Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Les brevets sur le "vivant"




  1. #1
    Yoyo
    Bonjour,

    Le sénat viens de voter une nouvelle loi de bioethique avec de nouveaux volets interessants. Je vous copie notament l'article 12 qui parler de la possibilite de breveter une aprtie du corps humain.
    Article 12 bis (nouveau)

    Un élément isolé du corps humain ou autrement produit par un procédé technique, y compris la séquence ou la séquence partielle d'un gène, ne peut constituer une invention brevetable.
    Vous en pensez quoi?

    Yoyo

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    kinette
    Bonjour,
    Personnellement je pense que c'est une bonne chose pour éviter la main-mise par des compagnies privées sur des souches cellulaires par exemple pouvant aboutir à la création de médicaments ou de techniques de soins...
    On pourrait contre-argumenter que ça risque de freiner les investissements dans des recherches en génétique pouvant aboutir sur des soins...
    Mais je pense qu'en pratique ça ne marchera pas ainsi...

    Un truc qui ne me semble pas clair: alors un virus modifié et contenant une séquence permettant de réparer un gène humain, lui peut par contre être breveté? (bref pas le bout de séquence du génome humain contenu dedans mais le virus en entier)?

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  4. #3
    Yoyo
    Bonsoir,

    Je pense que oui, les outils peuvent (et probablement doivent) etre brevetes. En revanche breveter un gene j'en vois pas l'interet! et je vois bien les risque (cf le brevet sur le depistage des cancers du seins avec les genes BRCA1 et BRCA2), qui empeche quiconque d'utiliser un test de depistage sur ces genes....qui sont mutes dans 80% des cas de cancer du seins hereditaire!

    Yoyo


  5. #4
    seb
    Salut,

    Pour ma part je suis pour la brevabilité des procédés techniques ou de ce qui résulte de l'ingéniosité de certains chercheurs, après tout l'argent et le nerf de la guerre et le transfert des connaissances du fondamental vers l'application doit-être promus.
    Ceci dit je suis absolument contre la brevabilité de ce que j'appellerai le "patrimoine scientifique de l'humanité", comme les banques de données de séquences géniques ou protéiques.

    Par contre quid des lignées cellulaires humaines commercialisées par l'attc par exemple ?

    A+

    seb

  6. #5
    Bigonoff
    Salut
    -------

    C'est pas mal, c'est un début, mais c'est beaucoup trop frileux.

    Pourquoi limiter aux parties du seul corps humain????
    Le vivant ne peut être brevetable, voilà la seule et unique bonne loi.

    Contrairement à ce qui a été dit, les brevets sont un frein pour la recherche, car ils permettent à ceux qui ont breveté de dormir sur leurs lauriers.
    Ils empêchent aussi d'autres groupes qui seraient arrivés aux mêmes résultat de profiter de leurs propres recherches. Bref, c'est un système qui favorise le plus rapide, au détriment du plus méthodique.

    Ce n'est pas l'impossibilité de brevet qui arrêterait la science.

    Imaginez qu'il y ait un brevet sur le feu, sur la roue, et sur tout ce qui est recherche fondamentale. On ne saurait plus rien faire du tout.

    A+
    Bigonoff
    Vive l'Internet libre

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. difficultés de compréhension sur les "périodes" glaciaires et "phases" glaciaires.
    Par chat-dock dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 6
    Dernier message: 13/11/2007, 11h36
  2. De la description à une "explication" du vivant
    Par robert et ses amis dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 27
    Dernier message: 06/05/2005, 13h56
  3. "NON aux brevets logiciels !"
    Par Konrad dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 23
    Dernier message: 25/01/2005, 11h41
  4. [Divers] Les caractéristiques "physiques" du vivant
    Par jayjay dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 23/09/2003, 10h14