ne s'attendait pas à ce résultat, certains chercheurs l'avaient plus ou moins pressenti. ..."

    Donc il n' a rien "inventé"...découvert...pourqu oi pas !!

    A vouloir TROP prouver , on finit par se casser le nez !!


    A+
    Dernière modification par f6bes ; 18/01/2013 à 11h45.
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  6. #5
    Deedee81

    Re : Le moteur à vapeur d'essence existe déjà !

    Salut,

    Un jour j'ai roulé aux vapeurs d'essence. Je vous garantit que je ne suis pas allé loin (heureusement, la pompe n'était pas loin)

    Il y en a qui franchement devraient les éviter les vapeurs d'essences, ça fait fondre la myéline
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Tropique

    Re : Le moteur à vapeur d'essence existe déjà !

    Citation Envoyé par felixalsace68 Voir le message
    Je me pose des questions sur le pourquoi de ses vidéos, quel est alors l’intérêt de ses gens pour qu'il vaporisent de l'essence puisqu'il ont déjà ses engins prêt à l'emploi, il pourraient se contenter de mettre de l'essence dans le réservoir tout simplement ?
    .../...

    Ce qui serai bien c'est de refaire un montage identique et de comparer les consommations avec de l'essence liquide et la même quantités sous forme de vapeur.

    La différence des deux lèvera le doute une fois pour toute.

    J'essayerai bien, mais je n'ai pas de moteur 4 temps sous la main, ça m’embêterai de l'acheter juste pour ça, l’idéal c'est que quelqu’un qui en ai déjà un fasse le teste.
    Pas besoin de faire le test, ça a été réalisé il y a longtemps, ce sont les carburateurs à léchage:
    http://www.proz.com/kudoz/french_to_...3%A9chage.html

    Mais ça a été abandonné, parce que c'est assez malpratique pour un dosage précis de la carburation et que c'est horriblement dangereux: si le générateur de vapeur est mal purgé d'air et qu'il y a un retour de flamme, badaboum! Le prototype et l'éxpérimentateur se transforment en BBQ géant.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  9. Publicité
  10. #7
    felixalsace68

    Re : Le moteur à vapeur d'essence existe déjà !

    Hello Tropique,

    Merci pour t'es éclaircissement, j’ignorai complétement ce type de carburateur à léchage de flammes, c'est intéressant.

    Pour les autres, vos argument sont valables, je ne les remets pas en cause.

    Je suppose que tu parle de la methode par aspiration du piston et de l'air via le tuyau.

    A mon avis, un CLAPET ANTI-RETOUR devrait pourvoir palier à cet inconvénient de risque explosifs.

    Mais qu'en est t'il de l’essence directement réchauffé, (par ultra-sons ou autre moyens) là il n'y a plus d'air dans le réservoir, mais que de l'essence détendu. Or l’essence en absence d'air ne peu pas bruler et encore moins exploser.

    Si explosion il y a elle ne peu avoir lieu que dans le cylindre ou a l'endroit du mélange air/vapeurs d'essence, c'est a dire hors du réservoir de carburant.

    Autant il semble assez difficile de mélanger en temps réel et correctement à différent régime le mélange air/essence avec la methode par carburateur à léchage, autant avec les vapeurs réchauffé ça semble plus réalisable puisque étant un gaz sous pressions, on devrait pouvoir le gérer un peu comme les moteurs au gaz qu'on trouve au GPL, c'est un gaz détendu qui est injecté dans le cylindre à ceci près que le GPL il faut le réchauffer légèrement puisque très froid, ce qui n'est pas le cas de l'essence.

    D’ailleurs quand on y pense, le GPL est un gaz comprimé et deviens liquide, qui une fois détendu par un détendeur se transforme en gaz qu'on mélange à l'air et fait tourner la voiture.

    Il parait concevable d'en faire de même avec l'essence liquide, qui deviendrait gazeuse par chauffage et non par baisse de pression, la pression étant justement maintenus par la chauffe légère de ce combustible très volatil.

    Un vulgaire clapet anti-retour réglerai le problème de retour de flamme.

