Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 39

La liberté, fléau de notre société ?

  1. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    32
    Messages
    10 526

    La liberté, fléau de notre société ?

    Salut à toutes et à tous,

    on veut de la liberté comme si c'était un principe intouchable, mais on ne parle pas beaucoup de ses mauvais points...

    - la liberté de métier, de formation : je peux suivre diverses formations, quelles que soient mes possibilités postérieures, mais cette liberté est un facteur aggravant l'inadéquation entre l'offre et la demande sur le marché du travail. [Je ne dis pas que le chômage nul est possible, mais que cette inadéquation a pris grande ampleur. Et il y a certes plein d'autres facteurs relatifs au chômage.] En plus, je peux même me lancer dans des métiers qui nuisent au bien-être de la nature, à mon bien-être également, à celui des autres.

    - la liberté de consommation, d'achat : je peux acheter, consommer une grande vague de produits, soit je ne me soucie pas de sa qualité (le produit peut être nuisible à ma santé ou à celle de la nature), soit je choisis judicieusement celui "qui me convient", mais alors, il reste les produits "nuisibles" (soit nuisants, soit non-utilisé donc gaspillés). [L'on parle de biens, mais l'on ne parle pas de "bads" (par opposition aux "goods".] En plus, si je choisis celui qui me convient, à force de choisir les produits qui me conviennent, j'acquiers l'illusion que "le monde" doit s'adapter à moi, à mes caprices. Je perds alors peu à peu la capacité de "faire avec ce qu'on a, ce qui nous est donné", cette capacité d'adaptation.

    - la liberté d'informations : je peux acquérir beaucoup d'informations, par divers media (bouche-à-oreille, web, tv, presse, radio, affiches, etc.). Certes elle me permet de chercher des informations, mais elle me donne également des informations dont je n'ai pas besoin (notamment à la tv ! dont je me passe bien), et même, et surtout, des "fausses" informations qui faussent ma vision de la réalité (notamment les stéréotypes et autres diverses illusions).

    - la libre-circulation : les personnes ont le droit de circuler d'un pays à l'autre, de faire un métier, de s'établir dans un autre pays. Certes, ça favorise les échanges culturels, les voyages forment la jeunesse. Cependant s'ajoutent les "inégalités" de population, certains coins du monde deviennent peu fréquentés, d'autres deviennent carrément des lieux de rendez-vous internationaux. Résultat : là où il y a des clients potentiels, les grandes entreprises vont s'y établir. Comme la demande est grande (et comme l'entreprise est déjà active sur le marché), ses prix seront (pas toujours) moins élevés que ceux des produits locaux, des petits magasins du village. Les grandes entreprises s'implantent là où la main-d'oeuvre est bon marché, mais ne devrait-on pas limiter leur implantation dans leur pays ?

    ... (d'autres libertés peuvent également s'y ajouter)

    à vous de jouer !

    Shokin

    -----

    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     


    • Publicité



  2. GottferDamnt

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages
    1 301

    Smile Re : La liberté, fléau de notre société ?

    Je pense que la recherche de liberté
    est une action individuelle et tu critiques ses conséquences au niveau global de la société humaine.

    La liberté serait l'acte de pouvoir "vouloir" (je me réfère à la définition de Nietzsche qui est également la mienne). Je pense que tout homme est libre car il est naturellement égoiste (volonté de puissance né de l'instinct de survie) et certaines institutions humaines régulent ce vouloir (ou le détruit totalement) en véhiculant toute sorte de valeur (tel que l' "autosuffisance" morale traduite par un réduction hypocrite de ses désirs jusqu'à leur abandon).

    Je pense donc que tu devrais adopter le raisonnement contraire:

    "La société est elle un fléau pour la liberté"

    Notre instinct de survie nous a donc conduit à la création d'une société qui réduit notre liberté individuelle tout en créant une liberté "globale" modelé par la volonté générale ne prenant pas en compte par conséquent la volonté de chacun (les inégalités sociales en découlent: chacun exprimant sa "volonté de puissance" de différente manière... certains sont donc intrinséquement "plus" puissant que d'autre...). La volonté général découlerait en faite de la volonté de minorité ayant une volonté "forte" et influente. Cette minorité dite "forte" défendant leur liberté contre la majorité ("les beaucoup-trop-nombreux") en leur inculquant des valeurs diminuant la volonté et donc la liberté.
     

  3. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    32
    Messages
    10 526

    Re : La liberté, fléau de notre société ?

