Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 19 sur 19

Maree Noire et le prestige



  1. #1
    Yoyo
    Bonjour,

    Encore une fois l'actualite nous apprends que la betise humaine (ou l'appat du gain) se meprise totalement de la nature et de l'environnement. De plus d'apres ce que je viens de lire, la societe responsable du fioul,a ete rachete puis revendu par le biais d'action, ce qui fait qu'elle n'existe plus et ne peut donc pas etre tenue pour responsable!!!!

    Ce que j'aimerai savoir c'est pourquoi est-il si rentable de transporter le fioul par bateau? alors qu'il doit bien exister des oleoducs pour acheminer cela non?

    Yoyo

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    yoda
    Faire passer un oléoduc sous les mers et les océans, ça ne doit pas être techniquement très facile, et de plus ça présente également des risques. Je pense que le principal obstacle est politique : on ne peut faire passer un oléoduc sur le sol d'un pays que si celui-ci est d'accord. Et on peut craindre aussi que le pétrole soit pompé au passage...

  4. #3
    Yoyo
    Oui, mais j'imagine que ces oleoducs existent deja non? ils servent a transporter que du petrole brut?

    Ca serait interessant d'avoir une carte des oleoducs dans le monde si quelqu'un peut nous trouver ca


    Yoyo

  5. #4
    Damon
    Salut,


    En ce qui concerne les sociétés impliquées, je crois qu'il est bon de rappeler également que c'est la même société qui a également revendu l'Erika à Total-Fina et qu'elle leur avait aussi conseillé le Prestige.

    Il faut également savoir que le capitaine du Prestige a demandé, a l'annonce de la tempête, aux autorités portuaires espagnoles la permission de s'abriter dans un port, ce qui lui fut refusé, sans justification réelle.
    (Ceci démontre, en plus du reste, la façon catastrophique dont l'Espagne a géré cette crise)

    Les hydrocarbures transportés par le Prestige sont en fait des résidus de raffinage.

    Ils doivent être peu transportables par oléoduc étant donné leur très grande viscosité.

    Damon
    Qui n'en sait pas beaucoup plus, mais qui fait "confiance" aux grands financiers pour choisir la méthode la plus économique (surtout à court terme).
    Un EeePc ça change la vie !

  6. #5
    kinette
    Bonjour,
    D'après ce que j'ai entendu à la radio: le pétrole concerné est un résidu très visqueux destiné à être brûlé dans des centrales thermiques en Asie.
    Donc le transport par oléoduc n'est pas envisageable du fait de sa viscosité, et aussi par rapport à sa destination.

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    yoda
    Il faut également savoir que le capitaine du Prestige a demandé, a l'annonce de la tempête, aux autorités portuaires espagnoles la permission de s'abriter dans un port, ce qui lui fut refusé, sans justification réelle.
    D'après les infos, il fut refusé au Prestige de s'abriter dans un port de peur qu'il n'ait pas le temps d'y arriver et qu'il coule bien plus près des côtes. dans ce cas, la marée noire aurait été bien plus catastrophique !

  9. Publicité
  10. #7
    kinette
    Un autre remarque: les oléoducs sous-marin existent déjà...
    Et il y a aussi des projets d'en construire d'autres, même si apparemment ça pose des problèmes techniques importants.

    http://webplaza.pt.lu/greenpea/kampa...valdezmain.htm
    http://www.sea-river-news.com/31.htm
    http://www.africaintelligence.fr/ps/...AE/LAE_410.asp
    etc... (rechercher par mot-clef "oléoduc + sous-marin").

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  11. #8
    Yoyo
    0erci pour toutes ces infos, c'est vrai que la viscosite du fioul doit poser un probleme de transport...mais il suffirait de chauffer les oleoducs (comment ca ca va etre hors de prix 8) ?

    Citation Envoyé par yoda
    D'après les infos, il fut refusé au Prestige de s'abriter dans un port de peur qu'il n'ait pas le temps d'y arriver et qu'il coule bien plus près des côtes. dans ce cas, la marée noire aurait été bien plus catastrophique !
    ce que j'ai entendu dire a un moment est qu'un batiment de la marine espagnol avait fait une manoeuvre pour obliger les remorqueurs a s'eloignes, ce qui aurait oliges ceux ci a mettre le prestige de travers par rapport aux vagues et il n'aurait pas resiste a cela!