    Ce vieux monsieur a justement ajouté un clapet anti-retour et démontre avec son générateur à ultrason qu'on peu produire un gaz sous pression extrêmement inflammable sans risque.

    Il a d’ailleurs dans ses autre vidéos démarré un groupe de 5kw avec ce système.



    Je ne suis pas un spécialiste, loin de là, mais je me dis que si un vieux Pépé dans son garage arrive à faire ça avec des bouts de ficelles, des gens avec plus de moyens peuvent facilement faire mieux.

    Quand on brule un liquide il y a forcement des pertes puisque pour bruler il doit d'abords se changer en gaz combustible en tout cas c'est ce que j'ai retenu de mes cours de physique.

    Finalement, je veux bien croire que le système de carburation par léchage de flamme est peu intéressant, mais la version d'essence chauffé sous pression est proche dans le principe du GPL liquéfié qu'on sais maitriser malgré une pression colossal de son réservoir.

    A mon humble avis, il faudrait se pencher sur la question, ne serai-ce que pour avoir des chiffres.

    Le must absolu serai que quelqu’un fasse tourner un moteur avec 1 litre d'essence et voir combien de temps il a mis pour le consommer et refaire la même chose dans les même condition avec 1 litre d'essence gazéifié et comparer les résultats.

    A mon avis, seul l'expérimentation pourra donner des chiffres qui lèverons le doute définitivement.

    Ça me parait pas excessivement difficile a faire ni bien couteux, une vielle tondeuse à gazon (ou autres moteurs) et une cocotte minute bien étanche avec une résistance chauffante de faible puissance (ou un générateur à ultra sons) à l'intérieur avec un manomètre pour surveiller la pression général, un flexible avec clapet anti-retour relié de la cocotte vers le carburateur ou injecteur de type GPL et le tour est joué.

    J'essayerai peut-être cet été si personne ne s'y colle entre temps.

    Je sais pas trop, mais ça me parait pas si illogique que ça, surtout avec la démonstration de la vidéo ci-dessus.

    Amicalement.
    Dernière modification par felixalsace68 ; 18/01/2013 à 14h29. Motif: Mise en page plus lisible.

  11. #8
    felixalsace68

    Précisions ...

    Juste un rectificatif,

    Dans la vidéo précédente, le grand-père montre juste le clapet anti-retours en fonctionnement en injectant de l'air dans une bouteille d'essence, d’ailleurs il c'est barré bien loin pour se protéger et à prévus un extincteur au cas ou.

    En revanche, voici comment il a assemblé son réchauffeur d'essence étapes par étapes, on y vois bien le générateur à ultrasons :



    En fait c'est une suite de vidéos qu'il propose et à la fin il a son groupe électrogène en fonctionnement, c'est assez mal filmé et monotone je vous l'accorde et il faut avoir les nerfs solides pour tout voir, mais bon au final ça fonctionne.

    A priori le pépé ne connais pas les logiciels de montage vidéos pour aller à l'essentiel. Xaxa

    @ +
    Dernière modification par felixalsace68 ; 18/01/2013 à 14h41.

  12. #9
    Tropique

    Re : Le moteur à vapeur d'essence existe déjà !

    Citation Envoyé par felixalsace68 Voir le message
    Autant il semble assez difficile de mélanger en temps réel et correctement à différent régime le mélange air/essence avec la methode par carburateur à léchage, autant avec les vapeurs réchauffé ça semble plus réalisable puisque étant un gaz sous pressions, on devrait pouvoir le gérer un peu comme les moteurs au gaz qu'on trouve au GPL, c'est un gaz détendu qui est injecté dans le cylindre à ceci près que le GPL il faut le réchauffer légèrement puisque très froid, ce qui n'est pas le cas de l'essence.

    D’ailleurs quand on y pense, le GPL est un gaz comprimé et deviens liquide, qui une fois détendu par un détendeur se transforme en gaz qu'on mélange à l'air et fait tourner la voiture.