    Je ne voulais ni ne veux considérer, dans cette discussion, le point de vue philosophique, mais celui concrêt. Les réels effets et conséquences (notamment les mauvaises) de la liberté.

    En quoi la liberté serait-elle intouchable, irréprochable ?

    Je ne parle sûrement pas de la même liberté que Nietzsche.

    Ceci dit, la question inverse et aussi intéressante (la société, les majorités, les groupes influents qui imposent leurs normes).

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     

  4. Rhedae

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Bordeaux
    Âge
    44
    Messages
    3 017

    Re : La liberté, fléau de notre société ?

    Salut,

    Je pense qu'il ne faut pas confondre liberté et incohérence . C'est l'incoherence qui est le fleau pour notre société ... Pas la liberté .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."
     

  5. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    32
    Messages
    10 526

    Re : La liberté, fléau de notre société ?

    Soit, de l'incohérence (ou liberté excessive), si tu veux.

    Pourquoi vouloir conserver une telle incohérence ? prendre celle-ci comme une fatalité ?

    [En passant, si j'emploie le mot "liberté", c'est justement que je lui trouve également des mauvais points.]

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     


    • Publicité



  6. Narduccio

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Alsace
    Âge
    57
    Messages
    4 735

    Re : La liberté, fléau de notre société ?

    Shokin, il est facile de répondre à ta question. Imagine une période historique ou toutes ces libertés n'éxistaient pas. Ensuite, détermine en ton ame et conscience si tu aurais toléré de vivre à cette période en tant que personne subissant cette privations de libertées. Je te demande non pas si tu aurais aimé vivre à cette période;parce que si 'lon fait partie de la classe des priviligiées la vie est tout de suite plus facile; mais si tu aurais accepté de vivre du coté des non-privilégiés. Je te rappelle que certaines des libertées que tu cites font partie de ce que l'on considère comme des droits fondamentaux de nos sociétés. Cela veut dire qu'elles sont les fondements de nos sociétés. Qu'il y ait des abus, soit. Qu'il faille éventuellement réprimer ces abus, soit. Mais tu devrais réfléchir à ce que tu considère comme des mauvaix points.
    AInsi, la liberté de choisir un metier: c'est aussi autoriser le choix de repartir après une erreur d'orientation. C'est le droit de refaire sa vie après un échec. Et justement, avec le recul, je peux te garantir qu'il s'agit surement de la plus éfficace des armes anti-chomages. Prenons un petit exemple; il y a 20 à 25 ans, il y avait environ 3 millions de "paysans" (je l'ai mis entre guillemets puisqu'il s'agit d'un terme générique regroupant tous les cultivateurs, éleveurs, ...). Si certaines de ces personnes n'avaient pas eu la possibilité de changer de métier, il n'éxisterait peut-être plus d'agriculture en France. Elles l'ont fait contraintes et forcées par divers élements, elles y ont surement perdus, mais les paysans les plus mal lotis ont pu sortir de leur profession et trouver un autre emploi. Cette liberté réduit justement l'inéquation entre l'offre et la demande sur le marché de l'emploi. Combien de jeunes de ma génération ont été mal orientés; pourtant avec plus ou moins de mal, ils ont réussi à trouver leur place. Et maintenant à plus de 40 ans, j'en connait beaucoups qui sont heureux d'avoir pu changer un choix initial peu adapté à notre société actuelle. Je connait un ancien tourneur sur bois qui ne pratique plus que pendant ses loisirs et qui à un métier qui le nourri lui et sa famille bien loin de ce qui est sa passion. Je connait aussi de sacré "erreur de casting"; des gens qui firent des choix érronés et qui eurent cette chance de pouvoir choisir une autre voie.
    Quand à la liberté d'information: n'y touche même pas! D'accord, certains en abusent! D'accord, il y a des dérives! D'accord, tout n'est pas pour le mieux dans le meilleur des mondes! Mais, je préfère vivre dans un monde ou il y a 100 journaux dont 5 qui racontent des mensonges que dans un monde ou il n'y aurait qu'un seul journal qui donne la vérité officielle.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper
     

  7. GottferDamnt

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages
    1 301

    Re : La liberté, fléau de notre société ?