    Yoyo qui pense qu'on ne saura jamais toute l'histoire!

  12. #9
    Astrocosmos

  13. #10
    Chris77
    C'est bien de critiquer...

    Mais il ne faut pas oublier que nous sommes tenus responsables de cette catastrophe... En effet, qui achète de l'essence (ou du diesel) pour sa petite voiture chérie ? Qui se chauffe au fioul ? Qui utilise de l'électricité produit à partir des centrales thermiques fonctionnant au pétrole ? Je ne dis rien au sujet de la gestion catastrophique de l'affaire Prestige par l'Espagne, le gouvernement espagnol a fait ce qu'il a pu. S'il l'a mal géré, c'est mal géré, point final. C'est trop tard, les critiques arrivent toujours plus tard.

    Chris77, qui trouve que c'est trop facile de tout critiquer, alors qu'on n'est pas aussi blanc qu'on le prétend...

  14. #11
    kinette
    Hello,
    Bon, pour le cas du Prestige, le pétrole transporté n'était pas à destination d'un pays européen... (ce type de pétrole est utilisé dans un type de centrale thermique qu'on ne rencontre pas en Europe).
    Je crois que pour l'Erika c'était pareil...
    Enfin ce n'est pas tellement une excuse, puisqu'on refile nos déchets et résidus de pétrole aux pays en voie de développement.
    Et il serait peut-être temps de comprendre que la course à la rentabilité a des limites lorsqu'elle met en danger l'environnement (voire la vie des gens. A noter que les marins qui naviguent sur ce type de bateaux n'ont pas des conditions de travail idéales et sont les premiers à payer en cas de problème, tandique que les sociétés qui les emploient...).

    Le problème des responsabilités est une question importante. Le problème dans ce genre d'accident est que les responsabilités sont à plein de niveaux différents, et comme souvent pour les responsabilités partagées, ceux qui ont une part de la responsabilité soit ne la reconnaissent vraiment pas (ne s'en rendent même pas compte) soit le nient simplement en rejetant la faute sur les autres.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  15. #12
    Bigonoff
    Salut
    -------

    D'après les infos, il fut refusé au Prestige de s'abriter dans un port de peur qu'il n'ait pas le temps d'y arriver et qu'il coule bien plus près des côtes. dans ce cas, la marée noire aurait été bien plus catastrophique !
    C'est bien une des raisons officielle invoquée.
    Mais moi qui ne suit qu'un pauvre ignare en la matière, je me serais dit : "il vaut mieux qu'il coule près des côtes, on aura plus facile pour le vider".

    Mais bon, comme je le disais, je ne suis qu'un ignare.
    Maintenant que le bateau est loin des côtes, il ne pollue plus, pas vrai?
    Et on va maintenant transborder ça facilement, pas vrai?

    Mais quand donc remplirons-nous donc les postes vacants avec des hommes compétants plutôt que pistonnés?

    Voilà la seule et vraie question.

    Non?

    A+
    Bigonoff
    Vive l'Internet libre

  16. Publicité
  17. #13
    kinette
    Bonjour,
    Juste pour dire que les écosystèmes côtiers sont des écosystèmes fragiles, répartis sur une petite frange sous-marine, avec un étagement des faunes et flores.
    Il peut sembler tout de même évident que par 2000m de fond, l'écosystème n'a pas les mêmes propriétés (beaucoup plus pauvre) et est de plus bien plus fréquent (y a de la surface en profondeur!...) que celui des côtes.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  18. #14
    yoda
    Faut ajouter que la récupération du pétrole en mer est peut-être aussi plus simple que sur les plages.

  19. #15
    kinette
    Bonjour,
    Enfin à mon avis, si ce n'était qu'une histoire de fragilité des milieux naturels... je ne sais pas si on aurait pris cette décision. Il faut penser que les autorité ont pris en compte:
    - l'importance du tourisme: pour accueillir le touriste il faut une belle plage bien propre... or le pétrole, c'est pas trop compatible...
    - l'importance de la pêche: si les milieux côtiers sont touchés c'est toute la pêche qui est touchée: les poissons, les coquillages... donc ceux qui vivent de leur récolte...

    Lors des marées noires précédents, j'ai trouvé qu'on faisait beaucoup de remue-ménage sur la propreté des plages... on parlait moins des falaises, milieux rocheux... endroits souvent plus naturels, écologiquement plus fragiles, moins faciles aussi à démazouter... mais bien sûr moins touristiques.
    (bon mais ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas eu des bénévoles pour aller essayer de nettoyer, en prenant le risque de manipuler un produit loin d'être anodin...)