    Il parait concevable d'en faire de même avec l'essence liquide, qui deviendrait gazeuse par chauffage et non par baisse de pression, la pression étant justement maintenus par la chauffe légère de ce combustible très volatil.
    Il y a une grosse différence avec le GPL: son point d'ébullition est bien inférieur à la température ambiante à pression atmosphérique.

    Pour obtenir le même effet avec de l'essence, il faudrait que tout, le gazéifieur, tubulures d'amenée, corps, soit maintenu à une température supérieure à la température d'ébullition, sinon on ne va pas pouvoir maitriser la condensation, la tension de vapeur étant celle du point à plus basse température, ce qui va rendre la carburation imprécise en fonction du régime moteur, des différentes températures, etc.

    Et pour la même raison, le système sera plus dangereux que du LPG: contrairement à celui-ci qui sera toujours en pression positive, l'essence va se condenser quand le moteur sera arreté et se refroidira, et l'espace libéré risque d'être occupé par de l'air sans précautions drastiques.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  13. #10
    felixalsace68

    Arguments valables.

    Hello,

    En effet t'es arguments sont très valables et très pertinent, mais ça reste de l'essence et non un gaz ultra inflammable comme le GPL.

    Même condensé, ses vapeurs d'essence se transforment en essence liquide une fois refroidis, or nos moteurs actuels fonctionnent avec de l’essence liquide sans soucis.

    Actuellement dans nos moteur coupé et refroidis, il reste toujours un peu d'essence dans les cylindres et injecteurs que la pompe à injection maintien sous précisions même le moteur coupé.

    Malgré cette essence liquide présente dans le moteur qu'il soit chaud ou froid quand il est éteint il n'enflamme pas spontanément nos moteurs.

    A mon avis, quand le moteur est en marche une grande quantité de vapeur est engloutis pour son fonctionnement et quand on le coupe le peu de vapeur qu'il reste dans la tubulure s’écoulera d'elle même soit dans le réservoir soit dans le cylindre qui sera consumé des le prochain démarrage comme un moteur a essence classique.

    Je ne crois pas que ça ferra plus qu'un cliquetis le temps que ça se consume ou au pire lors de la remise en chauffe de l'essence ses micros gouttelettes d'essence vont s'évaporer a nouveau car l'essence est extrêmement volatil.

    Chez Wikipedia il est dit que l'essence a sa pression de vapeur saturante des 37,8 C° ce qui est quasiment la température du corp humain et n'a donc pas besoins de beaucoup être chauffé pour qu'on récupère ses vapeurs de façons efficace.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Essence_%28hydrocarbure%29

    Enfin bon, tout ça reste à démontrer mais le fait est la, le petit vieux à bien démarré son groupe électrogène avec ce système, preuve que c'est possible, en revanche je n'ai jamais dit que se serai facile

    (A partir de la 16eme minute )


  14. #11
    PIXEL

    Re : Arguments valables.

    une observation tout de même :

    le but de ces bricolages et d'arriver au moteur pauvre, c'est pas une invention récente.

    TOUTEFOIS ce moteur pose de graves problèmes de pollution par sa grande production d'oxyde d'azote.

    bref , la perfection n'est pas de ce monde

  15. #12
    trebor

    Re : Arguments valables.

    Bonjour,
    Le mélange vapeur et air est très pauvre en essence alors que le mélange réalisé par un carburateur ou une injection est de 14 grammes d'air pour un gramme d'essence, cela permet d'obtenir un couple moteur maximum en consommant un minimum d'essence.

    Ces moteurs alimentés à la vapeur d'essence tourne à vide et n'ont pas de force, de plus pour régler la vitesse de rotation en jouant sur le débit d'air

    Après l'injection directe mis au point actuellement on ne pourra jamais faire mieux car le dosage air / essence et parfait à tous les régimes et conditions de service du moteur ( vitesse, température, pression atmosphérique, ...........).

    Inutile de réaliser ce chipotage dangereux, c'est une perte de temps, ce n'est que mon avis et je ne pense pas me tromper sur ce domaine.

