Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

molécule hb19




  1. #1
    pico03

    molécule hb19

    Bonjour à toutes et à tous.
    En 2008, annonce par les médias de la très prometteuse molécule hb19 dont nous espérions beaucoup. Et depuis, silence radio. Mon épouse est malheureusement décédée depuis. Quelqu’un a-t-il des nouvelles de ce produit ? (ce n’est d’ailleurs pas le seul). Pourquoi nous faire croire constamment au père Noël ? Merci d’avance à toutes et à tous.
    Michel

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    LXR

    Re : molécule hb19

    Bonjour,

    Je suis désolé pour votre épouse.

    Au sujet d'Hb19, en effet j'ai trouvé ceci : http://www.futura-sciences.com/fr/ne...-lessai_15938/

    Dans l'article, il est dit que la molécule devait entrer en phase clinique en 2009. Cela veut dire qu'elle est encore loin d'être commercialisé. En effet, elle va passer une première phase clinique (Phase 1) qui évalue les limites de toxicité de la molécule sur des patients qui sont le plus souvent en phase terminale de cancer, et en échec thérapeutique. On peut donc dire que ces essais ne peuvent avoir que des bénéfices sur eux. Une fois cette phase passée, on passe en Phase 2 où cette fois-ci un plus grand échantillon de patients va pouvoir entrer dans l'étude. Durant cette phase, on regarde plutôt quel type de cancer est préférentiellement visé par la molécule et on définit la dose optimale de traitement (rapport bénéfice/risque). Enfin, la phase 3 est la comparaison de la molécule avec d'autres anti-cancéreux, le test d'associations éventuellement, et encore et toujours la détermination des effets secondaires. Cette phase est réalisée sur un très grand nombre de patients. Une fois ces trois phases validées, le médicament peut être commercialisé. Toutefois, la participation à l'une de ces phases peut permettre de bénéficier d'un traitement qui ne sera commercialisé que 10 ans plus tard. En effet, le passage de ces 3 phases (qui peuvent être subdivisées en sous-phases) est très long (peut aller jusqu'à 20 ans) et extrêmement couteux pour les compagnies pharmaceutiques (en moyenne 50 millions d'euros au total pour un agent chimiothérapeutique "classique", environ 100 millions d'euros pour un anticorps monoclonal thérapeutique).

    Même si cette molécule est prometteuse, il faut compter au moins 10 ans avant qu'elle soit mise sur le marché...si toutefois elle ne présente pas d'effets trop indésirables pour que tout soit stoppé (dans ces cas là, c'est une perte nette pour la compagnie pharmaceutique. Dans l'absolu, il n'y aura aucun bénéfice grâce à cette molécule...dur dur!).

    Il n'est pas rare en cancérologie qu'une molécule affiche des effets spectaculaires sur la souris, avec un taux de guérison atteignant des plafonds, et que dès qu'on passe à l'homme, ce soit un échec cuisant! C'est très décevant! Pour cette raison, il ne faut jamais s'emballer lorsqu'un article parle de la nouvelle molécule qui va tout révolutionner. Il faut prendre l'information avec beaucoup de recul.

    Greg

  4. #3
    pico03

    Re : molécule hb19

    Bonjour tout le monde
    Merci Greg pour toutes ces précisions. Je vois que le bout du tunnel est encore loin. Ce qui est frustrant c’est que le plus souvent il n’y a aucun suivi sur des infos de cette importance. De la même façon (puisque je parlais de tunnel), heureusement que nous avons notre super forum pour avoir des nouvelles du LHC ou d’ITER ou autre… Par contre, qu’une personnalité se casse une jambe et on va nous bassiner matin et soir pendant un mois
    Bonne journée à toutes et à tous.
    Michel


  5. #4
    OUTRIGGER

    Re : molécule hb19

    Le bout du tunnel n'est peut-être pas si loin que ça !

    Je me documente régulièrement sur l'évolution des travaux sur cette molécule depuis 2008, année de la découverte de mon cancer.
    Ma maladie est considérée depuis début 2009 comme ayant été guérie (enfin, bon, la possibilité d'une récidive est bien là, diminuant statistiquement au fur et à mesure que le temps passe).

    HB19 a été découverte par 3 chercheurs français du CNRS, dont le génial professeur Ara HOVANESSIAN, injustement écarté des récompenses pour la découverte du virus du SIDA par un Luc MONTAGNIER ambitieux.

    Cette molécule est développée par IMMUPHARMA, (modifiée devrais-je plutôt dire) jeune entreprise anglaise qui s'est déjà illustrée par des créations de traitements par anticorps monoclonaux (anticorps spécifiquement ciblés sur un type de cellule cancéreuse). Mon cancer a été guéri par ce type de traitement associé à une chimio plus traditionnelle.
    Le nom de la molécule qu'ils sont en train de tester est NUCANT 6L (le nom du peptide est nucléoline antagoniste, d'où nucant).