    Citation Envoyé par Narduccio
    Shokin, il est facile de répondre à ta question. Imagine une période historique ou toutes ces libertés n'éxistaient pas. Ensuite, détermine en ton ame et conscience si tu aurais toléré de vivre à cette période en tant que personne subissant cette privations de libertées. Je te demande non pas si tu aurais aimé vivre à cette période;parce que si 'lon fait partie de la classe des priviligiées la vie est tout de suite plus facile; mais si tu aurais accepté de vivre du coté des non-privilégiés. Je te rappelle que certaines des libertées que tu cites font partie de ce que l'on considère comme des droits fondamentaux de nos sociétés. Cela veut dire qu'elles sont les fondements de nos sociétés. Qu'il y ait des abus, soit. Qu'il faille éventuellement réprimer ces abus, soit. Mais tu devrais réfléchir à ce que tu considère comme des mauvaix points.
    AInsi, la liberté de choisir un metier: c'est aussi autoriser le choix de repartir après une erreur d'orientation. C'est le droit de refaire sa vie après un échec. Et justement, avec le recul, je peux te garantir qu'il s'agit surement de la plus éfficace des armes anti-chomages. Prenons un petit exemple; il y a 20 à 25 ans, il y avait environ 3 millions de "paysans" (je l'ai mis entre guillemets puisqu'il s'agit d'un terme générique regroupant tous les cultivateurs, éleveurs, ...). Si certaines de ces personnes n'avaient pas eu la possibilité de changer de métier, il n'éxisterait peut-être plus d'agriculture en France. Elles l'ont fait contraintes et forcées par divers élements, elles y ont surement perdus, mais les paysans les plus mal lotis ont pu sortir de leur profession et trouver un autre emploi. Cette liberté réduit justement l'inéquation entre l'offre et la demande sur le marché de l'emploi. Combien de jeunes de ma génération ont été mal orientés; pourtant avec plus ou moins de mal, ils ont réussi à trouver leur place. Et maintenant à plus de 40 ans, j'en connait beaucoups qui sont heureux d'avoir pu changer un choix initial peu adapté à notre société actuelle. Je connait un ancien tourneur sur bois qui ne pratique plus que pendant ses loisirs et qui à un métier qui le nourri lui et sa famille bien loin de ce qui est sa passion. Je connait aussi de sacré "erreur de casting"; des gens qui firent des choix érronés et qui eurent cette chance de pouvoir choisir une autre voie.
    Quand à la liberté d'information: n'y touche même pas! D'accord, certains en abusent! D'accord, il y a des dérives! D'accord, tout n'est pas pour le mieux dans le meilleur des mondes! Mais, je préfère vivre dans un monde ou il y a 100 journaux dont 5 qui racontent des mensonges que dans un monde ou il n'y aurait qu'un seul journal qui donne la vérité officielle.

    Oui enfin il faut en plus une société assez "instruites" pour porter un regard critique envers ses journeaux (regarde les USA... ils y sont complêtement dépendant)...

    "paysans" (je l'ai mis entre guillemets puisqu'il s'agit d'un terme générique regroupant tous les cultivateurs, éleveurs, ...).
    Maintenant on dit plutot agriculteur...

    Pour ce qui est de la liberté en général, je suis tout à fait d'accord avec toi dans le sens où elle est fondamentale mais l'éducation doit aller en conséquence...
     

  8. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    32
    Messages
    10 526

    Re : La liberté, fléau de notre société ?

    Ah ! mouais, voilà une réponse bien argumentée ! et juste.

    Le point sur lequel je voulais en venir est :

    L'humain crée des choses non naturelles et qui ne se régulent pas automatiquement (dont les libertés) et il se doit de les réguler (de limiter les libertés entre autres), pour sa survie (celle de l'humanité, et pas seulement de la génération actuelle) et pour celle des autres êtres.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     

  9. Narduccio

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Alsace
    Âge
    57
    Messages
    4 735

    Re : La liberté, fléau de notre société ?

    Citation Envoyé par shokin
    L'humain crée des choses non naturelles et qui ne se régulent pas automatiquement (dont les libertés) et il se doit de les réguler (de limiter les libertés entre autres), pour sa survie (celle de l'humanité, et pas seulement de la génération actuelle) et pour celle des autres êtres.
    Oui, tu as raison. Mais la limite, on la met où ?
    Actuellement, nous sommes nombreux à penser qu'il convient de ne pas mettre de limite, plutot qu'une trop restrictive et qui nuirait au fonctionnement de ces libertés fondamentales. Car l'absence de ces libertés conduit à un monde ou la plupart d'entre nous n'aimerais pas vivre. De plus, certaines des libertés dont tu trouve que l'on abuse et ben, il y a des personnes sur cette planète qui meurent pour avoir osé les demander.
    Je te conseille la lecture du site de rporters sans frontières: http://www.rsf.org/rubrique.php3?id_rubrique=19
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper
     

  10. Madarion

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Perpignan
    Âge
    43
    Messages
    1 171

    Question Re : La liberté, fléau de notre société ?