    Bonne soirée et prudence si vous skafotez avec des vapeurs d'essence , on n'a qu'une vie et elle est précieuse.
    Dernière modification par trebor ; 18/01/2013 à 16h15.
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  16. Publicité
  17. #13
    felixalsace68

    Re : Le moteur à vapeur d'essence existe déjà !

    Bonsoir trebor,

    Merci pour ton intervention qui est très intéressante, j'ai d’ailleurs voulu en apprendre plus sur ce sujet suite a ton intervention puisque tu ne cite aucune source de ce que tu argumente.

    J'ai donc jeté un coup d’œil sur Wikipedia à l'instant sur le sujet et bien que l'injection est effectivement ce qui semble se faire de mieux a l'heur actuel, mais à ma grande surprise ça semble grandement perfectible.

    Je t'invite à lire la partie Avantages - Inconvénients tu y constatera que c'est loin d'être l'aboutissement de la mécanique et que le système à ses failles.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Injection_%28moteur%29

    Je t'invite également à lire cet article sur les rendements des moteurs a explosions qui sont vraiment médiocre a cause des pertes en tout genre engendré.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Rendeme...3%A0_explosion

    Pour ce qui est de la dangerosité, tout combustible est dangereux s'il est mal employé, le gaz butane, propane, gpl qui sont sous pression et terriblement inflammable n'ont jamais empêché les gens de l'utiliser à toutes sorte de fins, même a rouler en auto.

    Que dire alors du Peroxyde d'hydrogène utilisée dans les fusées et même comme comburant pour des dragsters, leur dangerosité est tel qu'il enflamment tout ce qu'ils touche a température ambiante, pourtant des gens en ont de grands réservoirs derrière leurs siège, une fuite et c'est la mort assuré.



    Pour ce qui est de la pollution, à mon avis le moteur a explosion est à proscrire, il faudrait se tourner vers un Stirling solaire peut-être ou un moteur qui n'utilise pas de combustion du tout. Bref, pas facile tout ça.
    Dernière modification par felixalsace68 ; 18/01/2013 à 17h04. Motif: Précisions...

  18. #14
    Tropique

    Re : Arguments valables.

    Citation Envoyé par felixalsace68 Voir le message
    Hello,

    En effet t'es arguments sont très valables et très pertinent, mais ça reste de l'essence et non un gaz ultra inflammable comme le GPL.
    L'essence était initialement un mélanges d'alcanes principalement, tout comme le GPL. L'essence sans plomb actuelle contient autre chose, mais ça ne diminue pas son inflammabilité.

    Même condensé, ses vapeurs d'essence se transforment en essence liquide une fois refroidis, or nos moteurs actuels fonctionnent avec de l’essence liquide sans soucis.
    Dans un moteur à carbu (en chute libre à l'heure actuelle), il y a très peu de volume non-sécurisé (donc autre que les cylindres qui sont construit pour résister) où un mélange air-essence peut s'accumuler. Lorsqu'il y a un retour de flamme, les effets sont assez limités. De plus, l'essence gazeuse n'est pas pressurisée, il n'y a donc que des risques limités que de l'air vienne prendre sa place quand le moteur est à l'arrêt et se refroidit.

    Actuellement dans nos moteur coupé et refroidis, il reste toujours un peu d'essence dans les cylindres et injecteurs que la pompe à injection maintien sous précisions même le moteur coupé.
    Tant que c'est sous forme liquide, il n'y a aucun risque


    Chez Wikipedia il est dit que l'essence a sa pression de vapeur saturante des 37,8 C° ce qui est quasiment la température du corp humain et n'a donc pas besoins de beaucoup être chauffé pour qu'on récupère ses vapeurs de façons efficace.
    Je crois que tu ne comprends pas bien cette notion, les 37.8° sont la température à laquelle la pression de vapeur saturante est spécifiée, ce n'est pas une donnée en soi.



