Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Balistique, aérodynamisme et artillerie



  1. #1
    The@r@do

    Balistique, aérodynamisme et artillerie


    ------

    Est-ce que quelqu'un aurait des contacts utiles pour nos TPE TERM S : sous quelles conditions peut on satelliser un obus
    - obus, composition
    - vitesse d'échappement ( à priori entre 11 et 13 km/s)
    - rotation de l'obus,
    - évolution de la pression suivant z
    -évolution de g selon z km/s
    -mode de propulsion (poudre à éviter : 1.8km/s max..., hydrogène ou électrodynamique plutot)
    - frottements et déperdition de masse a cause de la chaleur, bouclier thermique sur face avant...
    Bref de quoi s'amuser!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Jeremy

    Re : Balistique, aérodynamisme et artillerie

    Peut on satelliser un obus ? si la vitesse initiale doit être de 11 km/s il faut que les gaz qui propulse l'obus atteigne cette vitesse, déjà est-ce possible ?

  4. #3
    The@r@do

    Re : Balistique, aérodynamisme et artillerie

    Théoriquement la vitesse maximale d'expansion des gaz est de l'ordre de 10 km/s, mais seule une partie de cette vitesse est communiquée à l'obus, d'ou la nécessité d'envisager des modes de propulsion électromagnétique....

  5. #4
    Jeremy

    Re : Balistique, aérodynamisme et artillerie

    Voir du coté de Sakharov, il a atteint 50km/s.

  6. #5
    hyper runner

    Re : Balistique, aérodynamisme et artillerie

    Salut les gars
    Désoler, mais ...
    C'est qui Sakharov ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Jeremy

    Re : Balistique, aérodynamisme et artillerie

    Un Russe, tu trouveras facilement sur le Net.

  9. Publicité
  10. #7
    Jeanpaul

    Re : Balistique, aérodynamisme et artillerie

    Il est exact que l'obus ne peut aller plus vite que le gaz qui le pousse. La vitesse du gaz ne peut être supérieure à la vitesse des molécules de ce gaz, qui tient à l'énergie thermique. Une molécule aura en moyenne une énergie 1/2 m v² de 3/2 k T où k est la constante de Boltzmann et T sa température absolue.
    Si on prend de l'hydrogène à 2000°C, et en supposant que toutes les molécules vont dans le même sens (optimiste !) on va trouver une vitesse de l'ordre de 5 km/s. On n'atteindra pas la vitesse de libération, surtout si on tient compte du freinage par l'air.
    Pendant la guerre de 14-18, les créateurs de la grosse Bertha avaient imaginé des capsules d'explosifs dans les côtés du tube mises à feu électriquement au fur et à mesure que l'obus avançait. Mais ça ne change rien au raisonnement ci-dessus.
    Autre point : si on oublie la résistance de l'air, la trajectoire sera une ellipse dont le foyer est le centre de la Terre, l'obus reviendra à son point de départ ; bien évidemment il aura tapé avant. Il faudrait que la vitesse de libération soit atteinte et qu'en plus la résistance de l'air ait le bon goût dechanger la trajectoire pur la rendre circulaire. Bof !

  11. #8
    hyper runner

    Re : Balistique, aérodynamisme et artillerie

    Konnichi-wa

    Citation Envoyé par Jeremy
    Un Russe, tu trouveras facilement sur le Net.
    Effectivement, je savais bien que, ça me disait quelque chose!
    Je rougis d'une telle inculture!
    Un site pas mauvais d'ailleur: http://membres.lycos.fr/atar/fr_sakharov.htm

    salut à vous !

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Balistique munition 22LR
    Par devarenne dans le forum Physique
    Réponses: 16
    Dernier message: 29/01/2015, 01h40
  2. Expliquer l'equation de la balistique ...
    Par Greddy-J dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/02/2007, 16h47
  3. Police Scientifique spécialité Balistique
    Par Nameless dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 09/12/2005, 11h21
  4. longueur d'arc de parabole et balistique
    Par jrb dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 2
    Dernier message: 15/04/2005, 23h09