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  20. #16
    Bigonoff
    Salut
    -------

    Ben oui, mais je pourrais admettre vos arguments si les pollutions faites au large y restaient.

    L'histoire nous montre malheureusement que ce n'est pas le cas.

    Donc, je persiste en disant qu'il vaut mieux une pollution locale maîtrisable, qu'une pollution globale impossible à endiguer.

    De toute façon, l'écosystème des côtes sera atteint, la différence sera seulement que la pollution sera plus longue et plus dispersée.

    A+
    Bigonoff
    Vive l'Internet libre

  21. #17
    kinette
    Bonjour,
    la grosse différence à mon avis est sur le fond marin.
    Tu coule des tonnes de pétrole en profondeur... il va remonter, et flotter, et s'il pollue les côtes se sera plus la zone de balancement des marées que tout le fond marin. De plus il y en a une partie qui va diparaître tout de même en route.

    Si il coule à proximité des côtes, il risque de contaminer aussi les fonds marins avant de remonter en surface (de se "coller" un peu partout).
    Et là pour aller nettoyer par 30m de fond, et même 5, je ne vois pas trop comment on peut faire (enfin si en plongeant, mais c'est pas si évident).

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  22. #18
    yoda
    Quand une pollution se fait au large, on a plus de temps pour récuperer le pétrole avant qu'il arrive sur les plages (et sur les "cultures" d'huitres). Si on arrive à tout pomper avant, on peut éviter que la côte ne soit touchée.
    Le problème, c'est que dans le cas de l'Erika et du Prestige, les plages ont bien été engluées...

  23. Publicité
  24. #19
    Franck
    Bonsoir à tous,

    C'est bien de critiquer...

    Mais il ne faut pas oublier que nous sommes tenus responsables de cette catastrophe... En effet, qui achète de l'essence (ou du diesel) pour sa petite voiture chérie ? Qui se chauffe au fioul ? Qui utilise de l'électricité produit à partir des centrales thermiques fonctionnant au pétrole ? Je ne dis rien au sujet de la gestion catastrophique de l'affaire Prestige par l'Espagne, le gouvernement espagnol a fait ce qu'il a pu. S'il l'a mal géré, c'est mal géré, point final. C'est trop tard, les critiques arrivent toujours plus tard.

    Chris77, qui trouve que c'est trop facile de tout critiquer, alors qu'on n'est pas aussi blanc qu'on le prétend...
    Je me permets de réagir à ce que tu as dit Chris77. D'une part, oui nous avons tous notre part de responsabilité. La catastrophe de l'Erika n'a pas suffit, et 3 ans plus tard le même scénario se reproduit. Il est claire que cette catastrophe aurait pu être évité. Mais d'autre part l'essence, le fioul et l'électricité, nous ne pouvons nous en passer. Il est donc nécessaire de pouvoir le transporter. Ce qu'il faut c'est plus de rigueur, plus de contrôle, et surtout interdire l'utilisation des bateaux trop vétuste.

    Donc, je persiste en disant qu'il vaut mieux une pollution locale maîtrisable, qu'une pollution globale impossible à endiguer.

    De toute façon, l'écosystème des côtes sera atteint, la différence sera seulement que la pollution sera plus longue et plus dispersée.
    Tout à fait d'accord. Pardon si des Espagnols me lisent, je sais qu'ils vont faire des bons, ops: mais bon quand on voit l'ampleur du désastre aujourd'hui, perdu pour perdu, il aurait mieux valut "sacrifier" une petite partie du littoral plutôt que de souiller des kilomètres et des kilomètres de plage.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. La marée noire du Prestige, vos impressions
    Par caro dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 9
    Dernier message: 06/12/2013, 20h31
  2. marée noire
    Par seyar dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 6
    Dernier message: 30/12/2010, 18h10
  3. Marée noire en Méditerrannée
    Par Franck dans le forum La biodiversité en Méditerranée
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/10/2007, 15h47
  4. TPE marée noire [en galère]
    Par Vins Wiman Léman dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/11/2006, 08h18
  5. [PM25] Un palmier après une marée noire ?
    Par deep_turtle dans le forum Physique
    Réponses: 13
    Dernier message: 18/02/2006, 11h52