    Enfin bon, tout ça reste à démontrer mais le fait est la, le petit vieux à bien démarré son groupe électrogène avec ce système, preuve que c'est possible, en revanche je n'ai jamais dit que se serai facile
    Que ce soit possible, je n'en doute pas, puisque c'est ce qui était employé dans la préhistoire des moteurs à combustion interne, mais cela a été abandonné dès que l'on a trouvé des méthodes plus performantes, plus économiques et plus sûres.
    Au début, l'allumage se faisait de toutes sortes de manières assez folkloriques, genre pierre à briquet. Est-ce que cela est possible? Oui. Est-ce que cela peut fonctionner? Parfois. Est-ce que ce serait une bonne idée de le réintroduire? Sûrement pas: l'allumage par haute tension est beaucoup performant et fiable.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  19. #15
    felixalsace68

    Arrow Théorie vs pratique, parfois on est surpris

    Hello,

    Je n'en doute pas, tout ce que tu dis est censé et logique ca colle avec se qu'on c'est des moteurs actuellement, ce que tu dis est donc très pertinent.

    Mais bon, je dois reconnaitre que ça m'intrigue tout ses gens font ses essais, pourquoi s'ils sont inutiles ?

    Ce n'est pas une personne isolé qui s'y colle, c'est quand même beaucoup de monde avec vidéos pour témoins.

    Est-ce possible que ce soit tous des imbéciles qui perdent leur temps ?

    Pourquoi ses gens cherchent-ils a réinventer le beurre, en plus en si grand nombre ? Sont-ils à la recherche de reconnaissances ?

    Je ne sais pas, c'est d’ailleurs pour ça que j'ai ouvert ce topique, plus par intrigue car c'est curieux quand même tout ça.

    C'est quand même drôle que chacun y va de sa théorie et de ses explications, d'un coté c'est légitime puisque c'est par la théorie que beaucoup de choses se démontre, mais parfois la pratique montre tout autre chose.

    Je reconnais que j'aurai bien aimé discuter avec une personne qui a concrètement réalisé un de ses engins et mesuré par la pratique les rendements, les consommations et les pollutions des deux méthodes.

    En ce moment je voue une certaine admiration à J.L Naudin qui aime bien tout tester et essayer lui-même par la pratique tel ou tel théorie.

    Sa toute dernière trouvaille est époustouflante, en se basant sur les travaux d'un Russe qui a essayé une bobine plate de Tesla tombé dans l'oublie avec une vulgaire plaque à induction il a réussi à produire plus de puissance qu'il n'en consomme.

    Ceci était considéré comme impossible il y a encore 2 mois, mais JL. Naudin a démontré et expliqué par la pratique qu'avec cette bobine de Tesla et une plaque a induction a moins de 60 euros en consommant 1000 watt en entrée on en ressortait 3500W (et plus) de l'autre sous une très haute tension.

    S'il c'était uniquement fié à la théorie ceci aurai été impossible, mais en l’essayant par lui même il a non seulement démontré que c'était possible mais qu'en plus a force d'essais et de mesure il en donne une nouvelle théorie qui en explique le principe.

    C'est pour ça que je pense qu'il faut parfois essayer concrètement les choses.

    Ceci dit, toute proportion gardé, cette histoire de vaporisation d'essence est peut-être tout simplement inutile, mais bon essayer serai quand même une bonne choses pour être définitivement fixé.

    Voici le lien de ce que Jean-Louis Naudin a répliqué :

    http://jnaudin.free.fr/gegene/index.htm
    Dernière modification par felixalsace68 ; 18/01/2013 à 17h44.

  20. #16
    Tropique

    Re : Théorie vs pratique, parfois on est surpris

    Citation Envoyé par felixalsace68 Voir le message
    Hello,

    Je n'en doute pas, tout ce que tu dis est censé et logique ca colle avec se qu'on c'est des moteurs actuellement, ce que tu dis est donc très pertinent.

    Mais bon, je dois reconnaitre que ça m'intrigue tout ses gens font ses essais, pourquoi s'ils sont inutiles ?

    Ce n'est pas une personne isolé qui s'y colle, c'est quand même beaucoup de monde avec vidéos pour témoins.

    Est-ce possible que ce soit tous des imbéciles qui perdent leur temps ?

    .../....