    Bonjour Shokin,
    L'humain crée des choses non naturelles et qui ne se régulent pas automatiquement
    Il existe des lois qui nous régit et qui au final équilibre tout automatiquement.

    et il se doit de les réguler
    Oui est comment peut-il sen apercevoir ? Il faut connaitre les deux extrêmes pour équilibrer !! A ton atteint la limite de population naturel sur la terre ? C'est facile quand ont connait l'avenir de le faire.

    Aucun être humain ne veut provoquer l'instinction de son espèce, il n'ont juste aucune conscience des choses et conséquences.
    Voila tout !!

    M'enfin tu le fait exprès de visait a coté a chaque foi ?
    Dernière modification par Madarion ; 16/01/2005 à 20h38.
     

  11. Madarion

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Perpignan
    Âge
    43
    Messages
    1 171

    Cool Re : La liberté, fléau de notre société ?

    La liberté, fléau de notre société ?
    Je ne dirais pas vraiment cela, mais il a de l'idée !
    Je dirais plutôt que le choix pris sans conscience approprié est un fléau. L'inpression de liberté est un équilibre personnelle entre une servitude et un bien ètre voulu.

    Pas besoin de dévelloper.
    Dernière modification par Madarion ; 16/01/2005 à 20h52.
     

  12. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    32
    Messages
    10 526

    Re : La liberté, fléau de notre société ?

    Merci, Narduccio, je ne connaissais pas le site. Yas-tu un article en particulier que tu veux que je lise ?

    Disons que je pense beaucoup, ces temps-ci, aux différences entre l'humain et les autres êtres vivants. Pourquoi et comment cherche-t-il à se différencier ? au détriment de la nature. [Je ne prétends pas être une exception. ]

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     

  13. Madarion

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Perpignan
    Âge
    43
    Messages
    1 171

    Cool Re : La liberté, fléau de notre société ?

    aux différences entre l'humain et les autres êtres vivants. Pourquoi et comment cherche-t-il à se différencier ? au détriment de la nature.
    Oui je vois

    En vérité il est égal aux autres êtres vivants par beaucoup de point sauf un : sa conscience. C'est comme si l'espèce "être humain" avait pu atteindre sur notre planète un niveau d'évolution un peut plus élevé que les autres être vivant. Il se pourrait que sur d'autre planète, d'autre espèce pourrait avoir notre équivalent de conscience.

     

  14. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    32
    Messages
    10 526

    Re : La liberté, fléau de notre société ?

    Cette conscience qui lui procure ce sentiment de la liberté (et la liberté elle-même), est-elle vraiment libératrice ? elle a aussi ses côtés contraignants, emprisonnants.

    ça rejoint tout plein de discussions sur la liberté dans la section philosophique.

    Mais d'un point de vue psychologique ou sociologique, qu'est pour vous la liberté alors ?

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     

  15. Narduccio

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Alsace
    Âge
    57
    Messages
    4 735

    Re : La liberté, fléau de notre société ?

    Citation Envoyé par shokin
    Merci, Narduccio, je ne connaissais pas le site. Yas-tu un article en particulier que tu veux que je lise ?
    Le baromètre me semble un bon début:
    Baromètre de la liberté de la presse 2004
    53 journalistes tués
    15 collaborateurs tués
    104 journalistes emprisonnés
    3 collaborateurs emprisonnés
    71 cyberdissidents emprisonnés
    Et n'oublie surtout pas le sacrifice de toutes les personnes qui se sont battues et ont souffert pour que tu puisse écrire ce qui te passe par la tête et l'offrir en patûre au plus grand nombre.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. la taille mannequin est elle une norme dans notre societe acutelle ?
    Par LODRAY dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/01/2007, 22h31
  2. Rôles des grands Hommes de notre société ?
    Par QuickSilver dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 9
    Dernier message: 17/02/2005, 22h29
  3. Notre liberté de penser a t-elle des limites?
    Par LoTus-LeYdI dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 60
    Dernier message: 12/02/2005, 13h52
  4. La paresse, fléau de notre société ?
    Par shokin dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 150
    Dernier message: 09/02/2005, 14h00
  5. la liberté par excès est-elle un danger pour la société?
    Par taurus95 dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/10/2004, 21h06