    Cela sera le premier traitement anticancéreux qui ne s'attaquera pas à l'ADN cellulaire !
    On a là un traitement très proche des actions chimiques intercellulaires qui se produisent naturellement dans notre organisme tous les jours.

    HB19 (NUCANT 6L maintenant) bloque des sites membranaires (les nucléolines de surface) présents uniquement à la surface des cellules ayant un dysfonctionnement métabolique. Les cellules cancéreuses sont constamment en "sur-régime", se reproduisent rapidement, ont besoin anormal en glucose et oxygène.

    Elle agit doublement : elle bloque le "sur-régime" des cellules cancéreuses et empêche l'angio-genèse (formation de néo-vaisseaux "demandés" par les cellules cancéreuses pour leur prolifération).

    IMMUPHARMA n'est pas une multi-nationale. Elle s'est spécialisée dans la recherche sur les maladies graves. Elle a déjà prouvé qu'elle était capable de résister aux pressions de ses grandes soeurs multinationales qui ont cherché à freiner la sortie de nouveaux médicaments (Et oui ! il est souvent plus rentable de garder les malades en l'état. Les guérir trop vite peut représenter une perte de business par rapport à les laisser mourir lentement )
    Elle va sortir prochainement un médicament, le LUPUZOR (encore un peptide), qui devrait guérir tous les malades atteints de lupus érythémateux, maladie auto-immune qui s'attaque à tous les organes (presque deux millions de malades dans les pays du G8).
    HB19 est une molécule très efficace, puisque qu'un médicament contre la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l'âge, variété humide, je crois) à base de cette molécule va prochainement être disponible. La DMLA, qui rend les malades progressivement aveugles, était sans traitement à ce jour.
    On découvre en ce moment dans des laboratoires d'autres fonctions à cette molécule. Elle serait entre autres efficace contre le psoriasis, par exemple.

    Pour les infos sur internet, il vaut mieux chercher sur les sites anglais, cette société étant anglaise).

    L'espoir est vraiment permis.

  6. #5
    LXR

    Re : molécule hb19

    Bonjour,

    Citation Envoyé par OUTRIGGER Voir le message
    anticorps monoclonaux (anticorps spécifiquement ciblés sur un type de cellule cancéreuse)
    Pas exactement. L'anticorps monoclonal se fixe sur une protéine qui est sur-représentée dans les cancers par rapport aux cellules saines, et qui leur confère un avantage déterminant. En se fixant dessus, l'anticorps monoclonal court-circuite la fonction de cette protéine. Cette protéine est aussi présente dans les cellules saines sauf qu'elles en sont moins dépendante que les cellules cancéreuses, c'est en ce sens là qu'on considère que le traitement est ciblé : les cellules cancéreuses seront nettement plus désavantagées que les cellules saines pour une même atteinte.

    Cela sera le premier traitement anticancéreux qui ne s'attaquera pas à l'ADN cellulaire !
    Pas du tout.

    De nombreux traitements anti-cancéreux ne ciblent pas l'ADN. Le taxol cible les micro-tubules, les anticorps monoclonaux ciblent le plus souvent les récepteurs membranaires, le tamoxifène prescrit en hormonothérapie cible le récepteur des oestrogènes.

    D'autres stratégies de traitement actuellement en essai clinique s'intéressent à cibler les histone déacétylases pour déclencher un programme génétique tuant les cellules cancéreuses, d'autres ciblent le protéasome qui est une régulation fortement sollicitée dans les cellules cancéreuses. Donc de nombreux traitements ne ciblant pas l'ADN pourraient voir le jour.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    pico03

    Re : molécule hb19

    Bonsoir à toutes et à tous
    Merci pour ces infos.
    Mon épouse a malheureusement été malade deux ans trop tôt. Elle était soignée avec du "gemzar", molécule assez terrible qui bloque la synthèse de l'adn, mais bien entendu de l'adn de toutes les cellules du corps.
    J'espère que la 'hb19" va sauver de nombreuses vies.
    Michel

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Molécule 3D
    Par ben-ji dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/12/2008, 00h30
  2. Actu - HB19, un anticancéreux prometteur et bientôt à l'essai
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/06/2008, 12h45
  3. Molécule C2
    Par rob29 dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 15/01/2008, 21h36
  4. Molécule
    Par kiwix dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/07/2006, 08h53
  5. Molécule CO
    Par émiliou dans le forum Chimie
    Réponses: 9
    Dernier message: 21/11/2005, 20h18