    Voici le lien de ce que Jean-Louis Naudin a répliqué :

    http://jnaudin.free.fr/gegene/index.htm
    Ote-moi d'un doute: quand tu vois un magicien sortir un lapin de son chapeau, tu crois vraiment qu'il matérialise un lapin à partir du néant?
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  21. #17
    felixalsace68

    Citation

    « Celui qui ne peut plus éprouver ni étonnement ni surprise, est pour ainsi dire mort : ses yeux sont éteints. »
    de Albert Einstein.

    J'aime à penser que le Lapin est créé de toute pièce, même si je sais que c'est qu'une illusion.

  22. #18
    Tropique

    Re : Citation

    On peut très bien éprouver de la surprise de l'intérêt et de l'étonnement pour bien des choses, sans galvauder ces sentiments avec des fakes grossiers.

    Les postulats de la thermodynamique ne sont que cela, ils sont indémontrables, mais pour l'instant ils constituent une forteresse incroyablement solide, qu'il faudra très longtemps pour ébranler. Je n'exclus pas qu'ils le soient un jour, mais alors ce sera avec de la vraie science, fondamentale, poussée et réfléchie, pas par des illusionnistes.

    Pour les chimistes du 19ème siècle, la transmutation d'éléments était une impossibilité. La chimie nucléaire a démontré le contraire, mais ce sont des esprits brillants et rationnels qui l'ont fait, qui ont mené des recherches ardues, créé des théories complexes et abouties, travaillé, travaillé et encore travaillé.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  23. Publicité
  24. #19
    felixalsace68

    Re : Le moteur à vapeur d'essence existe déjà !

    En effet tu a raison sur ce point,

    Cependant si ses gens font des fakes pour se faire mousser sur youtube et ailleurs, c'est quand même inquiétant une tel mesquinerie pour quelques vues de plus sur leurs comptes vidéos.

    Ça met le doute sur beaucoup de choses technique et induisent les gens en erreur.

    Triste monde.

  25. #20
    jiherve

    Re : Le moteur à vapeur d'essence existe déjà !

    Bonsoir,
    je ne rajouterais rien concernant les vapeurs d'essence, tout a été dit mais pour
    Cependant si ses gens font des fakes pour se faire mousser sur youtube et ailleurs, c'est quand même inquiétant une tel mesquinerie pour quelques vues de plus sur leurs comptes vidéos.
    juste un truc :souviens toi du 21/12/12!
    Nota :le réacteur (vaporisateur) Pantone c'est la même chose mais pour des hydrocarbures lourds (voir le brevet original je te laisse chercher, ras le bol de donner le lien).
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  26. #21
    PIXEL

    Re : Le moteur à vapeur d'essence existe déjà !

    pour tordre le cou à ces canards , une bonne lecture qui remet les pendules à l'heure :

    http://www.pseudo-sciences.org/

    la revue "pseudo sciences" est , contrairement à son titre une mine
    d'informations sur le barratin médiatique,
    politique, et autres billevesées, carabistouilles, et gros mensonges
    entretenant la paranoïa du public.

    sa lecture devrait être obligatoire à l'école !

    j'encourage tous ceux qui ont un sens critique, ou qui veulent l'acquérir ,
    à s'y abonner.

  27. #22
    michel dhieux

    Re : Le moteur à vapeur d'essence existe déjà !

    Citation Envoyé par felixalsace68 Voir le message

    Ça met le doute sur beaucoup de choses technique et induisent les gens en erreur.
    Triste monde.
    bonjour à tous
    même wiki fait des erreurs
    qu'en je lis ceci :" Préférée au carburateur afin d'améliorer le rendement moteur, l'injection fut à l'origine exclusivement mécanique, puis améliorée par l'électronique en utilisant un calculateur électronique." cela prête à confusion

    pourquoi !! actuellement c'est tout électronique et non mécanique , les pompes "rampe commune" haute pression sont électrique ?? et pour l'injection essence elles sont électrique ?? chaque fois c'est pareil , ils ne savant pas que l’électronique est utiliser pour la gestion et la commande des injecteurs , et de plus en plus . c'est normal que les deux techniques soit allier et complémentaire , cela se fait en pneumatique en hydraulique , en thermique aussi (multiair par exemple et variation distribution ) et j'en passe .

    sur wiki également et sur les commandes électriques des avions ils écrivent " Une innovation de l'Airbus A380 est que certains actionneurs sont à puissance électrique " à ma connaissance il n'y a que les reverses des 2 moteurs internes, tout le reste est electro-hydraulique , avec juste une difference il n'y a plus de pompe hydraulique sur les moteurs ,chaque élément à piloter possède son moteur électrique , sa pompe, sa servo valve et son vérin , et évidement la gestion , le tout dans très peu de place , également sur le A350 et le 400 M même montage .
    cordialement
    Dernière modification par michel dhieux ; 19/01/2013 à 14h22.
    croit-on découvrir des choses qu' on ne fait que redécouvrir.

  28. #23
    CM63

    Re : Théorie vs pratique, parfois on est surpris

    Bonjour,

    Moi, la réponse qui me vient à l'esprit c'est : transformer de l'essence liquide en gaz pour l'envoyer dans un moteur, cela se fait depuis longtemps dans un appareil qu'on appelle... un carburateur.

    Depuis toujours un moteur à essence brule du gaz d'essence et non pas du liquide. Seuls les diesels sont directement alimentés en liquide. (Et les moteurs à essence à injection directe, oui, qui n'ont pas de carburateur).

    Bonne journée.

  29. #24
    trebor

    Re : Théorie vs pratique, parfois on est surpris

    Bonjour CM63,
    Le carburateur mélange l'essence ( fine gouttelettes ) avec l'air aspiré par le moteur du mieux qu'il peut "sans être parfait" dans un rapport 14 grammes d'air pour 1 gr d'essence.
    Dans le cas présenté ici, ce ne sont plus des gouttelettes mais une vapeur très volatile donc un gaz contenant plus d'air de d'essence et c'est la raison pour laquelle le moteur qui tourne avec ces vapeurs n'ont pas de puissance, le mélange est trop pauvre ( à vide le moteur tourne ).

    Mais je serais curieux de voir la tondeuse couper de l'herbe un peu haute le moteur va crever directement.
    A+
    Dernière modification par trebor ; 19/01/2013 à 15h03.
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  30. Publicité
  31. #25
    PA5CAL

    Re : Le moteur à vapeur d'essence existe déjà !

    Bonjour
    Citation Envoyé par michel dhieux Voir le message
    même wiki fait des erreurs
    J'irais même jusqu'à dire que c'est sur Wikipedia qu'on trouve les plus grosses. Rappelons que :
    - c'est une encyclopédie collaborative ouverte à tous, c'est-à-dire rédigées par un peu n'importe qui, et notamment des gens qui ne sont pas spécialistes ni même compétents sur les sujets qu'ils traitent (on a en vu quelques-uns d'une nullité affligeante sur nos forums venir glaner des informations à y publier) ;
    - la vérification des contenus et la validation des corrections est laissée à une équipe de censeurs pas toujours très qualifiés, qui font parfois preuve de préjugés déplacés et de mauvaise foi ;
    - cette vérification repose essentiellement sur la présence de sources secondaires en ligne. Autrement dit, dès lors qu'une information fausse s'est suffisamment propagée sur le web (ce qui arrive très souvent), l'encyclopédie peut la présenter comme vraie et refuser sa correction pour ce motif.

    Pour donner un exemple récent, l’écrivain Philip Roth s’est plaint de ne pas pouvoir faire corriger des erreurs manifestes dans les informations concernant son oeuvre publiées sur le site. En vertu des règles en vigueur sur Wikipedia, on lui a opposé le fait qu’il n’était pas une source crédible parce qu’aucune source secondaire ne venaient étayer ses dires !

    Donc attention. Wikipedia n'est pas une source fiable. Ce peut même être une source d'abrutissement pour ceux qui s'y réfèrent trop souvent sans chercher à recouper les informations qu'ils y lisent au travers d'autres médias.
    Dernière modification par PA5CAL ; 19/01/2013 à 15h15.

  32. #26
    plantefol-C-car

    Re : Théorie vs pratique, parfois on est surpris

    Bonjour, depuis longtemps étaient fabriqués et vendus (sans grand succès ) des "économiseurs d'essence" reliés à un tube "piqué" sur le réservoir afin de récupérer et consommer les vapeurs de celui-ci, théoriquement sortant à l'air libre. L'économie n'était pas si probante puisque le réservoir par le pompage est toujours en légère dépression sauf à l'arrêt. Obstruons l'évent du bouchon en général, le moteur s'arrêtera bintôt avec écrasement du réservoir possible.

    Depuis les normes anti-pollution les véhicules essence , obligatoirement, sont munis d'un pot dit canister à cet effet et aussi d'un recyclage comburé des vapeurs d'huile sans pour celà augmenter les performances. L'injection est une pulvérisation en tès fines gouttelettes donc plus ou moins "vaporisation" qui se mélange à l'air en amont des soupapes (pour essence) donc ce n'est pas de l'injection directe. Bien souvent il y a une injection pour rien car celle-ci est commandée à chaque montée du piston au PMH. Cdt.

  33. #27
    trebor

    Re : Théorie vs pratique, parfois on est surpris

    Bonsoir plantefol-C-car ,
    Tu as écris ceci > Bien souvent il y a une injection pour rien car celle-ci est commandée à chaque montée du piston au PMH.

    A l'heure actuelle, cela serait étonnant qu'on injecte du carburant inutilement dans le moteur.
    Le seule moment ou il n'y a pas d'injection, c'est en freinant sur le moteur.
    A+
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  34. #28
    plantefol-C-car

    Re : Théorie vs pratique, parfois on est surpris

    RE, c'est essence n'est pas perdue étant dans le collecteur Adm elle est brulée par les autres cyl, le calculateur gère le débit par le capteur de pression absolue et le capteur vitesse volant, ensuite les sondes à Oxyg corrigent elles aussi ainsi que tous capteurs secondaires péryphèriques.

  35. #29
    michel dhieux

    Re : Théorie vs pratique, parfois on est surpris

    Citation Envoyé par plantefol-C-car Voir le message
    L'injection est une pulvérisation en tès fines gouttelettes donc plus ou moins "vaporisation" qui se mélange à l'air en amont des soupapes (pour essence) donc ce n'est pas de l'injection directe. Bien souvent il y a une injection pour rien car celle-ci est commandée à chaque montée du piston au PMH. Cdt.
    bonsoir
    là tu parle de l'injection indirecte de papy , j'ai connu une mercedes qui utilisait la pompe injection issu du diesel mais avec un graissage en huile des pistons , il y a eu les pompes KUGELFICHERS l'injection K JETRONIC etc etc , et tous étaient indirect , maintenant l'injection directe essence existe , c'est récent mais elle est là . source : auto innovations

    http://www.auto-innovations.com/actualite/1438.html voir les 6 lignes du bas
    http://www.auto-innovations.com/actualite/588.html
    http://www.auto-innovations.com/site...oteur-st2.html

    cordialement
    croit-on découvrir des choses qu' on ne fait que redécouvrir.

  36. #30
    plantefol-C-car

    Re : Le moteur à vapeur d'essence existe déjà !

    Re il y eut ausi de l'injection directe de papy ( vers 1910/1930) en aviation principalement et effectivement merco en 1954.Mais pour l'instant ce n'est pas encore très vulgarisé, avec une montée en production c'est sur. Peut-être un peu de retard , certains constructeurs non pas eu le succès escompté. Sans animosité. Cdt;

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 19/08/2012, 15h03
  2. le futur existe t il déjà ?
    Par dosdos dans le forum Physique
    Réponses: 19
    Dernier message: 31/03/2012, 22h48
  3. récuperateur de vapeur d'essence dans les stations service
    Par cosiguina dans le forum Technologies
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/12/2007, 22h14
  4. Un moteur fonctionnant avec de l'eau existe
    Par cyberlux dans le forum Physique
    Réponses: 11
    Dernier message: 22/11/2005, 06h25